Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 15:37
Kaz Hawkins à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 8 mars 2020

Kaz Hawkins à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 8 mars 2020

 

En ces temps incertains où les news, ou fake news, alimentent la panique, et pas seulement dans les milieux de la bourse, il n'y que les irréductibles amateurs de blues, de soul ou de gospel à oser  braver, sans masque, les risques potentiels de propagation de l'épidémie pour se rendre à La Grande Ourse et assister au show de celle qui se décrit comme une survivante: Kaz Hawkins!

Born in Belfast, as Karen Marcella McIntyre, Kaz vit désormais en France, sa maîtrise de l'idiome roman en est toujours au stade des balbutiements, elle le confesse volontiers.

En cette fin d'après-midi, la chanteuse termine un polyptyque français de quatre dates, entamé à  Cléon, en passant par Cholet ( deux concerts) pour se terminer à Saint-Agathon.

Eléments biographiques ( musicaux, elle doit nous révéler des pans de sa vie, pas rose,  durant le concert) : à 12 ans, elle participe à un show télévisé, elle y chante du Doris Day, on lui fait comprendre  qu'Etta James doit mieux convenir à son timbre puissant, 'Saint-Louis Blues' par la grande Etta sera l'élément déclencheur qui va déterminer sa vie.

Elle sera chanteuse, d'abord au sein de coverbands locaux, elle a tout connu à l'époque, les bagarres au sortir du pub, les vans pourris, les cachets minables, au bout d'un temps il faut réfléchir, elle l'a fait et a débuté une carrière solo en interprétant ses compositions ( n. b. elle écrivait aussi des poésies), et des reprises de gens qu'elle admirait.

Les awards ont suivi, sa discographie compte désormais trois albums studio et un live.

Ce soir, c'est à un concert en duo ( piano/voix) que le public est convié.

Au piano, Jon Trier, un jazzman, sobre et talentueux  qui dirige son propre trio.

Elle démarre le concert par le poignant et autobiographique  'Don't slip away', ton corps est pris de frissons  tandis que la voix profonde entonne... and we know, you're fighting for your life....don't slip away.

D'emblée, l'audience a compris que la voix de Kaz n'est pas banale et que l'artiste vit ses textes, en contrepoint , la discrétion et l'abnégation de Jon Trier font merveille.

'Because you love me' is a song for my daughter, le pathos dégagé par l'interprétation de la madame nous laisse sans voix.

Amy, puissance six!

Flashback... l'enfance à Belfast, les bombes, the guns, j'écoutais la radio américaine, j'ai entendu Aretha Franklin chanter 'The border song', j'ai appris plus tard qu' Elton John avait composé ce gospel grandiose.  

Elle nous embarque pour un trip en Alabama, the Shoals area,  pour rendre hommage à Tom Hendrix,  qui a construit un mur gigantesque pour honorer la mémoire de  son arrière -grand-mère de souche indienne, Te-lah-nay, forcée de quitter l'Alabama et sa Tennessee River . 'The river that sings' relate ces faits.

Etta James shaped my voice, voici une de ses chansons, 'At last' .

Un mec ayant assisté à un show de Kaz a écrit ...your voice is  a soothing tonic..., il n'était pas ivre!

Enquête, qui dans la salle a déjà assisté à un de mes shows?

Nobody, bigre, you're all Kaz virgins, ooh la la ... on préfère les Faces à Britney Spears, baby!

J'écrivais des poèmes dans ma jeunesse, mais pas avec des petits oiseaux et des fleurs, car ma vie était loin d'être un conte de fées: abused by an uncle, la guerre, bref, je ne pouvais que rêver de devenir une diva,I wrote this song for my younger self , 'Soul Superstar', une power ballad qui aurait beaucoup plu à Freddie Mercury.

Le 8 mars signifie quelque chose pour toutes les femmes de l'humanité, Kaz le sait et dédie ' Phenomenal woman' à Marie, son agent!

Monumental, phénoménal, pyramidal, colossal, sculptural... qui dit mieux?

Je suis toute chose quand je chante la suivante, je l'ai écrite pour remercier un policier, un médecin et ma mère, c'est grâce à eux que vous me voyez, vivante, aujourd'hui, I was addicted to cocaine, you know...ils m'ont sauvée.

J'étais à deux doigts d'y passer, ma mère m'a secoué,...come on, baby, one more fight to survive this!

A présent je suis là pour vous interpréter' Lipstick and cocaine' .

Dis, tonton, pourquoi tu pleures?

Une mouchette sur la cornée.

Mais bien sûr, sourit la marmotte!

Un gars a écrit: the best singers are the ones with the most painful lives, Kaz fait partie de cette caste!

Intense est trop léger comme description!

Toujours aussi viscérale, la ballade 'Don't you know' donne son titre à l'album de 2017, elle précède la reprise de Sam Cooke, 'A change is gonna come'.

Il y a de l'espoir, kids!

Saint-Agathon, vous êtes bien gentils, maintenant c'est l'heure du travail collectif, help me sing ' Hallelujah, happy people'.

L'ombre de Louis Armstrong planait sous le dôme de la chapelle.

Je fais de gros progrès en français, ainsi, désormais je sais que encore signifie rappel, on n'y est pas encore, voici ' Colliding into one', it means learning to love yourself!

J'avais douze ans, j'ai entendu Etta James chanter ' Saint-Louis Blues', j'ai inclus ce standard à mon répertoire.

J'ai surmonté l'agression sexuelle, j'ai même pardonné à mon oncle, en pensant à toutes celles qui sont restées dans le trou, j'ai composé ' Surviving'.

Le nombre de perles que cette nana a alignées durant le set est incroyable, rien à jeter dans sa playlist.

Voilà, c'est la dernière, le scintillant  'Better days', oui, vous pouvez assurer les choeurs.

He, toi, t'as une belle voix, viens chanter à mes côtés.

Elle aurait pu tomber plus mal, elle a choisi Sunnyinside, le Neil Young armoricain.

Ce duo improvisé a fait exploser l'applaudimètre, Kaz s'est mis à glousser comme une bécasse, a sorti une ou deux vannes, avant de terminer le titre à la manière de Bianca Castafiore.

Fabuleuse interprète qui nous fait rire, pleurer, réfléchir et rêver pendant plus de 75 minutes.

 

Bis:

La Grande Ourse, c'est The Big Dipper in English, and that's me, I'm a kind of bear.

La France, je vous quitte avec la chanson qui a permis de m'accepter, 'This is me'.

 

Le 14 mars, Kaz sera à  Saint-Rémy - lès - Chevreuse pour chanter Etta James, bémol: c'est complet!

 

 

 


 

 

 

 

 

Kaz Hawkins à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 8 mars 2020
Kaz Hawkins à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 8 mars 2020
Kaz Hawkins à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 8 mars 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents