Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 08:25
Album "Grinding To Dust Two Years Somewhat Insane" de Second Rate

Florian Hexagen débusque des objets perdus: "Grinding To Dust Two Years Somewhat Insane" de Second Rate

Disque du grenier, épisode 229, avec ce flamboyant "Grinding To Dust Two Years Somewhat Insane" des Bisontins de Second Rate, datant de 2001. Hérauts de la scène emo-punk-rock française au tout début des années 2000 (on peut également citer dans le genre DEAD POP CLUB, flying donuts, Sexypop, Homeboys, ...) cet album, enregistré au Studio Pôle Nord avec Fred Gramage (Blois, 4-1 en force), ne fait qu'enchaîner les tubes ("My tears Are Faked", "Death takes me away", "Obsession", "Close to you", ...), variant les plaisirs entre accélérations fulgurantes et quelques passages ambient de toute beauté. Prenant leurs influences à la fois chez les grands frères français de Burning Heads, Seven Hate, LES THUGS ou encore Portobello Bones, et chez les ricains de Samiam, Hüsker Dü, Jawbreaker, Fugazi ou Hot Water Music, leur mélange de punk mélodique et de rock indé aura été parfait, sans compter des prestations lives renversantes, et notamment un passage dantesque sur la plage des Eurockéennes de Belfort en 2003, avant de (malheureusement) se séparer.

Ses membres se partageront ensuite entre les groupes Lost Cowboys Heroes, Hawaii samurai et a Generic Noise, que l'on vous conseille grandement aussi. Pas sûr que vous sachiez retrouver cet album quelque part, mais celles et ceux qui le possèdent et qui ont apprécié cette scène le chériront probablement toute leur vie.

Track list : 01 - darkness slowly warps me up, 02 - obsession, 03 - death takes me away, 04 - blood stained dream, 05 - against attraction, 06 - this morning, 07 - grinding to dusk two years somewhat insane, 08 - my tears are faked, 09 - perfect man, 10 - close to you, 11 - 667, 12 - My existence.

Kerosene/Prehisto rec - 2001

Album "Grinding To Dust Two Years Somewhat Insane" de Second Rate
Partager cet article
Repost0
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 08:14
MURDER MACHINE EP by LA MUERTE

MURDER MACHINE EP by LA MUERTE

LA MUERTE : Murder Machine (2016 Mottow Soundz - CAT NR: MOWCAT)

Dans l'oreille de JPROCK :

Avec un retour sur scène amorcé lors d’un premier concert à l’Ancienne Belgique en mars 2015 et qui sera suivi de beaucoup d’autres dates ensuite ( Dour, Lokerse Feesten, Sjock, Botanique, Het Depot ... ), La Muerte fait son grand retour en 2016 avec un nouvel EP trois titres intitulé « Murder Machine » distribué par Suburban et sorti le 16 avril 2016 (Record Store Day 2016 release).
Même si le band articulé autour de Marc Du Marais et Dee-J se paye un nouveau line-up et non des moindres avec la contribution de Michel Kirby ( Deviate, Arkangel, Wolvennest), de Christian Z. ( Length of Time) et de Tino de Martino ( Channel Zero) il ne déroge pas à la tradition de sortir des EP’s courts comme ce dernier Murder Machine d'un peu moins de 16 minutes (en Limited Edition- single sided 12inch transparent ou bloodbath.)
La pochette réalisée par Dave Decat est très réussie, et sur le contenu, aucune crainte à avoir vous n’allez pas être déçus.
Car La Muerte est bel et bien de retour comme dans ses plus beaux jours avec son style outrancier cet assaut sonique et sonore qui fait sa réputation et qui vous colle au mur.
« Whack this Guy » donne le ton avec son riff d’une lourdeur épique et le chant habité de Marc éructant sur fond de basse vrombissante et de drums épileptiques.
Du lourd !
Pas le temps de se remettre de cette première claque sonore que le band nous reprend à la gorge avec « Le Destructeur « chanté en français d’une voix gutturale par l’homme à la cagoule en sac de jute.
La Muerte porte bien son nom et lamine tout sur son passage. Ouch !
L’ EP se termine avec un titre de plus de huit minutes « Get Whipped » ( tout un programme ! ) au riff lourd et lancinant qui vous entraîne dans un tourbillon de décibels.
Le son est dense et en 15 minutes et 48 secondes cet opus mixé par Dee-J, produit par la Muerte et masterisé à NewYork par Alan Douches ( Motorhead, Sépultura ) vous laisse K.O !
Alors ne vous privez pas de ce bel objet (donnant aussi accès à un téléchargement digital) ni du come back tonitruant des papes de l’underground belge.
Car La Muerte est bel et bien de retour et a le regard rivé vers le futur !

La Muerte sera présent le 12/08 au Brussels Summer Festival et au Graspop Metal Meeting le 19/06.
Autres dates de concert et infos disponibles sur la page Facebook du groupe https://www.facebook.com/LAMUERTE.BE/?fref=ts et sur son site officiel : http://www.lamuerte.be/
Contact promo : Urban Invaders - Laurent Walschot - Laurent@cfn.be

Texte : JP Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER

Partager cet article
Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 02:07
Sam Frank Blunier - album "Il Fait Beau"

Sam Frank Blunier - album "Il Fait Beau"

RTS ( Radio Télévision Suisse): Sam Frank Blunier fut le premier artiste suisse à jouer au Printemps de Bourges, c’était en 1985.

Samuel Blunier, un gars de Pully ( Vaud), n'est donc pas un néophyte, son premier album 'Black Beauty' date de 1983.

Après une pause carrière en 1987, il revient sous l'identité de Sam Frank et sort d'autres galettes. Touche-à-tout, il publie également des recueils de poésies et monte sur les planches en tant que comédien.

2015, le gars, qui en 1991 recevait le Prix Jeunes Créateurs de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques, abandonne l'appellation Sam Frank, utilisée par un producteur drum'n bass, et décide de poursuivre sa route sous l'ancien label, Sam Frank Blunier.

Son cerveau fourmille de projets fous, notamment une saga composée de cinq albums, le premier étant 'Il fait beau' qui, un an après la Suisse, va se retrouver sur le marché belge, l'objet a été mixé à Bruxelles aux studios ICP par Phil Delire, il sera dans les kiosques le 28 avril 2016.

Le single 'Il fait beau' ouvre cet album constitué de sept titres ' normaux' et de cinq électro-poèmes.

Le texte est récité sur fond d'electro-rock d'inspiration Gainsbourg et teinté d'un soupçon de French House.

Ton chat apprécie énormément les interventions de la nana susurrant sensuellement le leitmotiv 'Il fait beau'.

On reste dans la même sphère avec 'C'était dimanche', d'un ton désabusé, à la croisée de Jacques Dutronc et de Bashung, le Vaudois débite son texte dominical sur fond de guitares acérées.

Avec 'Carte Postale' on se retrouve dans l'univers de Thiéfaine ou d'Eicher, du rock nonchalant lorgnant vers l'americana.

Super morceau!

Place à l'onirisme avec ' Quels sont tes rêves', aux nappés de synthé syncopés.

Cette hallucination au phrasé Bashung ( encore) guigne vers les sonorités industrielles, comme la suivante intitulée, 'La Machine', de l'electro/ postpunk à rapprocher de l'univers de Fritz Lang.

On avait eu droit à une version 'radio edit' de 'Carte Postale', voici le même paysage affranchi différemment.

La Suisse c'est pas le plat pays avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu, mais les cieux ne sont pas toujours d'un bleu azur et forcément ils peuvent prêter à la mélancolie!

'Vouloir tout' les anges n'ont pas de sexe disait un mec, mais la nana dialoguant avec le sieur Blunier justifie le titre, vouloir tout!

Après cette septième plage, l'auditeur a droit à cinq électro-poèmes évoquant Léo Ferré, Yves Simon ou un Grand Corps Malade qui ne slammerait pas.

Des concerts?

Un showcase à l'ICP, ce soir et le 12 mai une Soirée Spéciale Rock à Lausanne!

Liste des Titres:

1. Il fait beau (Single)

2. C'était dimanche

3. Carte postale

4. Quels sont tes rêves
5. La machine
6. Carte postale
7. Vouloir tout
8. Dédicace Bis (Electro Poèmes)
9. La vie était jolie (Electro Poèmes)
10. 38 Degrés à L'extérieur (Electro Poèmes)
11. Je brûle (Electro Poèmes)
12. Nouveau départ (Electro Poèmes)

Sam Frank Blunier - album "Il Fait Beau"
Partager cet article
Repost0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 08:48
Album 'Midnight Fever' by Goudi.

