Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

9 août 2018 4 09 /08 /août /2018 20:39
Miss Guinguette - Mathilde, Les jeudis en fête de Plouha - le 9 août 2018

Miss Guinguette - Mathilde,   Les jeudis en fête de Plouha - le 9 août 2018

 

Les jeudis en fête, programme du 9 août 2018: soirée guinguette avec Miss’Guinguette (chansons rétro), Mathilde (jeune chanteuse plouhatine) et Yôme (rock celtique).

 

Tu dédaignes le marché nocturne pour te commander une consommation jaune, à 19:55', Miss Guinguette ( tu te demandes à quel siècle elle a été couronnée), flanquée d'un guitariste sombre, d'un accordéon ne souffrant pas d'acné et d'un batteur, dont l'équipement se réduit au strict minimum, rapplique.

Pour les présentations on attendra, mais on veut bien lever un coin du voile, la demoiselle a été baptisée du doux prénom de Maryse, elle a l'habitude de pousser la chansonnette dans le Pays de Saint-Brieuc, le guitariste, Clément Légitimus, est le tonton de Pascal, le gars qui a reçu des baguettes doit se prénommer Richard, et le fidèle accordéoniste a été introduit, plus tard, comme étant Michel Pimor.

L'entrée en matière,  'Y Viva España' , un paso, t'a d'emblée flanqué les jetons, Georgette Plana est synonyme  de boutons sur l'épiderme, tu devais être le seul à paniquer, la place chantonnait et, quelque part dans le Limbourg belge, Leo Caerts se frottait les mains.

La clique enchaîne sur une aimable musette, 'Le Dénicheur',  pendant 20 secondes tu as actionné ton portable en mode vidéo, , transféré le truc à ton fils, réaction immédiate... t'es malade, papa!

Un boléro, annonce la madame, de rouge vêtue, mignonne la coiffe, voilà 'Histoire d'un amour'.

Aïe, rendez-nous, Dalida!

Même au second degré la pilule a du mal à passer, d'autant plus que le chant de Maryse est du genre flottant.

 Mistinguett poursuit son travail de spéléologue, un cha cha cha, ' Salade de fruits'.

Tu dis, Simon... t'as pas vraiment envie de la voir plonger nue dans l'océan...

Hors de propos, petit.

Le ronron se poursuit, 'L'hymne à l'amour' de Piaf, une java ' Le petit bal du samedi soir', un madison, j'espère que vous allez enfin danser, braves gens, 'Les Champs-Elysées' de Jojo, en medley avec ' La balade des gens heureux'.

Deux nanas et un poivrot se risquent à la danse en ligne brisée., vive la France et les joueurs d'accordéon, vive le flon flon, allez les Bleus, voici un tango, 'Adieu Paris' de Berthe Sylva.

L'imbibé danse seul avec une élégance acquise après l'absorption de 22 mousses et de 5 pastis.

N'ayant pas l'âme militaire, l'émule de Béjart dédaigne la marche  proposée par la troupe, de la buvette, il a applaudi au pot-pourri de valses ( Dédé de Montmartre, Un gamin de Paris, le retour du Dénicheur , Quand on se promène au bord de l'eau) qui ont suivi.

Un an-dro, nous sommes en Bretagne, que diable, 'Pelot d'Hennebont'... vous ne dansez pas, je descends, Josiane, tends-moi la main, on y va!

On va essayer une samba!

Ouch, réplique, Lucien!

Une samba extraite de l'opérette ' Quatre jours à Paris', 'La samba brésilienne' est tout sauf brésilienne!

Je vous préviens il n'y aura pas de striptease, sic!

On a eu chaud!

Après le carnaval de Rio on se tape un sirtaki,  'Les enfants du Pirée', rendez-nous Dalida , bis!

Repos pour l'entraîneuse, le temps d'un instrumental vétuste.

Ce soir le vent qui frappe à ma porte me parle des amours mortes  ... 'Que reste-t-il de nos amours?' , du grand Charles Trenet!

Par contre ' Rock around the clock' en version yaourt, c'était indigeste!

Revoilà Edith et le pathos, 'Non, je ne regrette rien' bizarrement suivi par ' C'est bon pour le moral' .

Vont se succéder jusqu'au rappel: 'C'est si bon', ' La foule', encore Edith, 'Tel qu'il est' ou  Fréhel décrivant son Jules, et enfin  'Mon amant de Saint-Jean'.

Après une dernière flèche, 'Emmenez -moi' de Charles Aznavour, le manège fait relâche.

 Les flonflons du bal ont retenti pendant plus de 95 minutes.

 

Mathilde.

Quelques ennuis techniques retardent le show de la jeune chanteuse du coin.

Mathilde semble avoir abandonné le nom de scène  Mathilde Speechless, qu'elle utilisait il y a cinq ans, on n'a pas trouvé de traces du EP qu'elle comptait enregistrer, pourtant, à l'époque, les journaux locaux  promettaient un bel avenir à l'ancienne élève du collège Jean-Louis Hamon.

A-t-elle abandonné l'idée de faire carrière dans la chanson pour se consacrer à ses études, mystère?

Ce soir elle retrouve la scène, chaperonnée par Arnaud à la guitare et à la stompbox.

Les nombreuses connaissance de la demoiselle se sont collées face à la scène pour créer une ambiance enflammée.

Problèmes résolus, ce soir il n'y aura que des reprises au programme.

Elle a opté pour 'Save yourself' de Kaleo pour ouvrir le set.

Sa voix claire, maîtrisée, convient parfaitement à ce titre nu-soul.

Pour les Bruxellois, tu peux la comparer à Anysa, la tessiture est similaire!

En une chanson, la jolie enfant a réussi à rassembler une foule compacte face à la scène, sa fraîcheur est la bienvenue après la démonstration poussiéreuse de Miss G.

Un saut en 1977 pour proposer 'Three little birds' de Bob Marley qui précède ' You know I'm no good' de Amy Winehouse, je suppose que certains de  vous connaissent, ajoute-t-elle sans rire!

En l'entendant tu repenses avec émotion  à ce concert à l'Ancienne Belgique, en octobre 2007.

Quel bonheur de réentendre   ' Heart Beats Slow' de Angus and Julia Stone chanté avec ses tripes.

Years later and ' Last request' de Paolo Nuttini  is still bomb as hell, commentait un mec sur la toile.

L'Ecossais avait enregistré ce morceau en 2006.

Elle aime Amy, on la comprend, et entonne le groovy ' Valery' pour terminer ce concert bien trop court par ' No diggity' de Blackstreet!

Que du bon, quoi!

Euh, Arnaud, attends, t'es pas dans le ton, elle manipule son  iPhone, le tend à l'oreille du guitariste, tu vois, c'est ça...

On reprend et Plouha assure le chorus!

35' viennent de s'écouler, le timing ne permet pas un bis, le public insiste, Mathilde se ravise et après un faux départ, nous sert une version impeccable de 'Ragamuffin' de Sanne Putseys!

 

Non, Jacques, Mathilde n'est plus revenue!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Miss Guinguette - Mathilde, Les jeudis en fête de Plouha - le 9 août 2018
Miss Guinguette - Mathilde, Les jeudis en fête de Plouha - le 9 août 2018
Miss Guinguette - Mathilde, Les jeudis en fête de Plouha - le 9 août 2018
Miss Guinguette - Mathilde, Les jeudis en fête de Plouha - le 9 août 2018
Partager cet article
Repost0
7 août 2018 2 07 /08 /août /2018 15:11
Koto aux Mardis de Paimpol, port de Paimpol, le 7 août 2018

Koto aux Mardis de Paimpol, port de Paimpol, le 7 août 2018.

 

Dans les gazettes: mardi 7 août, les Mardis de Paimpol résonneront au son du folk-rock, Quai Duguay-Trouin, à l'affiche, Koto et Back Ouest!

 

19:20', ça s'annonce plutôt mal, une vilaine saucée inonde les quais.

Après des semaines de fortes chaleurs, la  pluie a refait son apparition dans le Goëlo, les averses s'étaient interrompues peu avant 19h, ce qui t'avait incité à mettre le cap sur Pempoull, la ville portuaire ayant inspiré Pierre Loti pour ' Pêcheur d'Islande'.

19:40', pour la troisième fois les serveuses dressent les terrasses installées face à la scène, et 5' plus tard la sono s'estompe pour céder la place à Koto.

 

Le groupe naît en 2015/2016, du côté de Quimper, lorsque le globe-trotter, chanteur, compositeur, guitariste, claviériste, Raphaël Gouvy embrigade Gurvan Loudoux (percussions -batterie), Pierre-Josquin Goisbault (guitare él. ou acoustique, harmonica, choeurs) et Guillaume Michel (basses), très vite, le quartet fait parler de lui, il remporte le tremplin musical du Run ar Puns à Châteaulin, joue l'avant-programme de Piers Faccini, sillonne toute la Bretagne et, enfin, enregistre un EP 4 titres, qu'un prêtre a baptisé le 15 juin sans lui donner de prénom.

Raphaël se présente seul en s'accompagnant à la guitare sèche, il lance la superbe ballade folk ' Restless Heart', dont le clip réalisé par Clémence Demesme vaut le détour.

Clémence Demesme,. Lire la suite sur KuB : https://www.kubweb.media/page/clip-restless-heart-koto-clemence-demesme-enfance/

Clémence Demesme,. Lire la suite sur KuB : https://www.kubweb.media/page/clip-restless-heart-koto-clemence-demesme-enfance/

Les complices rejoignent le garçon au coeur fébrile pour habiller la mélodie onirique d'une toile americana/indie folk idoine.

Ce premier jet d'un esthétisme exquis est suivi par 'Little heart', dépeignant un paysage hivernal mélancolique.

La voix est pure, désarmante, à l'instar du timbre ensorcelant et lyrique d'un certain Jeff Buckley, le chant est à la fois fragile et vibrant.

Changement d'univers avec le rythmé 'Golden ring', lorgnant vers le blues, surtout lorsque Pierre-Josquin insère d'incisives lignes d'harmonica au milieu du morceau.

'Crossing muddy waters', reprendre John Hiatt, c'est faire preuve d'un bon goût certain, sur le titletrack de l'album du même nom, John fait référence au grand Muddy Waters tout en décrivant la fin d'une liaison, un sujet typiquement  blues.

 La basse et l'acoustique de PJG se livrent à un duel avant la reprise du thème, Paimpol écoute en silence, frappe le sol du talon, avant d'applaudir à la performance.

Mes chansons sont un carnet de voyage, l'épisode suivant se nomme 'Swept away'.

Le titre démarre  par un chant plaintif, la voix, haut perchée, poussée par un effet de reverb, vient effleurer ton épiderme, provoquant un hérissement des poils, tu parviens à te calmer en te focalisant sur les riffs de guitare évoquant Chris Isaak, puis tu te laisses bercer par la douceur de cette ballade mélancolique.

'Folk 3' dit la playlist, Raphaël est passé derrière les claviers tandis que la section rythmique impriment un tempo funky.

Ils proposent une seconde cover, 'Waterbound', un bluegrass track de Dirk Powell.

Le band travaille dans la délicatesse et la sobriété et soutient remarquablement le chanteur à la voix séraphique.

Koto dispose de sérieux atouts pour se frayer un chemin vers les sommets les plus élevés.

C'est faire preuve de romantisme ou d'un amour pour les Doors  que de nous proposer une flânerie in the 'Graveyard'.

Après cette envolée roots/americana, le groupe enchaîne sur 'Hold me tight'.

Il y a des regards qui captivent, c'est ce dont traite cette lovesong au démarrage serein,  insensiblement, elle vire   blues obsédant, nous rappelant certains efforts de Peter Green, post-Fleetwood Mac.

Une basse omniprésente porte la suivante, au titre énigmatique, sur le papelard traînant sur la table de mix t'as lu TCIM, tu nous décryptes ça, Raphaël?

La dernière, 'Jeanne', aux accents psychédéliques indubitables,  aborde l'amour impalpable, la fiction et la réalité.

 

Paimpol a succombé aux charmes du jeune groupe et espère un rappel.

Ces messieurs de la technique, on peut?

Acquiescement!

Koto délecte l'assistance avec un double bis, le merveilleux 'The Only Living Boy in New-York' de Simon and Garfunkel et la reprise de la première chanson de leur EP, ' Restless Heart', avant de passer à l'épisode commercial, la vente de l'EP!

 

 

 

 

 

 

 

 

Koto aux Mardis de Paimpol, port de Paimpol, le 7 août 2018
Koto aux Mardis de Paimpol, port de Paimpol, le 7 août 2018
Koto aux Mardis de Paimpol, port de Paimpol, le 7 août 2018
Partager cet article
Repost0
4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 07:06
Madeeson and Co à Saint- Quay-Portrieux au parc de la Duchesse Anne, lors de la Fête de la Libération, le 4 août 2018

Madeeson and Co à Saint- Quay-Portrieux au parc de la Duchesse Anne, lors de la Fête de la Libération, le 4 août 2018

 

 

Saint-Quay-Portrieux, les 4 et 5 août seront marqués par la Fête de la Libération.

Chronologie... .le 4 août 1944-  Le 8e corps américain (appartenant à la 3e armée) occupe Rennes et continue d’avancer en direction de Vannes. Les 5e et 14e corps américains (appartenant tous deux à la 1re armée) progressent également. Une partie du 21e groupe d’armées britannique s’empare d’Evrecy et Villers Bocage....

Le  6 août 1944, les forces alliées font leur entrée à Saint-Brieuc. 

Le 17 août 1944, l’arrivée des Américains à Paimpol met fin à quatre années d’occupation pénible et lourde....

Conclusion, la libération ne s'est pas faite en un jour, Saint-Quay-Portrieux a décidé de commémorer ces événements en replongeant en 1944. Le parc de la Duchesse Anne accueille des véhicules militaires et  la reconstitution d’un camp d'époque, suivi par un show  des Aigles Verts et d'un buffet campagnard, avant le bal populaire animé par Manon Tourreilles, alias Madeeson and Co!

 

Tu te pointes vers 21h sur le site, un passage à la réception s'impose afin de troquer tes Euros contre des anciens francs devant te permettre de t'abreuver et de sustenter, au bar tu croises deux troufions ayant échappé au contrôle de l'officier de garde, la cousine de Nurse Betty, un parachutiste, que le réseau Shelburn devrait rapatrier vers le Royaume-Uni , une Merlinette en tenue réglementaire, et un touriste sénégalais.

A 21:20', la sono commence à diffuser des airs datant de World War II, des Big Bands ( Glenn Miller Orchestra, Tommy Dorsey...) ou des crooners indémodables ( Nat King Cole, Frank Sinatra...), en prêtant l'oreille t'as cru entendre le rossignol de Berkeley Square.

 

21:30', Madeeson and Co.

Deux artistes ont pris place sur scène, tandis que la table sur laquelle tu avais déposé ta mousse reçoit de nouveaux clients, une escouade allemande, pacifique et souriante, qui comme toi est passablement déçue de constater que le duo ( Manon Tourreilles et Stéphane) ne sont pas soutenus par un orchestre, mais par des bandes pré-enregistrées!

La belle et la bête entament l'exercice par la romance  'True Love' que Bing Crosby et Grace Kelly ( avant de devenir princesse) avaient interprété dans 'High Society,' en 1956 .

OK, ils chantent juste et bien, mais bordel, pas de musiciens, ça la fout mal!

Le karaoke vintage se poursuit par 'Somewhere over the rainbow' que Judy Garland avait chanté dans 'The wizard of Oz,' c'était en 1939, Manon roucoule, Stéphane s'éponge le front!

En duo, la musette " Mon amant de Saint.Jean", Jürgen a souri à Gerda, elle a soupiré...Ich liebe Frankreich..

Stéphane ramasse son éclatante  Gretsch rouge avant d'attaquer 'La java bleue' qui, comme la précédente, se trouvait au répertoire de Fréhel.

Les premiers valseurs ont envahi le macadam, Jürgen, I have two left legs, Gerda  dansera gracieusement avec une copine, tu les quittes pour te commander une König Pilsener.

On ne va pas engendrer une polémique pour avancer le nom de l'artiste qui  a eu l'honneur de la primeur discographique de ' C'est si bon' de  Henri Betti et André Hornez, mais on n'est pas prêt à miser 100 nouveaux francs français sur Jean Sablon.

Après cette scie pondue en 1947, l'espiègle Manon décide de faire un sérieux bond dans le temps en optant pour 'Supreme' de Robbie Williams, Gloria Gaynor a applaudi, le tiroir caisse a résonné!

Des amateurs de balboa à Saint-Quay?

Non, Cassius, pas Rocky Balboa, la danse swing illustrée par  'Sott'er Celo De Roma', du tombeur Dean Martin.

Quand je le vois dans mes rêves, j'en ai des wet dreams, pas vous, Madame?

Ben, les womanizers me laissent froid, j'ai ma Justine!

Tiens, voilà un autre membre du Rat Pack, The Voice himself avec 'On the sunny side of the street'.

Les standards défilent, le duo fait preuve d'un bon goût assumé, Stéphane croone correctement mais question charisme, il ne fait pas le poids ( à prendre au figuré), il n'arrive pas au bas du  mollet de Dean Martin, Frank Sinatra, Nat King Cole, Perry Como ou Andy Williams.

Le show passablement mou s'apparente plus à la lecture d'un catalogue retro qu'à un véritable live.

La suivante, 'All of me' est pour moi, piaffe Madeeson qui embraye sur 'Paris sera toujours Paris' en mode jazz manouche, version Zaz.

Tu dis, Charles?

T'as jamais chanté cette rengaine, c'était le gars au canotier!

On note, tu reviens de la mer, Charles?

Stéphane, la suivante est pour moi toute seule, ne sois pas frustré!

Zut, j'ai paumé ' At last' d'Etta James, mes bandes sont sens dessus dessous, oh la la, reviens, Stéphane!

'I'm not the only one' peut être considéré comme du new vintage!

Si tu le dis!

La soul/lounge est très in de nos jours, mais on préfère Aretha Franklin!

'This Business of Love' extrait de la BO de 'The Mask' est un des morceaux préférés des stripteaseuses.

Après 'You make me feel so young' de Sinatra on prend une pause, profitez en pour passer à la buvette!

 

Tu n'assisteras pas à la seconde mi-temps, le match était du genre soporifique et tu n'es pas le seul à quitter le stade avant le coup de sifflet final.

 

A revoir en formation complète, le karaoke, c'est pas ton truc!

 

 

Madeeson and Co à Saint- Quay-Portrieux au parc de la Duchesse Anne, lors de la Fête de la Libération, le 4 août 2018
Madeeson and Co à Saint- Quay-Portrieux au parc de la Duchesse Anne, lors de la Fête de la Libération, le 4 août 2018
Madeeson and Co à Saint- Quay-Portrieux au parc de la Duchesse Anne, lors de la Fête de la Libération, le 4 août 2018
Partager cet article
Repost0
2 août 2018 4 02 /08 /août /2018 06:59
Les épines de Mymi Rose - Les jeudis en fête de Plouha - le 2 août 2018

Les épines de Mymi Rose - Les jeudis en fête de Plouha - le 2 août 2018

 

 22e édition des Jeudis en fête à Plouha, organisés par le comité des fêtes de la commune  dont les falaises  culminent, à la pointe de Plouha, à 104 mètres du niveau de la mer.

Le programme du 2 août prévoit  Les épines de Mymi Rose, Aguacero  et Yo le clown + un marché artisanal nocturne, des buvettes et différentes cases devant permettre aux autochtones et aux touristes de se restaurer, ces dernières attirant une foule plus considérable que les artistes peinant sur le podium!

 

 Myriam Thoumelin, après avoir pendant des années vendu des roses aux terrasses des cafés ou restaurants ou dans les bars pas toujours bien famés d'Angers, est devenue Mymi Rose pour chanter, en français, des airs de swing manouche, des valses gypsy ou des tangos pas toujours argentins, pour se faire, elle a embrigadé une fine équipe, nourrie aux compositions de  Django Reinhardt,  Matelo Ferret ou du Hot Club de France, sans dédaigner les nouveaux venus, Biréli Lagrène,   Christian Escoudé ou Dorado Schmitt.

Deux guitaristes pas ankylosés,  Vinz Corcuff, le neveu d'une connaissance et  peut-être Hugues Delevallez, mais on l'a nommé Polo, ces fusiliers alternent petits soli fringants et travail de pompe exténuant, le brave gars maniant la contrebasse n'avait pas l'air de ressembler à Jean Metaireau, celui qui est mentionné sur la page facebook, il s'agissait probablement de  Sylvain Pavie.

T'étais attablé à la terrasse du PMU, avec les voisins, on sirotait une bière, coolos, il était 19:55', le concert était prévu à 19:30', quand on connaît le coin, il y avait de la marge, mais non, Mymi et sa clique démarrent le set, tu abandonnes Enzo, CriCri, ta dulcinée  et la cofondatrice des Missionnaires Servantes du Saint-Esprit pour filer Place Floch, où, face à l'église, se niche le podium.

Le quartet a entamé son sermon avec ' La rue ma muse', une autobiographie swing.

' Une pensée pour Tao' est extrait de son album  'Dans les rues d'Angers' , ce jazz existentialiste balance joyeusement, quelques paroissiens, à l'oeil terreux et au discours brumeux, battent la mesure en frappant le pavé du talon.

'J'veux du soleil', t'as été servie aujourd'hui, joli pinson, quoique sur la place, en plein courants d'air,il ne fait pas torride, ce qui explique, peut-être, la désaffection d'une partie des badauds.

Les guitares multiplient les rafales, la contrebasse bourdonne, l'Andalouse d'Angers sautille.

'La magie des montgolfières' au dessus de la Loire en sirotant du Saumur, c'est tentant!

T'auras pas de dessert si tu ne 'Ranges pas ta chambre', c'est dégueu , ces clopes dans le bol à cacahuètes.

T'aimes la gouaille de Danny Brillant, la chanson populaire, Saint-Germain-des-Prés et les dames de petite vertu,  tu peux prêter  une oreille curieuse au badinage de la nana, tu risques d'apprécier.

L'heure est au quizz, il n'a pas fallu longtemps à un couple de moineaux pour reconnaître 'Padam', suivi par le pétillant 'Saumur'.

Elle enchaîne sur un titre d'Olivia Ruiz 'J'Traîne Des Pieds'.

Pour les commérages, rendez-vous à 'La fontaine du dialogue' j'y ferai un scat, logique!

Changement de tempo, 'L'Abri des Bateliers' exhibe un arrière-plan mélancolique avant un solo flamenco.

Au répertoire de la Piaf, de Vaya Con Dios,   'Johnny, tu n'es pas un ange' précède 'Petit  frère de bohème' , le gars avec lequel on a passé des soirées à refaire le monde devant des cendriers pleins.

La vie de Mymi n'a pas toujours été rose, des coups elle en a reçus,  elle a connu un gigolo qui l'a laissée en pleurs, mais pour finir elle lui a envoyé une savate calibrée dans les prunes, à ce macho, à tes côtés, Fernand, instinctivement se protège le bas-ventre tandis que la valse s'emballe.

Un coup de blues...dans l'océan de mes pensées j'ai pris une vague déferlante....', avant de sortir en boîte, enfin c'était son idée, elle se fait jeter partout.

Pendant que Sylvain remplace un jack récalcitrant, Mymi improvise a capella ' Mercedes Benz', le tube gigantesque de Janis Joplin, puis vient l'heure de 'L'effeuillage', Mymi et Zizi même combat, il manquait les bananes!

Quoi, c'était Joséphine... désolé, Maurice!

Sur un rythme exotique, on a droit à un titre écolo, ' La planète', Hulot ne s'est pas montré!

Plouha a reconnu 'La mauvaise réputation' de Geoge Brassens et a chantonné en bruit de fond.

Merci, braves gens, nous voilà au terme de la croisière, on revient chez les Angevins,  'Dans les rues d'Angers' .

 

Les plus sobres de la bande réclament un rappel, elle les a entendus, a souri, a proposé Boris Vian, 'Johnny, fais-moi mal'  avant de soumettre une seconde version de 'Range ta chambre'.

 

Chi bi doo aah, cha cha cha!

 

 

 

 

 

Les épines de Mymi Rose - Les jeudis en fête de Plouha - le 2 août 2018
Les épines de Mymi Rose - Les jeudis en fête de Plouha - le 2 août 2018
Les épines de Mymi Rose - Les jeudis en fête de Plouha - le 2 août 2018
Partager cet article
Repost0
31 juillet 2018 2 31 /07 /juillet /2018 07:19
Rhum et Eau aux Mardis de Paimpol - Quai Duguay-Trouin - le 31 juillet 2018

Rhum et Eau aux Mardis de Paimpol - Quai Duguay-Trouin  - le 31 juillet 2018

 

 Les Mardis de Paimpol ponctuent, pendant six semaines, du 17 juillet au  21 août, en soirées festives et musicales les animations autour d’un marché  nocturne sur  la place du Martray ou sur les Quais Duguay-Trouin et Kermoa.

En ce  lumineux 31 juillet, le programme prévoit Rhum et Eau et les Groove Boys, un menu auquel on a collé l'étiquette soirée bretonne déjantée.


A 19:30 et des poussières, six Roméo rappliquent, deux capitaines:  Guillaume Yaouank ( guitare, chant et facéties diverses)  et Vincent Le Grumelec ( piano, chant et blagues à deux balles) + quatre mousses, Christophe Le Sager (Guitare), Nicolas Guégan (Basse), Loïc Le Sager (Batterie), Kristens Manni  (Violon, Flûte) .

On aimerait commencer mais Christophe a beau pincer les cordes de sa gratte aucune note ne se fait entendre.

L'ingé-son remédie à ses caprices techniques, Vincent ajoute, nous, les Roméo, ne venons pas de Vérone mais de Lorient.

Juliette Capulet confirme!

Ces bardes se sont spécialisés dans les chants de marins en leur apportant une patte rock'n'roll, leur disco se chiffre à trois plaques, que tu peux acquérir pour un billet de  127 millimètres sur 67 , il est de couleur rose .

Pains Pots Laids et Paimpolaises , on débute le récital par une chanson de Michel Tonnerre, 'Vire au Cabestan', narrant la triste mésaventure de Yann Meudjep dit Traîne-Allure, un mec qui un jour où il avait bu plus que de raison s'est trouvé enrôlé sur une goélette en partance pour Baltimore.

Kristens, l'étranger, il vient de Paris, a sorti un mirliton de sa poche pour décorer 'L'harmonica' de Henry-Jacques, l'homme de lettres, poète et prosateur, marin, journaliste et musicologue de Nantes.

Guillaume rêve...Et le public en délire nous jette des bigorneaux... , il n'y avait ni coquillages, ni oeufs pourris, ta voisine a souri, Vincent a vanté Brest, une ville où il y a deux saisons: l'hiver et le quinze août, on y danse la valse sur 'Fanny de Laninon' , une belle souris qui connaîtra une  triste fin .

Les marins chantent les filles ou l'alcool, c'est bien connu, let's go to Port-Louis pour faire la connaissance des filles du patelin.

On n'y a pas été pour les remparts ni pour aller à l'office, même si dans la chanson il est question de pieu.

Ces donzelles de Port-Louis semblent être les cousines des Filles de Camaret! 

Nous dédions ' Les filles de New-York City' à DSK ?

 C'est qui celui-là, il est pas en tôle?

Pas vraiment, des sources  affirment qu'il conseille,  de façon non officielle, l'État du Congo, e.a.!

Les tontons de Guillaume ont composé la sombre ballade ' La Taverne', interprétée en duo, violon/acoustique, ce soir.

Assez pleurniché, cap sur l'Ile de La Tortue pour y boire un coup à l'Auberge du Rat qui Pète, ce soir 'Le diable est en bordée'.

On dansera!

Le twist?

Non, ' Le tango canaille' , celui qu'on danse sur le quai de  Chazelles à Lorient, un coin fréquenté par une faune pareille à celle qui à Paris hante le Bois de Boulogne.

Là, les mecs t'ont eu, t'étais plié en deux, les amateurs de comique troupier et de calembours bien lourds se sont frottés les mains.

Rhum et Eau n'ira jamais à Stockholm chercher le prix Nobel de littérature, mais pour la franche rigolade ils peuvent briguer une médaille.

Michel Tonnerre bis, 'Quinze Marins' inspiré par l'Ile au Trésor de Stevenson.

Pas trop connu au Yemen,  Yannig Ar Bleiz, auteur de chansons à mariner et de récits d'aventure: ' Comment qu'on d'vient Forban', un singalong entraînant.

Après une petite enquête concernant les origines de l'audience, suivie d'une attaque pleine de venin visant les 75, le sextet envoie  ' Tiens, tiens, tiens, voilà les Parisiens' , ceux qui dansent l'andro comme un French cancan.

Guillaume, t'es fou de sauter en bas de la scène  avec ton instrument, reviens, gamin!

Louis Capart chantait l'île de Sein et ' Marie-Jeanne-Gabrielle', c'était émouvant!

Meetic a sponsorisé 'Jean-François de Nantes', tu prononces Jean Franswé s v p et tu chaloupes en prenant tes voisins(es) par le bras.

Après la farandole on revient à Nantes pour un traditionnel que même Nolwenn chante, nous on a décidé de transformer 'Les prisons de Nantes' en caricature karaoke, on démarre relativement normalement avant de virer Thierry Le Luron singeant Johnny, Eddy Mitchell,, Hervé Cristiani, un joueur de poker poussant la chansonnette, Début de Soirée et, pour finir, Edith Piaf.

Patrick Sébastien a fait des émules à Lorient, ceux-ci ont le mérite de pratiquer un second degré tonique.

Après ce final euphorique, une conclusion s'impose: maintenant, on va boire un coup!

C'est chez toi que t'as décapsulé une bière, désolé les Groove Boys!

 



 

Rhum et Eau aux Mardis de Paimpol - Quai Duguay-Trouin - le 31 juillet 2018
Rhum et Eau aux Mardis de Paimpol - Quai Duguay-Trouin - le 31 juillet 2018
Rhum et Eau aux Mardis de Paimpol - Quai Duguay-Trouin - le 31 juillet 2018
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2018 7 29 /07 /juillet /2018 21:31
Rhyece O'Neill and The Narodniks ( scène La Cloche) au Binic Folks Blues festival , le 29 juillet 2018

Rhyece O'Neill and The Narodniks ( scène La Cloche) au Binic Folks Blues festival , le 29 juillet 2018

 

Retour du côté de la Cloche où, à 22:15', Rhyece O'Neill and The Narodniks sont attendus.

Rhyece O'Neill is a writer, producer, songwriter and  poet from New South Wales, Australia!

Le cowboy  fait partie de Greta Mob, Rhyece O'Neill and The Narodniks est son second dada pour s'exprimer sur disque et sur scène, son dernier méfait, 'Death of a Gringo', enregistré en une semaine live sur cassette, est sorti cette année, la troupe débutera le set par la dernière plage de l'album, 'How they roared'.

Quoi?

Les présentations, o k... Rhyece, chant et guitare +  sans doute Rick Studentt à la basse/ le barbu,  Mark Sibson on drums/ Liam Robert Wilkerson, un paquet de clopes en 1h, aux keys/ Tim Deane guitar et,enfin, l'attractive Karli Jade aux secondes voix et tambourin, tout ce beau monde pratique un gothic blues hanté, bourré d'effets de reverb et de vibrato,  qui aurait fait plaisir à David Eugene Edwards.

Après une amorce martiale, les Aussies lancent 'Death of a Gringo'. Tu viens de voir Clint Eastwood souffler sur le canon de son colt, le petit fond hispanique et les voix traînantes te renvoient résolument vers un western spaghetti.

Pas de bol, il n'y avait pas de trompette chicano comme sur l'album, sinon t'aurais gueulé "Ole"!

Merci Rhyece de nous avoir appris que plonk était du cheap wine, ça peut être utile lorsqu'on ira faire la cloche  à Kirribilli, ce ' One more bottle of plonk', chanté en duo, donne soif!

Alors que la playlist prévoit 'Übermensch Blues', il semble que les Aussies aient opté pour l'énervé  'The petite bourgeois blues' de Greta Mob.

Liam allume sa 15è cibiche, le chef attaque un country rock cinématographique, toujours aussi tourmenté, Karli ondule bellement, ce qui a ému un paroissien romantique qui expédie un dahlia sur le podium.

D'un geste classe, elle tente de le renvoyer dans la foule, merde ( moins classe) il aboutit sur un projecteur!

'The  fire in you' et ' Bigfoot blues' se succèdent ( titres fournis avec les réserves d'usage), puis un gars de l'organisation leur indique qu'il est temps de songer à clôturer la prestation, le timing est serré, du coup, les musiciens doivent se mettre d'accord pour le choix d'une dernière salve, ce sera 'The seventh sun' , un titre aux accents The Doors marqués, Rhyece invite un barbu à se joindre à eux pour décorer le blues de quelques lignes d'harmonica bien senties.

Un morceau monstrueux qui met fin à un concert fabuleux.

 Rhyece O'Neill and The Narodniks: la découverte de la journée!

 

Le Binic Folks Blues s'achève ici pour toi, on t'attend à 25 km de la plage, sur la route t'es arrêté, comme tous ceux qui ont quitté le port,  pour un test d'alcoolémie, négatif natürlich, t'avais prévu le coup!

 

 

 

Rhyece O'Neill and The Narodniks ( scène La Cloche) au Binic Folks Blues festival , le 29 juillet 2018
Rhyece O'Neill and The Narodniks ( scène La Cloche) au Binic Folks Blues festival , le 29 juillet 2018
Rhyece O'Neill and The Narodniks ( scène La Cloche) au Binic Folks Blues festival , le 29 juillet 2018
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2018 7 29 /07 /juillet /2018 08:50
Kid Congo and The Pink Monkey Birds au Binic Folks Blues festival ( scène La Banche), le 29 juillet 2018

Kid Congo and The Pink Monkey Birds au Binic Folks Blues festival ( scène La Banche),   le 29 juillet 2018

 

Une frite, une Lancelot, direction le Quai de Courcy pour emprunter la passerelle surplombant l'Ic et prendre place contre les barrières de La Banche en attendant le Kid et ses complices , les drongos brillants.

Avec le recul, il s'avère que l'emplacement choisi n'était pas sans danger, maudits soient les dipsomanes agressifs et étroits de la cervelle confondant faire la fête et distribuer des coups de coude ou de tête ( merci Zidane) à la ronde, n'épargnant ni les vieillards, ni les jeunes filles en fleur.

Oui, Charles?

La chienlit, tu dis, de la chiure répugnante à enfermer en cage!

 

20:00, L'ex Gun Club, Cramps, Bad Seeds, Brian Tristan, les yeux cernés de noir,  la couleur de la préparation à la guerre, coiffure grise,  lui donnant un petit air Mireille Mathieu sous emprise de la came, rapplique avec ses sbires, Kiki Solis on bass/ Ron Miller, vise mon cou tatoué, on drums, et Mark Cisneros à la guitare.

Binic, are we gonna have a goodtime, a real good time?

Yeah, hurlent les boxeurs n'ayant pas encore enfilé leurs gants!

Le kid lance ' Coyote Conundrum' et c'est parti pour un grand numéro de cirque rock'n'roll, l'homme à la petite moustache pas plus épaisse qu'un trait de crayon, au costard noir et à la chemise d'un blanc immaculé, en fait des tonnes, il roule des yeux, exhorte les paroissiens tel un prêcheur  siphonné, envoie des riffs meurtriers, tandis que ses comparses confectionnent un garage/punk/psychobilly rock gratiné.

En avant pour la seconde salve, 'Psychic future', un extrait corrosif  de  'La Araña Es La Vida'.

Tout est dans l'urgence, bébé!

C'est durant ' Magic Machine' que le meeting flegmatique a soudain dégénéré, un joyeux, imbibé jusque dans les talons,  s'est mis à gesticuler comme un malade, te refilant des coups de tête qui lui eurent valu une carte rouge et deux mois de suspension, au minimum, et des coups de coude en pleine nuque, t'aimait pas trop ces marques d'affection, du plat de la main tu lui as refilé un coup sur le crâne, il a pas apprécié et pris la position du boxeur prêt à te fracasser la mâchoire, comme t'es du genre conciliant, t'as souri, il t'a embrassé, t'as pas aimé, non plus, il était pas rasé et son haleine trahissait une absence d'hygiène, mais, bon, faut être tolérant.

Il a promis de faire gaffe, mais comme pour les  politiciens, les promesses c'est du vent, donc t'as passé la moitié du concert le dos à la scène pour éviter les ruades du connard.

Sur scène, Kid Congo n'en a rien à branler et poursuit ses prières pour chanter, en duo avec Ron, le psaume 'Ricky Ticky Tocky' issu de l'Ancien Testament.

Un petit instrumental pour suivre, ' El Cucuy' puis le punk furieux ' I don't like' .

Le service d'ordre est en pleine besogne, ça voltige de partout, une nana se balade au dessus de nos crânes, sa petite culotte noire a émoustillé le cogneur qui vient lui malaxer le sein gauche,  avant de reprendre ses exercices pugilistiques.

Kid se souvient des Cramps et enfile ' New kind of kick' et le fuzzy  'I can't find my mind' .

Toi, avec les cheveux blancs, je t'aime, c'est ta voisine, elle rougit, mais celle-là je ne l'aime pas, c'était une araignée perfide , ' La  Araña'.

On continue, les petits?

' Chicano studies', 'Chandelier' et ...I was all dressed up like an Elvis from Hell, Hell!... c à d le fameux 'For the love of Ivy' du Gun Club se succèdent et n'ont pas le don de calmer les énergumènes derrière toi.

T'as essayé de sortir du merdier, impossible, t'as voulu en assommer un ou deux, ils étaient 25, t'as veillé à protéger tes parties intimes et ta dentition imparfaite, t'as voulu téléphoné à Mike Tyson, c'était l'heure de sa sieste, t'as refilé, en douce, un coup de genou au forcené, t'as pointé un voisin du doigt pour indiquer que le coupable c'était lui et le Kid  a envoyé le bien-nommé 'Bubble Trouble', mais il n'y avait pas de champagne.

On s'est bien amusé, il faut se quitter, on vous propose un petit quelque chose d'avant internet:' Sex Beat' du Gun Club.

La folie a gagné même les plus impassibles, Kid, t'es une vraie salope!

 

Ouf, t'en es sorti vivant, une évidence, pourtant, ces joutes ne sont plus de ton âge!

Trop tard pour le concert de Hoa Queen, tu choisis une bière au PMU pour soigner tes plaies.

 

 

 

 

Kid Congo and The Pink Monkey Birds au Binic Folks Blues festival ( scène La Banche), le 29 juillet 2018
Kid Congo and The Pink Monkey Birds au Binic Folks Blues festival ( scène La Banche), le 29 juillet 2018
Kid Congo and The Pink Monkey Birds au Binic Folks Blues festival ( scène La Banche), le 29 juillet 2018
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2018 7 29 /07 /juillet /2018 07:10
Escape-ism et Big Mountain County ( Scène de la Cloche) au Binic Folks Blues festival, le 29 juillet 2018

Escape-ism et Big Mountain County ( Scène de la Cloche)  au Binic Folks Blues festival - le 29 juillet 2018

 

La 10e édition du Binic Folks Blues festival de déroule du 27 au 29 juillet, précédée d'une mise en bouche le 25 juillet à Saint-Quay-Portrieux et d'une soirée One Night Before à l'Estran, le jeudi 26.

Cette année encore l'association Nef D Fous a concocté une affiche grandiose, proposant 52 concerts ( gratuits), joués par 32 groupes dont quelques pontes: Kid Congo,White Cowbell Oklahoma, Catl ou les nanas de Mr. Airplane Man.

Des contingences familiales t'empêchent d'assister aux concerts du vendredi et du samedi, par contre, rien ne peut t'arrêter le jour dominical, ni une météo chagrine, ni l'arrivée du Tour de France, direction Binic où, par bol, tu déniches une place sur le parking de l'Estran, il te suffit de traverser la route pour rejoindre le site.

Il est 15:50', sur la scène Banche les  Rennais Electric Neettles délivrent leur garage graisseux et rustique devant un public déjà nombreux, ton programme prévoyait Tally Ho à 16:45'.

T'avais paumé ta boussole, au lieu de te planter devant la scène Pommelec, tu jettes les amarres du côté de  la Cloche, sur le podium, la nana s'amusant avec les claviers te tape dans l'oeil, tu décides de traîner de ce côté du port.


La fille à l'orgue se nomme Alexandra Cabral, photographe de profession, musicienne par accident, elle effectue ses débuts avec Escape-Ism, le dernier projet de l'enfant terrible Ian Svenonius ( Nations of Ulysses, Weird War, The Make Up, Chain and the Gang, XYZ, Cupid Car Club.... sans compter ses écrits et quelques essais cinématographiques).

Yes, Alexandra?

"My debut with Escape-Ism on keys last night in front of 5,000 drunken French troglodytes"

C'est enregistré, darling!

Avant d'entrer dans le vif du sujet, a quote pour situer Ian au nom impossible: 

"He’s an underground rock star, an icon of the D.C. punk scene, an author and an auteur, a pontificator equally versed in astrology, Castro, forgotten soul 45s and the politics of the radical left. He’s frequently the coolest person at the party and his hair always looks terrific." -- The Washington Post!

Effectivement, cheveux, teints, ébouriffés, costard, défraîchi, cintré, dégaine Mick Jagger, ce gars ne va pas nous chanter du rap ou jouer du grunge.

' Introduction to Escape​-​ism' est sorti en 2017, un nouvel LP, 'The Lost Record' est prévu pour septembre.

Binic entendra des échantillons issus de ces oeuvres.

Donc Alexandra pianote, retourne la cassette et fait la moue, tandis que Ian gratte une guitare, vient appuyer sur différentes pédales,   s'amuse avec la drum machine, frime, prend des poses de rock star, se mêle à la foule après un saut peu calibré ( Ian, t'as failli écraser mes petits orteils soignés par Louison la meilleure pédicure de Lantic!), bouffe le micro, l'utilise comme râpe à cordes, glapit ou chante.

' Bodysnatcher' ouvre, le rendu  minimaliste et les séquences noisy justifient les rapprochements avec Suicide. Les suivantes, construites sur le même schéma, (  mélodies binaires, beats répétitifs, riffs grinçants ou saturés), ont tôt fait de pousser la jeunesse locale à entamer une danse faite de mouvements robotiques .

Quelques titres proposés:  'Rome wasn't burnt in a day' / 'I'm a lover' à prendre au second degré, si possible/ l'halluciné  'Crime wave rock' /'Walking in the dark' un assemblage sulfureux mixant  Alan Vega, les B52's et The Cramps et enfin  ' Nothing personal'.

Un coup d'oeil vers les coulisses, OK, il nous reste quelques minutes, cette dernière rengaine traite de Washington DC, un endroit où l'argent coule à flots, ' Exorcist Stairs' .

Pour amateurs de frissons, de Linda Blair et d'Edvard Munch.

 

Même scène, 18h,  Big Mountain County.

L'an dernier, les Transalpins avaient mis le feu à la scène Pommelec.

En 2018, scénario identique, les pompiers pestent!

La band si forma a Roma nel 2012,  an offshoot of The Boilers a-t-on lu ailleurs!

Après avoir écumé l'Europe occidentale et orientale, avoir enregistré deux LP's et un live album, les décorés ( Best Arezzo Wave Band Lazio 2014) sont sur le point de sortir un nouveau volume de psych rock/garage sentant bon la sudation et le cambouis.

Alessandro Montemagno (Vocal / Guitar), Francesco Conte (Guitar / Keyboards), Bruno Mirabella (Drums) et Wolfman Bob (Bass) ont de la gueule et du toupet mais pas de setlist... il sesso è tutto nella testa , te confie Francesco.

Bon, tu remplaces sesso par la playlist!

Pour les intitulés, tu oublies, le net est aux abonnés absents en ce qui concerne le nouvel ouvrage!

Alessandro a chaud, il a laissé sa liquette sur la plage mais a gardé le Stetson, c'est lui  le chouchou des photographes, surtout du sexe féminin, mais aussi d'un petit gars habillé de rose!

La première salve t'a fait comprendre d'emblée que ce n'était pas un plan pourri que de rester du côté de la Cloche.

Si il n'y a pas de volcans en Bretagne, les BMC ont décidé  d'importer la lave sicilienne, c'est vachement bouillant!

Au second morceau, ils deviennent carrément fébriles, leur enthousiasme déteint sur ta voisine qui sautille comme un kangourou femelle, le mec de la sécu, caché derrière un rideau, reluque, sans vergogne, le mouvement bondissant de la  généreuse poitrine de la dame.

Nous sommes à peine au troisième titre et le show a encore gagné en intensité, tu peux penser à Thee Oh Sees, à  Ty Segall, au regretté Jay Reatard, ou au Brian Jonestown Massacre, le groupe est de ce calibre.

Le fougueux Alessandro, d'un geste maladroit cogne le pied de micro, heureusement Gina Lollobrigida le rattrape en plein vol, le combo vient d'attaquer un titre métallique tandis que Tarzan encourage les locaux... hey motherfuckers, move your ass and scream!

Look inside my brain, qu'il éructe, mais ce sont ses couilles qu'il frotte contre un monitor, ça m'a fait du bien, je descends parmi vous.

André, refile -moi ta Coreff et toi, Lucien, passe-moi ton joint!

Un premier crowddiver se balance au dessus de nos têtes, c'est le signal, it's moshing time, tous aux abris!

Alessandro aime la castagne, il rejoint les gamins, sur scène, les potes assurent!

45', c'est court, la ligne d'arrivée est en vue, en bas le pugilat se poursuit, en haut le groupe balance le seul morceau que tu as reconnu, 'What do you think'.

C'est une question?

C'était  géant, ragazzi! 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Escape-ism et Big Mountain County ( Scène de la Cloche) au Binic Folks Blues festival, le 29 juillet 2018
Escape-ism et Big Mountain County ( Scène de la Cloche) au Binic Folks Blues festival, le 29 juillet 2018
Escape-ism et Big Mountain County ( Scène de la Cloche) au Binic Folks Blues festival, le 29 juillet 2018
Escape-ism et Big Mountain County ( Scène de la Cloche) au Binic Folks Blues festival, le 29 juillet 2018
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2018 3 25 /07 /juillet /2018 08:02
The Tall Grass et Mark Moldre dans le cadre du festival Place aux artistes sur l'esplanade du casino à Saint-Quay-Portrieux, le 25 juillet 2018

 The Tall Grass et Mark Moldre dans le cadre du festival Place aux artistes sur l'esplanade du casino à Saint-Quay-Portrieux, le 25 juillet 2018

 

Seconde journée de concerts pour le Festival Place aux Artistes à Saint-Quay Portrieux , au programme sur l'esplanade du casino, deux groupes australiens programmés au Binic Folk Blues Festival: The Tall Grass et Mark Moldre!

 Entrée libre, donc si ta bourse est à plat, rien ne t'empêche de prendre place sur les gradins pour assister au show sans faire la manche, éventuellement tu peux te taper un plongeon dans la Manche, à 20:45',  la t° de l'eau indiquait 20°.

 

 

Mark Moldre

ex-  leader de Hitchcock’s Regret, désormais officiant sous son patronyme et auteur deux EP's et de deux LP's, le dernier, 'An Ear To The Earth'!

Genre?

Americana/alt country/folk/blues/timeless roots rock!

L'homme au chapeau emprunté à Tom Waits ( pas un hasard) et aux binocles hérités de Costello, se présente accompagné par quelques uns des meilleurs artificiers de Sydney, Adam Lang : barbe mitée, banjo et slide/  Reuben Wills, T-shirt Sun Ra et contrebasse/ Jamie Hutchings: guitare et tambour et son frangin, Scott Hutchings, Nikon et drums.

Le set débute par 'Nowhere at all', aucune idée si le sleepwalker se prénomme Luke, de doute façon, Luke se promenait dans le firmament, mais de toute évidence cet alt.country nonchalant a plu à l'assistance.

La clique poursuit par une ballade Nick Caveienne  baptisée ' Till now' sur le papelard, que t'a tendu Adam, avant de proposer 'Everything I need', a song about a dream, l'élégant Jamie a délaissé sa gratte pour tambouriner, après avoir vanté la nourriture locale le singer/songwriter nous balance ce tango aux saveurs Tom Waits affinées.

Adam, tu leur fais le coup de Delivrance, le mec est plus rapide que l'éclair, il égrène les notes à une vitesse inouïe,  I can't talk as fast as he plays, voici ' Bone Orchard' ...I'm gonna lay my body down... du côté de la Louisiane!

Trois guitares en action lors de 'How long' ( since you've been here), encore un titre, vaguement reggae ( superbe), non retrouvé dans la disco, le garçon prépare un nouveau pamphlet!

'Killer anxiety' devrait plaire aux fans de Trini Lopez et de calypso, 'Leave me' sera nettement plus rock, pour ne pas dire salement fiévreux.

Après une amorce métallique, on a droit à 'Fever' qui n'avait rien à voir avec le standard dont Peggy Lee a interprété la version la plus connue, d'ailleurs il s'agissait de Fever Dreams et c'était peut-être pas à Peggy qu'il pensait.

A qui?

A ta soeur, fieu!

...my arms are getting tired
I’m holding back the ' four winds'... is a sea shanty, normal lorsqu'on se produit dans une station balnéaire.

Saint-Quay, demain on se produit à Binic, ce soir on vous quitte avec 'Where will I be' et ses relents gospel.

Great gig, si Mark Moldre passe dans ton bled ou dans les environs, ne le rate pas!

 

On prend à peu près les mêmes,  Reuben Wills, basse/ Jamie Hutchings: guitare, chant/ Scott Hutchings,  drums, on y ajoute Peter Fenton, acoustique, ukulele et chant,  on obtient The Tall Grass, sortez la tondeuse...

Le nucleus se réduit au duo Peter Fenton (Crow) et  Jamie Hutchings (Infinity Broke/Bluebottle Kiss), deux vétérans de la scène indie de Sydney qui, en 2017, sortent l'album 'Down The Unmarked Road'.

'Ghost gums' ouvre le CD et le set, après une longue intro, planante à souhait, David Gilmour a aimé, le duo entame un chant, en harmonie, subtil et soyeux.

Oui, tu peux penser à The Church et à leur fameux 'Under the milky way'.

'The letting go' arbore les mêmes coloris mélancoliques et délicats.

'Little city' is about living in Sydney, à une époque où une certaine catégorie d'individus passait son temps à se taper dessus.

Del Amitri n'est pas originaire du pays des kangourous, mais on peut comparer l'alt rock de The Tall Grass à celui, léché, des Ecossais.

'Moller' dépeint une connaissance  commune, il est suivi par 'The road is long' , on les suit à la trace, on s'en fout que le chemin à parcourir est long, les paysages sont magnifiques.

La suivante, ' Was with her'  est notre titre le plus cinématique , on ajoutera que le côté dramatique de la composition, souligné par un passage récité, frappe les esprits.

En duo, Peter à l'ukulele et Jamie à l'acoustique, voici le satiné ' Weathervane'  qui précède 'The buyer beware' qui présente de légers ondoiements que n'auraient pas renié America.

La ballade 'Halo' composée par Peter Fenton date de l'époque Crow, il la dédie à Adam banjoman.

Va savoir pourquoi, l'air évoque  'Where Do You Go To (My Lovely)?' de Peter Sarstedt.

Thank you, Saint-Quay, on termine par un titre de  Bluebottle Kiss, 'Gangsterland', un western australien explosif.

 

 

Ils se dirigent vers le merch desk, le public en veut encore, ils reviennent, accompagnés par Mark Moldre, pour nous servir un 'Vampire blues', signé Neil Young, saignant.

 

Une superbe soirée! 


 

 

 

The Tall Grass et Mark Moldre dans le cadre du festival Place aux artistes sur l'esplanade du casino à Saint-Quay-Portrieux, le 25 juillet 2018
The Tall Grass et Mark Moldre dans le cadre du festival Place aux artistes sur l'esplanade du casino à Saint-Quay-Portrieux, le 25 juillet 2018
The Tall Grass et Mark Moldre dans le cadre du festival Place aux artistes sur l'esplanade du casino à Saint-Quay-Portrieux, le 25 juillet 2018
The Tall Grass et Mark Moldre dans le cadre du festival Place aux artistes sur l'esplanade du casino à Saint-Quay-Portrieux, le 25 juillet 2018
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 12:49
Le Pasha Disco Club avec les Barbarins Fourchus - Esplanade du Casino- Saint-Quay-Portrieux, le 18 juillet 2018

Le Pasha Disco Club avec les Barbarins Fourchus - Esplanade du Casino- Saint-Quay-Portrieux, le 18 juillet 2018

 

On y va?

Je te suis, ça peut être marrant.

Et ce le fut, deux heures trente d'un spectacle sans temps morts, qui a vu Saint-Quay suer,  alors qu"un petit vent frais balayait le front de mer.

Rentrés au bercail, elle a déclaré: je me suis éclatée... t'es pas  Vincent Lagaf, mais à voir sa mine réjouie tu crois avoir compris que le spectacle a eu le don de l'égayer.

Il y avait de quoi, les Barbarins Fourchus ( de Grenoble) , responsables du show le  Pasha Disco Club, constituent une belle troupe de farfelus, iconoclastes sur les bords et adeptes d'un humour éléphantesque, qui ferait rire le plus sinistre agélaste. Ce qui ne gâte rien, les musiciens sont loin d'être des caves, les chanteuses et le chanteur assurent un max et les comédiens, arrière petits- enfants illégitimes de Raspoutine, relèguent Hanouna au rang de maussade  grognasse.

En deux mots,  cette soirée  du Festival Place aux Artistes s'est avérée une réussite totale!

 

La disco night proposée par le collectif démarre très fort par l'hymne 'Welcome to the Pasha Disco Club' qui servira de leitmotiv au show.

Ils sont dix sur le podium, tous beaux , sveltes, distingués, pudiques comme des satyres bolcho, cinq musiciens,  presque sobres,  on traduit du bolchevik: Jean Guillaud ( violon), Christophe Matusiak ( guitare, ukulele), l'ortie Cyril Picot ( basse), Patrick Argentier ( batterie) et Jean-Christophe Prince ( claviers), deux amuseurs: Frédérike Euh (Espitalier ) , je carbure à la vodka,  et son complice/souffre-douleur, Lino Barbarin Fourchu et enfin, les chanteuses Aurélie Dabre et Valérie ( Mercedes) Liatard et le cosaque déplumé, Nicolas Vitas, cette joyeuse troupe va nous jouer la conquête de l' Est, façon Village People, invités par Poutine, en massacrant à la tronçonneuse Taiga les classiques proto-disko et d'autres standards, martyrisés au bain bouillant Disco in Hell.

Après avoir proposé leur jingle Propaganda Disco Pasha, les piqués de la cervelle s'attaquent à Rick James et à son 'Superfreak'.

Jusqu'ici les touristes admirent béatement en se déhanchant en cachette, les plus vieux ont reconnu ' Back in the USSR' , John et George, là-haut ont failli vomir, on a ri à cette version kasatchok, ...Se vorrai andare nella steppa Tu dovrai cercare Casatchok... a réagi Dalida.

Merde, où est Madame?

Ah, d'accord, elle danse avec un cosaque!

Toujours du côté de la Volga, la clique nous rappelle que les nanas de Pep-See n'ont jamais vanté le coca cola mais ont défrayé les chroniques dans les nineties avec leur bombe 'Disco'.

 Do you remember the 21st night of  'September'?

Comme si c'était hier, Maurice!

 Tu dis, Georgette: This the song I play when I clean the kitchen...

T'as des bigoudis?

Un petit extrait d'Amy ( You know I'm no good) puis 'Wot' d'un Capitaine damné, ça remue ferme sur la place, t'évites de peu le poing tendu de ta conjugale, tandis qu' à tribord, une disco queen ravagée fait les yeux doux à Nicolas Boris Vitasovitch.

Ambiance face au Kasino!

Le tourbillon reprend de plus belle avec 'Ring my bell' suivi par ' Der Kommissar' de l'ineffable Falco.

Travailler O K, mais ce soir nous allons danser, danser....  un bordel indescriptible sur scène, une chorégraphie burlesque à faire pâlir Alex et les Lézards, Sandra Kim et Plastic Bertrand.

Le violon introduit l'excellent ' Street Life' de Randy Crawford supportée par les Crusaders.

 Frédérike, la rue elle connaît, tu lui manques de respect, elle t'aligne une baffe, le pauvre Lino a gardé la trace de ses petits doigts potelés pendant 56 minutes sur la joue droite.

'Kung Fu Fighting' a réagi Carl Douglas, par précaution,  t'as fait trois pas en arrière!

'Taj Mahal', pas le bluesman, ni le palais de la couronne, non, l'extrait de 'Disco Samba' des Two Man Sound.

 Pipou, je t'aime!

Harry, tu connais?

L'inspecteur Dirty Harry ?

Non, Deborah Harry, voici le 'Heart of glass' de Blondie légèrement molesté.

Et un mash-up, un,  ' Give me the night' et 'Je danse le Mia', la grande folle est descendue du piédestal pour se mêler à la plèbe, ça dévisse sauvage à nos côtés!

Confetti, serpentins, attouchements frauduleux, la tendre ballade ukrainienne  ' Nitchevo'  reçoit un traitement martial, mais c'est la suivante qui déclenche l'hystérie collective, ' Rasputin' de Boney M.

 'Bo Peep Bo Peep' est le premier single  du groupe sud-coréen  T-ara. Boram, Qri, Soyeon, Eunjung, Hyomin et  Jiyeon sont mimi tout plein!

Et pendant ce temps à Puerto-Rico,  Dalex chantonne 'Yo No Se'

Miguel?

 Me gusta el tono de voz de este men...

Petit, ce sont des filles qui chantent!

Ils/elles/nous poursuivons par 'Sunny', version Boney M , tu préfères Bobby Hebb, on te comprend, mais fallait entendre roucouler Mercedes, mieux que la Benz de Janis!

Reprise du jingle avant de proposer ' Le Pasha'  le titre préféré de Jean Gabin.

Ils ont ramassé un gugusse dans la foule, l'ont installé dans le fauteuil d'Emmanuelle, lui ont refilé une grenadine et,  avant de lui dénicher une princesse, ont abordé 'Copacabana' de Barry Manilow, Neymar a chuté!

Les fins limiers ont débusqué une gonze dans les favelas, ils l'ont baptisée Miss Pasha, elle a beaucoup plu au dignitaire, normal, elle avait sorti le grand jeu et lui avait planté sa poitrine, moins plate que celle de Jane, sous le nez, ils ont dansé et bu, Saint-Quay  a été ému, le Club leur a chanté la plus belle chanson d'amour de Nat King Cole, 'LOVE', avant de reprendre ' Hot Stuff' de Donna Summer.

En Roumanie le disco c'est ' Misca' , et ailleurs, la fièvre du mercredi soir c'est 'Disco Inferno', la soupe est bouillante ce soir, mais il est l'heure de souffler les chandelles, une dernière romance avant le dodo, ' Last dance' de Donna.

 Bonne nuit, Saint-Quay!

 

Les rescapés en veulent plus, les funambules repointent le bout du nez pour un medley, 'Let's Dance' du Thin White Duke, 'Let's groove' et l'inévitable 'I will survive' en apothéose!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pasha Disco Club avec les Barbarins Fourchus - Esplanade du Casino- Saint-Quay-Portrieux, le 18 juillet 2018
Le Pasha Disco Club avec les Barbarins Fourchus - Esplanade du Casino- Saint-Quay-Portrieux, le 18 juillet 2018
Le Pasha Disco Club avec les Barbarins Fourchus - Esplanade du Casino- Saint-Quay-Portrieux, le 18 juillet 2018
Partager cet article
Repost0

Articles Récents