Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 13:50
La Brise de la Pastille par Galapiat Cirque - samedi 29 septembre - quartier Croix Samson / rue du Clos Mené - Langueux

La Brise de la Pastille par Galapiat Cirque - samedi 29 septembre - quartier Croix Samson / rue du Clos Mené - Langueux.

 

Le collectif Galapiat Cirque après avoir ouvert la saison 2018/2019 au Grand Pré de Langueux est resté sur place pour une résidence d'un peu plus d'une semaine,  dans le cadre de "Itinérance 9,03 km2 - Hors les murs".

L'équipe constituée de   Moïse Bernier ( le clown), Stéphane Dassieu ( le musicien: guitare et bandes sonores) et Lucie Lemaitre ( catalysatrice de paroles) est renforcée par six habitants de la commune qui,  pendant cinq soirées, ont travaillé d'arrache-pied pour monter un spectacle de rue, non seulement cohérent, mais aussi insolite et hautement  enthousiasmant.

Deux représentations étaient prévues, la première le 29/9 à 18:30 rue du Clos Mené, la seconde, le lendemain après-midi, rue Claude Nougaro.

 

Sous un doux soleil , les autochtones et quelques flâneurs prennent place sur des gradins démontables ou à même le sol, pour les mioches, en attendant le début du happening.

Stéphane Dassieu escalade une échelle pour prendre place sur le toit d'un garage, sa guitare l'attendait ainsi que le matériel destiné à la mise en route du montage sonore, face à lui, toujours sur le toit d'un garage, un jeune homme a pris place sur un canapé, livré là par hélicoptère, une fille taille un buxus en manque de brushing, un fauviste termine un paysage marin, deux gars s'affairent sur un barbecue nidoreux et un barbu rafistole une bicyclette, récupérée sur un terrain vague.

Le décor est planté, la guitare, bluesy, entre en action, la sono crache un fond grésillant, la bande enregistrée débite les confidences des indigènes recueillies par L L., et soudain, perché sur une fourgonnette, jaune canari, apparaît le clown.

Le saltimbanque, en bégayant, tient un discours abscons, puis interpelle la foule avant de, souplement, quitter son poste haut-perché pour traverser le public, au passage il caresse la tête d'une fillette délurée, qui n'a pas l'air de craindre son énorme nez rouge.

Le regard que porte le funambule sur notre monde matérialiste n'est pas exempt de critique, il exprime son mal-être et son épouvante, qui, petit à petit, gagnent les spectateurs.

Quand on a vécu, on le sait, le clown est souvent lucide et triste, les gosses ne le savent pas et se posent des questions.

Rien n'est tout rose ici bas, Moïse décide d'aller voir si vu de là-haut, près des anges, le monde est plus harmonieux.

Il entame l'escalade du mât japonais en multipliant les acrobaties vertigineuses, un  fond musical noisy accentue ses prouesses.

Equilibre, déséquilibre, ( fausses) chutes, cascades, pirouettes, voltige...ce Charlot, d'une souplesse insolente, nous en met plein la vue.

Le spectacle combine poésie, angoisse, bouffonneries,  théâtre de l'absurde, Verfremdungseffekt, lyrisme et émotions intenses, pour se terminer sur une note apaisante lorsque le clown, ayant ramassé un violon, nous interprète une mélodie doucereuse qu'il décide subitement d'aller lire aux oiseaux en grimpant sur le mât, toujours muni de son Stradivarius.

Une dernière fois il aura tenu l'assistance en haleine, car, gravir une perche en traînant un crincrin n'est pas tâche aisée!

 

 

Un tonnerre d'applaudissements ponctue ce spectacle étonnant, l'assistance, ravie, est invitée à boire  le cidre de l'amitié avant de quitter la troupe souriante.

 

 

La Brise de la Pastille par Galapiat Cirque - samedi 29 septembre - quartier Croix Samson / rue du Clos Mené - Langueux
La Brise de la Pastille par Galapiat Cirque - samedi 29 septembre - quartier Croix Samson / rue du Clos Mené - Langueux
La Brise de la Pastille par Galapiat Cirque - samedi 29 septembre - quartier Croix Samson / rue du Clos Mené - Langueux
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 16:35
Sax Gordon à La Grande Ourse - Saint-Agathon, le 23 septembre 2018

Sax Gordon à La Grande Ourse - Saint-Agathon, le 23 septembre 2018

 

Reprise à La Grande Ourse, profitant de la mini-tournée franco-belge de Gordon Beadle, alias Sax Gordon, Melrose le signe pour un concert à Saint-Agathon.

La veille, le gars de Boston se produisait à Gouvy, après un périple de 830 km, le hard-driving tenor saxophonist et sa légion étrangère ont rejoint les Côtes-d'Armor pour offrir aux locaux un afternoon tea des plus corsés.

Sax Gordon, une apparence légèrement similaire à celle de Richard Gotainer, peut arborer un bristol peu banal, quelques noms d'artistes avec lesquels il a collaboré pour te convaincre: Champion Jack Dupree, Luther "Guitar Jr" Johnson, Duke Robillard,  Jimmy Whiterspoon, Solomon Burke, Little Milton, Johnny Copeland, Herb Ellis, Ben E. King, Keely Smith, Howard Tate, Martha Reeves, Junior Wells, Mississippi Heat, Mike Sanchez etc...qui dit mieux?

La discographie du Monsieur doit compter six volumes, celui qu'il vendait après le show a été baptisé ' Rock and roll lives here', il sent encore le talc!

Sax Gordon directs  different musical bands around the world... pour son trip hexagonal, il a laissé les Ricains chez Trump et a embrigadé une fine équipe locale: Nico Duportal, à la guitare, son pote Thibaut Chopin, non Jules, pas au piano, à la basse ( Nico Duportal and His Rhythm Dudes) et Fabrice Bessouat à la batterie ( Stagger Lee et des tournées avec tous les bluesmen des States voyageant léger).

Ce quatuor redoutable décide d'ouvrir le feu, après les salutations d'usage ( bonswar, ça va, it's all the French I know)  par un instrumental r'n'b graisseux, Gordon, après coup, a essayé de t'expliquer qu'il était basé sur un morceau de Muddy Waters et il s'est mis à te le chanter non sans avoir déposé sa consommation sur la table de merch.

La bricole pourrait être intitulée  'For Whom the Horn Honks', elle t'a amené à songer à Junior Walker, les petits soli de guitar et de sax tenor ont ravi ton jeune voisin qui venait de te confier qu'il avait assisté à un concert de Louis Armstrong avant la bataille de Hamburger Hill.

'Don't mess with me' is a true story, nous confie le showman, qui nous la joue crooner avant de lancer let me mess around et placer un solo de derrière les fagots.

Changement de style, il nous propose un old-fashioned blues, ' The way it is', pendant lequel il se paye une  balade dans les gradins, et,  avant de rejoindre les mercenaires, il se laisse prendre en gros plan par le cousin de François Truffaut.

Toute cette gymnastique l'a essoufflé... Nico, place nous un petit solo, je me repeigne!

'I still like to do  the things I used to do' is a new one et traite du problème du vieillissement.

Comment soignes-tu la chose, Gordon?

Je suis une cure, I like to have a drink before I play.

Mince, jouer ainsi, c'est la potion magique dans laquelle est tombée Obélix qu'il a avalée, ce rock dégoulinant  est accompagné par les coups de talon d'un voisin, qui bat la mesure.

C'est vachement bien, hein!

Effectivement, Pierre ( le quidam avait le look d'un abbé incarnant la révolte devant l'injustice)!

Sax and co passent au dirty jump blues  avec une reprise salace de ' Big and Hot' des Love Dogs.

Tu veux une description de sa nana: she's as sweet as a Carolina pine, she can burn me up like Mississippi sunshine, and just like Texas, she's big and hot ...

Faudrait qu'il nous présente cette fille, son portrait est attirant.

Vous savez à quoi je suis bon?

Dis le nous!

' I'm so good at being no good'.

Ce ragtime sans piano  fait de l'effet, malgré les binocles, il a repéré quelques jolies dames dans l'assistance, il leur dédie la ballade  ' Lonely for you', une reprise d' Alvin ‟Red” Tyler .

Cette plage s'avère être aussi sensuelle que 'Lily was here' de Candy Dulfer ou que certaines romances torrides de Gato Barbieri.

Nico Duportal sous les spotlights, Gordon lui laisse le micro  pour un doublé saignant  'Lost in the game' et 'Polish woman'.

Après cette déferlante rocking and swinging blues, Sax Gordon reprend son répertoire avec le facétieux ' You said she wouldn't, but she did' aux teintes Louis Prima aussi désuètes qu'irrésistibles.

Thibaut en profite pour placer un démarrage qui le voit distancer le peloton afin de grappiller quelques points pour le maillot vert, les copains l'accompagnent aux fingersnaps.

Slow time again, 'There is something on your mind ' de  Big Jay McNeely qui nous a quittés il y a quinze jours.

Le sax exprime toute la douleur de l'homme qui tente d'oublier qu'elle ne l'aime pas, mais la fantaisie reprend le dessus, et Gordon se permet quelques espiègleries destinées à amuser la galerie.

'Have horn will travel ' , le titletrack de son premier album, nous ramène à l'ère du good time swing, il est suivi par un blues à l'amorce filmique sur lequel se fond, sans pause, un rageur 'Rock on'.

Une nouvelle présentation des poilus précède la dernière salve du menu, ' Every night is Saturday night'  un twist'n' blues salement remuant.

Cette prestation fougueuse nécessite un rappel, Saint-Agathon ne sera pas déçu, Fabrice  se pointe en éclaireur, le sax rapplique, le reste de l'équipage suit pour jammer sur ' Krupa' et permettre au drummer d'étaler toute l'étendue de son talent, Gene Krupa a préféré leur boeuf à la version synthétique d'Apollo 440.

 

 

La tournée se poursuit, elle passera par Bordeaux et Le Mont-Doré.

 

 

 

Sax Gordon à La Grande Ourse - Saint-Agathon, le 23 septembre 2018
Sax Gordon à La Grande Ourse - Saint-Agathon, le 23 septembre 2018
Sax Gordon à La Grande Ourse - Saint-Agathon, le 23 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2018 5 21 /09 /septembre /2018 16:10
Yvan Guillevic and Friends à Ploufragan (Salle des Villes Moisan) , le 21 septembre 2018

Yvan Guillevic and Friends à Ploufragan (Salle des Villes Moisan) , le 21 septembre 2018

 

Ploufragan, situe-nous!

A 5 min de Saint-Brieuc, une église, un menhir, un barbier/barman, un centre culturel  + médiathèque ( Espace Victor Hugo) et la Salle des Villes Moisan, un autre lieu attaché aux spectacles, c'est là que se déroule la présentation de la nouvelle saison culturelle de la municipalité.

Le concert d' Yvan Guillevic and Friends revisitant Pink Floyd est précédé d'une allocution à trois voix, détaillant le programme 2018/2019.

Exit  Jean-Pierre Stéphan, Kristof Hamonic et Nathalie Lemée, les techniciens au turbin pour la mise en place de l'équipement ( moins volumineux que celui du Floyd) de Yvan Guillevic et de ses amigos, Jean-Pierre ne manie pas la langue de Charles Dickens.

Le récital devrait débuter vers 21h, d'après Miss Météo. des prévisions tangibles!

Yvan and co se pointent, Jean-Noël Rozé ( ni d'Anjou, ni de Provence, mais de Lorient)  au piano, Morgan Marlet et Nelly Le Quilliec aux vocaux.Le chef, Yvan Guillevic, s'installe à droite pour nous, sur un strapontin placé près de ses acoustiques.

 

Yvan Guillevic, ce sont divers projets, sans mentionner les groupes auxquels il a participé en culottes courtes: Wired/PYG/ Heroes/Empty Spaces, un tribute big band to Pink Floyd/ Yvan Guillevic et Anne Sorgues et, enfin, Yvan Guillevic and Friends, un tribute allégé et acoustique to Pink Floyd.

Jean-Noël, la boule à zéro, est de l'aventure Empty Spaces, pianote chez Sweet Dream en rêvant de Norah Jones et fait du trip hop, sans huile de palme, avec Nutty/ Morgan fait partie de tous les projets d'Yvan, sauf un, il s'ébat avec Live Fever et déambule avec la Fanfare des Playbobil, quant à  Nelly, elle  rêve aux côtés de Jean-Noël, chante pour Nutty, et s'affiche dans différents projets d'Yvan.

Le groupe a accouché d'un album  en 2015: 'Acoustic Tribute to Pink Floyd' 

 

Démarrage soyeux avec la  longue intro piano/acoustique de 'Breathe', un des nombreux chefs-d'oeuvre de 'Dark Side of the Moon' , pendant laquelle les  chanteurs ont pris la position des Welsh Guards de Buckingham Palace, crée d'emblée une impression de raffinement subtil et quand les voix, aériennes; se greffent sur la mélodie planante, tu entends une dame derrière toi murmurer "je t'aime"  à son compagnon, toute la force du Floyd réside en ces instants magiques.

'Time' et la reprise du thème de 'Breathe' confirment le propos, si Jean-Noël ne dispose pas comme Rick Wright d'un Fender Rhodes,  son toucher est toutefois des plus délicats..... Far away across the field, the tolling of the iron bell calls the faithful to their knees to hear the softly spoken magic spells...écrivait Roger Waters, et c'est bien de sortilèges qu'il s'agit!

Une version impressionnante, malgré l'instrumentation réduite,  du sombre 'Welcome to the machine' succède à la finesse des titres précédents.

On quitte George Orwell pour ' Shine On You Crazy Diamond', la symphonie psychédélique, en hommage à Syd Barrett, parée de vocalises mixtes du meilleur effet,  avant la partie chantée lumineuse.

Le quartet a le bon goût de ne pas s'en tenir à un copié/collé, il s'approprie le morceau sans le trahir ou le profaner, du boulot d'orfèvres.

'Money' reçoit un traitement aux teintes jazzy blues du meilleur effet, le groupe embraye sur 'The great gig in the sky' à l'amorce récitée par Morgan avant que Nelly ne reprenne le rôle confié à Clare Torry sur l'album,  en moins de deux  notre échine sera parcourue par des centaines de frissons.

Quelle voix, maman!

 The grass was greener

The light was brighter

The taste was sweeter....

'High hopes' , le titre pastoral, extrait de 'The Division Bell' demeure d'un lyrisme exacerbé!

Morgan, pour suivre,  nous invite à écouter quelques pépites extraites de The Wall, en commençant par 'In the flesh' empreint de majesté et de théâtralité, puis vient ' Hey You' et son crescendo  imparable, illustré par les arpèges caractéristiques de Gilmour, la salle retient son souffle, ils ont attaqué ' Young Lust' en mode funky, un peu comme Bowie pouvait l'être sur Young Americans.

Qui dit Floyd dit musique planante, 'Young Lust' fait mentir l'adage, les fingersnaps, le groove, les vocaux à la Joe Cocker, ce r'n'b est absolument irrésistible, la salle bout!

On arrive au bout de la setlist, ils ont opté pour 'Wish you were here, illuminé par un épatant dialogue guitare/voix.

Les musiciens se redressent et font mine de s'éclipser, Ploufragan les rappelle aussitôt, le premier bis démarre sur fond bourdonnant et quand les locaux ont reconnu 'Another brick in the wall',  ils sont tous redevenus gamins chahuteurs pour clamer ...Hey, Teacher leave those kids alone! et c'est avec la pépite  ' Comfortably numb' que le groupe prend congé.

 

Tous au bar pour le drink offert par la ville, that's the bright side of life, dehors une lune, blême, se cache derrière des nuages!

 

 

 

 

Yvan Guillevic and Friends à Ploufragan (Salle des Villes Moisan) , le 21 septembre 2018
Yvan Guillevic and Friends à Ploufragan (Salle des Villes Moisan) , le 21 septembre 2018
Yvan Guillevic and Friends à Ploufragan (Salle des Villes Moisan) , le 21 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2018 4 20 /09 /septembre /2018 07:19
The Ex aux Ateliers Claus, Saint-Gilles, le 20 septembre 2018!

The Ex + Two Pin Din aux Ateliers Claus: un grand panneau annonce SOLD OUT!

Tous les tickets sont écoulés depuis le 16 août.

 

Les aw shit, et merde, fait chier... avoisinent cherche un ticket, désespérément, une place en trop...je suis preneuse... tout Bruxelles tenait à voir Andy Moor - guitar / baritone guitar. Terrie Hessels - guitar / baritone guitar. Katherina Bornefeld - drums / vocals et Arnold de Boer - vocals / guitar / samples.

 

Florian Hexagen était à Saint-Gilles et nous livre quelques impressions:

Vraiment chouette de revoir The Ex hier soir dans le sauna des Ateliers Claus. Les Néerlandais ont toujours autant la banane et semblent ne pas ressentir le poids de l'âge, pour notre grand bonheur. On rappelle que "27 passports", leur petit dernier sorti cette année, est une véritable pépite, encore une fois un mixe idéal de conscience politique et de vibes transe-punk-world-noise. A se procurer d'urgence!

A noter le groupe, pour fêter ses 39 ans d'existence, organise un  festival ( le 30 septembre) au Paradiso qui a vu le jour il y a un demi-siècle...

https://www.facebook.com/events/227852821100616/

The Ex aux Ateliers Claus, Saint-Gilles, le 20 septembre 2018!
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 12:27
La Nuit des Feux avec Sophie Belloir et Anne–Lise Vaumoron et Flam's de la Cie Kanahi à La Briqueterie à Langueux, le 15 septembre 2018

La Nuit des Feux avec Sophie Belloir et Anne–Lise Vaumoron et Flam's de la Cie Kanahi à La Briqueterie à Langueux, le 15 septembre 2018 -

 

 Tu déniches l'éco-musée La Briqueterie  dans le Parc de Boutdeville, à Langueux, dans la baie de Saint-Brieuc,  un endroit magique avec vue sur la réserve naturelle ornithologique, tu y découvres une collection de vieilles locomotives, des wagons ancestraux, une pompe à eau retapée, des jeux pour enfants, avant de rendre une visite à l'ancienne fabrique.

En ce week-end, coïncidant avec les Journées Européennes du Patrimoine, s'y déroulait la Nuit des Feux, un événement féérique proposant des ateliers, des démonstrations brûlantes, des concerts, de la danse et des numéros embrasés: des cracheurs de feu et un four dragon se laissant ensorcelé par des flûtes, en principe utilisées pour charmer les crotales.

 

Après avoir déambulé un bon moment en s'émerveillant sur le site, l'heure du  premier concert est arrivée, sur un mini-podium,  la chanteuse mezzo-soprano  Sophie Belloir et Anne-Lise Vaumoron, à la guitare classique, ont pris place pour entamer leur répertoire de chansons argentines et cabaret allemand.

Sophie Belloir peut étaler une belle carte de visite, ayant été à l'affiche de plusieurs opéras dont 'Carmen', 'Madame Butterfly' , 'Norma'  ou 'West Side Story'.

La chanteuse lyrique tourne également avec le guitariste  Yann Barreaud pour chanter, e a, les grands compositeurs espagnols ( Manuel de Falla,  Francisco Tarrega, Albeniz...), ce soir, c'est Anne-Lise Vaumoron ( Ouate, duo guitare/voix( Mathilde Barthélémy)/  divers duo guitare, flûte...) , une autre virtuose de la six-cordes, qui l'accompagne.

Les deux filles sont sobrement vêtues de noir afin d'accentuer le côté sombre de leur répertoire.

Le duo ouvre le set avec  'Balada para mi muerte', un tango tragique, mi-chanté, mi-récité,  composé par Astor Piazzolla/Horacio Ferrer.

La voix vibrante de la future maman et le jeu précis d'Anne-Lise te coupent le souffle, comme des dizaines d'autres badauds, tu fais silence et écoute en fermant les yeux.

Le duo enchaîne sur Kurt Weill, 'Les filles de Bordeaux', un extrait de " Marie Galante", un drame sur l'exil narrant la triste aventure d'une femme embarquée de force pour Panama où elle est contrainte à se prostituer, elle ne reverra jamais son pays.

Avec le  grand classique argentin qui suit, ' Alfonsina y el mar' de Félix Luna /Ariel Ramírez, on ne quitte pas la tragédie, il est question du suicide d' Alfonsina Storni, la poétesse argentine atteinte d'un cancer du sein.

Elles poursuivent avec un second Kurt Weill, toujours tiré de "Marie Galante",'Youkali' un tango-habanera prônant l'escapism.

Bellísima canción, te souffle une voisine.

L' interprétation sans faille de Miss Belloir et un jeu digne de Jan Akkerman, interprétant Dowland, ou de Narciso Yepes, sculptant Joaquin Rodrigo, pour Mademoiselle Vaumoron, suscitent l'admiration.

 'Die Dreigroschenoper' ist ein Theaterstück von Bertolt Brecht mit Musik von Kurt Weill, l'extrait choisi, 'Die Ballade von der sexuellen Hörigkeit', nous invite à faire la connaissance de putains, d'un souteneur, d'un anarchiste, d'un client de bordel, bref toute une faune  expressionniste et amorale.

 Astor Piazzolla en français, ça donne 'Che, tango che' , l'air est chanté avec passion et énergie, la voix, modulable, s'adresse autant à ton âme qu'à tes tripes, elle secoue tout ton être.

Après la plainte ' Je ne t'aime pas' , on a droit à "Surabaya Johnny", deux oeuvres du compositeur de  Dessau, suivies par un doublé Piazzolla, la première tirade date de sa période italienne, ' La fortezza dei grandi perche', et ensuite vient ce qui  est peut-être son thème le plus connu après 'Libertango', le fulgurant 'Maria de Buenos Aires'.

Un tonnerre d'applaudissements ponctue ce récital exceptionnel et c'est après un rappel,  ' Alabama Song' , non ce n'est pas une composition de Jim Morrison, que les artistes  nous quittent définitivement.


Changement de localisation pour "Flam's", le spectacle de feu de la compagnie Kanahi.

Ils sont deux, comme Laurel et Hardy, Poiret et Serrault, Bud Spencer et Terence Hill, Dupond et Dupont, Don Camillo et Peppone, tu as le phénix : Jérémy Jonglage, C I: Jérémie Bellois et le faire-valoir, le Gaston Lagaffe de l'équipe : Keven Flam's.

Leur show marie habilement humour,  suspense, audace, jongleries, manipulations périlleuses, sorcellerie, épouvante, psychose et ingérence du public.

Les gosses ont adoré, des oohs succédaient aux aahs admiratifs, les adultes dubitatifs qui avaient décidé  à moi on ne la fait pas, ont succombé comme tout un chacun et c'est une ovation monstre qui a succédé à chacun des sketchs proposés par l'incroyable duo.

 

Juliette, une petite qui a de l'esprit: papa, quand je serai grande, je cracherai du feu comme le Monsieur!

 

Après ces moments fascinants, il est l'heure pour nous de quitter un site qui grouille de monde!


 

 

 

 

 

 

 

La Nuit des Feux avec Sophie Belloir et Anne–Lise Vaumoron et Flam's de la Cie Kanahi à La Briqueterie à Langueux, le 15 septembre 2018
La Nuit des Feux avec Sophie Belloir et Anne–Lise Vaumoron et Flam's de la Cie Kanahi à La Briqueterie à Langueux, le 15 septembre 2018
La Nuit des Feux avec Sophie Belloir et Anne–Lise Vaumoron et Flam's de la Cie Kanahi à La Briqueterie à Langueux, le 15 septembre 2018
La Nuit des Feux avec Sophie Belloir et Anne–Lise Vaumoron et Flam's de la Cie Kanahi à La Briqueterie à Langueux, le 15 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 11:41
Cathy Le Goff Jazz Quartet - salle Horizon à Plédran, le 14 septembre 2018

Cathy Le Goff Jazz Quartet - salle Horizon à Plédran, le 14 septembre 2018

 

 Vendredi 14 septembre à partir de 19H : pour ouvrir la saison, Horizon a invité le Cathy Le Goff Jazz Quartet.

Entrée libre et drink de bienvenue .

 

Superbe salle que cet espace Horizon, jouxtant le complexe sportif de Plédran!

Pour promouvoir la saison culturelle 2018/2019, les édiles communaux et le service culturel, dirigé par  Magali Cadilhon, ont décidé d'ouvrir l'auditoire au public.

Le programme prévoit un film de présentation, des interventions  du premier adjoint au maire, de la dynamique dame en charge de la Culture et des Associations Culturelles et de Magali Cadilhon, le public venu en nombre pourra assister à un mini-concert du Cathy Le Goff Jazz Quartet avant de siffler quelques coupes de mousseux en ingurgitant d'appétissants canapés, Plédran n'a pas regardé à la dépense!

Points forts de la future saison: un one woman show du facétieux Jean-Marie Bégard, dont ce serait la dernière tournée, un concert intimiste de Liane Foly et le passage d'Agnès Jaoui,  au sein de l'ensemble vocal Canto Allegre.

 

19:55', les trois musiciens (  Mickaël Jamier/ Gabriel Jego/Pierrick Biffot) du quartet de Cathy Le Goff prennent place derrière leurs instruments.

Mickaël Jamier à la batterie (  Gangamix, Makidam Trip, Gainsbourg in jazz, Emilie Buttazzoni Quartet....),Gabriel Jégo aux claviers ( Gainsbourg in jazz, Matthieu Pom, Myrdhin...) et Pierrick Biffot à la basse ( Emilie Buttazzoni, Caroline Day, NYCarré / Django’s Fusion Project, Gainsbourg in Jazz...) , des musiciens à l'emploi du temps chargé.

Après quelques mesures, Cathy Le Goff ,  aussi rousse qu' Axelle Red,  Tori Amos ou Bonnie Raitt, apparaît et attaque 'Sunny'.

Cathy enseigne le chant et dirige un ensemble gospel, elle a fait partie du groupe IO ( un CD),  de En Katymini, Suspense Orchestra ou Poivre et Cel, e a.

La version proposée prend d'attrayants coloris Brazilian jazz, la madame scatte avec bonheur, les vieux routards s'amusent, là -haut, Bobby Hebb a murmuré, not bad for Frenchies!

' Love for sale' de Cole Porter démarre sur les chapeaux de roue, Cathy et son équipe transforment le classique en rondo endiablé.

Plus étonnant encore,'Spain' ( I can recall)  de Chick Corea  en version chantée.

Cathy t'a confié après coup qu' Al Jarreau en a fait une adaptation monstrueuse, son rendu latino, scandé et sautillant, n'était pas mal, non plus, merci!

On quitte la Navarre, direction le Missouri, sans trompette, avec batterie,  pour un 'Saint-Louis blues'  bien enlevé.

Oui, Louise?

Elle a du coffre et de la présence, la rouquine.

Effectivement et, ce qui ne gâte rien,  elle n'omet pas de laisser suffisamment  d'espace aux talentueux complices qui la soutiennent.

Elle se souvient qu'elle dirige une chorale gospel, dont certains éléments squattent le fond du théâtre, ils seront mis à contribution lors de ce qui sera malheureusement le dernier fait-d'armes du concert,' Give him up' de Liz McComb.

Tandis que le groove suinte copieusement, l'audience entière reprend le refrain en battant des mains en mesure, excepté Mathilde qui frappe à contretemps.

C'est regrettable, à peine trente minutes de concert, far too short...

 

T'es déjà là, a -t-elle proféré tandis que le commissaire Laurence charriait Alice Avril au grand désarroi de Marlène!

 

 

 

Cathy Le Goff Jazz Quartet - salle Horizon à Plédran, le 14 septembre 2018
Cathy Le Goff Jazz Quartet - salle Horizon à Plédran, le 14 septembre 2018
Cathy Le Goff Jazz Quartet - salle Horizon à Plédran, le 14 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 12:52
Les Routes de Lanleff ( Pauline Balthazar Kabioc’h et Soultime) - Temple de Lanleff, le 9 septembre 2018

Les Routes de Lanleff  ( Pauline Balthazar Kabioc’h  et Soultime) - Temple de Lanleff, le 9 septembre 2018

 

Douzième édition du Festival Les Routes de Lanleff. Pendant trois jours la commune du Goëlo, reprise dans les guides touristiques pour son mystérieux temple, que certains datent du 10è siècle, va carburer ( abondamment)  à la cervoise, la musique servant d'alibi.

En déboursant 20 boules, européennes, tu assistes aux concerts du vendredi et samedi, le dimanche, ton compte frôlant la ligne rouge, les aubades ne te coûtent pas un radis!

 

La journée débute à 14h ( pour les lève-tôt) par un Grand Tournoi de palets, le  "Moutardier Cup Challenge"!

Ce sport, qui nécessite une planche de bois (700 x 700 x 32 mm), du peuplier, de préférence, et des palets en fonte ( 155 grammes), exige de l'adresse, de l'habileté et si possible, de la sobriété et de l'endurance!

Malgré la grande fatigue due à des nuits sans sommeil et à la consommation  immodérée de mousse, plusieurs équipes se sont formées pour participer à la compétition.

Et les concerts?

Aucun détail, mais le podium est prêt!

Vers 14:15, un deejay pittoresque  balance quelques vieilleries de bon goût, le cha cha cha herbacé ' Les tomates' de Jack Ary, ' Shame and scandal in the family', 'Marina' de Rocco Granata, une version paysanne de 'La valse à mille temps', un Richard Anthony devenu musette..., ce garçon, instruit, te réconcilie avec la fonction de mixeur, un milieu où les pédants fourmillent.

 

14:50', une fille et un accordéon en piste.

Personne ne l'annonce, d'ailleurs Pauline Balthazar ( Kabioc'h) n'était initialement pas prévue au menu du jour!

La carte de Pauline mentionne chanteuse/musicienne/comédienne, pendant l'hiver elle a sillonné toute la Bretagne avec son spectacle tragi-comique  "La Presque Rectitude des Choses", donc la demoiselle, héritière briochine de Pauline Carton, manie l'humour à froid  et avec excès.

Elle égrène quelques notes et attaque 'Monsieur Marcel' de Renan Luce, une histoire de fossoyeur qui aimerait troquer sa pioche contre une pelleteuse.

Lanleff, je suis honorée de jouer face aux culs des joueurs de palets!

La suivante est une métaphore concernant ma vie amoureuse, moi, ce ne sont pas les éphèbes de 20 ans qui m'attirent, j'ai un penchant pour les gens plus âgés.

C'est parti pour 'Le gérontophile' du joyeux  Bernard Joyet.

Les petites annonces: Fanchon a perdu ses clefs et moi je cherche, opiniâtrement, une cornemuse, éventuellement à échanger contre une Twingo de 1997 ( sans contrôle technique).

Pauline, c'est Fréhel, Piaf , Marie-Paule Belle, Régine, Jeanne Moreau ou Eartha Kitt quand elle cherche un homme, elle a choisi  'Ragougnasses'  des Amis d'ta femme pour illustrer son propos.

Hé, toi, t'es sympa de t'asseoir à mes pieds, mais tu cognes sans cesse le micro, bouge tes fesses, svp!

Aucune réaction, le buveur sourit béatement.

Second essai, tire-toi ou je fais appel à la sécu.

Je suis la sécu!

Ok, je confisque ta bière!

Elle enchaîne, en mode steeple-chase, sur une rengaine  vantant le paracétamol avant de nous narrer, en musique, un conte  exposant les péripéties d'une princesse qui se fait chier comme un rat mort, son soupirant privé de bibine assure les choeurs virils en imitant le destrier au galop du coquet aristocrate.

Une dernière, que je dédicace aux miches des compétiteurs, ' Mon p'tit Q' d' Anne Léonard.

 

Il est probable que pour Pauline Balthazar ce set, d'une trentaine de minutes, ne restera pas dans les annales, jouer pour trois ploucs, un ivrogne, deux gosses  et 30 croupions n'est pas forcément valorisant.

La chienlit, conclut le général!

 

La fête bat toujours son plein, les palets atteignent leur cible ou atterrissent sur le gazon, le soleil, ardent, réjouit Fanny, Marius se commande une Britt, des gosses se laissent grimer, d'autres n'ont pas besoin du stand maquillage, le chocolat nappant leur crêpe a fait le travail.

Le deejay a repris sa besogne, le groupe suivant, Soultime, se prépare!

15:45', toujours aucune annonce, le trio largue les amarres!

Line-up:  Jean-Patrick Cosset (orgue Viscount, une belle pièce qui a fait baver le keyboard player de Mata Hari, toujours présent sur le site après leur prestation de la veille), Patrick Jouannic (batterie),

 Guillaume Julien (guitare) .

Ces jeunes gens ont de la gueule et ne donnent pas l'impression de sortir du berceau,  JPC est cité chez Mixcity, Nola's Mood, le Mathieu Lagraula Trio e a. Patrick joue des baguettes chez Le Swing Society et Guillaume a fait le Jules avec NYCarré / Django's Fusion Project de Dominique Carré.

Genre?

Malgré l'intitulé soul, le trio s'ébat dans un univers jazz/ groove style Rhoda Scott, Jimmy Smith, Jack McDuff, André Brasseur,  Jimmy McGriff ( l'hammond!), Wes Montgomery, Grant Green, John Mc Laughlin, Lee Ritenour ( la gratte), Stix Hooper des Crusaders, Alphonze Mouzon pour la batterie, Soulive pour le patronyme et le funk et,  dans une moindre mesure, Return Forever (sans Stanley Clarke).

Soultime doit sortir un album incessamment, ils disposent de quatre exemplaires, vendus aux plus offrants, mise minimum 80€ pour ce futur collector's item!

Sinon, il existe sur bandcamp un enregistrement live datant de plusieurs sessions  au Ty Anna, un café concert rennais.

Aux pieds du maladroit Patrick, merde j'ai tacklé ma bière, tu as aperçu une setlist, il est toutefois peu probable que les titres aient été interprétés dans l'ordre consigné sur le papelard et, comme le set est instrumental, pour les intitulés, tu t'informes auprès des concernés!

Une première salve au groove  ruisselant parvient à attirer l'attention d'une dizaine de mélomanes, les autres festivaliers ne manifestant pas plus d'intérêt pour les envolées funky du trio que pour les traits d'humour de l'accordéoniste.

L'orgue vibre, la guitare se permet un monologue pas vraiment ésotérique et la batterie cimente le tout, du travail d'esthètes!

Amis de la pétanque, bonjour!

Eh, gars, ce sont des palets!

Merci, c'est cool d'avoir un public réceptif, nous sommes éciidicii , euh, non, the Jimi Hendrix expérience.

T'es sûr que vous n'êtes pas Les Charlots?

Trêve de plaisanteries, ils embrayent sur une seconde tirade , peut-être 'What's up', tout aussi juteuse que l'initiale.

Lanleff, restez concentrés sur votre jeu, on ne fait que passer en interprétant nos compositions.

On poursuit avec une ballade soignée et un nouveau jazz funk ,truffé de petits soli pointus.

L'édifice est solide et garanti pour 99 ans, sauf en cas de tremblement de terre!

Place à une nouvelle ballade filmique évoquant les thèmes conçus par Michel Legrand.

Personne n'a été étonné en entendant Patrick la présenter comme étant 'La tour de Bébel' ( Coluche a applaudi), un hommage à Jean-Paul qui, au demeurant, est toujours vivant.

Après une petite incursion dans l'univers du Brazilian jazz  avec une plage d'une fluidité céleste, les mousquetaires en placent une dernière avant un break, dont tu ignorais l'existence.

Après une amorce aquatique aux claviers, la guitare, d'humeur hard rock, envoie des riffs agressifs, nous rappelant par la même occasion que le jazz est loin d'être une musique soporifique.

Cette dernière salve, la plus nerveuse du set, a comblé la dizaine de clients dressés aux premières loges, les autres ont poursuivi leurs joutes athlétiques, tu t'es commandé une dernière orangeade avant de rejoindre madame qui, ce soir, avait décidé de recevoir!

 

Le lendemain sur la page facebook de Soultime tu lis:

 "Les Routes de Lanleff c'était magique !", ça ne nous apprend rien sur le vainqueur du tournoi de pavés!

 


 

 

 

 

Les Routes de Lanleff ( Pauline Balthazar Kabioc’h et Soultime) - Temple de Lanleff, le 9 septembre 2018
Les Routes de Lanleff ( Pauline Balthazar Kabioc’h et Soultime) - Temple de Lanleff, le 9 septembre 2018
Les Routes de Lanleff ( Pauline Balthazar Kabioc’h et Soultime) - Temple de Lanleff, le 9 septembre 2018
Les Routes de Lanleff ( Pauline Balthazar Kabioc’h et Soultime) - Temple de Lanleff, le 9 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 16:19
Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs) le 2 septembre 2018

Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et  Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs),  le 2 septembre 2018

 

Paimpol: les légendaires pêcheurs d’Islande, la fête des chants de marins,  La Paimpolaise de

Théodore Botrel, le coco, les moules, tourteaux, araignées, langoustes.... et les huîtres, évidemment!

La 9è  fête de l'huître  a fait le plein sur le Quai Neuf, où, sous un soleil généreux, les autochtones et derniers touristes s'étaient donnés rendez-vous pour avaler les mollusques sessiles de toutes tailles, servis chauds ou froids, ingurgiter des litres de Coreff, de cidre ou de petit blanc et assister aux shows du Aloha Tahiti Show - de Castor et  Pollux  et des illustres  Ramoneurs de Menhirs.

Dès qu'il s'agit de faire la fête, la Bretagne est au rendez-vous, vers 13: 10', le Quai Neuf, transformé en restaurant en plein air, grouille de monde, le début des concerts était annoncé pour 13h, mais selon une habitude locale bien ancrée, tu sais pertinemment que l'horaire est sujet à caution.

A 13:35, les gars de la table de mix sommeillent, des files kilométriques de clients, attendant leur assiette d'ostréidés, s'étendent toujours  des deux côtés du Quai, derrière le podium, un cri se fait entendre: Antoine, on commence, ou quoi?

Antoine fait la sourde oreille et omet de réagir, cinq minutes plus tard, le coloré Aloha Tahiti Show investit la scène!

La troupe menée par  Terii Taputu , qui souffle dans un coquillage géant pour annoncer le début du spectacle, se compose de musiciens maniant des instruments polynésiens (pahu, toere, tita, ihara, ukulele, conques..) mais aussi un orgue, et de danseuses ( peu) vêtues de tenues végétales affriolantes.

Iaora na, êtes-vous prêts pour une excursion à Tahiti, Hawaï et la Nouvelle-Zélande?

E!

C'est parti, les percussions et cordes entament un premier chant traditionnel et quatre danseuses aux jolies croupes, aux sourires engageants, au jeu de jambes souple et  déhanchements attrayants se mettent en mouvement.

Paimpol a quitté les tables pour se coller face à l'estrade.

On embarque pour les paradisiaques îles Marquises, avec moi, dites Maururu, non Adolphe, pas ma louloute, maururu!

Un vigoureux guerrier entre en piste, un mec qui arbore  un style plus proche du  catcheur ou du lanceur de marteau que celui d'adhérent à la gay pride , il amorce un haka à faire pâlir les All Blacks, ta voisine se demande s'il porte un slip sous son pagne, il tire la langue en te fixant, tu ne lui as pas fait un petit coucou et tu as bu un coup.

On reprend la pirogue, direction la  baie d'Apu à la recherche des fameuses perles noires avant de chanter en choeur ' Yorana Tahiti Tahiti' et une dernière 'Tahiti Nui' pour terminer le premier set.

 On revient vers 17:15'.

 

Les protagonistes du huratau regagnent les coulisses tandis qu'un quintet costumé carnaval de Venise prend place sur le plancher.

Castor et Pollux, non pas les Dioscures, enfants de Léda, mais cinq musiciens provenant de la région de Rennes ayant décidé de dépoussiérer la musique à danser locale.

Line-up:  Tristan Jézéquel : Clarinette/ le pas borné Gaël Chauvin : Bombarde/ Aymeric "Bison" Bevan : Sax Baryton/  Jean-Félix Hautbois : batterie ( cherchez l'erreur)  et Titouan Gautier : Accordéon.

Il serait injuste d'oublier de mentionner  Élise Daoudal, celle qui a imaginé leur chatoyante tenue de scène! 

Pas de micros sur le parquet, les Grecs se produisent unplugged.

Aucune annonce ne précède leur arrivée, ils avaient une setlist, une brise légère l'a envoyée dans les airs, pour les titres tu t'adresses à Zeus.

Ils entament leur catalogue par deux instrumentaux, celtico- balkaniques de bonne tenue et innovants, l'usage d'un sax baryton n'est pas si courant  pour les formations habituées aux Fest diurnes ou nocturnes.

Après une mazurka composée par un bonhomme chantant son amour pour un barde arabe, Rennes fait appel aux danseurs envisageant une ronde.

Les candidats ne se poussent pas au portillon, un couple, caché, s'y met, imité peu après par Jean-Yves et Fernande qui ont réussi à entraîner huit condisciples pour participer au manège.

Le petit air suivant, fort saccadé, a rebuté les kangourous et grenouilles, personne ne bouge!

Une mélodie plaintive précède 'Altiplano', à ne pas confondre avec 'Aquaplano' de Paolo Conte, un tour qui achève le premier acte d'une prestation appréciée.

 

Exercice de balance du porte-drapeau du punk celtique breton, les irréductibles Les Ramoneurs de Menhirs , un voisin s'exclame, hey, Loran, pourquoi ton copain il est à l'eau?

Hier soir, nous jouions dans le Berry, le concert a pris fin aux petites heures et ce n'est pas du jus de framboises que les ramoneurs ont consommé!

Il faut 20' à Loran Béru (Laurent Katrakazos), ex-Bérurier Noir , Parabellum et Tromatism, le dandy guitariste, chanteur et manieur de boîte à rythmes/ à  Éric Gorce  qui a lu James Fenimore Cooper ( bombarde, binou, chant) / à Richard Bevillon la licorne ( biniou, bombarde, chant) et au petit jeune,

Gwenaël Kere, pour être harmonisés avant de débuter leur messe punk.

Préambule: " nous sommes les enfants de la terre et du vent, nous chantons pour la Bretagne".

Comment va réagir Macron?

L'entrée en matière est des plus féroces, trois tranches de Celtic punk scandé en breton, il était question de tirelire, enfin c'est que chantait une voisine, puis d'un plinn sauvage ( Dañs Gwadek ?)  dédié à des soeurs bretonnes et d'un laridé chantant l'énergie féminine  ( ? Dir Ha Tan?).

Ces garçons sympathiques et bien mis, le genre qui devrait plaire à toutes les belles-mères et éventuellement aux vendeurs d'arêtes d'espadon, envoient du lourd, de l'efficace, du concentré, du punk rock  sale qui éclabousse  et laisse des taches indélébiles, d'ailleurs ils choisissent de reprendre l'hymne de Sham 69, 'If the kids are united'.

Les kids en question approchaient de l'âge de la retraite, ce qui ne changeait rien à leur rage, ni à leur esprit d'insurrection.

Paimpol, le pogo donne de beaux mollets, après une tirade voulant la mort du capitalisme, du patriarcat et des religions en général, ils reprennent Crass, 'Sucks' .

It sucks, c'est toujours plus imagé que ça craint, non?

La circulaire Collomb, ça vous dit quelque chose?

Dans peu de temps il n'y aura plus de festivals, le facture  sécurité devient impayable.

By the way, on emmerde le préfet des Côtes-d'Armor et on applaudit le Canada qui vient de légaliser le cannabis.

OK, un brin démago, mais ça marche, sur fond reggae breton, les cousins d'Obélix envoient 'Marijanig'.

Après un nouveau couplet révolutionnaire et un salut à Glenmor, les insoumis proposent le chant des partisans italiens, ' Bella Ciao', nous étions 500 à reprendre ce manifeste communiste!

'Space Galetenn'  , un mystère est éclairci:  dans les galettes de Pont-Aven il n'y a pas que du beurre!

Un petit mot consacré à Loran, ce  gars, beau comme un Berliet, passe son temps à saliver comme un ivrogne et toutes les trois minutes un mollard, traverse sa dentition impeccable pour mourir, si tout va bien, à ses pieds, dans les autres cas sur la tête d'un individu posté frontstage.

Les manieurs de balais-brosses étaient sur le point de proposer un nouveau sermon lorsqu'un gars de l'organisation vient leur faire signe!

On nous communique qu'il y a un entracte Nestor et Callux doivent vous jouer quelques ritournelles, ne partez pas, on revient!

 

Faut s'y faire aux incongruités locales, pourtant Paimpol ce n'est pas Cambrai!

Un interlude alors que l'ambiance est au zénith, ça frise le grotesque!

 

Bye, bye, le Quai Neuf, tu rejoins madame au bar de la Falaise... 




 


 

 


 

 

Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs) le 2 septembre 2018
Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs) le 2 septembre 2018
Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs) le 2 septembre 2018
Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs) le 2 septembre 2018
Fête de l'Huître sur le port de Paimpol ( avec Aloha Tahiti Show - Castor et Pollux - Les Ramoneurs de Menhirs) le 2 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 08:17
L'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL au FOREST SOUNDS FESTIVAL au Parc de Forest, le 1 septembre 2018

L'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL au FOREST SOUNDS FESTIVAL au Parc de Forest, le 1 septembre 2018

 

Seconde édition du Forest Sounds Festival dans le parc de Forest, un événement organisé par le Palais des Sciences, en partenariat avec le BRASS et la commune de Forest.

Plusieurs groupes au programme, Florian a assisté au concert des Suisses de L'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp en formule XXL.

 

 Superbe concert énergique et transe de l'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp à l'occasion du merveilleux Forest Sounds Festival 2018. Non contents d'avoir sorti l'un des albums de 2018, l'excellent "Sauvage Formes", le combo suisse nous a fait le plaisir de débarquer en format XXL pour captiver et hypnotiser les milliers de Bruxellois au coeur du parc de Forest. Belle communion pour une initiative qui mériterait d'arriver plus souvent dans la capitale européenne, c'est quand même autre chose que l'impersonnel Brussels Summer Festival..

L'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL au FOREST SOUNDS FESTIVAL au Parc de Forest, le 1 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 10:00
Safara chez Madame Mouss'tache à Tréguier le 31 août 2018

Safara chez Madame Mouss'tache à Tréguier le 31 août 2018

 

 

Tu sors encore?

Ya!

On peut savoir où?

A Tréguier,  Madame Mouss'tache programme Safara.

Safari, t'es pas chasseur!

SafarA, un terme arabe signifiant voyager, les Swahilis en ont fait safari.

T'as lu ça où?

Dans Les Voyages de Gulliver.

De Henri Vernes?

C'est ça, revu par Indochine!

 

Safara se compose de Hassan Belbachir aux percussions (darbouka, cajon, bendir) et voix, Envel Le Calvez à la guitare ( Kerdenn, Tafna),   Philippe Chevance, alias Kawan Krew, vu avec Mata Hari la veille, à la basse et Séverine Louat, alias Safar Safara, au chant et circonvolutions ondoyantes.

Leur disco se chiffre à deux albums, 'Bled Breizh' et 'Swing Oriental'.

19:45': salaam alaikum, on vous emmène pour un voyage de l'autre côté de la Méditerranée.

Il n'aura pas fallu plus de 95 secondes pour que Tréguier batte des mains sur les mesures de 'Ana Li Razit', une plage arabo-andalouse grisante et ce n'est pas une coupure de courant passagère qui va effrayer le quartet, ni ternir l'ambiance.

La balade dans le Maghreb se poursuit avec 'Renya Fahrana' , les doigts agiles d'Hassan tapotent les membranophones ou le cajon, la basse imprime un rythme oriental soutenu, Envel sculptent des figures manouches et la voix enchanteresse de Séverine nous emporte au pays des amazighes.

 'Me Breur' ( = mon frère), chanté en duo,  est un métissage arabo-breton qui swingue fabuleusement, il n'en faut pas plus pour que deux midinettes viennent faire une démonstration de Raqs Sharqi sans voile.

' Noum' ( Rêve) précède le mélancolique  ' Chant de la paix' tiré de la bande son du film 'Swing' de Tony Gatlif.

Ils enchaînent sur  'Safara', délicieusement chaloupé, suivi par ' Denya' ( le monde) avant de proposer un premier morceau en français, 'Il écrit', peignant le parcours européen de Hassan, le titre est émaillé d'une sérieuse rafale à la Django, signée Envel Le Calvez.

'Amel' chante l'espoir et  le rythmé  'Barani' le droit à la différence.

Pas facile de se mouvoir esthétiquement sur le tempo saccadé tapissant 'Lyoum', heureusement le titre endiablé est suivi par le seul slow du récital, 'Mouriabya'.

Elles seront une demi-douzaine à se déchaîner sur la piste improvisée aux sonorités du traditionnel ' Sidi Habibi'.

Mariette, ce n'est pas la poitrine qui doit bouger, ce sont les épaules!

Le bar épicerie de Tréguier est soudain transformé  en boîte de nuit tangerine tandis que Safara attaque  ' Walou'. Les vivats fusent, les ballons de Muscadet sautillent sur les tables, les filles frétillent, les moins fringants sourient, c'est la fête!

L'ambiance va encore monter de quelques crans avec leur version torride de 'La foule' .

Lâchez-vous, ça fait du bien, qu'il dit...  la bride était lâchée depuis belle lurette, les juments caracolent sans harnais, sans selle et sans appréhension dans les plaines humides du Rif.

Il faut leur laisser le temps de se reposer, le sensuel 'Alech' offre un répit opportun.

Changement de cap, direction le pays des hommes intègres, le Burkina Faso, pour un titre noir,  ' Pakian' .

Une amorce andalouse introduit la dernière salve du set, ' Maktoub' ( c'est le destin), applaudie à tout rompre.

 Il est évident que Safara sera contraint de proposer un encore, ce sera ' Soy' chanté en espagnol!

 

Beslama et choukran, Safara!

 

 

 

 

Safara chez Madame Mouss'tache à Tréguier le 31 août 2018
Safara chez Madame Mouss'tache à Tréguier le 31 août 2018
Safara chez Madame Mouss'tache à Tréguier le 31 août 2018
Partager cet article
Repost0

Articles Récents