Album 'Midnight Fever' by Goudi.

Released March 18 - 2016 - Citysound.

Cover, photography: Xavier Marquis.

Troisième album pour Goudi, après ' Goudi' de 2009 et 'Bissextile' de 2012.

Pierre Goudesone varie les plaisirs, personne ne peut affirmer avoir assisté à l'enterrement de Speaking T et Flesh and Fell connaît une nouvelle vie depuis quelques années et voilà qu'en 2016 il réanime le projet Goudi.

Pour l'accompagner, le fidèle Laurent Stelleman et ses guitares flamboyantes et Cédric Guffens aux drums, un gars qui accompagne Amaury Massion sur scène, lorsque celui -ci se produit sous l'étiquette My TV is Dead.

Delphine Gardin se charge des backing vocals et en guest, on entend Joachim Saerens, le claviériste de Selah Sue.

Et Goudi?

Il a en charge la basse, les vocals et le programming

'High on you', ouvre, un mix electro/darkwave/industial bâti sur un jeu de batterie proche des sonorités d'une drum machine, des loops distordus et des vocaux te renvoyant vers les heures de gloire de Cabaret Voltaire. Le timbre grave de Herr Goudesone contrastant avec les backings, tantôt sucrés, tantôt hallucinés, de Delphine Gardin.

Poppy et sombre à la fois, un hit potentiel.

La seconde plage surprend, il faut oser reprendre 'Dock of the bay' de l'immense Otis Redding pour lui conférer des coloris futuristes.

'Black Heart' .

Tu dis, Mick?

I look inside myself and see my heart is black.

Le myocarde de Monsieur Goudesone a été badigeonné par le même pinceau.

Ambiances brumeuses, guitare cinglante, à ne pas faire écouter à ta petite soeur neurasthénique!

Retour vers la new wave,/early industial music avec @ My House, une plage te rappelant les grandes heures du label Mute.

'Desire'

Oublie la bande à Bono, le morceau baigne à nouveau dans une sphère glauque, le tempo lent et la voix étouffée contribuant à l'impression de malaise, de désir morbide.

Impressionnant!

' Let's spread love', pour d'obscures raisons, te rappelle le regretté Micky Mike et son Snowy Red.

Laurent Stelleman peut se laisser aller et nous prouve, si encore nécessaire, qu'il est bien l'un des guitaristes les plus talentueux sévissant dans notre beau pays.

Dis, Pierre, c'est une manie d'utiliser des titres célèbres?

OK, ton 'Boys and Girls' n'a pas grand chose à voir avec le crooning esthétique du dandy Ferry, mais en plus, on se souvient que la ligne "boys will be boys" a été utilisée par la chica Paulina Rubio pour un tube disco purulent.

Pas de panique, on est plus proche de Fad Gadget que de Boney M.

Co-écrit par Laurent et Pierre, 'So Pristine', aux rythmes saccadés, nous renvoie vers les grandes heures de la scène EBM/ electro nationale, sévissant dans les glorieuses eighties: Neon Judgement, à;GRUMH ou A Split-Second!

Même équipe pour le dansant 'Midnight Fever' qui devrait faire un malheur dans les soirées New Wave.

Pour la petite histoire, on rappelle que Colder a aussi baptisé une de ses plages 'Midnight Fever'.

La fureur s'exhalant de 'Wild Fury' est contenue mais concrète, elle transforme le morceau en cantique hypnotique et froid.

Mention spéciale aux vocalises hantées de Delphine Gardin.

Le voyage prend fin avec 'Untamed', le dompteur a beau manipuler fouet et bâton, la bête est inflexible.

Pierre?

See you soon with the album release in Springtime!

Tu nous préviens?

photo: Xavier Marquis

photo: Xavier Marquis

Partager cet article
Repost0
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 14:03
The Kasbah Experience EP by Babylon K

The Kasbah Experience EP by Babylon K

Babylon K

Mésopotamie?

Non!

Les Sirènes de Babylone, un thème cher aux rastafari?

Faux

Et oublie carrément Boney M, s v p!

Babylon K: un gruppo di Firenze composta da cinque elementi: Daniele Dainelli alla voce, Matteo Bandini alla chitarra solista, Federico Fini alla seconda chitarra, Emanuele Bitossi al basso e backing vocals e Jacopo Tofanelli alla batteria, lisais-tu lors de la naissance du groupe.

Depuis le line-up a été modifié: le combo se compose actuellement de Daniele "el Blanco" Dainelli - Lead Vocals/ Giacomo "Jimbo" Goffo - Guitar/ Chéri - Guitar/ Emanuele Bitossi - Bass et Alessio "Il Secco" Burberi - Drums

Ces jeunes gens pratiquent un psych garage remis au goût du jour depuis l'avènement de groupes tels que Bardo Pond, Thee Oh Sees , Ty Segall ou les Black Lips.

Un premier nameless EP paraît en 2015, et en ce mois de mars 2016, un second effort discographique atterrit dans les bacs des bons disquaires: The Kasbah Experience!

Cinq titres, un peu plus de 20 minutes de gais flonflons.

'Lysergic Surgery' ouvre.

Un fuzz omniprésent, une rythmique chevauchée folle et une voix habitée, sans doute sous les effets d' alcaloïdes, manifestement le titre colle parfaitement au contenu.

Une entrée en matière hallucinée.

'The Run' est amorcé par de jolis effets 'Interstellar Overdrive' avant le passage en surmultipliée.

Des roulements de batterie secs, un rock hyper énervé, fait de coupures et de changements de tempi, cette course échevelée de cinq minutes ne peut que s'achever dans la confusion la plus totale.

'Calm Blue'

Sérénité, paix intérieure, ciel azur, tout est relatif, la mélodie entêtante risque bien de te rendre complètement zinzin et quand Daniele se met à pousser des hurlements de malade à la Jim Morrison, tout ton corps, chétif, est pris de spasmes névrotiques.

Maman, où sont mes cachets roses?

'Psych 2', Ennio Morricone à la sauce garage, les fans de Jay Reatard vont adorer.

Un Western Spaghetti à la florentine, oui, tu peux remplacer les épinards par des champignons!

Terrible morceau...

'Bengala', un feu d'artifices crépitant pour mettre un terme à une fête bien trop vite terminée.

Qui aura la bonne idée de faire jouer Babylon K dans notre fringant royaume?

Tracklist:

1.

Lysergic Surgery 02:56

2.

The Run 05:02

3.

Calm Blue 06:06

4.

Psych 2 03:15

5.

Bengala 03:19

.

The Kasbah Experience EP by Babylon K
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 08:18
Album: Holding Hands With Jamie - Girl Band

Album: Holding Hands With Jamie - Girl Band

Record label: Rough Trade. ( October 2015)

Genre: post punk/noise

Tracklisting:

1. Umbongo

2. Pears For Lunch

3. Baloo

4. In Plastic

5. Paul

6. The Last Riddler

7. Texting an Alien

8. Fucking Butter

9. The Witch Dr.

REVIEW - Florian Hexagen

Les Irlandais de Girl Band auront quand même sorti avec "Holding Hands With Jamie" l'un des tous bons méfaits de 2015. Ils auront surtout surpris tout leur petit monde (de notre côté on y a plutôt vu une confirmation, déjà bien esquissée et aperçue en concert), car franchement, nombreux sont celles et ceux qui, après avoir succombé au post-punk-noisy ultra efficace de leurs morceaux précédents, tels ce roboratif "Lawman" ou encore ce "The Cha Cha Cha" plus qu'entraînant, n'auraient pas parié sur la direction prise sur le long format qui nous intéresse ici, entièrement basé sur une espèce de transe-noise-schizophrénique flirtant ouvertement et avec délice avec le suicide commercial vu le gap existant entre la séduction intelligente mais évidente du Girl Band d'avant 2015 et celui auquel on fait face maintenant, bien plus abrasif et dérangeant, et ce à tous les niveaux. Suffit de se balancer l'intégralité de l'album, pas de morceau particulier à choisir justement, tout s'enchaîne à la perfection pour notre plus grand mal-être et bonheur. Alors les mecs, comme ça on balance des "tubes" pour se faire connaître et on se fait plais' ensuite en sortant toute la merde (mais au final drapée de beauté) qu'il y a dans nos têtes pour un rendu aussi inattendu que taré sur un LP qui lui était attendu comme une sorte de messie indie par une poignée d'afficionados hipsters...? Malin bande de salopards, ça faisait bien trop longtemps qu'on s'était fait baiser comme ça. Girl Band, ce groupe de psychopathes qui t'enfile profond et te nique la tête alors que le quidam indé de base voulait juste se faire plaisir avec un nouveau Viet Cong. EPIC FAIL, à tous les niveaux. Pour notre plus grand plaisir. Probablement un futur classique du genre pour nous, la preuve, il a déjà survécu à 2015. Hâte d'entendre la suite, en espérant qu'ils creusent ce sillon dégueulasse et attirant à la fois...

