Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 12:57
Album - Wallis Bird - Home

Album - Wallis Bird - Home

L'Irlandaise Wallis Bird est du genre instable: Enniscorthy, Dublin, Mannheim, Londres et Berlin, voilà quelques endroits où elle a campé depuis sa naissance, en 1982.

Sa bio indique: Wallis Bird is wild. Wallis Bird is unpredictable. And she is contradictory... difficile de lui coller une étiquette, certains parlent de folk, d'autres de rock, voire de rockabilly, on a entendu des journalistes avancer reggae ou funk, sans oublier l'écriteau "pop"!

Il y a quelques jours un cinquième effort discographique a atterri dans les bacs, 'Home', l'album ( onze plages) sort après un silence de plus de deux ans.

Le single' Change' ouvre le disque, ‘"Change" is about celebrating my happiness right now. It’s about knowing you’re exactly where you’re supposed to be, and moving onwards into the absolute unknown with power in your heart’, confie l'oiseau, et, effectivement, ce morceau pop respire la joie de vivre et la félicité.

Le fébrile 'Odom' succède à cette première plage frivole, on y retrouve à la fois des éléments rythmiques nous renvoyant vers Prince et un phrasé proche d'Ani DiFranco, sans oublier un clin d'oeil à Bonnie Tyler ( 'Total eclipse of the heart').

Le ramage rocailleux et déclamatoire illustrant le second single, 'Control', justifie les comparaisons avec Janis Joplin.

Le titre fusionne rock et funk, les guitares et le chant se rejoignent pour venir marteler ton cerveau, tu n'en sors pas indemne, mais lorsque les 3'13'' sont écoulées, tu appuies sur la touche replay!

Changement de direction avec ' Pass the darkness' et ses vocalises éthérées proche de l'ambient.

Wallis célèbre les bienfaits de l'amitié avec l'enjoué et harmonieux 'That leads the way' avant de psalmodier le profond 'Home' a capella.

Les arrangements somptueux de 'Love' renvoient vers des artistes tels que Get Well Soon ou Divine Comedy tandis que 'The deep reveal', ses layered vocals, ses soupirs, les vocalises, sifflements et gémissements en arrière-plan, s'apparente à une fragile marine impressionniste de Monet ou de Turner.

Avec 'Fantasy' on retrouve le groove et les touches funky chères à Prince.

'I want it I need it', murmuré tout en délicatesse et sensualité, nous montre une jeune personne heureuse en amour et qui crie sur tous les toits 'I'm so ubelievaly happy'.

L'album prend fin avec 'Seasons' pour lequel le globetrotter irlandais a repris palette et pinceaux pour dépeindre ses états d'âme.


'Home', un bien bel album, éclectique, sémillant et passionné.

Wallis Bird se produira au Botanique en février 2017, d'ici-là, procurez-vous l'album!

Pic by Jens Oellermann

Pic by Jens Oellermann

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article

commentaires

Articles Récents