Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 07:31
Mata Hari lors de La Solitaire Urgo/Le Figaro au port du Légué à Saint-Brieuc, le 30 août 2018

Mata Hari lors de La Solitaire Urgo/Le Figaro au port du Légué à Saint-Brieuc, le 30 août 2018

 

La 49 ème édition de La Solitaire Urgo Le Figaro fait étape dans la Baie de Saint-Brieuc du 29 août au 2 septembre.

Les 37 skippers ont trouvé refuge, jusqu'au 2 septembre, dans le port du Légué avant la seconde étape devant les emmener  vers la ria de Muros y Noia, l'événement va de pair avec diverses animations: un village gourmand, des expositions, des jeux et des concerts. Au programme du jeudi 30 août, le groupe Mata Hari.

 

 

Mata Hari ne pratique pas l'espionnage érotique mais défend brillamment l'Afrobeat, cher à Fela Anikulapo Kuti!

Le groupe, né dans le Trégor, est composé de neuf éléments, mais ce soir ils ont invité Ibrahim de Lyon ( calebasse, djembé, tama)  à se joindre à eux, histoire d'être encore plus percussif .

Trois cuivres: Fredo Bari ( sax baryton), Pierre Conilleau (trombone) et Sylvain Mégnégneau au sax ténor/ à la batterie, un reptile se faisant appeler Le Serpent à Plumes/ aux  percussions diverses, Alban de la Blanchardière/ à la basse Kawan Krew/ une connaissance, Stéphane Dassieu à la guitare/ aux claviers, Er Wan et enfin, au chant, wooden blocks et shakers, la merveilleuse Stellis Groseils.

Le dixtuor ouvre les hostilités par l'instrumental ethno jazz au groove suintant 'Amen', cette première plage avoisinant les sept minutes te donne immédiatement l'envie de remuer. Les percussions s'affolent, la section de cuivres, puissante, se déchaîne, guitare et basse impriment une cadence folle et Er Wan aux claviers traficotés te confectionnent des sonorités fusion dignes de Joe Zawinul.

Tandis que le trombone et les keys se relayent pour de petits soli, Stellis, dont les cordes vocales sont au repos, s'amuse avec une paire de claves.

La suivante, toujours instrumentale,  ' Mojuba' , utilise les mêmes  ingrédients, tu y débusques de l'Afrobeat, du jazz funk à la Tower of Power, des éléments d'acid jazz et de l'ethno jazz d'obédience Manu Dibango.

Tu, dis,  Yvette?

Ça déménage...c'est le moins qu'on puisse affirmer, très chère!

Fela Kuti, 'Opposite People' , 1977.

Un touriste: I don't dance but it's impossible to sit idle during this song...

L'original dépasse les quinze minutes, Stellis  fera usage  de sa voix après un long mouvement instrumental, dominé par les claviers démoniaques de Er Wan, avant l'arrivée en fanfare des cuivres.

Stéphane se permet un petit aparté Devadip Carlos Santana, le morceau s'avère aussi hypnotique que le 'Jin go lo ba' du guitariste d'origine mexicaine.

Un second Fela succède à cette tranche de transe,  'Water no get enemy',  qui de façon cachée décrivait la pénible situation  politique au Nigeria dans les seventies.

Tchik, tchik, tchik fait la guitare pour amorcer 'Quiet Man Is Dead Man' des Daktaris, une nouvelle plage purulente .

Tu ignores si Er Wan connaît Jozef Dumoulin, mais ses interventions aux claviers évoquent les envolées au Fender Rhodes du gars de Ingelmunster.

 "Kapital" est un thème du  SoulJazz Orchestra, le groupe canadien partage les concepts politiques du maître du Nigeria, décédé en 1997.

Stéphane Dassieu a composé 'People quarry'  et c'est aux défunts anversois Wizards of Ooze que tu penses.

Après un délire percussif, les cuivres entrent en lice pour rivaliser de conviction et d'endurance.

Mata Hari décide de revenir au répertoire de Fela avec 'Mr Follow Follow' avant d'opter pour  le Chicago Afrobeat Project et leur moite 'Talking bush'.

Le trombone se paye une balade dans le public, justifiant la frénésie urbaine débridée de la plage.

A part ça, il est difficile d'ignorer le comportement débile d'un couple de dégénérés qui aura réussi à effrayer les gosses s'amusant face au podium.

Le timing serré ne permet plus qu'une tirade, le groupe achève ce set torride par un dernier Fela Kuti, 'Upside down'.

 

Mata Hari sera aux Routes de Lanleff le 8 septembre!

 

 

Mata Hari lors de La Solitaire Urgo/Le Figaro au port du Légué à Saint-Brieuc, le 30 août 2018
Mata Hari lors de La Solitaire Urgo/Le Figaro au port du Légué à Saint-Brieuc, le 30 août 2018
Mata Hari lors de La Solitaire Urgo/Le Figaro au port du Légué à Saint-Brieuc, le 30 août 2018
Partager cet article
Repost0
26 août 2018 7 26 /08 /août /2018 14:23
Le Bagad Boulvriag au Pardon et Fête de la Saint-Fiacre, le 26 août 2018

Le Bagad Boulvriag au Pardon et Fête de la Saint-Fiacre, le 26 août 2018

 

17è édition de la  fête Saint Fiacre, le patron des jardiniers.

Le matin, après la traditionnelle procession et messe du Pardon , les autochtones et les touristes peuvent déambuler autour de l'étang où plusieurs artisans, artistes, marchands de plantes, apiculteurs,  se sont installés espérant vendre le produit de leur labeur.

Après le repas champêtre, pour faciliter la digestion, le comité des fêtes a prévu un Fest-Deiz avec les musiciens  du bagad Bourbriac, Tanguy, Campo et Boulic, Le Meut et Laperche et Les Oiseaux Rares.

Beau programme, terni par une météo  déplorable, une misérable pluie a contraint l'organisation à abandonner le podium extérieur pour poursuivre les festivités dans une salle des fêtes trop exigüe pour accueillir un public nombreux.

Assister au spectacle du cercle celtique des enfants du Leff Armor Communauté relevait de l'impossible, par contre en bataillant ferme, avec CriCri et madame, nous parvenons à nous faufiler aux premiers rangs pour la prestation du  Bagad Boulvriag, en laissant suffisamment de place aux nombreux amateurs de danses bretonnes ( de 7 à 107 ans),  serpentant en ronde, virevoltant en couple, en chaîne, en cortège, en double-front ou en quadrette.

 

 Le Bagad Boulvriag

Les bagadoùs sont pléthoriques en pays breton, le Bagad de Bourbriac ( ou Boulvriag) est un des des plus anciens, fondé par  Étienne Rivoallan et  Georges Cadoudal, il naît en 1953, avant de s'évaporer on ne sait quand, pour renaître en 1995 et reconquérir les coeurs de l'Argoat et à nouveau gravir les échelons dans le championnat des bagadous, avec l'apothéose au dernier  Festival Interceltique de Lorient où l'ensemble remporte les palmes lors du concours deuxième catégorie, accédant du même coup à la division 1, Paris St-Germain a intérêt à faire gaffe.

 

Après la prestation mémorable du Bagad, en formation XL, à Saint-Fiacre, on a rapidement pigé pourquoi cette troupe enflamme tout partout, à chacune de ses prestations, il en a été de même à Guingamp lors de la Saint-Loup où le  Roz Merc'hed Bagad Boulvriag , la formation féminine du Bagad Bourbriac / Bagad Boulvriag, a fait le boeuf avec Soldat Louis.

Autres faits remarquables,  l’ensemble de musique traditionnelle a accompagné En Avant de Guingamp au stade de France lors d'une finale de la Coupe de France et, après une prestation au Pays Basque, il a enregistré un CD avec Ezpeletan Kantuz.

Mené à la baguette par le remuant Cédric Le Bozec, les cornemuses mâles et femelles, bombardes et binious ( dont une dame, Laëtitia Ollivier), percussions ( mâles et femelles) traditionnelles et plus exotiques ( cajon, congas), basse, guitare acoustique et clarinette ( l'invité Yves Campo) formant le Bagad, ont fait suer l'assemblée en alignant avec enthousiasme et brio une série de suites endiablées: que ce soit la Suite Plinn, la Suite Fisel, la Suite Loudéac  ou d'autres danses du terroir: dérobées, gavottes, an-dros, ridées, pilés menus... l'explosivité du rendu a ensorcelé les danseurs et spectateurs assis, étourdis par la modernité, l'audace, le lyrisme et  la vitalité du groupe.


Prochaine prestation: le 6 octobre à Bourbriac, ça va chauffer dans la salle des Forges!

 

 

 

Le Bagad Boulvriag au Pardon et Fête de la Saint-Fiacre, le 26 août 2018
Le Bagad Boulvriag au Pardon et Fête de la Saint-Fiacre, le 26 août 2018
Le Bagad Boulvriag au Pardon et Fête de la Saint-Fiacre, le 26 août 2018
Partager cet article
Repost0
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 14:56
Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux avec The Blue Butter Pot et La Green Box - Quai Robert Richet - le 25 août 2018

 Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux  avec The Blue Butter Pot et La Green Box - Quai Robert Richet - le 25 août 2018

 

Troisième édition du  Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux, pendant 3 jours le Port d'Armor accueille une quinzaine de cantines mobiles, proposant une cuisine allant des galettes Breizh aux saveurs Thai en passant par du vegan, du rougail, des wraps ou du poulet tandoori.

Des animations musicales sont prévues chaque jour et si t'es pas mélomane, tu peux toujours contempler les embarcations participant au trophée des multicoques, des bolides se préparant pour la Route du Rhum!

 

Un doux soleil darde ses rayons sur la plage du port de Saint-Quay, en attendant le début des concerts, tu invites madame à siroter une Lancelot sur la terrasse du Poisson Rouge,vers 18:45  tu décides d'avaler un truc libanais.

 A 19 h, The Blue Butter Pot, entame son set, tu écoutes les premiers titres, râpeux, de loin, déjà les gars t'impressionnent.

 Rémy Bonnet, pas un âne,  et Olivier Le Normand, aucun lien de parenté avec Gérard et il semble préférer le houblon au Calvados, ont formé The Blue Butter Pot en 2012, pour rire!

Ce qui était prévu comme un one shot s'est transformé en mariage pour la vie, l'ayatollah guitariste/chanteur et le batteur grunge ont d'ailleurs sorti un EP cinq titres et une rondelle de 15 chapitres (If the Wind) en 2016, ils donnent +/-200 concerts par an.

Donc en ce paisible samedi ils ont quitté le Morbihan pour secouer les Côtes-d'Armor.

C'est quoi comme musique, elle a questionné?

Du blues artisanal, baby.

Il a bouffé quoi le barbu pour avoir une voix aussi rauque?

Rien à voir avec la becquetance, ce doit être le moonshine de Pontivy.

Après deux morceaux rentre-dedans, mixant éléments de blues, country, grunge et folk,  dans la lignée  de Seasick Steve ou de Cotton Belly's, d'autres grenouilles aimant patauger dans des marécages poisseux, le mec,  dont le timbre peut évoquer celui d'Omar, pas celui qui m'a tuer, non le mec qui joue avec les Howlers, propose ' Yo Pedro', une mélodie enrichie de quelques cris guerriers.

La suivante offre des relents Beastie Boys non déguisés, puis le duo se paye une version brute de 'Come together' car ils n'aiment pas les édulcorants.

' Doors' ( ? pas certain du titre) traite de la fin du monde, le morceau précède un boogie pendant lequel Rémy se permet quelques acrobaties qui ont fait tiquer la compagnie qui l'assure.

Après une longue intro lyrique, Le Normand  breton, au repos, contemple les goélands, le duo s'attaque au 'Mistreated' de Deep Purple.

Du grand art!

'I give you five' est autobiographique, concède l'homme à la chemise à carreaux.

Tu dis, Louis, on joue trop fort...c'est que t'es trop vieux!

L'assistance en a pour ses deniers, les énergumènes se démènent sévère sur scène.

A première vue, le duo doit préparer un nouvel effort discographique, plusieurs airs interprétés ce soir ne se retrouvant pas sur leurs enregistrements précédents , ainsi Rémy, qui a une famille, se prend pour Billy the Kid puis amorce un blues psychédélique,  à la slide, à l'issue duquel son complice se plaint du manque d'enthousiasme des plaisanciers.

Twister n'est pas interdit pendant ' Checking the levels', Saint-Quay admire le  beau jeu de rotules du cousin de Billy Gibbons, son partenaire annonce la dernière, le nerveux 'Support the badger' avant d'estimer qu'un public aussi mou ne mérite pas un rappel.

Ils nous balanceront toutefois 'You Can't Teach An Old Dog New Tricks' de Seasick Steve ( des tours, il en avait dans son sac le cabot, un bridge 'Smoke on the water' histoire d' amuser le bon peuple)  pour clôturer une performance robuste.

 

 

21:00, changement de style avec La Green Box.

Encore un duo, Florent Vintrigner ( La Rue Kétanou), petit rat sans tutu, au chant, guitare, dobro, accordéon, banjo et Benoît Laur, aux percussions, harmonica et à la programmation ( Chloé Laum, et ingé son de La Rue Kétanou).

La Green Box, pourquoi?

Ecoute, Victor Hugo, extrait de 'L'homme qui rit':

"La grande cour de l’inn Tadcaster avait fixé le choix d’Ursus. La Green-Box semblait prévue par cette cour; c’était un théâtre tout construit. Cette cour était carrée, et bâtie de trois côtés, avec un mur faisant vis-à-vis aux étages, et auquel on adossa la Green-Box, introduite grâce aux vastes dimensions de la porte cochère....

La Green-Box, rangée contre le mur, avait devant elle cette salle de spectacle. Cela ressemblait beaucoup au Globe, où furent joués Othello, le Roi Lear et la Tempête...."

Victor Hugo, le nom est lancé, le projet, audacieux, de  Florent Vintrigner est la mise en musique de textes du prolifique poète, dramaturge et prosateur de Besançon.

Un plan pédant, vaniteux?

Pas du tout, Jeanne,  un dessein lumineux et captivant.

Premiers vers .....Le lion du midi voit venir l'ours polaire. L'ours court droit au lion, grince, et plein de colère, L'attaque plus grondant que l'autan nubien. Et le lion lui dit : Imbécile ! c'est bien. Nous sommes dans le cirque, et tu me fais la guerre ...

Superbe ce 'Dans le cirque'  mis en musique et d'une actualité poignante, des Nérons gouvernant avec des oeillères,  il y en a des masses!

George Bizet avait déjà adapté l'extrait du recueil 'Les Orientales', ' Les adieux de l'hôtesse arabe' , La Green Box nous en offre une version folky,  truffée de trouvailles technologiques grâce aux combinaisons du duo Benoît Laur, sur scène, et Arnaud Viala dans l'ombre.

L'arabisant 'Novembre' voit Benoît manier le banjo, Florent déambule et récite avant d'achever l'obsédante mélopée à l'accordéon.

Un dobro apparaît pour un extrait du bestiaire de Victor,  'Fable ou Histoire', ou le singe vêtu d'une peau de tigre.

L'artiste nous la joue Charlie Chaplin.

 Cheetah a fui sa cage pour effrayer les badauds, il grimpe sur une table, pousse des cris simiesques,  avant de terminer son ballet allumé en concluant ' tu n'es qu'un singe'  et  remonter sur le podium.

Vous étiez à  Bruxelles entre 1851 et 1871, vous auriez pu, à la Grand-Place,  apercevoir  Hugo à la fenêtre d'une chambre et l'entendre réciter ' Une nuit à Bruxelles'.

Victor Hugo est décrit comme un écrivain populaire, quel  autre instrument  que l'accordéon caractérise le mieux le peuple, allons-y pour une musette instrumentale avant de revenir aux écrits de celui qui ne portait pas Louis-Napoléon Bonaparte dans son coeur, voici  'Le voile' .

Douze vers, trois quatrains d’alexandrins en rimes croisées, ' Demain, dès l'aube', est assurément un des poèmes les plus célèbres de l'homme à femmes, ils sont nombreux à l'avoir mis en musique.

Saint-Quay, c'est un port, non?

Un chant de marin s'impose, ' Le gabier de Terre-Neuve'.

Après l'infidélité au poète, on reprend le cours normal des choses, vont s'enfiler: ' La Divina', ' Quand nous habitions tous ensemble'  et 'Parfois' qui en mode dance précède le titre concluant le récital, 'Je hais l'oppression d'une haine profonde', un manifeste écrit en faveur des juifs persécutés, c'était en 1882.

Ce texte n'a pas pris une ride!

Il n'y aura pas de rappels malgré les applaudissements nourris d'une audience conquise!

 

 

 

 

Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux avec The Blue Butter Pot et La Green Box - Quai Robert Richet - le 25 août 2018
Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux avec The Blue Butter Pot et La Green Box - Quai Robert Richet - le 25 août 2018
Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux avec The Blue Butter Pot et La Green Box - Quai Robert Richet - le 25 août 2018
Foodtruck Festival Saint-Quay-Portrieux avec The Blue Butter Pot et La Green Box - Quai Robert Richet - le 25 août 2018
Partager cet article
Repost0
23 août 2018 4 23 /08 /août /2018 11:32
Marry Me aux Jeudis en Fête à Plouha, le 23 août 2018

Marry Me aux Jeudis en Fête à Plouha, le 23 août 2018.

 

La saison estivale se dissipe,  l’association des Jeudis en fête à Plouha a prévu une dernière animation en ce  23 août, qui  annonce un automne anticipé, à l'affiche LittleBig6ster,  Marry Me et les Mignoned Koroll Breizh, en habits traditionnels, groupe qui  fera des démonstrations de danses folkloriques.

 

Tu te pointes vers 19:45, le cercle plouhatin, costumé à l'antique, achève sa première prestation de danses du terroir, la dernière étant originaire de Jans, une riante commune de Loire-Atlantique dont la devise sonne 'Vif à toute heure', ce que semblent confirmer les vestiges s'agitant face à l'église.

 

20h et des poussières, en provenance de Bordeaux, Marry Me, deux petits jeunes passionnés par les sixties.

Pub: 

Très actif sur la scène girondine, le binôme écume également les routes de France pour propager ses bonnes ondes aux quatre coins de l'hexagone. Fort d'une grande capacité d'adaptation, MARRY ME saura répondre à vos attentes, que ce soit pour animer un mariage, un anniversaire, un comité d'entreprises, une fête de village...

Des noms: Jérémy Dourneau ( acoustique, voix) et Majed Ben Amor ( électrique, voix).

Un journaliste, 'les 60, ce n'est pas dépassé'?

Une réponse: 

'Non, ça reste intemporel, ça vieillit plutôt bien. Ce sont des morceaux qui parlent à tout le monde.'

En voiture, Simone, pas besoin d'attacher la ceinture, la Simca 1000 n'en a pas!

Une première salve, 'Mr Tambourine Man', les voix s'harmonisent à merveille, le duo manie ses instruments bien à propos, en façade, pourtant, le rendu n'est pas terrible, Majed et Jérémy se regardent en ayant l'air de dire, le son est pourri,   le mec à la table de mix rame et ça va prendre un bon bout de temps avant de parvenir à placer une balance plus ou moins correcte.

Putain, pourquoi ne pas diminuer le volume, c'est pas compliqué, ça!

Un saut en 1973 pour le seul vrai carton de Stealers Wheel, 'Stuck in the middle with you'.

La Gretsch distille quelques riffs rockabilly de bon goût, le duo ne se contente pas d'un exercice de copier/coller, c'est une bonne initiative.

Les Everly Brothers tentent d'éveiller la petite Suzie!

"Ooh la la!", ça ne s'arrange pas au niveau mix.

1961, Bobby Vee, 'Take good care of my baby'.

Fred:  Why don't they write songs like this anymore?

T'aimes pas le rap, Fred?

Les Beatles sont numéro 1 dans leurs coeurs, ' From me to you' est leur premier emprunt aux gars de Liverpool. 

Toc, toc, toc sur l'acoustique, 'For your love' des Yardbirds.

Un grand morceau, il manquait le clavecin de Brian Auger!

Retour des Fab Four avec ' She loves you' avant de proposer un premier morceau en langue romane, ' La poupée qui fait non', d'un petit gars de Nérac, considéré comme un symbole de la décadence en 1965.

Pourquoi ris-tu?

Le virage rock saignant adopté par Marry Me a surpris quelques vieillards!

' Laisse tomber les filles', de Gainsbourg pour Gall, puis 'Starman' de David Bowie, en mode Simon and Garfunkel, t'as pas trouvé l'idée géniale.

Si on omet la manière erronée de prononcer 'pretty', le 'Pretty Woman' de Roy Orbison était plus convaincant.

Les Beatles chapter 3, ' Love me do' décoré d'un passage kitsch, le crooning n'a pas plu à John.

Avant on refilait un CD à celui ou à celle qui pouvait citer le nom du groupe qui interprétait ' The Letter', comme tout le monde allait vérifier sur un Samsung, on a arrêté, t'as pas eu besoin du net pour savoir qu'il s'agissait des Box Tops.

Alex, où es-tu?

C'était sympa de déterrer 'Hold tight' de Dave Dee, Dozy, Mick and Tich.

Encore un groupe inconnu, dixit Bordeaux, les Shocking Blue!

Les trois touristes hollandais qui ont repris 'Venus' en choeur ont failli les lyncher.

Pour les moins décrépis, voici ' Lemon tree' de Fools Garden qui précède ' Sugar, Sugar 'des Archies.

Cette soirée nostalgie est distrayante mais personne ne criera au génie, comme le dit la pub, un show  idéal pour animer un mariage !

Vont suivre: 'While my guitar gently weeps', une pensée émue pour George Harrison, 'Poupée de cire, poupée de son', ' Belles, belles, belles', on ne le nommait pas encore Cloclo,  il twistait, ' She's a maniac' ( 1983)  de Michael Sembello , Abba ' Gimme, gimme, gimme', toujours dans les eighties, puis  un fougueux ' Blue Suede Shoes', les Rembrandts ' I'll be there for you' , l'inéluctable ' I'm a believer' ( les Monkees/Neil Diamond) qui voit deux nanas, légèrement cintrées, confondre Lindy Hop et cascades sans filet, et pan, ma tronche sur le bitume, mazette, il est dur le macadam , et enfin pour terminer, au 21è siècle, ' Get lucky' de Daft Punk.

Descartes a tiqué, la Gironde cède la place aux mignonettes, tu jettes l'éponge pour rejoindre madame, how lucky you are!

 

 

 

 

Marry Me aux Jeudis en Fête à Plouha, le 23 août 2018
Marry Me aux Jeudis en Fête à Plouha, le 23 août 2018
Marry Me aux Jeudis en Fête à Plouha, le 23 août 2018
Partager cet article
Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 10:45
Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux le 18 août 2018

Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux, le 18 août 2018

 

C'est à 18h, en feuilletant Ouest France, que tu apprends que des concerts sont prévus au port de plaisance de Lézardrieux.

Depuis trois ans l'association Trieux Tonic Blues organise une animation sur les bords du Trieux: restauration, concerts et feu d'artifice.

Le temps de boucler deux ou trois trucs avant de sauter dans ta Ferrari, made in Taiwan, pour arriver peu avant 19h,  le long de l'estuaire du fleuve, un trio s'ébat sur un podium de fortune, qui?, depuis quand?

Après un passage obligatoire à la buvette et avoir questionné les bénévoles, l'un d'entre eux avance le nom: Little Houd Band.

Tu déposes ton gobelet sur une longue table pour écouter un laidback blues bien torché.

Sur scène, les gamins quinqua, qui n'ont jamais vu les Andes, ont pour nom, Boubou Romagny ( guitare et seconde voix), Little-Houd, càd Johan Houdard, peintre et bluesman,  (pas de chapeau, une casquette, chant, guitare, harmo) et Lionel André (batterie).

Ils ont tous trois un vécu et ont sévi ( pas toujours avec la même formation)  dans tous les bars, campings, crêperies, fêtes paroissiales du Trégor, du Goëlo , parfois, ils s'aventurent, sans muselière,  jusqu'à Morlaix.

En duo Boub et Houd ont pondu un album, introuvable, baptisé 'Dog Stories' et catalogué blues post-moderne, vive les étiquettes!

Après un second morceau qui tient aussi bien la route que la DS du Général De Gaule,  le barbouilleur, maniant la slide,  propose 'Milk and Cream', en ajoutant, remember the time when we were young and sexy, c'était avant l'Indochine.

Ils apprécient le mode nonchalant, un mix J J Cale/ Chris Rea, et s'attaquent à "In The Death Car", un tango blues aux effluves slaves, extrait de la B O de 'Arizona Dream'.

Lézardrieux I hope you got the feeling coz we got the feeling, bordel, ce podium est bancal, je tangue, ça ne les empêche pas de façonner un Chicago blues/Delta du Trieux aussi noir que les compositions de Willie Dixon ou Buddy Guy.

Depeche Mode ou Johnny Cash?

Leur version de 'Personal Jesus' tient plus du style Man in Black que de la synth pop.

Après une longue intro jazzy, le trio nous propose le formidable ' Where are we now' de David Bowie.

Tandis qu'un gars leur refile quelques consignes, Boubou amorce 'All along the watchtower' suivi par un French blues, 'J'ai besoin de rien', à première vue il n'y a pas qu'Alexandre à être bienheureux.

Après le classique du loner, 'My, my, hey, hey', on atteint le terminus avec un titre dédicacé aux vacanciers et aux salariés, 'Moins travailler'.

Nougaro, aussi, faisait des promesses sous un balcon....

Un hors-d'oeuvre pas dégueulasse!

 

 

La semaine dernière il était aux Vieux Gréements à Paimpol avec  Djiboudjep, ce soir, Nicolas Le Rallic se produit en solitaire avec comme toute arme sa voix,, une acoustique et quelques pédales.

Le gars de Lorient  a sorti deux albums solo, d'après un voisin, spécialiste des Chants de Marins.

L'homme décide d'ouvrir le bal, en anglais, en reprenant, d'une voix brisée, 'Rosemary' de New Celeste, puis il quitte l'Ecosse pour mettre le cap sur le Finistère et s'approprier 'Ile' de Jean-Michel Caradec, un hymne à la poésie!

 Nicolas chante une autre île, avec  toujours la mer,  les marins et leur rude vie en toile de fond ...Pour qui sont ces bateaux, tirant sur leurs amarres, comme de grands chevaux sur le départ .. c'est en hommage aux pêcheurs de l'île de Groix  qu'a été écrite cette plainte.

Renaud aussi chante les marins, notamment dans 'La ballade nord-irlandaise' une adaptation orangée du traditionnel 'The water is wide'.

Nicolas a été accompagnateur de Michel Tonnerre pendant des années, voici 'Matelot, le vent est bon' aussi connu sous le titre 'Satanicles'.

Une des chansons les plus émouvantes de Louis Capart est sans conteste  'Marie-Jeanne-Gabrielle', l'interprétation de Nicolas Le Rallic ne trahit pas l'esprit de la mélodie.

Après les émois vient le vaudeville, l'andro des Parigots, 'Tiens, tiens, voilà les Parisiens'.

 Jean-Pierre Hyacinthe Calloc'h a été tué en avril 2017, on lui doit la ballade  'Me zo ganet e kreiz ar mor' (Je suis né au milieu de la mer), une pièce maîtresse du répertoire d'Alan Stivell.

Il enchaîne sur une pentalogie Michel Tonnerre, 'Le Sillon de Talbert', 'l'Ankou' trahi par un faux mouvement du pied sur les pédales, donnant un son confus aux accords de guitare ,  'Mon petit garçon'. et puis, tous à bord, direction Le Havre pour 'Fumier d'baleine' et enfin  d'inspiration Robert-Louis Stevenson, 'Quinze marins'.

Vous devez me rappeler, sinon j'aurai l'air con!

Une autre, une autre, lance Jessica.

Ce sera le titre le plus breton de Jacques, le flamand qui n'aime pas les flamingants, 'Amsterdam'.

T'as été dépité, il a omis le couplet de l'accordéon rance ...

 

Groupe 3: The Fabulous BBB!

Les ex-The Fabulous Bling Blang Blues sont des habitués du coin , en 2012 ils étaient à l'affiche du Trieux Tonic Blues.

Il y a des mecs qui promettent de moins travailler et puis ils se tapent des heures sup,  revoilà le peintre, Little Houd et le bûcheron, Lionel, cette fois-ci flanqués du guitariste Marc Ennaji, un perfectionniste et de la bassiste Do Pinsard, une jolie fille croisée lors d'un concert de Talkie Walkie.

Style?

Coupe Chicago!

C'est parti en mode funky avec 'You love me like you say' qu' Albert Collins chantait à une nana qui ne le traitait pas correctement.

Ils enchaînent sur le slow blues 'I got something'  suivi par un dégoulinant 'Honey Hush'.

... I don't want you to be no slave

 I don't want to work all day...

T'as reconnu l'imparable  'I Just Want To Make Love To You' de Willie Dixon, leur version sent les swamps à plein nez et si le timbre de Dali ne ressemble guère à celui d'Etta James, le truc parvient tout de même à te donner des frissons.

Little Houd a dû apercevoir une mygale, il pousse un cri à effrayer les chouettes encore assoupies avant d'attaquer la scie ' Got my mojo working' sur un rythme ferroviaire d'une autre époque.

Un solo de batterie de Jospin ponctue l'histoire du mojo qui a des ratés avant la reprise du refrain et de l'épilogue.

Ils embrayent sur 'Big Boss Man', non pas le catcheur de Marietta, le truc interprété, e a, par le King et Jimmy Reed.

Monsieur Ennaji n'a pas l'air d'être un âne, la rythmique est canon et la voix traînante de la casquette fait le reste, Lézardrieux apprécie, Elvis, c'est un cabot, bat de la queue!

Boubou rapplique pour ajouter une couche supplémentaire au dicton auvergnat, dixit Little Robin Hood, ' You can't ask a horse to fly'.

Le jockey restera en piste jusqu'au terme du tiercé.

'Born in Chicago',  merci, messieurs, mademoiselle, j'ai déterré l'album du Paul Butterfield Blues Band, great stuff!

Un gars de l'organisation se pointe pour aviser le bon peuple que l'heure du feu d'artifice est avancée, il retourne picoler et les fabuleux BBB reprennent la route et tombe sur la petite 'Suzie Q', une gamine à la démarche plaisante.

A Saint-Nazaire, Little Houd a piqué le mégaphone d'un agent municipal parti soulager sa vessie, il l'a utilisé pour attirer l'attention de Suzie.

L'heure est au funk blues avec 'Hold on to you' avant de retourner aux sources rurales avec 'Little red rooster'.

T'as la vache qui rit, la vache et le prisonnier, le château de Poilvache, Pi 3.1416, la vache agent secret, t'as aussi une vache dont le lait est bleu, ' Milkcow's calf blues' dont Clapton a gravé une version sur son tribute à Robert Johnson.

Un boogie, les gens?

'Give a cup of coffee to your daddy', non pas de brandy, pas de sherry, du café, bébé!

Fondu enchaîné, sans sucre, sur 'Stormy Monday' et une rumba avant les pétards, 'Who's been talking' de Howlin' Wolf!

T'as aimé le jeu lyrique ( à la Peter Green) des guitares, puis t'as profité de l'exercice pyrotechnique pour quitter le port, goodbye, babe,  I hate to see you go, donc je me tire but  you know I love you...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux le 18 août 2018
Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux le 18 août 2018
Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux le 18 août 2018
Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux le 18 août 2018
Port en Fête à Lézardrieux avec Little Houd Band trio/ Nicolas Le Rallic/The Fabulous BBB - port de plaisance à Lézardrieux le 18 août 2018
Partager cet article
Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 08:45
Fest Noz ( avec Baliskis et le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou) à Paimpol ( place Gambetta) le 17 août 2018

Fest Noz ( avec Baliskis  et le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou)  à Paimpol ( place Gambetta) le 17 août 2018.

 

Dernier Fest-Noz de la saison estivale sur la Place Gambetta à Paimpol, trois groupes au menu, Baliskis/Morwenn Le Normand et Ronan Pinc/ et le duo Veillon/Riou.

 

 

Les concerts sont précédés d'une initiation à la danse bretonne, animée par le Cercle Celtique Anjela Duval.

L'association tire son identité de la poétesse ( d'une ruralité évanescente, dit la pub) /cultivatrice , décédée en 1981,  Marie-Angèle Duval, une femme ayant marqué le Trégor  par son authenticité et sa ténacité.

Lorsque tu accèdes sur la place du républicain de Cahors, l'instructeur,  shade 32 of grey,  s'évertue à inculquer les fondements du rond de Loudéac à une cinquantaine de touristes, occasionnellement dissipés.

La tâche est ardue.... concentrez-vous, mesdames, le rond de Penthièvre demande de la souplesse, de l'attention et du discernement.

Tu fais partie des timorés qui se contentent d'assister à la démonstration en souriant.

On enchaîne sur une suite de la gavotte des montagnes, les badauds s'appliquent, tout en s'amusant,  et le ballet devient cohérent, voire séduisant.

 

Le timing a du plomb dans l'aile, le premier groupe,  le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou, entre en piste à 19:20'.

  Jean-Michel Veillon est considéré une sommité dans le milieu des musiciens maniant la flûte traversière.

Sa carte de visite est édifiante: membre de Barzaz, Kornog, Pennoù Skoulm, du groupe de Dan Ar Braz, du Bagad Kemper, d'Empreintes,...sans compter des collaborations avec  Soïg Sibéril, Alain Genty, Fred Guichen, et d'autres encore, en duo certains l'ont croisé aux côtés de  Ronan Le Bars ou de Gilles Le Bigot et, bien sûr, de Yvon Riou.

Yvon, le  guitariste, était membre fondateur du groupe Maogan, il fait partie, e a, de An Bothar  et durant sa  longue carrière,  il a accompagné des gens tels que Ronan Le Bars, Gilles Servat, Skolvan, Pennoù Skoulm, Timmy Mac Carthy, Paul Bradley, Joe McKenna ou Jo Van Bouwel…

Le duo  Veillon/Riou a sorti trois albums, le dernier,'Deus an Aod d’ar Menez', datant de 2007.

Pour se mettre en jambes, ils attaquent une ridée six temps dont on n'ose avancer un titre, un voisin te souffle ' Derrière les fagots' , t'as cherché les branches, en vain.

Après la danse vive, voici une dañs plin à l'amorce plus calme, au bout de 2' l'affaire s'anime sérieusement, sur le macadam, une horde de kangourous sautille par petits bonds tout en tournant.

La guitare, au repos pendant l'ouverture, rejoint la flûte, insidieusement le duo appuie sur l'accélérateur, la cadence devient infernale, Ronan peine à suivre le rythme et abandonne lâchement sa compagne pour aller siroter un Muscadet.

Sans daigner prendre une pause, le duo enchaîne sur une variante bretonne du menuet puis sur une cavalcade cosaque effrénée.

Huit secondes de pause avant une gavotte pourlet, non, vous n'en voulez pas?

Va pour un kas a barh tonique!

Comme toujours, sur le bitume tu remarques des danseurs zélés, des consciencieux, des maladroits, des velléitaires, des farfelus, des sportifs, des solitaires, des free stylers, des dilettantes, des va-nu-pieds et un mais qu'est-ce que je fais là?

La suite qui succède est faite d'un hanter-dro, d'un  kas a bahr et d'une ridée huit temps.

Pas question de mollir, braves gens, voici une suite de Loudéa,c réservée aux plus pointus, avant de ralentir le mouvement par une danse moins oppressante.

Regarde, Fernande, huit pas à gauche, tu lèves le genou droit puis le gauche, huit pas à gauche, etc... c'est pas compliqué, mémé!

Euh, on n'a pas de minuteur, j'ai l'impression qu'il faut, céder la place, pour la dernière, au choix: une valse ou un cercle circassien?

Vous hésitez, un an-dro, alors!

 Au suivant!

 

Baliskis.

Grec? Slave? Saskatchewan? Polonais?...

Tu te fourvoies: Baliskis est un trio de musique à danser, chant-accordéon, qui nous provient des monts d'Arrée et de Brest.

Deux nanas qui roucoulent comme des rossignols, Katell Kloareg ( Kanta, Kat et Fred, Three's a crowd, Ketiketan, ChuchuMuchu, Pikoùpikez...) et Anne-Cécile Poyard ( ChuchuMuchu, Duo Poyard / Pluet..) et le fameux Pluet, prénommé Grégoire, à l'accordéon!

Le trio s'est formé récemment mais ne manque ni de souffle, ni d'audace, les filles s'essayent au gallo sans fatiguer leur monture ou s'attaquent aux airs traditionnels souvent fripons, l'accordéon colorant le tout de teintes personnelles.

Une gavotte  gallèse ( 'Ton simpl gavotte'?) ouvre le bal, l'accordéon intrépide accompagne les deux voix puissantes, énergiques et suaves,  elles se chevauchent , harmonisent et sautillent au gré du vent.

Pour suivre,  toujours en gallo , le trio ébauche une complainte sombre ( 'Ma Mignonette) avant d'attaquer un chant heurté,  truffé de cris d'oiseaux et de bruitages insolites.

On continue avec un rond de Saint-Vincent regroupant 'Dans dix ans je m'en irai', '10 hirondelles au fond du bois' et 'Le soleil va s' coucher', trois chants répétitifs proches des comptines chantées, autrefois,  à la maternelle.

Direction Loudéac pour 'Quand j'étais chez mon père, garçon à marier' suivi d'une chanson à boire. 

Sur la piste, rien ne peut arrêter les amateurs de caroles de tourner sans discontinuer, touristes et indigènes se tiennent par le petit doigt, effectuent les mouvements de pieds et de jambes requis,  en évitant de botter le derrière du couple s'agitant devant eux, bref,ils s'amusent et sourient, tandis que Baliskis entame l'histoire des chevaux dérobés et de Colin qui s'aventure dans les prés à la recherche de jeunes filles à marier.

... Tu as volé as volé as volé l'orange du marchand...

Bécaud?

 Non, l'histoire de l'oranger de derrière de chez mon père et de la jeune fille qui à la foire a croisé un marquis, et s'est fait entuber.

Sale histoire, mais à l'époque il n'y avait pas de carré blanc!

La drague n'était pas une mince affaire jadis, certains garçons avaient peur en allant voir les filles, qui se moquaient d'eux.

Paimpol, nous terminons ce set par une polka irlandaise parlant d'un cercle de fertilité.

 'The Rattlin Bog' (Bog Down the Valley'O)   est le genre de morceau casse-gueule,  increasing in speed with each additional verse, à te donner le tournis....

Les filles et l'accordéon tiennent le rythme et c'est sous des applaudissements nourris qu'ils quittent le podium!

 

 

 


 

 

Fest Noz ( avec Baliskis et le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou) à Paimpol ( place Gambetta) le 17 août 2018
Fest Noz ( avec Baliskis et le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou) à Paimpol ( place Gambetta) le 17 août 2018
Fest Noz ( avec Baliskis et le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou) à Paimpol ( place Gambetta) le 17 août 2018
Fest Noz ( avec Baliskis et le duo Jean-Michel Veillon- Yvon Riou) à Paimpol ( place Gambetta) le 17 août 2018
Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 16:45
3 Daft Monkeys à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre) à Paimpol le 11 août 2018

3 Daft Monkeys à la  Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre)  à Paimpol le 11 août 2018

 

Il te faut fendre la foule pour rejoindre la scène Michel Tonnerre où un cirque cornique a établi ses bases, trois singes farfelus et une guenon mélomane doivent se produire à 19:15':  3 Daft Monkeys!

Le groupe, originaire d'un comté décrit comme étant a major smuggling area, existe depuis le début du siècle , sa disco approche des dix volumes, le dernier album ayant été baptisé  'Year of the Clown'!

Un clown:  comique de cirque, maquillé et vêtu de façon grotesque....

Maquillés, Tim Ashton ( douze cordes, flûte, chant) , Athene Roberts, sa madame, ( fiddle, flûte, voix) ,  Richie Mulryne (gants noirs,  drums, acoustique, percussion) et  Jamie Graham ( basse six cordes) l'étaient!

Les fringues?

Athene portait un corset victorien au décolleté affriolant  et une jupe  à froufrou colorée, une plume dans la chevelure et des sandales vermillons, son Jules  un costard rayé ayant appartenu à Al Capone, Richie, un gilet sans le reste du costume, tandis que l'immense Jamie se contentait d'un marcel rayé et d'un jeans bermuda.

Déjà pendant le soundcheck, les quelques spectateurs avaient compris qu'ils allaient assister à un show peu ordinaire.

Après être descendu de scène pour faire l'aubade à un gosse devant quitter la fête incessamment, Tim rejoint la famille en attendant l'heure du coup d'envoi.

Ils trépignent d'impatience et décident de commencer plus tôt... Hello, we are from Cornwall, UK, we're playing for  you, ce soir...

Démarrage lent, une valse, une question ...Who put the crown on the head of the clown... soudain, 'Year of the clown' s'enflamme, le violon vire gypsy, la mélodie tourbillonne, t'as enfin compris l'usage des gants pour le drummer, il tabasse tout son attirail  sans user de baguettes, ses copains entament un ballet tribal, les spectateurs, médusés, hurlent de joie.

'Ils enchaînent sur 'Delighted to be invited'...  to your beautiful soirée , Athene et Tim alternent les vocaux, les changements de rythme se succèdent, derrière toi deux nanas ont entamé  une farandole klezmer, sur scène ils les ont remarquées, ils accélèrent encore le tempo déjà furieux.

You know, we're so sorry for the Brexit, May n'est pas notre copine, vous aimez les Fest-Noz, on vous balance une java des Cornouailles, 'Social Vertigo', de 2008.

Les singes ont plus d'un tour dans leur sac, ils terminent leur discours sous forme de tarentelle, même les tarentules dansaient!

Je vais trinquer avec le seigneur, 'Drink with God'. 

Non de non, il a une fameuse descente! 

Ce folk punk te rappelle Gogol Bordello, sinon, tu peux également songer aux Levellers ou à

Mad Dog Mcrea.

Athene nous chante une ballade, 'Faces' , Tim la relaye, le morceau prend des couleurs balkaniques,  ils sont de plus en plus nombreux à pirouetter derrière toi. 

C'est le moment que choisit le groupe pour placer un titre plus grave traitant d'un réfugié Syrien ayant traversé la mer Egée à la nage,  de la côte Turque jusqu'à Samos il y a 7 kilomètres!

Tim et Athene au tin whistle, Jamie a empoigné une flûte plus longue et Richie manie une guitare pour interpréter ce morceau profond et juste excluant tout sentimentalisme excessif.

'Look at the stars' a été applaudi à tout rompre!

Time for a dancey tune, 'One fine day', suivi par  'I Love You', because we believe love can heal the world, pas sûr que Trump, Erdogan et  Kim Jong-un partagent ce point de vue.

Paimpol, can you waltz?

On peut essayer!

'Days of the dance' narre l'histoire de Frau Troffea qui, il y a des lustres, s'est mise à danser en rue, pas moyen de l'arrêter, évidemment, la gentille valse, s'emballe et la folie gagne le peuple.

'We are revolution' est entamé par une longue intro dominée par le fiddle et un tin whistle avant d'obliquer vers un Celtic rock vigoureux.

Un CD à celui qui réussit à faire le poirier pendant 10 secondes... 

Euh, tu rêves, Tim!

C'était pour illustrer 'World on its head' qui termine notre set!

Quoi, vous en voulez encore, merci, very kind of you,  ' Hubbadillia' veut dire party en cornique et la fiesta s'achève avec le formidable  'The Antiquated and  The Arcane' .

 

De la passion, de l'enthousiasme, du punch, du talent, de la comédie, de l'humour ....Paimpol a adoré!

 

 



 

3 Daft Monkeys à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre) à Paimpol le 11 août 2018
3 Daft Monkeys à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre) à Paimpol le 11 août 2018
3 Daft Monkeys à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre) à Paimpol le 11 août 2018
Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 10:40
Marins Do Douce ( Christian Delage et Alain "Sportleicht") à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 11 août 2018

Marins Do Douce ( Christian Delage et Alain "Sportleicht")  à la  Fête des vieux gréements ( scène Guillemer )  à Paimpol le 11 août 2018

 

Seconde journée des vieux gréements à Paimpol et, cette fois, il est là,  avec ses trois mâts, 930 mètres carrés de voilure, 50 mètres de longueur et  six ponts: El Galeon Andalucia!

Les visiteurs  font la queue et s’impatientent sur le quai avant de grimper à bord de la caraque battant pavillon espagnol.

Toi, tu t'étais déplacé pour assister à un ou deux concerts, Les Passagers du Gawenn, prévus à 16:45 te tentaient.

Que pasa, il est 16:25 et le groupe de Laval conclut son set.

Oui, Monsieur, il y a eu un changement de programme, les  Marins Do Douce se produiront à 16:45'!

C'est qui, ceux-là?

L'équipage de la barque est réduit à deux unités, Christian Delage, casquette, acoustique, boîte à rythmes et un gugusse qui doit aimer les belles bagnoles d'avant la guerre,  Alain Sportleicht,  au bouzouki, charango ou accordéon diatonique, ce touche-à-tout assure également les secondes voix.

Depuis un peu moins de deux ans les matafs sillonnent la Bretagne, la Mayenne et le Népal pour proférer la bonne parole marine, leur répertoire est fait de traditionnels et de compos de l'arrière-petit-fils de Louis Delâge, qui ne buvait pas trop de cognac mais fabriquait des véhicules de tourisme et de luxe réputés.

Les préparatifs se montrent interminables, huit pédales loop de loop et 28 boutons gisent au pied du bricoleur du pays de Loire, ne pas parvenir à en tirer un son valable est traumatisant, l'ingé-son a-t-il abusé du Kir?

Les marins vont ramer dur pendant plus de 45' et le résultat obtenu ne sera pas optimal!

Et vogue, la galère...

Pas de setlist, mémé, on travaille à l'aveugle!

La première cartouche, une histoire de loup, de chien, de lion et de mort au bout du chemin, sert à peaufiner la mise au point.

Envoie moi de la guitare, Jojo, j'entends que dalle dans le retour.

' Maryande' (?) , ils ne sont que deux face à nous mais, avec l'apport des bandes, tu as l'impression d'entendre cinq à six musiciens pratiquant un folk rock, artisanal,  à la manière des Levellers.

Jojo, gaffe, je me débloque pour ramasser le charango, plops!

Paimpol, on compte sur vous pour fredonner le refrain de 'Capitaine, capitaine'.

Le cousin de Popeye se fixe à un mètre du duo pour effectuer un numéro simiesque burlesque.

T'avais pas d'olives à lui offrir, tu lui as souri, il s'est tiré!  

Après 'C'est ma vie' de Michel Tonnerre , Paimpol va connaître la triste histoire d'un petit gars aussi épais qu'un fil de fer, puis 'L' harmonica' que tu as entendu, ici même, dans la version de Rhum et Eau, puis on embarque tous sur le Manchester pour 'Reagan Dougan', encore une gigue signée Michel Tonnerre.

Alain troque le bouzouki pour l'accordéon et amorce 'Tempête pour sortir', un chant revendicatif signé Christian Desnos.

Michel Tonnerre, l'inspiration souveraine, a composé 'Hoëdic'  en 2008 et, comme nous nous trouvons sur la scène Hervé Guillemer, il est de bon ton de reprendre une de ses chansons, le sombre récit narrant les mésaventures de 'John Cotton'.

Dès lors que tu as toléré l'usage des bandes, tu te dois d'admirer l'énergie déployée par la joyeuse paire et, comme tes voisin(e)s, tu gringottes les refrains de ces  fiers chants de marins.

' La Cordelière' est probablement un des plus intéressants, le 10 août 1512 la caraque est coulée au large de Brest après un combat naval contre une escadre anglaise.

Le gong va bientôt résonner, 'Le Vieux' ( Michel Tonnerre)) et un titre inédit, avec un programme électoral risquant d'obtenir des suffrages ...que le rhum coule à flots, ce soir on va ripailler ... , dont ce sera le baptême du feu, terminent ce concert prisé par les flâneurs et les indigènes!

 

 

 


 

Marins Do Douce ( Christian Delage et Alain "Sportleicht") à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 11 août 2018
Marins Do Douce ( Christian Delage et Alain "Sportleicht") à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 11 août 2018
Marins Do Douce ( Christian Delage et Alain "Sportleicht") à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 11 août 2018
Partager cet article
Repost0
10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 20:30
Prendre la Mer ( Yann Malau/ Olivier Rech/ Eric Hauchard) à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre ) à Paimpol le 10 août 2018

Prendre la Mer ( Yann Malau/ Olivier Rech/ Eric Hauchard)  à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre ) à Paimpol, le 10 août 2018 .

 

Prendre la Mer est l'intitulé donné au programme proposé par les complices Yann Malau, le Guérandais d'adoption,  et  Olivier Rech, de Vannes. Depuis peu ils se sont adjoints les services du ciseleur Eric Hauchard, ex-guitariste du regretté Michel Tonnerre, pour former un trio redoutable, chantant la Bretagne, son patrimoine, ses causes, ses fils, ses marins, le vent, les vagues  et la lumière.

 

Les trois guitares et trois voix à l'unisson entament le périple avec le bien-nommé 'Prendre la mer', signé Olivier Rech.

Cap sur l'océan, toutes voiles dehors!

Au menu de ce début de soirée, des extraits des albums du Vannais ou de l'unique disque de l'ex-gars du Sud -Ouest, des reprises et quelques inédits.

Olivier est fan d'Alain Barrière, étrangement, son phrasé s'en ressent.

'Gwen ha du' chante  l'écume et l'horizon lointain, ensuite, Yann, le corsaire, ramasse un harmonica et le trio nous conte l'histoire de l'oiseau noir  en mode sea music folk.

Je sais, c'est saugrenu de voir des Bretons boire de l'eau mais dans la bouteille de Volvic d'Eric il y a de la vodka.

'Le long de la jetée' , le bateau a accosté, que fait l'équipage?

Il file au bistrot, pas d'accordéon ce soir, mais des guitares allègres!

'Matelots de la vie', ' La Vallée des Saints' dépeignant le site de Carnoët , en mode bluesy grâce au jeu stylé d'Eric, la ballade ' La mer me tient' , décorée d'une flûte lyrique, se succèdent, le public apprécie et applaudit.

Sur scène, le facétieux pirate caresse le crâne du brave Eric qui lui glisse un 'salope' inaudible au second rang.

Après cette tranche sentimentale, les mousquetaires bretons proposent un chant d'espoir, 'Tant qu'il y aura' .

Paimpol, on a soif...

Pas de réactions au niveau de l'organisation.

De l'eau et du pain sec pour les forçats, qui entonnent un blues brumeux composé par Michel Tonnerre, 'C'est la mer' .

A la table, ça déconne !

C'était quoi, ces coupures, petit?

Un coup de l'EDF!

Le nostalgique 'Sur ton nuage' est signé Yann, qui va boire un coup accompagné par l'orfèvre, en laissant Olivier se débrouiller seul pour chanter le plaisant petit  'Village' niché sur l'île de Quiberon.

Le gars du Morbihan est attaché à Alain Barrière, il évoque également des gens tels que Pierre Bachelet ou Nicolas Peyrac, soit des représentants d'une chanson française ancrée dans la tradition, à mille lieues de rappeurs inconsistants ou de star académiciens demeurés.

Retour des copains pour une chanson à boire qui précède l'usuelle séquence publicitaire: CD's à vendre!

Bien que nous soyons à Paimpol, nous chantons 'Les falaises de Port-Blanc' et nous continuons à 'Chanter la mer et les marins' comme Gilles Marchal chantait le (Macadam) 'Cowboy'.

Le picker contemple ses doigts ankylosés, j'ai des crampes, souffle-t-il, c'est lui qui distille les griffes perlées décorant les  compositions  de ses copains.

Michel Tonnerre peut rocker, ' Barbe -Noire' sent la poudre.

Comment gagner 'Le coeur des Bretons', pas en les singeant en tout cas, la Bretagne n'est pas une carte postale!

Sur   un texte  d'Alain Rech, voici 'Au bal des korrigans' , cette comptine nerveuse excite le boucanier, des fourmis lui picotent les jambes, du coup il se transforme en guitar hero et virevolte sur toute la longueur de la scène.

Le rafiot est sur le point t'accoster, nous voilà à 'La Rochelle', encore un texte mélancolique signé Michel Tonnerre, qui met un terme à une prestation exemplaire.

 

Un bis?

Ils optent pour le  fantastique 'Maureen',  précédé d'une intro  cinq étoiles d'Eric Clapton Hauchard, il nous joue  ' Women of Ireland'  à réveiller Rory Gallagher et Jimmy Faulkner!

Dieu, que c'était bon!

Prendre la Mer ( Yann Malau/ Olivier Rech/ Eric Hauchard) à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre ) à Paimpol le 10 août 2018
Prendre la Mer ( Yann Malau/ Olivier Rech/ Eric Hauchard) à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre ) à Paimpol le 10 août 2018
Prendre la Mer ( Yann Malau/ Olivier Rech/ Eric Hauchard) à la Fête des vieux gréements ( scène Tonnerre ) à Paimpol le 10 août 2018
Partager cet article
Repost0
10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 11:12
Femmes de Marins à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 10 août 2018

Femmes de Marins à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 10 août 2018.

 

Sixième édition de la  Fête des vieux gréements  à Paimpol, la grande attraction,  le Galeón Andalucíar, réplique d'un galion espagnol du XVIᵉ siècle conçu et construit par Ignacio Fernández Vial, s'est fait attendre, une météo agitée a retardé son entrée au port de 36 heures, cela n'a pas empêché la fête de battre son plein, trois scènes accueillent une multitude de groupes spécialisés dans les chansons marinées.

 

Le vendredi, c'est à 15:15 que tu jettes les amarres sur le quai Duguay -Trouin où est érigée la scène Hervé Guillemer, à 15:30, elle accueille Femmes de Marins!

La tenue vestimentaire arborée par les dames ne peut dissimuler leur attachement à la marine, ni leur état civil.

Elles sont trois:  Yolande d'Olier (violoncelle, alto, voix), Evelyne d'Olier (guitare, voix) et la rouquine Françoise Milliard (accordéons diatoniques, poids moyen 4kg 100 , voix), elles ont pondu deux albums!

La mise en route sera astreignante, la disposition scénique ne convient pas à Françoise, la balance s'avère compliquée, la technique rame, le vent souffle, enfin, après un bon moment, elles sont décidées à entreprendre leur croisière.

Euh, encore un petit instant, je dois me vernir les ongles.

Cher public, nous comptons vous chanter des chansons de marins, du folklore armoricain , mais nous ne pratiquons pas le  folk celtique comme l'annonce la brochure!

Ceci dit, il se met à pleuvoir, le public bat en retraite, il ne reste que cinq capuchons à écouter ' La Javareuse'.

Pause, nouveaux réglages, le soleil ressurgit, les filles proposent 'Ellen' de Claude Michel , un hommage à Ellen Mac Arthur.

La valse/plainte 'Madeleine' est un inédit .

Désormais l'équipage a adapté un rythme de croisière, les voix se marient à merveille, l'accordéon ronronne, l'archet caresse le violon ou le cello avec grâce et l'acoustique d'Evelyne bat la mesure.

Un petit tour en Normandie?

'Les quais du Havre', un titre grivois,  est interprété a capella, il précède 'Les merlans', un fox trot aquatique, burlesque et coquin , terminé au kazoo.

Françoise, après avoir interrompu la suivante: on a fait fausse route, la boussole, c'est comme un GPS, ça peut déconner, on zappe pour entamer  'Vie de marin' de Jean-Paul Ferrec.

On passe à une chanson humoristique, 'La Godille', Keith a tiqué en entendant.... la technique des Rosbifs a l'élégance des crapauds... , les Bretons ont ri, puis pleuré à l'audition de la superbe et nostalgique chanson de batellerie 'La Nonchalante'.

Et puis, et puis il y a Jacques qui aime Frieda et chante ' Le port d'Amsterdam' et t'as chanté sur fond d'accordéon rance avant de remercier les dames du Cotentin.

On retourne sur les bancs de l'école pour une version normande de 'Il était un petit navire' avant d'embarquer sur le chalutier, ' Partons la mer est belle' , hissons les voiles ...  je vois briller l’étoile qui guide les matelots... le morceau exige une gestuelle rituelle, adoptée par une partie de l'assistance.

'Les roses d'Ouessant' précède la chanson de dockers  'Ali alo pour Maschero' que tu avais entendue pour la première fois interprétée par Rum.

Le trio a choisi le mode a capella pour donner toute sa force à cette protest song avant la lettre.

Les  Femmes de Marins n'ont pas de montre, où en est le timing?

Encore une ou deux, ladies!

François Budet est parti il y a un mois, il est logique de le célébrer, voici 'Loguivy de la Mer'.

Quelques larmes ont coulé sur le visage ridé de ta voisine.

Le récital s'achève avec un second titre composé par Claude Michel, ' Les filles de Concarneau', des donzelles n'ayant pas les deux pieds dans le même sabot et buvant de la bière à grands flots.

 

Une nouvelle averse ponctue les dernières notes, tu quittes la scène Guillemer pour te diriger vers les écluses du port!

 

 

 

 

Femmes de Marins à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 10 août 2018
Femmes de Marins à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 10 août 2018
Femmes de Marins à la Fête des vieux gréements ( scène Guillemer ) à Paimpol le 10 août 2018
Partager cet article
Repost0

Articles Récents