Album: Holding Hands With Jamie - Girl Band
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 10:14
Album 'Koskenkylä ' by Vellamo!

Album 'Koskenkylä ' by Vellamo!

Un coup d'oeil à l'encyclopédie du panthéon ougro finnois, lettre V: Vellamo, épouse d’Ahti; déesse de la mer, des lacs, des tempêtes!

C'est également le pseudo choisi par Pia Leinonen et Joni Tiala lorsque, en 2008, ils ont décidé de faire un bout de chemin ensemble dans la sphère folk.

A ce jour, trois albums émaillent leur catalogue, 'Vellamo' de 2013, 'Trad' de 2014, et le dernier à peine baptisé par les trolls et elfes norrois, 'Koskenkylä ', est sorti il y a un petit mois!

'Koskenkylä' est le village natal de Pia, la magnifique pochette de l'album étant l'oeuvre de la graphiste Maria Raasakka: Kuvataiteilija.

Dix plages constituent le recueil:

1. Tule kanssani sisar

2. Colours of the Meadow

3. Koskenkylä

4. Ladies of the Village

5. Palmikko

6. Sinä ajat

7. Elämä on hauras

8. Letters to Sweet Zoey Li

9. Let's Have a Ball Tonight

10. Hey Little Bird

Ce qui frappe d'emblée en glissant l'album dans le lecteur pour entendre 'Tule kanssani sisar', c'est le timbre particulier de Pia, mélodieux et enfantin, il enjolive cette jolie valse que tu peux rapprocher du meilleur du folk/rock anglo-saxon, style Fairport Convention ou Steeleye Span, par exemple.

'Colours of the Meadow', une romance folk pop renvoie vers les petites starlettes indie folk, telles que Gabrielle Aplin, Lucy Rose ou Nina Nesbitt, c'est engageant une prairie fleurie et diaprée.

L'exotique et paisible 'Koskenkylä' ne te donne qu'une envie, celle de chausser tes bottes de sept lieues pour aller visiter ce coin de Finlande où Pia a coulé des jours heureux dans sa prime jeunesse.

Notons l'accompagnement sobre et harmonieux élaboré par le bassiste Janne Ylikorpi, le batteur Timo Tikkamäki et le multi-instrumentiste Joni Tiala, ici, c'est surtout le son d'harmonium qui flatte nos pavillons.

De la bel ouvrage!

Avec ' Ladies of the Village' le passé progrock de Joni refait surface, la plage nous rappelle les grands moments de groupes des seventies comme les Strawbs ou les troubadours, façon Al Stewart ou Nick Drake, la voix légèrement zozotante de Pia ajoutant une touche personnelle à la mélodie.

Retour au vocable finnois avec la séduisante et éthérée ballade 'Palmikko'.

Tu te dis que le groupe devrait faire merveille au Gooikoorts qui s'est fait une spécialité d'accueillir des groupes folk émergeant d'horizons divers.

L'allure s'active avec le morceau suivant intitulé ' Sinä ajat', you drive, indiquent les linguistes, le chauffeur a beau avoir appuyé sur le champignon, tu ne perds rien d'un paysage où les splendides lignes, aux teintes americana, de la guitare attirent l'attention.

'Elämä on hauras', la vie est fragile te souffle le traducteur, fragile comme le chant murmuré de neiti Leinonen.

Le background historique, la rude vie des mineurs chinois dans leurs baraquements à Arrowtown, en Nouvelle-Zélande, constitue la trame de l'épique 'Letters to Sweet Zoey Li', une plage électrique valant les meilleurs morceaux de Joni Mitchell ou d'Alela Diane.

Le morceau phare de l'album, assurément!

Il est suivi par la drinking song 'Let's have a ball tonight', il semblerait que les Finlandais, comme les gens de Dublin ou de Belfast, soient des chronic drinkers, pas de doute à avoir la Salmiakki Koskenkorva doit couler à grands flots après avoir dansé sur 'Let's have a ball tonight'.

L'album s'achève sur 'Hey little bird', une ballade courtoise qui te rappelle le traditional 'The Cuckoo'.

'Koskenkylä ' by Vellamo, un album hautement recommandable pour tout amateur de folk éclairé!

Album 'Koskenkylä ' by Vellamo!
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 14:25
LA MUERTE - EVIL LIVE - DOUBLE SIDED LIVE LP -

Dans l’oreille de JPROCK- THE BLACK FEATHER :

LA MUERTE

BRAND NEW DOUBLE VINYL « EViL »

« …ceci est une célébration, pas une réunion… »

En 1994,La Muerte jette l’éponge .

Apres un concert test à Gand, en petit comité, le band mythique de métal alternatif mené par Marc du Marais au chant et D-Jee à la guitare refait surface en 2015 avec un concert quasi sold out à l’AB le 7 mars .

Ce concert fracassant sort aujourd’hui dans les bacs sous forme d’un double LP vinyle 180gr + digital download included en édition limitée chez Mottow Soundz.

Autant vous dire tout de suite que c’est une tuerie !

Le nouveau line up formé de Marc et D-Jee mais aussi de Michel Kirby (Length Of Time, Arkangel, guitare), Christian Z (Length Of Time, batterie) et Tino de Martino (Channel Zero, basse) est sans doute le meilleur que le groupe ait connu.

« La base du groupe a toujours été Didier et moi explique Marc du Marais mais ce nouveau line up est en quelque sorte un retour au sources et à une certaine virginité perdue, et là je retrouve ce truc des débuts, où nous parlons de plein de choses, où il faut penser à plein de choses… «

Incontestablement LaMuerte qui a publié tout au long des années 80 et 90 des albums cultes fait son come back tonitruant avec ce témoignage live et une série de concerts programmés en Belgique et à l’étranger.

Dès l' été 2015, La Muerte était à l’affiche de quelques festivals comme Sjock, Dour, et les Lokerse Feesten, et hormis la composition de nouveaux tires le groupe sera cet hiver au Pandafest le 19/12 et en 2016 à l'affiche du Roadburn Festival à Tilburg en avril et du Graspop Metal Meeting en juin.

Une tournée des clubs et des salles est aussi annoncée pour février-mars 2016.

Soyez au taquet !

Fans de Birthday Party, des Stooges et de metal alternatif jetez vous sur ce brûlot incandescent mixé par Dee-J., produit par La Muerte et masterisé à New-York par Alan Douches (Motörhead, Dillinger Escape Plan, Sepultura…).

Un must !

Infos artiste

Nouvel album : EViL (release date 02.11.2015)

Label : Mottow Soundz

Distribution : LC Music

LA MUERTE - EVIL LIVE - DOUBLE SIDED LIVE LP -
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 08:00
'Heat' by Glockenwise

'Heat' by Glockenwise

Glockenwise, ne te laisse pas abuser par la consonance germanique du label, est portugais ( Barcelos, près de Braga).

A banda de Barcelos The Glockenwise vai lançar o terceiro álbum, "Heat", lisait-on il y a peu dans la presse lusitanienne, depuis octobre, le successeur de 'Building Waves' ( 2011) et 'Leeches' ( 2013) est dans les bacs.

Cristiano Veloso (drums), Rafael Ferreira (guitar/vocals) , Rui Fiusa (bass/vocals) et Nuno Rodrigues (vocals/guitar/ keyboard) ont formé Glockenwise en 2008. They view themselves as a garage rock/thrash pop band.

Leur expérience scénique n'est pas négligeable puisqu'ils ont déjà foulé des scènes de renom: le Primavera, l'Incubate ou le Monkey Week Festival.

Heat - Tracklist:

1. Cardinal

2. Heat

3. Eyes

4. Time (Is A Drag)

5. Tide

6. Up To You

7. (Not A) Try Hard

8. Interludio

9. Lasting Lies

La galette comporte neuf plages, l'instrumental noise, concis ( 2') et rageur, 'Cardinal' ouvrant les hostilités.

Après cette furieuse entrée en matière, le single 'Heat' nous emmène sur une piste indie rock plus traditionnelle, mixant la dream pop et le psychédélisme et nous rappelant les fabuleux The Church ou d'autres Australiens, tels que The Triffids.

'Eyes' navigue dans les mêmes eaux acides, les guitares en disto folâtrent tout en s'appuyant sur une base rythmique solide, quant au chant, il s'approche de celui de Ty Segall, un des apôtres du garage/psychedelic rock.

Un superbe track.

'Time ( Is a drag)' , les Stones nous l'avaient déjà dit en 1966... what a drag it is getting old...!

La pièce de résistance de l'album ( près de 6'30""), une mélodie acidulée, portée par une voix paresseuse qui ballotte sur fond de guitares dissonantes et lancinantes à la fois.

Le cocktail parfait pour un voyage mental loin des tracas d'un quotidien sinistre.

Après ce morceau de bravoure, il suffit de se laisser porter par la déferlante 'Tide', gaffe à l'écume!

'Up to you' est également sorti en single, ça se comprend, le titre est particulièrement récréatif.

En entendant '( Not A) Try Hard' , vous ne serez pas surpris des comparaisons avec le rock insolent, bourré de riffs bien cool, proposé par les Texans Strange Boys.

Un son crasseux et un rock sentant bon les années 60.

La suivante, 'Interludio' porte bien son étiquette, une jam servant de trou normand, histoire de faciliter la digestion avant le dernier plat, du style dessert explosif avec des riffs frénétiques et des choeurs racoleurs, ' 'Lasting Lies'!

Pas certain que 'Heat' plaise aux fans de Madredeus ou d'Amália da Piedade Rodrigues, mais les amateurs de Thee Oh Sees, des Black Lips ou des Jacuzzi Boys peuvent acheter la rondelle les yeux fermés!

'Heat' by Glockenwise
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:00
Fake The Effort - EP Fake The Effort

Fake The Effort - EP Fake The Effort!

Fais un effort d'imagination, vaut-il mieux faire un effort ou feindre un effort?

La réponse vient d'Opwijk, le band Fake the Effort vient de pondre un second EP, baptisé sans trop se creuser les méninges: Fake the Effort.

Le précédent, 'No time to explain.... Hop on!' venait à peine de fêter un premier anniversaire.

Tu veux des noms!

T'es servi: Bart Van Weyenberg ( Guitar - vocals) - Joren Van Damme ( Drums) - Filip Lemberechts ( Bass).

Oui, trois membres, tu songes immédiatement à un power trio, tu n'as pas tort!

Le groupe a déjà foulé pas mal de podiums, le 16 octobre dernier il a participé, à l'Os à Moelle, au premier round d'Emergenza 2016!


Le quatre titres démarre avec la plage ' Vicodin'.

Un analgésique délivré sur ordonnance, Dr House le recommande si tu tiens à te sentir euphorique.

Un timbre vocal puissant, une basse lourde te rappelant la grande époque de Blue Cheer reprenant le 'Summertime Blues' d'Eddie Cochran.

Une excellente entrée en matière.

Tu vas aimer si James Gang, Rush, Cream, les Belges de Drive Like Maria ou Silverchair, e.a., font partie de tes groupes favoris.

Tu montes, baby, un petit tour en ville, ça te dit?

'Ride To The City' ressemble furieusement à certains titres des Scabs, ce n'est pas un reproche!

Le moteur a été révisé, la machine tourne rond, on va faire un malheur sur les boulevards!

Pas étonnant que le groupe cite Triggerfinger ou les Black Keys comme modèles!

Elle est comment la nana?

'Sassy'.

Comme on les aime, ça tombe bien!

Ces gamins font preuve d'un bel enthousiasme, ça doit déménager sur un podium.

La dernière a été baptisée ' Alcohol and bad decisions'

Une étude approfondie à propos de l'alcool and its impact on the brain.

A quoi tu penses?

Ben, au plus tu bois, au plus tu prends des risques!

Un exemple, tu oublies de recouvrir ton singe tandis que tu t'amuses avec une madame que tu viens de lever à une soirée très arrosée...

Santé!

Et musicalement?

Un hard viril, sans Viagra!

Bref, on recommande vivement 'Fake The Effort' by Fake The Effort!

Détail:

Fake the Effort se produit au Rock Classic, lors d'une Soirée Cerise, le 20 novembre!

Fake The Effort - EP Fake The Effort
Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents