Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 06:23
Tonton Blues Band - Uccle fête le 21 juillet - place de Saint-Job- le 21 juillet 2017

Tonton Blues Band - Uccle fête le 21 juillet - place de Saint-Job- le 21 juillet 2017

 

 Léopold Ier prête le serment constitutionnel le 21 juillet 1831, 186 années plus tard, d' Ostende à Arlon , une grande majorité des habitants de ce territoire, comptant 30 528 km2 , fête encore l'événement, traditionnellement la boisson nationale ( non, ce n'est pas le thé à la menthe) coule à flots, les bals aux lampions prolifèrent, des feux d'artifices illuminent le ciel et les ambulanciers s'arrachent les cheveux car le nombre d'interventions est multiplié par 20.

T'as choisi de célébrer le 21 juillet dans ton microcosme, la place de Saint-Job à Uccle.

Brocante, bal populaire, feu d'artifice, concert et deejay, rien d'original, tu t'en fous, ça te convient!

Buvettes?

Deux possibilités, le Bistroquet ou le Cabestan!

Il est loin le temps où tu écumais ces zincs pour terminer une nuit déjà particulièrement arrosée, t'as tout de même croisé quelques têtes avec lesquelles tu as partagé défaites et victoires  à l'ABSSA et à l'URBRASCO, t'en as gardé des cartilages effrités et un foie fragile.

Même le crachotement des disques choisis par les deux schnocks chargés de mettre de l'ambiance est d'époque, il n'y a que Barry White à avoir gardé sa voix d'antan.

Tonton et sa clique quittent la buvette vers 20:10', trois marches à gravir en se tenant à la rampe, attendre que les polichinelles arrêtent de dérailler sur leurs platines et la messe blues peut commencer! 

 

Le Tonton Blues Band fait partie de l'histoire du blues bruxellois, El Pirato  "Tonton" JC Darc ( guitare, voix) c'était le patron de La Goualante, le bistro blues de la Chaussée d'Alsemberg où Freddy Nieuland de Wallace Collection venait faire le boeuf avec des potes, tu l'as encore connu dans le Charles Lee Roy Blues Band dans lequel sévissait Roger Reynaert et Geneviève Dartevelle, e.a./ le bassiste, Philippe Leclercq joue avec Dust'n'Rain et The Nervous Breakdown / Jean Claude Baligand, le drummer, sévit également au sein de la dépression nerveuse, certains l'ont vu aux côtés de Getch Gaëtano/ côté jeunes pousses, il y a Dany Piastra à l'harmonica ( Dixon Plans) et un solide lead guitarist , Christophe Darc.

Quoi, si c'est le fils de l'autre?

Pas de Mireille, en tout cas!

Ils sont chargés de réjouir les villageois dont l'état d'ébriété n'est pas trop avancé en deux sets de 45'.

Le premier sera blues, le second rock!

'New stranger blues' ouvre, bizarre ce choix pour des Ucclois!

Ils enchaînent sur Sonny Boy Williamson,  'Help me' , du coup le Geleytsbeek prend des couleurs Mississippi et ce ne sont plus les frites de chez Clémentine qui viennent te chatouiller les narines mais l'odeur de hot tamales saupoudrés de cayenne, d'ail et de poudre de chili peppers .

Ils ont le sens de l'efficacité combiné à l'art de la zwanze, ces jeunes gens!

Moins connu des rappeurs et des fans d'Isabelle A, voici ' I wish you would' de Billy Boy Arnold, un truc qui bouge vaillamment.

Les requests volent déjà, Bébert: ' la Grange', Fons, les Doors, quoi les portes, on est en plein air, zot!

Ce sera le r'n'b ' Twist with me, Annie'.

Le flibustier encourage le peuple à s'approcher, une requête qui ne connaît pas un succès magistral, du coup il engage 'Let's buzz', un blues crasseux que jouent les Paladins.

Peter Green qu'il dit, mais 'All your love' est de la plume de Willie Dixon/Otis Rush, cela n'enlève rien aux qualités du morceau, ni au talent de l'ex Fleetwood Mac.

Bébé, keske t'attends de moi?

Got me runnin', got me hidin' ...' Baby, what you want me to do', se demandait Jimmy Reed!

Eh, toi, là -bas, je t'ai croisé à Acapulco, non?

Euh, il y a un pénitencier dans ce coin, un bar, un bordel?

Tous les bluesmen jouent ' Dust my broom', Tonton aussi!

Dames en heren, on nous demande de vous inciter à applaudir le bourgmestre qui a autorisé ces festivités.

Il est pas au cabanon, De Decker?

Ça fait 40' que le bassiste, qui a racheté une paire de binocles à Polnareff, se marre, il continue pendant ' I'm the one', un voodoo country blues aux saveurs 'Congo Square'.

 La première mi-temps s'achève avec ' Slap your silly' un rocking blues de Gary Primich.

Les deejays du Camping Carloo proposent ' Sous le soleil des tropiques', tu préfères les néons du Bistroquet pour t'enfiler une Jupiler!

 

Après 30' de daube imbuvable, les corsaires rappliquent, pas de marin à la mer, ils sont tous remontés à bord.

Comme le cureton de la paroisse est affalé au comptoir du Cabestan, ils font signe au ' Hoodoo preacher' pour le sermon du soir, il l'expédie  en mode shuffle bouillant.

Voilà Johnny et son ' Folsolm prison blues'.

Ces deux titres étaient prévus avant la pause, trop de bla bla en a décidé autrement.

Tonton signale à ses neveux qu'il faut retourner le feuillet pour la suite.

' Cold shot' , c'est pas Lucky Luke ou Calamity Jane , ça sonnait furieusement comme du Stevie Ray.

Un couple froechelait dans la 4 L, les ' Steamy Windows' l'ont trahi.

Face au podium, le dauphin du champion d'air guitar peaufine ses riffs et son jeu de jambes, trois kets se marrent, ils ont failli ramasser une torgnole, le mec n'était pas ravi de leurs sourires moqueurs.

Sur scène ils ont décidé de la faire sauvage avec le 'Wild Thing' des Troggs.

Les vieillards ont des ressources!

Stevie Ray Vaughan bis ' Look at little sister' inspire le cascadeur à la guitare invisible, ses  moulinets deviennent dangereux, faut se garer, derrière Jeanine, tour de poitrine XXL et cul à la Kim Kardashian, tu ne crains rien!

'Suzie Q' déboule et à nouveau le Texan au chapeau décoratif avec ' Pride and Joy'.

Incident de parcours pour le marathonien fou, il s'est coincé une sandale dans les pavés et poursuit ses exercices clopin-clopant.

Dion, 'The Wanderer', en anglais yaourt ça nous évoque le bon Roberto, un habitué des restos de la place.

' Roadhouse blues' t'a toujours rendu fou, ce titre est une vraie tuerie, ton voisin, bermuda à fleurs, chauve et ventripotent, préférait ' Born to be wild', les flics ont ri en le voyant gesticuler.

Marathon man va faire un carton sur YouTube, Candice, 13 ans, a immortalisé ses exploits et les mettra en ligne demain!

C'est pour lui, 'On the road again', Canned Heat, de passage à Peer il y a une semaine, c'est pas un choco glacé!

Il nous reste un titre avant le final pyrotechnique, ce sera 'Bo Diddley' avec présentation des artilleurs,

Jean Claude Baligand en profite pour placer un solo old school du meilleur effet.

Tu prends congé tandis que le ciel se colore de rouge, de bleu, de pistache et de vanille.

 

 

 

 

Tonton Blues Band - Uccle fête le 21 juillet - place de Saint-Job- le 21 juillet 2017
Tonton Blues Band - Uccle fête le 21 juillet - place de Saint-Job- le 21 juillet 2017
Tonton Blues Band - Uccle fête le 21 juillet - place de Saint-Job- le 21 juillet 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents