Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 22:58
Kevin Coyne, artiste au sens noble, déjanté et prototype du' anti-stardom' décède le 2 décembre 2004.
Quelques mois auparavant il donnait un concert au Muze van Meise.
Dans le cadre de leurs événements 'Delicatessen', le centre culturel et la responsable promotion,Inge Logghe, décident de commémorer l'événement par un concert hommage, une exposition des oeuvres graphiques du génial Kevin (à voir jusqu'au 20 décembre dans la oud gemeentehuis) et la présentation d'un film consacré au chanteur( le 13 décembre 15h).

Invité au vernissage de l'exposition, tu déambules verre (offert) en main parmi les dessins, tableaux et affiches catalogués art naïf du natif de Derby.
La belle salle du Muze se trouve à 5', t'as le temps de te désaltérer, sobrement,Bob étant resté au chenil!
2009_7-7729.JPG

20h20'
Sur scène, en maître de cérémonie:Brendan Crocker, hirsute barbu, client parfait pour psychiatre débutant.
Deux titres en solo: 'Open up the Gates' sur 'Wild Tiger Love' et le romantique ' I want to sit with the girls' car les boys sont trop méchants et veulent te briser les jambes.
Hors d'oeuvre avalé, Croquette cède la place au band, ayant encore répété la veille pour ce mini-tour belge:Jon Langford (guitar/vocals), solide Gallois ayant roulé sa bosse all over the world (The Mekons, the Waco Brothers, et des collaborations e.a. avec The Ex, Chip Taylor,Rosie Flores et...Kevin Coyne)- Werner Steinhauser aux drums, ayant fait partie du band de K C, qui était parti vivre à Nuremberg - Wreckless Eric à la basse (ou guitare) et vc., toujours aussi fou qu'à la belle époque de Stiff Records - son épouse, Amy Rigby, aux claviers ou guitares (dont une 12 strings) et vocals (The Shams). Depuis 2008, elle tourne avec son conjugal, ils ont sorti un album ' Wreckless Eric & Amy Rigby'. Pour terminer le line-up: Robert Coyne,un des fils du regretté Kevin, à la guitare et vocals.
Godv. mon ampli est naze s'exclame Big Jon, le vétérinaire du coin l'examine, lui refile une pilule et c'est parti:' Monkey Heart' sur 'One Day in Chicago' enregistré avec Jon Langford & the Pine Valley Cosmonauts, sorti en 2005.
Du méchant bluesrock haut de gamme.
2009_7-7744.JPG
Un classique 'Blame it on the night': Kevin Coyne revit.
On nous rappelle l'époque bénie durant laquelle il y avait de bons programmes on the telly 'The Old Grey Whistle Test' for instance..Kevin, invité, y jouait de la guitare avec la langue. Eric au chant et à la guitare,il a refilé la basse au fiston, sa moitié à la 12 cordes:'Poor Little Actress' .Pas une ride ce British rock.
Un autochtone sur scène:Frans Joseph Goof, een Vlaamse songwriter/cabaretier.'Terpentine' in 't Vloams .Théâtral et nourri aux Kreuners, pas encore bouffis.
'Lunatic' devient 'Zonderling' et sonne Frank Boeijen. Frans et Joseph savent chanter et occupent bien la scène: beesten!
Salut, tot volgende keer!
'River of Sin'(1974) du rock crapuleux et enragé.
2009_7-7753.JPGC'est mon tour, dit Amy en poussant Jon:'Tulip' a groupie song. Parfait petit blues.
La dernière du first set, vous savez on se sent comme des guinea pigs, c'est notre premier concert à 5... T'en fais pas Jon, en son temps Kevin a saboté pas mal de gigs...ce qui compte: the soul is there! L'agressif(chanson préférée de Johnny Rotten) 'Eastbourne Ladies'... I want your money right now...Eric et Jon se roulant par terre comme en quatorze!
De la dynamite!

Pause Duvel
Set 2
Nouveau numéro de Brendan Croker en professeur de chant absurde, un singalong 'I know who you are'.
Les quintuplés pour une acoustic session. Ils sont beaux, hein, lance Amy, just like Crosby, Stills & Nash.'Children's Crusade' du gentil folk rock, message ...listen to the wise ones when they talk...
'God Watches over You' sur 'Room full of Fools' une ballade optimiste.Et sur le même album, le nerveux ' Einstein Song'.
Encore un invité du coin:Eric Vandenbroeck.
Menneke, raconte leur comment t'as déchiré ton froc pendant le soundcheck.Merci, bastards, de me le rappeler.En solo,la ballade 'See you Smile', suivie de ' House on the Hill' du country folk.Vandenbroeck a déchiré sa broek mais n'a pas perdu la voix. Good job!
Robert au chant pour un titre qu'il a co-écrit avec son père 'Sugar Candy Taxi'.
On entrait en studio sans avoir rien composé, sur place on attendait l'inspiration et en 15', et just one take, le titre était emballé, pesé, mis en boîte! De l'auto-scooter rock,que Amy termine en musical box ce Sugar Candy Taxi.
'Having a Party' à l'époque K C enregistrait chez Virgin, il détestait cordialement le playboy boss Richard Branson et ses manières de parvenu. Ce titre le prouve, biting criticism de l'industrie du disque...you got to be rough if you want to be a popstar...sur fond slow blues.

'I want my Crown' Amy au chant pour ce traditional, ré-arrangé par l'éternel insoumis. Du country rock comme le jouait les Stones ou les Faces de Rod Stewart, dans les années 70.
Et pendant ce temps, nous notons un vingtième passage du dérangé Brendan Crocker et de son panneau exigeant 'Frank Randle for Pope'.Who the fuck is Frank Randle?, hurle un autre aliéné dans la salle.
On poursuit et ferme boutique dans le rock crasseux à souhait: 'Saviour'. Une bombe, ce classique du répertoire Coynien.
Set d'une heure sans temps morts.

Un bis
Un des seuls hits de l'Art student 'Marlene', avec juicy licks du fiston et tous en piste: le band, les guests et le Croqueur!
2009_7-7754.JPG
Ce soir Eekloo, puis Ingelmunster, Herzeele, Gent et Brugge pour finir!

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents