Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 13:48
EP Fake The Effort by Fake The Effort ( April 2017)

EP  Fake The Effort by Fake The Effort

 

Ce matin, un message du bassiste, pas forcément gauche,  Filip Lemberechts:

"Nous allons sortir notre nouvel EP la semaine prochaine. 

Enregistré à Beersel (studio Pyramide), mixé à Soundwave Studio et mastering à Liège par JF Hustin. Nous sommes contents du résultat, donne-nous ton avis?"

 

Des bourreaux du travail, les petits gars de Fake The Effort, leur précédent effort discographique datait de novembre 2015.

Après avoir donné une série impressionnante de concerts et être arrivés en finale d' Emergenza, Bart Van Weyenberg ( Guitar - vocals) - Joren Van Damme ( Drums) -et Filip Lemberechts ( Bass) ont donc pris le chemin des studios pour façonner une nouvelle rondelle de trois titres.

 

1.Dead Girlfriend 02:40

2.Come With Me 03:16

3.Home 02:25

 

 Recorded at Studio Pyramide

Produced and Mixed by Olivier Lemaître

Mastered bij JF Hustin

 

' Dead girlfriend', tu parles, le macchabée a des ressources, il cogne  joyeusement.

On l'avait déjà constaté à l'écoute de l'effort précédent, avec Fake the Effort pas de tralala, ni de déguisements, pas de simili rock, on te sert  de l'authentique qui sent la sueur et le prolétariat.

La suivante, ' Come with me', est fabriquée dans le même moule, et quand Bart hurle ...come with me... et que ses copains lui font écho, t'as bien pigé qu'il n'y avait pas d'autre issue que de les suivre, ils sont décidément persuasifs, ces jeunes gens!

Le canasson sent l'écurie, il passe en mode galop pour ' Home', le jockey, comme pour l'encourager davantage, a sorti la cravache, la bête a failli le désarçonner, mais non, ....I'm going home.... et quand j'aurai atteint la baraque j'écluse un six pack  de Maes, les pieds sur la table, ma conjugale est au turbin!

 

Trois titres, huit minutes trente, c'est court, une seule solution, touche Replay!

 

Sortie officielle en avril, tenez leur page facebook à l'oeil!

https://www.facebook.com/FakeTheEffort/

 

Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 11:58
Single review- Cradle Song by Marta Rosa.

Single review- Cradle Song by Marta Rosa.

 

Ce vendredi sortait officiellement ' Cradle Song' , le nouveau single de Marta Rosa.

 

Marta Rosa est le nom de scène et de groupe choisi par Marta del Grandi, an Italian jazz vocalist and songwriter établie en région gantoise.

En mai 2016, accompagnée par Artan Buleshkaj (Guitars), Nils Vermeulen (Bass) et Simon Raman (Drums), elle avait enchanté le Bonnefooi.

La même année, Marta avait publié l'album 'Invertebrates' , offrant neuf plages, composées aux quatre coins du monde.

Le disque lorgne aussi bien vers le jazz, l'indie pop, le rock, le trip hop que l'anti-folk.

Les chroniques de l'époque, flatteuses, avancent les noms de Feist, Joni Mitchell ou Alela Diane.

En 2017, l'équipe travaille à un nouvel album, le single ' Cradle Song', un hors-d'oeuvre, est proposé à l'auditeur impatient.

Le morceau est accompagné d'un vidéo-clip poétique réalisé par Woodhouse films, il s'écoute sur soundcloud.

https://soundcloud.com/martarosamusic/cradle-song

 

Comme le titre le laisse supposer, 'Cradle song' est une berceuse raffinée, aérienne, élaborée sur une toile synth pop céleste.

Le bébé ne risque pas de s'éveiller en sursaut, il est entouré de fleurs, d'images de bonheur et d'amour.

 

"Sleep, sleep, beauty bright,

Dreaming in the joys of night;

Sleep, sleep; in thy sleep

Little sorrows sit and weep." , écrivait William Blake, Marta nous laisse évoluer dans un même univers romantique et c'est avec impatience qu'on attend la sortie de l'album.

 

Prochain concert: solo à Piola Libri ( Bruxelles) le 21 avril.

Bring some flowers...

 

Single review- Cradle Song by Marta Rosa.
Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 16:19
Album - We Want More par le Mathieu Crochemore Quartet.

Album - We Want More par le Mathieu Crochemore Quartet.

 

Le guitariste parisien Mathieu Crochemore multiplie les projets, non seulement il officie comme cheville ouvrière du collectif Soulful People qui a décidé de promouvoir la musique noire américaine chez ceux qui ont le choix entre Fillon, Macron, Hamon, Gernigon, Melenchon, Bichon, Couillon, Le Pen, et une cinquantaine d'autres candidats comme nouveau président, mais il sévit également au sein de Combo ( un jazz/blues trio), du Swinging Duo avec Corinne Sahraoui, de Cookin' Up, du duo Sean and Math, du Mathieu Crochemore et Claudius Dupont Jazz Duo, il a fait partie de Heat Wave et, ce 1er mars, il vient de sortir l'album 'We Want More' attribué au Mathieu Crochemore Quartet.

 

Pour accompagner sa guitare, il a embrigadé le saxophoniste Bruno Brochet, membre e.a. de BOBS, de Ti Jazz, des Dominoes/ l'italo -parisien Oscar Marchioni et son Hammond ( The Organ trio ou Kicca and Intrigo) et le batteur François Réau, ayant fait partie du Big Band d’Eddy Louiss et ayant battu la mesure, e.a., pour Catherine Ribeiro, Thomas Fersen ou Ricky Martin.

 

Tracks

1 Benny's Back ( G Benson)

2 Everyday I have the blues ( P Chatman)

3 Hot barbecue ( J McDuff)

4 Paris Samba ( M Crochemore)

5 Swanee River rock ( R Charles)

6 The Cooker ( G Benson)

7 Things ain't what they used to be ( D Ellington/ T Persons)

8 The Selma March ( G Green)

9 Briar Patch ( J McDuff).

 

De grands guitaristes à l'honneur donc, mais aussi des légendes du jazz ( Duke Ellington) ou du r'n'b/blues/gospel/jazz ( Ray Charles).

 

 

' Benny's back' de George Benson ouvre l'album, une plage basée sur un tempo élevé, permettant à la guitare de Mathieu de placer un duel swing avec le sax de Monsieur Brochet, qui est loin de jouer comme une carpe, l'orgue se permet une courte envolée, la base rythmique fringante étant assurée par le père François.

Pour amateurs de upbeat groove!

John Len Chatman est plus connu par les amateurs de blues sous le nom de Memphis Slim, certains lui attribuent la paternité de ' Everyday I have the blues', d'autres citent Pinetop Sparks somme auteur de ce classique, devenu un cheval de bataille de BB King.

La version chantée offerte sur cet album fait la part belle à l'Hammond purulent du brave Oscar.

Tu comptes envoyer une copie du CD à André Brasseur pour qu'il nous laisse son avis.

Difficile de dénicher un groove plus piquant que ce ' Hot Barbeque' de l'organiste Jack McDuff, sur l'original, la guitare est tenue par George Benson, Mathieu suit les traces du maître et ils sont quatre à crier en choeur ' Hot Barbecue' comme les vendeurs de marrons chauds le faisaient près de la Bourse bruxelloise dans les années 50.

Je reprendrais bien une saucisse et une Budweiser!

Changement de cap avec ' Paris Samba' , quand Monsieur Crochemore s'attaque au Brazilian jazz, il le fait dans la lignée des plus grands: Luiz Bonfa, Toninho Horta, Charlie Byrd ou Kenny Burrell.

Une plage à chérir en cette période de carnaval.

Après le Brésil, on se tape un crochet par la Floride, tu peux, si t'as un costume de bain, piquer une tête dans la Swanee River, ' Swanee River Rock' de Ray Charles est une adaptation d'un classique datant du 19è siècle, la version du quartet s'éloigne du gospel du Genius pour prendre des intonations plus savoureuses se prêtant fort bien à l'improvisation.

Difficile de rester assis en écoutant ces quatre bougres balancer leur r'n'b.

Ils enchaînent sur un second George Benson, issu du même ' Cookbook' : ' The Cooker'.

Vélocité n'est pas toujours synonyme de dextérité, ici, oui!

Pas de jaloux, chaque instrumentiste a sa place sous les feux de la rampe.

Mathieu attribue 'Things Ain't What They Used to Be' à Duke Ellington/ lyrics by Ted Persons, il semblerait que ce classique ait été composé par Mercer Ellington, le fils du grand Duke, ça ne change rien à la qualité de leur version de ce blues monumental.

Le thème: je l'aime, elle ne m'aime pas...la merde habituelle!

C'est en 1965 que Grant Green enregistre 'The Selma March', la plage ouvrant l'album 'His majesty king funk', plus de six minutes de funk purulent.

Grant Green est, au même titre que Wes Montgomery, George Benson, Joe Pass et d'autres grands maîtres de la six cordes, une influence majeure du fondateur de Soulful People.

Pour terminer le voyage, l'équipage nous propose un juteux ' Briar Patch', une plage issue de l'album 'Hot Barbeque' déjà interprété en début d'album.

 

Le disque est impossible à dénicher dans notre petit pays, un seul moyen de vous le procurer: voir ci-dessous!

 

Le nouvel Album est disponible! Version CD et Numérique.

10 euros directement des producteurs aux consommateurs!

Mathieu Crochemore Quartet - We Want More

Mathieu Crochemore : Guitare et Voix

Bruno Brochet : Sax

Oscar Marchioni : Orgue Hammond

François Réau : Batterie et Voix

Extraits :

http://www.soulfulpeople.fr/mcq/

Bon de commande :

www.soulfulpeople.fr/…/bon-de-commande-cd-mcq-we-want-more.…

Inscription MailingList :

http://eepurl.com/cwtGWL

We know you got Soul!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Album - We Want More par le Mathieu Crochemore Quartet.
Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 06:01
Album -  A Supernaut ‎– LAMENACE

Dans l’oreille de JPROCK THE DARK FEATHER

A SUPERNAUT : LAMENACE (2017)

Après de multiples concerts en Belgique et en France A SUPERNAUT sort son premier album « LAMENACE « fruit d’un travail de plusieurs mois de composition et pré-production au studio Americain et disponible dans les bacs depuis ce 1er février.

Et « LAMENACE « constitue une excellente surprise !

D’emblée le son vous écrase comme un panzer lancé à toute vitesse, et même si certaines compos s’en sortent avec plus d’honneurs que d’autres ( "See Me" , " Xeption" , " The Future " , "The Sword part 1 and 2 " ), il se dégage de ce brûlot une énergie folle qui incite l’auditeur à remettre sans cesse l’album sur sa platine et à courir voir le band en live.
Classé quelque part entre le heavy metal teinté 70's-80's et le stoner, le trio dont le nom est un discret clin d’oeil à Black Sabbath se compose de Thomas à la guitare, de Nico à la basse et Jay F. à la batterie.
Seul léger point faible, une voix qui se cherche encore par moment mais qui se révèle néanmoins étonnante sur certains titres ( on pense à Marilyn Manson sur « The Future » ) .
Mais dans l’ensemble cet opus est une première salve
incandescente qui tient plus que ses promesses, un réel bain de jouvence dans lequel on se replonge aux racines du mal.
Alors jetez vous sur cet album, montez le volume à fond et enjoy !!!

A Supernaut 'LAMENACE' Tour 2017

20 FEVRIER - LE CHAFF - BRUXELLES
22 AVRIL - LE ROCKERILL - CHARLEROI
MORE DATES ANNOUNCED SOON !

A S U P E R N A U T
FOLLOW US ON OUR SOCIAL NETWORK :
https://asupernaut.bandcamp.com/
www.facebook.com/asupernaut
http://vi.be/asupernaut


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Relations medias
Pour toutes demandes en radio, télévision, presse écrite et internet, veuillez contacter :
Laurent Walschot ● Urban Invaders ● laurent@cfn.be ● 0032 477 404 232

Repost 0
Published by JPROCK - dans Albums
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 14:58
Album- ABEL CAINE : Miracles

Dans l’oreille de JPROCK THE DARK FEATHER :

ABEL CAINE : « Miracles « (2017)

Formé en 2013 par les frères Greg et Micka Chainis et drivé vocalement par Milann Lafontaine ( le fils de Monsieur « Coeur de Loup » ), ABEL CAINE a sorti ce 17 février « Miracles « un 1er album très dansant qui plaira aux amateurs de pop teintée de soul avec quelques touches electro.
Faisant suite à l' EP « East West » relativement prometteur, l’album s’écoute comme on déguste un ice-cream par une chaude journée d’été, on en ressent une forme de plaisir immédiat, mais malheureusement après consommation la fraîcheur dégagée s’estompe rapidement.
Ce mélange de pop, de soul légèrement funky nous est servi avec talent et plaira sans nul doute aux amateurs du genre, mais manque à mon goût vivement d’aspérités.
C’est propre (parfois trop), servi juste à bonne température et porté par la très belle voix de Milann mais dommage que l’album ne témoigne pas réellement de l’énergie communicative que dégage le groupe sur scène.
En résumé « Miracles » est un bien joli album bien ficelé pour un premier opus, auquel on aura du mal à trouver de réels défauts mais qui ne déclenche pas non plus un enthousiasme débordant.
Mais que cette réserve totalement subjective ne vous empêche pas de jeter une oreille sur ce band sympathique et généreux qui en garde visiblement encore beaucoup sous la pédale.

Tour dates for 2017
4 MARS - COASTER - BRUXELLES
7 AVRIL - TAVERNE DU THEATRE - LA LOUVIERE
22 AVRIL - WOLFROCK - DOUR
26 AVRIL - LA MACHINE - BRUXELLES
20 MAI - SENEFFE FESTIVAL
24 JUIN - CONCERTO A 5€ - REBECQ
MORE DATES ANNOUNCED SOON !
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Infos artiste
Brand new single : Electric Purple (available on iTunes )
Debut album : Miracles (release date 17.02.2017)
Follow us : http://www.abelcaine.com/
http://www.facebook.com/abelcaine.music
http://twitter.com/AbelCainemusic
http://www.instagram.com/abelcaine.music

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Relations medias
Pour toutes demandes en radio, télévision, presse écrite et internet, veuillez contacter :
Laurent Walschot ● Urban Invaders ● laurent@cfn.be ● 0032 477 404 232

Repost 0
Published by JPROCK - dans Albums
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 11:52
Album - Altre strade di Francesca De Mori

Album - "Altre strade" di Francesca De Mori

 

Francesca De Mori, de Milan, enseigne le chant all’Accademia di Musica Moderna di Milano e all’Accademia F. Gaffurio di Lodi, tout en ayant obtenu un diplôme di conduttore di classi antistress ad indirizzo bioenergetico.

En 2014, elle participe au concours The Voice of Radio 2 et atteint le stade des demi-finales.

Depuis pas mal de temps, Francesca, accompagnée de son quartet, écume les clubs de jazz de Lombardie ou Vénétie, son premier album ' Altre Strade' est depuis peu dans les bacs.

 

Huit plages de jazz vocal haut de gamme!

 

1 Altre strade

2 L'isola

3 Liberamente

4 A che servono gli dei

5 Come l'acqua

6 La ruota del tempo

7 Il gioco delle illusioni

8 E ti vengo a cercare

 

'Altre strade' la plage titulaire nous emmène dans un univers jazz vocal classique, du swing parsemé d'intonations typiquement transalpines, la voix impressionne, le piano gambade (Salvatore Pezzotti) , Francesca en digne héritière des grandes dames américaines ( Ella, Sarah, Lena Horne) laisse du champ à ses musiciens qui en profitent sans faire preuve d'outrance.


Tu embarques sur une frêle embarcation, direction ' L'isola', nonchalamment tu laisses une main glisser dans une eau paisible, quelques nuages blancs parsèment un ciel bleu azur, tu rêves, bercé par cette voix veloutée et une trompette Chet Baker.

Une superbe chanson!

 

' Liberamente' évoque un jazz aux coloris Michel Legrand, le piano, une nouvelle fois, voltige gaiement tandis que les arrangements somptueux perceptibles en arrière-plan et le chant saccadé de la madame transforment ' Liberamente' en morceau hautement délectable.

 

Oublie Jupiter, Neptune, Pluton, à la rigueur, retiens Apollon, car la suivante le swing divin, 'A che servono gli dei' n'a pas besoin de leur protection pour séduire tes pavillons.

 

La contrebasse de Daniele Petrosillo amorce la ballade ' Come l'acqua' .

Oui, comme l'eau, mais comme une eau vive, chère à Guy Béart.

Ensuite le chant limpide, presque récité, de la cantate italienne se balade sur les gammes de Salvatore, soutenues par un ensemble de cordes majestueux.

 

Rien ne peut arrêter ' La ruota del tempo', on s'arrêtera pourtant pour écouter l'incroyable solo de trompette tailladant cette mélodie joliment rythmée.

Du grand art!

 

En mode midtempo, 'Il gioco delle illusioni', introduit par le piano , baigne dans des climats mélancoliques accentués par les violons plaintifs et une trompette d'un romantisme late night jazz.

 

Le voyage se dénoue avec 'E ti vengo a cercare' , un titre de Franco Battiato qui, ici, reçoit un traitement latin jazz élégant.

 

Francesca De Mori espère un jour pouvoir présenter son spectacle dans notre petit pays.

Ceci est un appel au Music Village, à l'Archiduc, au Sounds, au Hopper, au Jacques Pelzer Jazz Club et autres clubs de jazz, ainsi qu' aux organisateurs de festivals ( Gent Jazz, Dinant, Middelheim, Brosella...) !

 

 

 

 



 



 

Album - Altre strade di Francesca De Mori
Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 10:54
Les coups de coeur discographiques 2016 de Florian Hexagen : III d’Electric Electric

Les coups de coeur discographiques 2016 de Florian Hexagen : III d’Electric Electric.

 

Des mecs en parlent:

La musique d’Electric Electric est plus sauvage que glaçante.

 

Troisième album du trio strasbourgeois, le bien nommé III opère sa révolution intérieure tranchant son arc électrique pour mieux développer la répétitivité constitutive du trio en une entité sonique de plus en plus singulière et affirmée, à la cohésion aussi massive, dense et transcendante qu’une pyramide.

 

‘III’, troisième album d'Electric Electric est un disque de luttes.

Du rock inclassable.

 

Merci, on sait qu'ils sont trois (Eric Bentz, Vincent Robert et Vincent Redel ), sont originaires du Bas-Rhin et font du rock qui dérange!

 

Florian a écouté III:

 

Un autre album de 2016, celui-ci absolument dantesque, avec le sobrement intitulé "III" de nos chouchous d'Electric Electric. Soit la bande sonore idéale d'un film qui se situerait au carrefour de Blade Runner, Akira, Mad Max et Running Man. Une oeuvre noire, dure, vrillée, stridente, transcendante mais tournée vers l'intérieur, n'offrant que peu d'espoir, d'espaces et d'éclaircies. Un monstre "technoïde" noise punk anxiogène, collant finalement assez bien à notre époque, embarquée dans une utopie virant progressivement au cauchemar. A ce jeu-là, le trio strasbourgeois a une grosse longueur d'avance sur ses confrères, à tel point d'ailleurs que l'on ne voit pas comment ce disque pourra être perçu favorablement dans une période où tout doit être vite consommable et capable de procurer un plaisir immédiat. Mais la vérité est bien ailleurs, et ça, Electric Electric l'a intégrée depuis longtemps. De notre côté, on a hâte de découvrir cette tuerie sur scène et de se perdre dans les méandres de ce "III" tout simplement phénoménal, probablement ce que l'on aura entendu de plus fort, broyant et radical en 2016...

 

Tracklisting:

Obs7

Pointe Noire

Black Corée

Klimov

The River

Dassault

Les Bêtes

17°00

Repost 0
Published by florian hexagen - dans Albums
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 09:31
Les coups de coeur discographiques 2016 de Florian Hexagen : San Francisco par ZËRO

 Les coups de coeur discographiques 2016 de Florian Hexagen :  "San Francisco" par ZËRO

 

 

Bio pour les nuls- 

 

 Zëro est un groupe français de post-punk / electro / noise rock, originaire de Lyon formé en 2006 sur les cendres de Bästard et Deity Guns.

' San Francisco' est leur cinquième album.

 Membres

Franck LAURINO / Drums

Eric ALDEA / Vocals, guitar

Ivan CHIOSSONE / Keyboards

 

Florian raconte:

 

Un autre très bon disque qui aura (beaucoup) squatté la chaîne en cette fin d'année 2016 a été le "San Francisco" des excellents Zëro (anciens Deity Guns et Bästard, formations cultes françaises des années 90). Véritable (et très réussi) patchwork de rock indé, alliant noise, post-rock, jazz, pop, avec ce sens du groove qui se retrouve toujours décuplé lorsqu'ils se produisent sur scène (ah ce concert au Magasin 4 il y a quelques semaines ). Encore une belle baffe dans la face, tous les morceaux, bien que très différents les uns des autres, s'enchaînent à merveille pour aboutir à un nouveau classique.

 La classe messieurs!

 

Tracks

 1.Last Bills for Lapdance 07:42  2.Ich... Ein Groupie 03:12  3.Lac Baïkal 02:06  4.The Drum Thing 03:49  5.Boogie Tango Thrill 02:03  6.Cracking 03:27  7.Jed / Snowdog 04:36  8.Cheap Dream Generator 02:40  9.San Francisco 05:11

Repost 0
Published by Florian Hexagen - dans Albums
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 18:36
Album - Boxes de El Yunque.

Album - Boxes de El Yunque.

 

Boxes, le second full length CD de El Yunque sera vendu par le groupe à partir du 16 janvier.

 

Euh, El Yunque une forêt tropicale?

Non, un remake noise-rock de Aie aie aie aie aie aie Puerto Rico

Aie aie aie aie aie aie Puerto Rico... de Vaya Con Dios.

 

Chantal weet beter, envoie, Chantalleke:

El Yunque is een vierkoppige noise-rock band uit Limburg. Met twee drummers en twee gitaristen creëeren ze lange en tegendraadse lappen lawaai!

On te suit, en hebben die gasten namen?

Jules Jordens: electronic drums- vocals/ Kasper De Sutter: guitar/ Giel Cromphout: guitar, vocals et Mattias Jonniaux: acoustic drums.

Leur palmarès scénique tient la route: Autumn Falls en 2015, le Magasin 4, le VK, Kafee Zapoi, le Absolutely Free Festival de Genk ... le 4 février ils ouvrent pour Brutus à l'Ancienne Belgique.

 

 

Venons-en à 'Boxes'!

 

Tracklist:

1.Scottie Pippen

 

 

 

2.Tired Of Dressing Like A Girl

 

 

 

3.Nafi

 

 

 

4.Deer

 

 

 

5.Cinder

 

 

 

6.Boxes

 

 

 

7.Michael Jordan

 

 

 

8.Dog Park

 

Un petit tour au United Center dans le Near West Side à Chicago, 'Scottie Pippen' a rechaussé ses Nike Air Pippen pour une démonstration de noise basketball musclée.

Double roulement de tambour, une guitare élastique, un blanc, puis un passage symphonique trompeur et retour des percussions tribales.

Ce bourgeonnement, relativement calme, fait soudain place à une poussée de violence lorsque survient un cri de désespoir rageur et itératif qui t'amène à suspecter une aliénation mentale sérieuse.

C'est quoi ces clameurs, questionne madame assoupie devant le petit écran?

Rien, mon chou, des fans de Sonic Youth et de Liars!

La seconde plage, 'Tired Of Dressing Like A Girl', se rapproche plus du concept chanson sans qu'on puisse rapprocher cette pièce lancinante et angoissante du créneau poprock.

Les confrères du Nord citent Swans ou Fugazi, c'est moins con que Ed Sheeran!

Avec ' Nafi' on réintègre la jungle sonore, hostile et rébarbative, après un peu plus d'une minute, tu parviens à quitter ce labyrinthe pour respirer un bol d'air pur.

Mince, tu l'as échappé belle!

Tu poursuis ta balade et croises un cervidé, 'Deer', que le vacarme récent a apeuré.

Allons-y mollo, et approchons-nous de la bête, les guitares se font aimables, le drumming discret, au bout de quelques minutes un grincement pas sympathique voit l'animal dresser les oreilles, il a compris qu'un drame se prépare, une voix faiblarde résonne, tu t'attends au pire, mais non, le film s'achève sans accrocs majeurs, les amateurs de scènes gore restent sur leur faim.

T'étais pas encore tout à fait remis après l'état de tension causé par une attente vaine, les joyeux limbourgeois en profitent pour amorcer ' Cinder', un genre de marche robotique pratiquée par une armée d'humanoïdes.

Tu voulais leur emboîter le pas , elle a ouvert la porte et a dit, ok, j'ai compris je téléphone au docteur.

Va plutôt me chercher une bière, t'as répondu!

El Yunque a enchaîné sur ' Boxes', un noise rock qui bizarrement démarre comme un morceau de Bowie époque Tin Machine, à moins que ce soit le hero se promenant autour des boîtes qui éveille en toi des images du Thin White Duke.

Une chose est certaine, ces guitares tronçonneuses font mal et te rappellent une séance de torture chez un dentiste que tu as rayé de tes contacts.

On se paye un retour sur un basket ground de la NBA pour une courte allocution de 'Michael Jordan' accompagnée par quelques coups de baguettes flamandes avant de terminer le voyage par 'Dog park' .

Les clébards folâtraient peinards, on entendait un vague bruit de fond, sinon le parc semblait paisible, t'avises un marchand de crème glacée, un cornet, deux boules vanille s v p, t'allais apposer la langue sur celle du dessus, un coup hargneux sur un tom et vlan la glace atterrit sur les beaux mocassins offerts pour ton anniversaire, dedju, salopard!

Là-dessus se greffe une guitare aussi mélodique que le son d'une coupe de bois généré par une scierie ne répondant pas aux normes d'isolation acoustique.

Pour couronner le tout, le quatuor a invité une clarinette free jazz maniée par un certain Michiel De Naegel qui porte bien son nom, ce clou t'érafle le cerveau.

A la fin de son réquisitoire, les autres, ayant embrigadé Maarten Meukens, un contrebassiste aussi malade qu'eux, se prennent pour les sept nains et se dirigent vers la forêt en chantant un hymne guilleret et dangereusement obsédant.

Le final cacophonique a rebuté Blanche Neige, elle s'est tirée de leur cabane, un avis de recherche a été lancé!

Le générique de fin défile!

 

Bref, si tu es amateur de Beyonce, de Radio Nostalgie, de John Terra ou de Mike Brant, tu passes ton chemin, mais si le rock expérimental, le non-conformisme, l'énergie brute et l'authenticité t'attirent, on te conseille El Yunque!

 

Album - Boxes de El Yunque.
Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 16:02
Les coups de coeur discographiques 2016 de Florian Hexagen : Nursery by Nursery!

Les coups de coeur discographiques 2016 de Florian Hexagen : Nursery by Nursery!

 

Brève bio:

NURSERY est un trio de toxic pop formé à Nantes en 2014.
Guitare/Choeurs : Julien Dumeige
Basse/Choeurs : Jean Duteil
Batterie/Chant : Paul Gressien

 

L'avis de Florian:

 

Et boum, encore un album et un groupe qui nous aura marqué en 2016, avec les doux dingues de Nursery. Ils nous viennent encore de France, de Nantes plus précisément, et ont sorti LE tube indie rock good vibes de cet été 2016 pour nous, avec le morceau "Worms". Tout l'album est une ode à la joie des 90's, avec un mélange de brit-pop, indie pop, shoegaze, punk, noise, etc. Comme si ThE BeWiTcHeD hAnDs avaient copulé dans l'allégresse et la bonne humeur avec les FIDLAR sous le regard attendri des PIXIES bonne époque.

Bref, de la bombe d'album estival!

 

Tracklist

1.Worm 03:44 2.We are fine 02:09 3.Race 03:05 4.Sally Sally 03:15 5.Heavy 03:00 6.Give me sundays 04:16 7.Selfie night 02:55 8.Banzaï 03:21 9.Butterfly tatoo 04:10 10.Killer face 03:45 11.Echoplex 03:05 12.Better to fail 01:48 13.Bones (bonus track) 04:27

 

https://nurserysound.bandcamp.com/releases

Repost 0
Published by Florian Hexagen - dans Albums
commenter cet article

Articles Récents