Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 14:17
Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016

Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016

Tandis qu'en bas, Arno leve Molenbeek, godverdomme! joue devant une salle pleine, l'AB club accueille l'avenir de la country music, Marlon Williams, qui lui aussi va s'ébrouer devant un espace bien peuplé!

20:00 Harĕhaas

Hares and jackrabbits are leporids belonging to the genus Lepus.

Haas is the German and Dutch word for "hare".

T'as pigé, mon pigcochon?

En fait sous l'appellation Harĕhaas se cache un certain Petrovitsj Mys, un petit gars de Saint-Nicolas qui a sorti il y a peu le EP 'Mouthh and Marrow'.

Chemise de bûcheron, une acoustique ( une antique Harmony-guitar) en main, le singer-songwriter prend place sur un tabouret, protégé des ardents rayons d'un soleil absent par une branche d'arbre ayant la forme des bois d'un cervidé géant.

Après les présentations d'usage,le minnesinger du pays de Waes entame, en picking, la fragile complainte lunaire, ' Moon'.

Les comparaisons avec Nick Drake se justifient, ce folk d'un minimalisme sophistiqué séduit, davantage les âmes sensibles et les coeurs féminins!

'Peru', même délicatesse, même affectuosité.

En entendant ce gentil poète, des images flower power traversent ton esprit, qui regrette cette période bénie et quelque peu naïve.

'Little Rabbits' est le premier titre que j'ai composé.

La douce fable se profile comme une berceuse idéale pour enfants sages.

Vous m'effrayez un peu à être si calmes, voici 'Child', une allégorie de l'innocence perdue, la suivante 'Sweatheart' ( sweat comme sueur), sur fond bluesy, sonne comme du John Martyn.

Je parais fatigué, normal, je travaille la nuit dans une boulangerie, d'ailleurs on est arrivé au bout du voyage, j'en profite pour vous montrer le CD, fait avec amour, a hand-made artefact; hand-cut, hand-printed, hand-glued, il est à vous pour 10€.

'Ghos W. Hire' est le dernier titre du disque et termine le set.

La plage est introduite par un sifflement "Il était une fois dans l'Ouest" pour ensuite sonner comme un British folk ciselé.

Intéressant!

Marlon Williams ( and The Yarra Benders).

Marlon Williams broke out in stride with his incredible voice and masterful stage presence in Australia and New Zealand, last year, surrounding the release of his debut, self-titled album.

Le monde va suivre, c'est une certitude, Bruxelles a déjà craqué, Bakou et Tcherkessk, c'est pour bientôt.

Le néo-zélandais n'a officiellement qu'un seul album à son actif, mais on le retrouve sur trois plaques de Delaney Davidson et, avant de parcourir le monde sous son nom, il était le lead singer de Unfaithful Ways, un band ayant pondu quelques galettes.

Un mot sur les fabuleux Yarra Benders, Gus Agars (drum/mandolin/vocals), Ben Woolley (bass/vocals) et Dave Khan (electric guitar/mandolin/fiddle/vocals) sont tout simplement fabuleux!

Les Kiwis/ Aussies ne disposent d'aucune setlist , l'analyse de leur set peut donc s'avérer épineuse.

Un premier country track ( 'Silent Passage'), aux harmonies vocales caractéristiques, est dominé par le violon de Dave Khan.

Marlon ne peut cacher que dans sa prime jeunesse il officiait comme choir boy dans l'église paroissiale de son patelin.

Son timbre, unique, peut évoquer Roy Orbison, Elvis ou Jeff Buckley, une versatilité étonnante, un mec, de l'autre côté des océans, évoque une image judicieuse, he brings honey back to the bees!

Après ce début prometteur, Marlon propose la valse sombre 'Strange Things'.

'Heaven For You, Prison For Me' rappelle les grands de la country music, tu refiles cette ballade à Patsy Cline et tous les camionneurs chialent dans leur bahut.

Ben troque sa contrebasse contre un instrument électrique mais c'est une nouvelle fois le fiddle de Dave Khan qui impressionne pendant la murder ballad ' The ballad of Minnie Dean' de Helen Henderson.

Très grosse claque avec la reprise de 'I'm lost without you' que Billy Fury a enregistré en 1964.

Dis, Georgette, pourquoi tu trembles?

Mais, monsieur, vous frissonnez comme moi!

Virage country rock avec 'After all'.

Ils sont chauds sur scène et poursuivent sur leur lancée avec l'épique 'Dark Child'.

Next one is about taking responsibilities, flûte, je dois accorder mon jouet, les copains en profitent pour placer un impromptu latino, ok, ready, c'est parti pour' The State Hospital' ( à vérifier).

Ils ont soif, I'm playing a couple of songs by myself, en commençant par un chef-d'oeuvre, ' The First Time Ever I Saw Your Face' de Ewan McColl.

La première fois que t'avais pleuré en entendant cette merveille c'était à cause de Roberta Flack.

Tu t'es endurci, depuis!

Another lovesong, dit-il, il enchaîne sur ' Lonely side of her'.

Merde, j'ai foiré,wrong capo, Jesus Christ, je suis confus, on reprend!

Des images du King interprétant une ballade country s'imposent à ton cerveau.

Il rappelle les desperados, we'll play a new song, a country waltz about a river.

Une slide langoureuse en arrière-plan suit les méandres du fleuve paresseux.

' Everyone's got something to say' est la plage qui clôture l'album, elle sera suivie de deux bluegrass tunes agités, tous sur une ligne pour 'If That's The Way You Feel' et 'Nobody's love is like mine', deux morceaux des Stanley Brothers.

Grosse ambiance dans le club, malheureusement on approche du terme, le final sera tonitruant, 'Hello Miss Lonesome' , un gospel speedé qui a réussi à faire bondir les verres gentiment posés sur le comptoir.

Performance phénoménale , acclamée à tout rompre.

Rappels:

Marlon revient seul et attaque 'When I was a young girl' , le traditionnel immortalisé par Nina Simone.

Le silence religieux sera troublé par un connard ayant laissé choir son gobelet, heureusement, le fracas n'a pas réussi à déconcentrer le chanteur qui esquisse un sourire complice avant de terminer le lament en trémolo.

Ahurissant!

Un second bis, au complet, le blues 'Portrait of a man' de Screamin Jay Hawkins, va tous nous achever.

Tu ne prends aucun risque en pariant que sous peu Marlon Williams va devenir incontournable lors des grands festivals d'été!

Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016
Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016
Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016
Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016
Marlon Williams - Harĕhaas - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles le 16 avril 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents