Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

1 février 2020 6 01 /02 /février /2020 08:29
Album - Sharp Treble – Thylacine

Album - Sharp Treble Thylacine 

 

Sharp  Treble!

Sont comment les aigus à Liège?

Acérés!

Et leur second album,  Thylacine, sont passés par la Tasmanie ou sont peut-être apparentés à William Rezé?

Kevin Ayers: Only heaven knows!

Tu en viens au fait?

 

Les prémices de Sharp Trebble remontent à 2016, le guitariste Wayne Davidian  recrute des mercenaires, dessein avoué : constituer une formation rock.

Deux singles sortent, puis un premier LP,  "Building A City",le groupe tâte de la scène ( il participe à Emergenza) et, en ce début 2020, libère un second album,' Thylacine ' ( Moonzoo, le 24/01/2020)

 

Tracklist:

01. Rebooted

02. Thylacine

03. Run

04. Sometimes

05. Into The Void

06. North Sentinel

07. Prowlin’ Shadow

08. Animals

09. Mandunga

10. Slave

 

Line-up:

 

Chris Matthews (vocals)

Wayne Davidian (lead/rhythm guitar)

Diego Martinez (lead/rhythm guitar)

Big Rom Spéder (bass guitar)

John Dee (drums)

 

'Rebooted' , donc il fallait tout réinitialiser, tu l'as fait, et ça s'est mis en mode rock, tendance hard mélodique , le mec, écoeuré, lâche ...they can't control my mind... tu le savais, ils sont partout, ils veulent tout  contrôler, mais  dans sa tête, il est libre, Max,  et la phase pessimisme ambiant s'estompe avec  le bref mais incisif solo de gratte qui souligne lque jamais ils ne supprimeront la liberté de penser

Sharp, ils disaient, ils n'avaient pas menti.

Le quintet embraye sur la plage donnant son titre à l'album, ' Thylacine', pas de fioritures, d'effets synthétiques, de flow hip hop, c'est du rock à l'ancienne, celui qui cogne et étrille.

On reste dans la mouvance rock à la sauce belge ( du sud du pays), style Dr Voy, Such a Noise, ou les plus anciens s'appuyant sur le blues, Vacation, Doctor Down Trip ou Bismarck   ( oui, c'est loin, tout ça).

Mélodiquement ' Run' n'a rien à envier aux grosses productions internationales, un refrain catchy, des choeurs soignés, une section rythmique à la hauteur et une envolée de guitare radieuse, du boulot fignolé.

Avec ' Sometimes', Sharp Treble a  commis  une power ballad   à rendre jaloux tous les Scorpions de la terre, elle est suivie par ' Into the Void' , un rock aux exhalaisons Aerosmith pas désagréables.

Les gars ont de la suite dans les idées, 'North Sentinel' joue la même carte, avec deux as dans leur jeu, va falloir sortir un brelan pour rafler la mise.

Font pas mal de bruits les ombres qui rôdent par ici, ' Prowlin' Shadow'  remue rudement, basse et batterie impriment un rythme d'enfer, les guitares cravachent et Chris débite son texte avec la conviction d'un David Coverdale ayant bouffé du serpent.

Ne vois aucun lien avec un album du Floyd,  voici ' Animals' , quoi que, ici aussi il y a un message, le groupe trace un piètre portrait de l'humain, cruel, barbare, ...every time there's a crime, there's a man behind... on n'est pas loin des métaphores utilisées par Waters dans Pigs  ou Dogs.

George Orwell a toujours de l'avenir!

' Mandunga' est tout aussi véhément, les guitares cinglent, la rythmique bastonne ( normal à Liège) et le chant, scandé,vient marteler tes petites cellules.

Un des morceaux les plus agressifs de la rondelle, qui s'achève par ' Slave' , un cri libertaire impétueux.

La pochette ( arty) de l'album indique que l'orgue Hammond habillant  ce titre pugnace est joué par Roland Degreef himself, celui qui a produit, mixé  et masterisé un objet que tu ferais bien t'écouter si tu te nourris au classic rock!

   

 

 

 

 

michel

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 15:14
Album - Whispers - Run With The Wolves

Album -  Whispers - Run With The Wolves

 

Hoa Quỳnh ( ou Hoa Queen), la Reine de la Nuit, a vécu.

On savait sa vie fugace, floraison au début de la nuit, épanouissement avant que Marie ne puisse lâcher son fameux, il est minuit docteur Schweitzer, et misérable flétrissement au petit matin.

Donc, la fleur a rendu l'âme, mais pas Eric Cervera.

Il n'a pas attendu la dispersion des cendres pour fomenter un autre coup: Run With The Wolves !

Tu n'as pas eu l'occasion de le mettre sur la sellette: The Prodigy? Aurora? Clarissa Pinkola Estés?

Wienerin Soia? Telegraph? ... Va savoir!


Le premier album de Run With The Wolves aboutira dans les bacs le 24 janvier.

Outre Eric Cervera, RWTW est composé de la chanteuse londonienne Miranda G ( vocaliste chez  In Motion ) et de Lopart W.

 

Tracks:

 

1 Fallen

 

 

2 Shadow

 

 

 

3 Three

 

 

4 Paws

 

 

5 Sanctuary

 

 

6 Beat for two

 

 

7 Fortress

 

 

8 The Day She Left

 

 

9 No Tomorrow

 

 

10 The Thing

 

 

11 Blood Rivers

 

 

12 Memento Mori

 

L'album est amorcé par un piano/voix mystique de 39 secondes, ' Fallen', se fondant dans ' Shadow' un trip hop trempé jusqu'au cou dans des thermes bristoliens, fréquentés par des gens aussi réputés que Portishead, Massive Attack ou Sneaker Pimps.

Tu dis, Jeffrey?

90s trip hop was sexy as hell...

Cela n'a pas changé en 2020, écoute 'Shadow' , DJ Shadow est fan, no need for an acid trip,  listen to the track to get high! 

Les prévisionnistes pronostiquent le grand retour du post- punk et du trip hop  sur les scènes importantes en 2020, Art Rock vient d'annoncer Morcheeba pour sa première soirée, si les promoteurs écoutent le downtempo mélancolique, hypnotique et glacé    'Three' ,  ils pourraient bien inclure Run With The Wolves sur l'affiche de leur organisation estivale.

'Paws' nage dans les mêmes eaux que ces prédécesseurs,  quelque part dans la toundra plane l'esprit de Tricky.

Austérité et voix feutrée dans un 'Sanctuary' , reverb, effets flottants, comme il se doit, une aura de mystère enveloppe l'oratoire.

L'atmosphère pesante, énigmatique et sombre ne s'estompe pas,  'Beat for two'  démarre sous forme de sonate  brumeuse sur laquelle vient se greffer la voix évasive de Miranda. 

En toile de fond,  quelques bruitages ésotériques tapissent la toile.

Ta compagne, qui passait par là, questionne, c'est quoi, c'est qui, une musique de film, un groupe scandinave, Ryūichi Sakamoto?

Tu lâches Run With The Wolves.

Connais pas, en tout cas c'est intrigant! 

Elle est restée pour la suivante, ' Fortress' et n'a pas changé d'avis.

J'aime la voix de la chanteuse, ajoute-t'elle, tu veux une bière?

Le houblon, c'est pas l'idée que tu te fais de l'esthétisme mais tu as acquiescé et bu  la Jupiler au goulot en écoutant  'The day she left' en espérant ne jamais la voir te quitter.

Ton cerveau s'est mis à énumérer une brochettes de grandes voix féminines de la grande époque du chill out/ambient/ trip hop/electronica, il a avancé Beth Gibbons,  Martina Topley-Bird, Louise Rhodes, Skye Edwards, Kelli Ali, Geike Arnaert ou Shara Nelson... il compte y ajouter  Miranda.

Tiens, tu n'avais pas mentionné Moby, simple oubli, l'insolite, corrosif et rocailleux  'No tomorrow' te le rappelle.

Miranda récite, les copains concoctent un noise wall tribal et strident...alors, Bidault, c'est la chienlit, the future is dead?

C'est à craindre, mon général!

 ' The thing', une plage instrumentale, mixe des éléments planants à la 'Astronomy Domine' et le shoegaze cher à Slowdive.

 Et les cours d'eau se sont mis à charrier du sang, ' Blood rivers' n'engendre pas l'optimisme, malgré une guitare acoustique affable.

Scratchs, noirceur  industrielle, voix stérile, atmosphère plombée, anxiogène... mon ange, peux-tu décapsuler une autre Jupiler?

Si tu avais oublié qu'un jour toi aussi tu y passeras, Run with the Wolves est là pour te le rappeler: ' Memento Mori' .

Kim Tae-yong et Min Kyu-dong en ont fait un film d'épouvante, le groupe réinvente la bande-son!

 

 

L'album sort dans huit jours chez InOuïe distribution!

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2019 7 22 /12 /décembre /2019 13:57
Album - Sofia Härdig - This Big Hush

Album - Sofia Härdig - This Big Hush

 

On a lu quelque part, Sofia Härdig is a Swedish multi-instrumentalist and singer. She’s been making records since 2005 ( 'This Big Hush' doit être son huitième effort discographique) , le gars poursuit... I was quite intrigued by the list of bands she’s worked with in the past — Free Kitten, The Hellacopters, Belle and Sebastian, Lydia Lunch, David Sylvain, The Cardigans, and many more....

Assez de références pour susciter l'intérêt et, comme la photo sur la pochette piquait ta curiosité, tu as glissé le palet dans le lecteur.

 

Tracklist:

1 Silence

 

2 Saturday

 

3 Sucking The Flowers

 

4 Infatuation

 

5 Radiant Star

 

6 Camera Queen

 

7 Counting

 

8 This Big Hush

 

9 Walls Of Glass 

 

'Silence' est initié par d'incisifs riffs post punk,  dès que Sofia intervient, ton esprit  élabore des croquis esquissant P J Harvey ou Patti Smith, la plage prend des tonalités dramatiques lorsqu'une chorale liturgique rejoint la chanteuse pour la transformer en psaume noir, obsédant.

Une entrée en matière redoutable.

Le rock 'Saturday' qui suit est nettement plus saccadé, il évoque l'époque punk de Patti et affiche une agressivité que l'on pouvait entendre chez tes groupes punks du calibre X Ray Spex.

Si tu penses aux papillons ou aux abeilles en lisant le titre 'Sucking the flowers', tu risques d'être surpris  en entendant le phrasé Siouxsie de la Suédoise , il vient se greffer sur une bande son  brûlante et hargneuse. 

'Infatuation' mixe des éléments glam et post punk , ce cri de guerre repose sur une séquence percussive métallique et des riffs épais rappelant le David Bowie de Tin Machine.

Dans sa plus tendre enfance Sofia Härdig a été marquée par la berceuse/nursery rhymes '  Twinkle, Twinkle, Little Star' qu'elle jouait au piano à l'âge ouù Wolfgang Amadeus s'essayait aux sonates, elle s'en souvient et écrit ' Radiant Star' pour ce nouvel album.

Climats obscurs,  désolation extrême, malgré l'irradiance des corps célestes, l'atmosphère n'invite pas à l'optimisme, longue est le nuit, pénibles sont les insomnies.

Encore un grand morceau!

Tu ne jures que par l'underground aux saveurs 90's, style Liz Phair , Belly ou Rilo Kiley, tu risques de craquer pour le gothique et tourmenté 'Camera Queen'  .

Et pour écouter ' Counting' tu es prié de t'assurer de la présence de bouées de sauvetage dans ton canot, ce post-punk basé sur un fond sonore hachuré, aux intonations noise industrielles, est porté par un chant fiévreux et convulsif qui   te refile le vertige.

'This big hush', qui donne son titre à l'album, nage à nouveau dans une réservoir fréquenté par des nanas telles que Patti Smith, P J Harvey ou à la rigueur Bat for Lashes.

Ne va pas confondre 'Walls of Glass' de Miss Malmö au ' Wall of Glass' de Liam Gallagher, il n'est pas question de Britpop mais bien d'anxiété, d'âpreté , d'urgence et de fragilité, des ingrédients qu'on retrouve par exemple chez Baby Fire de  Dominique Van Cappellen-Waldock 

 

Il est grand temps que la France et la Belgique découvrent Sofia Härdig...

 

On tour in 2020

 

 

29/2 Gasfield Bremen Germany

7/ 2 Prinz willy Kiel Germany

6/2 KOHI Karlsruhe Germany

5/2 Druckluft Oberhausen Germany

4/2 BASTION Bochum Germany

3/2 Der Weinländer Wiesbaden Germany

2/2 Hafen 2 Offenbach Germany

1/2 The Loft Cologne Germany

31/1 noch besser leben Liepzieg Germany

30/1 Liederbuch Germany

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 16:17
Album - Lights of Skadi - Shimmer

Album - Lights of Skadi - Shimmer

 

Jesper Jansson, Jörgen André et Martin Ragnarsson forment Lights of Skadi en 2016 .

 Skadi , une géante , la déesse-aux-pas-de-neige dans la mythologie Nordique, a connu pas mal de déboires dans sa vie amoureuse malgré des pouvoirs surnaturels ( comme déesse de l’hiver, Skadi est capable de manipuler le climat afin de provoquer des pluies glaçantes, un froid extrême et d’autres conditions atmosphériques catastrophiques), on ne t'en dit pas plus, on ne te cite aucune source, mais si les mythes et légendes du grand nord te bottent, on te conseille la lecture de l'Edda.

Revenons à notre trio de Borlänge ( comté de Dalarna), ces jeunes gens ont été nourris au biberon Dream Theater, Meshuggah, Steve Vai, ne leur parle pas de Kobojsarna, Ace of Base ou de Dolly Style, ils n'en ont rien à battre.

 

En octobre 2019, ils ont sorti l'album ' Shimmer' , a 54 minutes ride, mais seulement trois titres, ouais, on est dans la mouvance  'Tales from Topographic Oceans' de Yes, si ce n'est que 'White eyed raven', la seconde plage de leur épopée s'achève après 300 secondes.

 

Tracklist:

 Norse Code

 White Eyed Raven

 Time 

 

 Jörgen André (drums, synthesizers, guitar, bass) Jesper Jansson (guitar) and Martin Ragnarsson (drums, guitar and orchestrations) démarrent leur symphonie progressive metal par 'Norse Code', un instrumental de plus de 23' , divisé en quatre phases.

Le progressive rock naît quand Caravan, pionnier de la Canterbury Scene, sort l'album du même nom en 1968.

Depuis ils sont nombreux à avoir suivi cette voie, malgré les attaques virulentes des punks, qui abhorraient les dinosaures du rock style Genesis, Yes, Emerson, Lake and Palmer...

Le discours de Lights of Skadi est fait de longues envolées lyriques, de riffs tranchants, alternant avec des séquences acoustiques, les attaques hard  succèdent aux mouvements planants.

 L'exploration instrumentale proposée évite les chemins trop balisés pour s'aventurer en territoires symphoniques complexes et diaprés.

' White Eyed Raven', ton beau-frère, ornithologue, te signale que le corbeau aux yeux blancs est originaire d'Australie.

Il a failli te flinguer quand tu lui as demandé si ça se servait aux lardons et champignons.

Pendant cinq minutes, le trio suédois nous assène un métal progressif dans la lignée de Pain Of Salvation ou de Mastodon.

25:42' , c'est le temps qu'il a fallu à la petite Emélie Laurens pour parcourir les 5000 mètres marche, catégorie cadet, c'est aussi le timing de 'Time', une pièce orchestrale en cinq actes qui clôture l'album ' Shimmer'.

Des paysages divers défilent devant tes yeux hagards, roches sombres et cratères, ouais  'On a marché sur la lune' se niche dans ma collection de BD, déserts arides, steppes pas nettes,  mais aussi les pochettes signées Roger Dean ou Hipgnosis.

Tandis que ton esprit vagabonde,  le sable s'écoule, Time atteint sa cinquième escale, t'appuies sur pause pour te décapsuler une Falcon, tu reviens face au lecteur, relance la machine, Martin pilonne sec, la guitare se fait Joe Satriani, un moment de quiétude te permet d'apercevoir un écureuil sauter de branche en branche dans le parc voisin, tu entends les doigts glisser sur les cordes, tu sens que quelque chose va se produire, tout ce calme n'est pas normal, ça y est, le ton monte, on repart au front avant qu'un piano serein n'annonce le final dramatique.

 

Un premier essai impressionnant.

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2019 5 13 /12 /décembre /2019 13:54
Thomas Howard Memorial - album Bonaventura

Thomas Howard Memorial - album  'Bonaventura'

 

On sait, tu la connais l'histoire de Jesse James, t'as vu le long-métrage The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford, Jesse had been living as “Thomas Howard” with his wife and children in St. Joseph quand Bob Ford, un nouveau membre du gang, le descend froidement pour toucher la prime.

Donc, Thomas Howard, alias Jesse James, n'est  plus de ce monde, mais quelque part dans les Côtes-d'Armor, il existe un Thomas Howard Memorial, né en 2010, auteur de trois EP's et de l'album ' In Lake', sorti en 2016.

Tu les as croisés à La Grande Ourse de Saint-Agathon en octobre et tu savais que quelque chose se préparait, un second full album.

Après un passage en Lituanie pour presser le substrat composé de polycarbonate et d'une pellicule métallique, recouverte d'une couche de laque, ils sont revenus avec un stock de 'Bonaventura', un objet doté d'une pochette pas banale, dans laquelle ils ont glissé un livret bourré de clichés artistiques, à la beauté formelle approchant les images d'Helmut Newton.

Pardon?

Non, ils ne sont pas en costume d'Adam.

 Officiellement  'Bonaventura' sort fin janvier, un exemplaire est tombé du camion, tu l'as ramassé et écouté.

Tracks:

Tunnel / Let it glow/ Revolution/ Storm/ The way/ Feel Alright/ John/ The call/ Irma's Death Toll/ The new told lies/ Clint/Bonaventura/ Out.

Band members:

Yann OLLIVIER: Voice, guitar |
Elouan JEGAT: Guitar, keyboards, voice |
Vincent ROUDAUT: Bass guitar, keyboards |
Thomas KERBRAT: Drums

 

Fait obscur dans le 'Tunnel'  , tes yeux ne distinguent que dalle, tes pavillons auditifs, par contre, perçoivent des crissements, des grincements à peine perceptibles, un train?

Non, ça vrombit, puis bourdonne, une note revient sans cesse, le grondement gonfle, t'entends comme une sirène, un liquide semble sortir d'un enfoncement sinueux,  l'angoisse s'empare de toi, tes sens sont aux aguets, te voilà hypnotisé comme la première fois où tu as entendu ' Astronomy Domine' du Floyd. 

Cela dure près de quatre minutes, c'est long dans le noir, puis une petite musique vient te tirer de ton état de torpeur.

A la lueur du jour ils amorcent  ' Let it glow', une plage atmosphérique, planante à souhait, un trip psychédélique se rapprochant des derniers efforts de Thom Yorke ( écoute ' Has ended).

 "You say you want a revolution

Well, you know

We all want to change the world

You tell me that it's evolution

Well, you know

We all want to change the world";

La ' Revolution' de THM, portée par une basse post punk et un chant voilé,  est moins directe que le titre de 1968 des Fab Four, mais certainement pas moins subversive, les amateurs de broderie fine seront séduits par l'envolée d'Elouan, ceux qui ne jurent que par le surf rock ou le spaghetti western guitar sound ne sont pas oubliés.

Après un interlude baptisé ' Storm' vient ' The Way', une ballade éthérée dont le clip a été tourné dans les Monts d'Arrée.

Le feutré ' Feel Alright',  un titre bilingue, a eu le don de voir  ta conjugale interrompre sa lecture, elle a tendu l'oreille, a murmuré ' c'est beau, c'est qui?'.

T'as failli répondre Kendji Girac, tu t'es abstenu, elle pique une crise à chaque fois que Radio Océane diffuse son ' Andalouse', de toute façon elle préfère la Béarnaise, donc tu as décliné l'identité du quartet de Guingamp.

'John', précédé d'une longue intro,  dont les tonalités rappellent le vibraphone de Milt Jackson, change brutalement de cap lorsque la guitare part en larsen, le vibra tente une nouvelle percée mais ce sont les guitares qui gouvernent, oh, pas question de brutalité, de hardcore, les ambiances restent ouatées, elles sont propices à la méditation.

Cet instrumental pourrait servir de bande son  à Luc Besson, si il lui vient l'idée de proposer une suite au Grand Bleu.

Tu avais déjà eu l'occasion d'entendre 'The Call' lors du concert à Saint-Agathon, cette valse les rapproche plus d'Air que d 'André Rieu.

2017,  Hurricane Irma devastates the heart of Cuba, le  ' Irma's death toll' se chiffre à 129 victimes,

mis en musique, cela donne une plage brumeuse empreinte de mélancolie et de pudeur.

Un grand morceau suivi par le requiem progrock, ' The new told lies',  proche de l'univers de Porcupine Tree.

Une nouvelle pièce instrumentale ( 'Clint') , longue de près de trois minutes,  évoque forcément celui qui a incarné Dirty Harry, mais les climats engendrés par les guitares, la rythmique et les effets venteux, peuvent faire penser à Chris Isaak.

Si les pièces précédentes ne peuvent être considérées ni comme des amuse-bouches, ni comme un hors-d'oeuvre ( copieux!), le plat de résistance donne son nom à la plaque ' Bonaventura'.

Nous voilà dans un terreau apprécié par des gens aussi disparates que Calexico, 16 Horsepower, Robert Wyatt ou, même, Jean Rondeau.

L'épilogue a reçu l'étiquette ' Out', il mélange astucieusement le psychédélique et l'industriel et ravira, à la fois, les adeptes de  Einstürzende Neubauten et ceux de Sonic Youth, mais aussi  celui qui s'endort en écoutant ' Careful With That Axe Eugene'.

Un grand album, loin du mainstream!

 

 

Le 31 janvier à Bonjour Minuit, Saint-Brieuc!

 

 

 

 



 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 15:33
The Kov mini-CD The Kov

The Kov    mini-CD The Kov

 

Depuis six ans le trio  The Kov,  originaire de  Goudelin, sillonne les bistrots, salles de fête, kermesses et autres bacchanales du Trégor, Goélo, Centre Bretagne ou des  Monts du Mené, pour y distiller   son power rock impétueux et viril.

Sur scène, Ron Degrundt ( vocals, bass) / Thomas ( guitars) et Jean-Pierre ( drums) alternent les reprises et les compositions signées Ron.

Il leur manquait une carte de visite, aujourd'hui c'est chose faite, The Kov vient de sortir un album six-titres dont toutes les plages portent la griffe Ron Degrundt.

Tracklist:

Cosmic Dreams

I Make a Plan

I'm so Vain

Drunk Women

Cold Gun

Walking Toward Darkness.

 

Si les membres de Tangerine Dream peuvent  être considérés comme les papes de la cosmic music, les ' Cosmic Dreams' des gars de Goudelin sentent moins l'acide berlinois que l'alternative rock/power pop de groupes tels que The Knack, Cheap Trick,  Greg Kihn ou le Dwight Twilley Band.

Et en creusant plus profond, tu peux remonter jusqu'au fabuleux ' I can't explain' des Who.

Le refrain, accrocheur, se greffe sur un tempo accéléré, un bridge permet une envolée de guitare soignée, tandis qu'à l'arrière JP frappe tel un bûcheron métronome ayant en tête une image du président de la République.

Pas fade comme  entrée en matière.

'I make a plan'

Pour Nigel?

On n'est pas fan de Mr Farage...

C'est d'une nana qu'il est question, son projet c'est de la voir there.

Où?

Derrière les buissons et, pour couvrir nos ébats, on fait du bruit, beaucoup de bruit!

Incisif, ce morceau qui précède 'I'm so vain'.

A chaque coup tu penses à Carly  qui n'a jamais dévoilé l'identité du vaniteux.

Près de 50 ans après la sortie de 'You're so vain', les supputations vont toujours bon train.

Ron a beau avouer être présomptueux, il ne nous fera pas croire que Mrs Simon le visait.

...I'm not the one that I should be... I realize I'm so vain ... sur fond  punky, à la Ramones, doit ravir tous les nostalgiques des safety pins portant un T-shirt ( noir) à l'inscription  old punks never die!

Barrie Masters d'Eddie and the Hot Rods n'est plus, too bad, tu comptais lui envoyer ' Drunk Women' , une pépite de pub rock qui aurait également plu à Lee Brilleaux, un autre mec parti trop tôt.

I always thought you were a naughty girl...est-ce une raison de sortir un flingue?

Le canon du  'Cold gun' ne va pas tarder à s'échauffer, la guitare canarde joyeusement tandis que la rythmique assure un rythme soutenu.

Tous à plat ventre, ça siffle vache!

Déjà la nuit tombe, ' Walking Toward Darkness ' démarre sur les chapeaux de roue avant un break David Lynch au texte récité.

Derrière toi, le gars dans son automobile sombre a enclenché le moteur, faut déguerpir au plus vite, son dessein est de te transformer en crêpe et, comme t'étais à court de sirop d'érable, t'as plongé dans le fossé.

Tu l'as entendu jurer, tu t'es relevé, t'as essuyé la boue qui maculait ton trench et poursuivi ta marche dans la pénombre.

Générique de fin!

 

The Kov prépare sa tournée 2020, si tu veux te procurer leur rondelle, elle vaut le coup, tu  écris à l'adresse suivante :

thekov.order@gmail.com

 

Le groupe ajoute:

Nous vous indiquerons la marche à suivre par retour de mail !

Ah oui...le nerf de la guerre :

10 € la galette + 2,50 € de fdp...

Une broutille pour une pièce pareille...

 

Note de la rédaction: fdp ne signifie PAS fils de pute!

 

 

 

The Kov mini-CD The Kov
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 13:34
EP - Adam Wood - Hello Again.

EP - Adam Wood - Hello Again.

 

Date officielle de sortie, le 13 décembre chez  Freemount Records.

Adam Wood n'est ni de la famille de Roy Wood ( The Move, Electric Light Orchestra, Wizzard), ni le cousin de Jeff, un country singer d'Oklahoma City, oublie Ron, des Stones, la jolie Amy, ou la regrettée Natalie Wood, le jeune homme naît Jérémy Bois du côté d'Aurillac, un des coins les plus froids de France, avec le Doubs.

Tout petit déjà, il savait qu'il ne deviendrait pas député, c'est la musique qui l'intéressai et comme papa avait une solide collection de vinyles, le gamin des bois se lance dans la  composition.

Il joue dans quelques groupes locaux et sort quelques plaques en débutant par un EP ( 'A Forest behind a tree', décidément le sylvestre l'inspire), puis vient l'album du même nom et enfin, en 2014, un second LP ' Hang on'.

Pour la petite histoire, comme il en avait ras le bol de courir derrière les maisons de disques, avec son pote Mike Chassaing, il fonde son propre label: Freemount Records.

Tu remarques, à juste titre, que de 2014 à fin 2019, plus de cinq années se sont écoulées et tu te poses des questions...

Non, il n'était pas en tôle, il n'a pas fait le tour du globe en trottinette, alors quoi... on va lui demander.

Bonsoir tout le monde,

C'est avec une certaine émotion que je vous annonce mon grand retour dans le show-business.

Après cinq ans loin des terrains, je rechausse les crampons et je suis extrêmement heureux et libéré de vous annoncer la sortie de quatre nouveaux titres.

L'EP s'appelle "Hello Again" et il sera disponible en digital et K7 le vendredi 13 Décembre.

 Un premier single sera en ligne le mercredi 27 Novembre prochain sous forme de vidéoclip musical.

Je vous dévoile la pochette pour l'occasion, un grand merci à Simon Boin pour son travail et Jean-Marc Zabouri pour son oeuvre originale.

Il me tarde de vous dévoiler tout ça et de vous revoir sur la route.

Faites semblant que je vous ai un peu manqué s'il vous plaît.

Love.

 

T'as fait quoi, insiste ta compagne?

Le mec a raccroché.

 

Donc l'objet a été baptisé ' Hello Again'.

Four tracks-

Great Escape

Golden Land

I'd rather be dead

Werewolf

L'équipe/  Adam Wood,: vc, gts, keys, piano - Benjamin Tessier: keys, piano, vc -  Jim Grégoire: el gt, slide, banjo - Damien Felten: bs - Tom Couineau:dr - Robin Mom: trp, flugelhorn et Elizabeth Polénor: vocals.

 

Tu glisses la rondelle dans le lecteur du PC, surprise, sur l'écran le Lecteur Windows Media indique qu'il s'agit d'un quatre titres d'un certain Loopy Dave.

Heureusement, après avoir vérifié sur Onkyo, il s'agit bien du bon produit.

Nous sommes prêts pour l' aventure,  c'est l'heure de quitter la grande ville sur fond de folky americana à la Ray Lamontagne. La voix est jolie, les backings féminins aériens, la trompette ajoute une touche mariachi  à la ballade lumineuse et avant la fin du morceau, tu fredonnes avec eux...I'm running out of town... bien que tu ne te sentes pas l'âme d'un killer on the road.

De la cuisine, elle s'enquiert, c'est qui, c'est bien!

Adam Wood, mon ange!

On dirait du Murat!

Ils sont du même coin!

La fuite se poursuit vers le 'Golden Land' , une contrée qui doit plaire aux amateurs de Great Lake Swimmers, Iron and Wine ou de Josh Rouse.

'I'd rather be dead' débute par une intro ciselée à la guitare avant deux ou trois coups discrets sur les cymbales. La guitare continue son errance, à l'aise, puis viennent les voix, harmonieuses, évoquant Angus and Julia Stone. Une nouvelle fois, le gars du Cantal frappe juste  en t'invitant à fredonner la mélodie... here comes the bride, look how she smiles... tu l'imagines charmante, la future mariée.

Adam serait-il légèrement jaloux, le ton est empreint de nostalgie.

Pour arriver au terme des 17 minutes de l'extented play, il te reste 'Werewolf' , une nouvelle ballade   éthérée, imparable, enjolivée par des cuivres onctueux.

 

Un bol d'air pur que cet EP sentant bon  les plaines et les collines, que ce soient celles d'Auvergne ou celles du Delaware.

Si certains regrettent l'absence d'éléments informatiques, tu ne fais pas partie du lot.

 Les synth pop ou techno freaks peuvent oublier Adam Wood, les partisans de roots music authentique, que ce soit du folk rock, du country rock, de la jangle pop, des singer/songwriters de la trempe de Marc Cohn, James Taylor ou Dan Fogelberg, eux, seront séduits par 'Hello Again'.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2019 4 07 /11 /novembre /2019 16:28
Album - Yann Malau - d'Est en Ouest

Album - Yann Malau d'Est en Ouest

 

Si sur le tableau de la jaquette illustrant son dernier ouvrage  "d'Est en Ouest", Yann Malau brandit fièrement le Gwenn ha Du breton tout en ramant sur une mer grise où flottent quelques bouteilles abandonnées par l'un ou l'autre corsaire, originaire de Roscoff ou de Saint-Malo, le hardi pirate/bourlingueur de Guérande n'est pas né breton, son enfance il la passe dans le Sud-Ouest.

Après un détour par les Alpes de Hautes-Provence, le baroudeur a largué les amarres en Loire-Atlantique, dans la Carcassonne de l'Ouest.

On ne peut pas parler d'une discographie pléthorique, puisque ' d'Est en Ouest' n'est précédé que de 'L'amour araignée', datant de 1995, qui a été ré-édité en 2016.

Yann apparaît également sur le CD « Le chant des pierres », un projet imaginé par son ami Olivier Rech pour la promotion du site la Vallée des Saints à Carnoët.

 

' d'Est en Ouest' -  Titres

1 Les soldats 05:48

2 Tourne farandole 03:29

3 Il n'y a pas d'amour heureux 02:29

4 Je suis 02:42

5 Le droit d'exister 03:13

6 Le blues du crédit 03:41

7 Petite fille 04:39

8 Onze hommes et une femme 04:00

9 Poète de 20 ans 05:09

10 Putain de garce 03:04

11 De souche 04:02

12 Gwen Ha Du 02:43

13 Brise lames 04:16

14 Complainte de Saint Lunaire 03:26

15 Sur ton nuage 04:14

 

Le CD comporte quinze titres dont il signe  la plupart des paroles et musiques, la première plage, anti-militariste, a été baptisée 'Les Soldats', cette ballade folk est de la trempe de 'The Partisan' de Leonard Cohen , du fameux 'Déserteur' de Boris Vian ou de 'A cosa serve la guerra' d' Edoardo Bennato.

Comme le titre l'indique ' Tourne farandole' invite à la valse, les danseurs risquent toutefois un accès de dysphagie si ils prêtent attention au texte dénonçant la bêtise humaine et la rapacité de ceux qui nous dirigent.

Engagé, Yann Malau?

Le qualificatif lui convient mieux en tout cas que blasé, indifférent ou insensible.

Tout comme Georges Brassens, le poète breton soutient que ' Il n’y a pas d’amour heureux' avant de proposer un blues existentiel,  ' Je suis' , décoré de lignes d'harmonica sentant les States.

C'est une flûte aérienne qui enjolive ' Le droit d'exister' , chantant le quotidien d'un salarié heureux de vivre avec sa Sylvie.

Place à un blues chanté d'une voix lancinante, ' Le blues du crédit', avec le fidèle Eric Hauchard à la guitare .

Consommer, consommer, braves gens...

T'as vu la nouvelle caisse du voisin?

T'en fais pas, Clothilde, je passe à la banque et demain on aura une plus grosse, 48 mensualités de 379,89 € et une avance de 1200€, c'est pas la mer à boire!

Le tendre 'Petite fille' est chanté par Iris, la fille de Yann, dont le timbre évoque la regrettée Pascale Audret.

Le titre ' Onze hommes et une femme' se trouvait déjà sur le CD « Le chant des pierres » enregistré en soutien de La Vallée des Saints.

Là-haut, l'homme et le granit dialoguent, et bientôt, sur la motte féodale dominant la Haute-Cornouaille, une nouvelle statue viendra côtoyer  Arzhel, Diboan, Eodez, Judwal ou Peran.

Juin 2012:  le marin, poète et écrivain Jean-Claude Lamatabois vient de décéder à l'âge de 68 ans.

A 23 ans le jeune homme fait son service militaire en Polynésie française où il  participe aux essais nucléaires, il était chargé de récupérer les fusées de mesures lancées dans chaque nuage de radiations Irradié, Jean-Claude se tape une série de  cancers, déclaré inapte au travail il se réfugie dans l'écriture.

L'Etat français a été condamné et a indemnisé ( une somme insignifiante) la famille cinq ans après le décès du soldat.

Certaines sources estiment à 150 000 le nombre de civils ou militaires touchés par les radiations.

Yann Malau rend hommage au courage du poète dans le morceau poignant ' Poète de 20 ans d'avance assassiné', un texte co-écrit avec Jean-Marc Bourdet.

C'est avec Jean Humenry que Yann a composé ' Putain de garce' , un chant de marin présentant des relents  Jacques Brel...

Ils boivent aux dames

Qui leur donnent leurs jolis corps

Qui leur donnent leurs vertus...

Le banjo qui introduit 'De souche'  est tenu par le country finger picker Yves de Gaillande, il donne une teinte Derroll Adams à cette chanson humaniste.

Brandissez haut l'étendard des neuf provinces de Breizh, le  ' Gwen Ha Du' fièrement flotte aux vents que ce soit  le suroît, le noroît ou le zef.

C'est aidé par Dominique Guillaume que Yann a écrit la ballade chantant Saint-Malo, ' Brises lames' .

La  'Complainte de Saint Lunaire' est chantée à deux voix, l'accordéoniste Pascala Balagosse répond à celui qu'elle accompagne régulièrement sur scène.

Sur sa page facebook, Pascala,  décrit leur aventure:

"C'est l'histoire d'une t'ite Fée et d'un gentil Korrigan qui se rencontrèrent et eurent ... la bonne idée de partager sur scène leurs univers".

C'est avec une note nostalgique, ' Sur ton nuage',  qu'on arrive au terme du périple.

 

Tu aimes Félix Leclerc,  Mouloudji, Georges Chelon, Francis Lemarque, Leny Escudero... la bonne chanson française, quoi, tu risques d'apprécier le dernier recueil de Yann Malau.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 11:02
Album - Kaleidoscope Heart: 12 Golden Hits by Anny Celsi

Album - Kaleidoscope Heart: 12 Golden Hits by Anny Celsi

 

Hey, Michel, remember me, Anny Celsi from L A?

How could I forget you,... sings Yeule from Singapore!

I've got a new CD , Kaleidoscope Heart, it contains twelve of my most popular tracks, can you listen to it and tell the people from Belgium.

Sure, darling, dès que mes activités de fonctionnaire hors service le permettent!

 

 

Anny Celsi, tu l'as croisée à Toogenblik, Haren ( une pensée émue pour le petit Luc), au rock classic ( t'étais son chauffeur, non rémunéré), tu as écouté tous ses albums et puis comme ses apparitions en Belgique étaient devenues rarissimes, tu l'as un peu perdue de vue.

'January' son dernier album datait de 2013.

En 2017 , avec son complice de toujours, Nelson Bragg , qui a participé au  Beach Boys 50th Anniversary Reunion Tour, on te le rappelle, ah,  tu le savais, car tu n'ignorais pas qu'il faisait partie du band de Brian Wilson,  et Duncan Maitland, un gars basé à Dublin, on retrouve Anny sur l'album 'The Road to Glasgow' crédité Celsi, Bragg and Maitland, mais plus aucune trace d'efforts personnels.

Why?

Un gars de la baie a peut-être un élément de réponse:

 "Anny Celsi is one of this city's smartest and catchiest pop songwriters but, as is the case with so many talented musicians, she's far more popular in Europe than in her hometown."

 

 Kaleidoscope Heart: 12 Golden Hits - tracks:

1 Tangle-Free World

2 Empty Hangers

3 The Night She Learned to Drive

4 Summer Fling

5 Oh Baby, Is the Circus Back in Town?

6 Kaleidoscope Heart

7 Sideways Rain

8 Little Black Dress

9 Au Revoir, My Darling

10 Now You Can Hurt Me

11 Own Sweet Time

12 'Twas Her Hunger Brought Me Down 

 

La golden compilation démarre par  'Tangle-Free World', un titre donnant son nom à l'album sorti en 2009.

S'il fallait tirer un trait de comparaison, le premier nom qui te saute aux yeux est celui des Byrds.

T'es prêt pour un plongeon dans la Woodstock era, tu peux ressortir la veste à franges, que t'avais achetée à Soho, en voulant singer Roger Daltrey, tu vas secouer ton crâne comme si t'avais encore ta chevelure de 1969, au fond ce beatnik roots rock n'a pas pris une ride.

 'Little Black Dress and  Other Stories' date de 2003, 'Empty hangers' en est la septième plage , ce folk pop soyeux est basé sur le refrain ... sometimes she feels like a closet full of empty hangers... à se taper une crise de nerfs sur fond d'harmonica.

On revient à ' Tangle-Free World' avec  'The Night She Learned to Drive', la  ballade idéale pour un road trip sous les Arizona skies et t'en fais pas trop si maman pleurniche en sentant que tu deviens adulte.

Le yoyo  nous renvoie en 2003 pour le catchy et ensoleillé  'Summer fling' chanté d'une voix lumineuse et sensuelle à la fois, un  petit orgue soyeux amène la plage à son terme. 

Une interrogation sur 'January',  'Oh Baby, is the circus back in town?', ce morceau mélancolique porté par  le Wurlitzer de Carl Byron est une pure merveille de douceur et de délicatesse.

  'Kaleidoscope Heart' a été choisi pour donner son nom à la compilation, ainsi que sur 'January' il suit le cirque . Sur un tempo lent, cette valse harmonieuse brille de mille feux comme un coeur en forme de kaléidoscope.

There's only one new song recorded especially for this release, it is ' Sideways rain' , le son de la pluie n'est pas triste chez Anny Celsi, on y retrouve d'ailleurs des touches Phil Spector produisant un de ses girl groups, style The Ronettes ou The Shangri Las, la twangy guitar de  Steve Refling donnant du relief à ce morceau accrocheur.

La mélodie infectieuse de 'Little Black Dress' est déchirée en son milieu par une guitare qui râpe, si tu es fan de Sheryl Crow, tu vas adorerla subtilité de ce folk pop et succomberau charme du timbre de la Californienne.

'Au Revoir my Darling', à la riche orchestration et aux handclaps attractifs, est, sans conteste, un des titres les plus poppy de la compil, il est suivi par la ballade aux accents Motown prononcés ,' Now you hurt me'  .

Du coup tu repenses à  Tammi Terrell, décédée à 24 ans à l'aube d'une grande carrière.

'Own Sweet  Time' et ses arrangements à la Burt Bacharach se rapproche plus de l'univers de Carole King, another  gorgeous song.

Pour le choix du dernier titre, Anny retourne vers son premier full CD,   'Little Black Dress and  Other Stories',  '  'Twas Her Hunger Brought Me Down ' ne déroge pas à la règle, des sonorités retro aux effluves 60's .

Inspiré par le roman 'Sister Carrie' de Theodore Dreiser, ce morceau lancinant , au texte littéraire et illuminé en demi-teinte par le banjo de Randy Weeks, vient se coller dans ton cortex pour ne plus te lâcher.

 

Le recueil ' Kaleidoscope Heart' est un bon biais pour pénétrer dans le monde d'Anny Celsi, on te signale toutefois que tous les albums enregistrés par la madame sont hautement estimables.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 07:49
The Chapas by The Chapas

The Chapas by The Chapas

 

 

 

The Chapas, c'est Swann Yde, batteur et chanteur, et l(i pour t'éviter de songer à Julie Delpy ) olo Gurrey à la guitare et aux chœurs.

Quoi? Si Yde est né en mars.... t'es farce aujourd'hui, est-ce qu'on te demande si tu te nourris aux saucisses cocktail?

Et Iolo, rien à dire?

C'est le gars qui se produit sous la griffe Fingers and Cream?

Le même, indeed!

Il y a un peu plus de deux mois, le duo a fignolé un premier CD, baptisé The Chapas, Swann s'est chargé du graphisme, Albrecht Dürer n'était pas libre.

Tu ouvres le digipack et sur le volet de gauche tu lis: we are a self-produced D I Y blues rock duo from Brittany ( ils ajoutent France, pour t'éviter de songer à Brittany Underwood) and we LOVE rock'n'roll.

Ayant assisté à un concert des lascars à Plouha, tu confirmes cette assertion.

Dans le boîtier, à droite, une plaque contenant huit plages.

 

 

1 Call Me Up

 

2 I Will Leave You Man

 

3 Conclusion

 

4 99 Lives

 

5 Coming After You

 

6 Jungle Road

 

7 Follow Me Again

 

8 Tupelo

 

 

La diode laser hésite, un vrombissement jaillit, l'engin va décoller, il faut près de 60 secondes à la gratte et à la batterie pour entrer en action, 'Call me up' hurle Swann derrière ses fûts, call me on another day, ça sent le produit inflammable, prêt à s'embraser à la moindre étincelle, ce blues rock incandescent sent bon les blues power trios de la fin des sixties, à l'instar du Mountain de Leslie West, petite différence, les Chapas ne sont que deux!

 

'I will leave you man' , on aperçoit déjà tes yeux pétiller si on te dit Led Zeppelin, Taste, Blue Cheer ou Johnny Winter, guitar-driven blues rock, drumming furieux et raucous vocals, tu vas en baver, kid!

 

A fond la caisse pour 'Conclusion' rimant avec 'Revolution' , c'est où que t'as déjà entendu I'm gonna rock you all night long?

 

Moins drôle, le voisin du dessous s'est ramené, en pyjama crado, a cogné à ta porte, il ne semblait pas ravi et a marmonné... tu diminues le son, et sérieusement, de plus, tu arrêtes de battre le sol du talon où je te flingue!

 

Un sanguin, ce mec!

 

Donc, t'as troqué tes sabots pour des espadrilles et diminué le volume d'un cran.

 

Les Chapas, eux, s'en branlent et sur un tempo infernal, ils nous bazardent ' 99 lives' , t'as vite été chercher la carpette du palier avant de battre la mesure.

 

Ugly, ton chat, t'as regardé d'un air supérieur, l'air de dire, ça y est, le vieux pique une crise!

 

3'30"" plus tard, le slow blues classique 'Coming after you' réussit à calmer les ardeurs, une nouvelle fois c'est au Zep que tu penses, même sans John Paul Jones!

 

'Jungle Road': avant l'avènement de Jair Bolsonaro, l'Amazonie était une forêt tropicale, une jungle où la vie fourmillait, les Chapas nous guident sur une des seules voies traversant l'ex-poumon de la planète pour un second downtempo, méchamment groovy, évoquant Tony Joe White, Hamilton Loomis ou Otis Rush.

 

Décidément, les Bretons ont plus d'une corde à leur arc.

 

Lors du concert plouhatin, 'Follow me again' avait ouvert le set, cette épopée homérique nous balade pendant une douzaine de minutes en terres désertiques, massifs dunaires, rares pommiers de sodome, armoise, euphorbe, un fennec paumé, perfides scorpions des sables, toutes ces images mentales défilent sur la toile cérébrale.

 

Ugly, toujours ce damné chat,: "t'as pris quoi comme capsule, t'as les yeux hagards".

 

T'as rien répondu, tu t'es ouvert une canette de houblon pour écouter 'Tupelo' qui clôt l'album.

 

C'est dans cette ville du Mississippi qu'un certain Elvis a vu le jour, Iolo et Swann nous livrent un dernier blues, lancinant et hallucinant, pendant lequel ton esprit vagabonde et avance Uncle Tupelo, l'alt country band qui deviendra Wilco, puis il revoit le lyrisme d'un Peter Green, post- Fleetwood Mac , tandis que les dernières notes expirent.

 

On repasse 'Tupelo' en décapsulant une dernière bière.

 

 

 

Pas dégueulasses, ces Chapas qui se produiront au Truc Café ( Lannion), le 21 septembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents