Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 21:31

Le grand manège est enfin réouvert aux concerts... malheureusement ils n'ont pas fait un grand effort de présentation. Le bar est plutôt sympathique, mais la salle est très froide, la scène est décentrée et le son n'est pas terrible. Je suis un peu déçu. Je ne sais pas ce qu'ils ont fait comme travaux d'aménagements mais ils auraient pu faire un petit effort.

Raymondo joue en première partie, j'ai entendu beaucoup de bien de ce groupe bruxellois et ils sont convaincants. seule la voix du chanteur est décevante, le groupe joue très bien (on sent de bons musiciens) les compositions sont plaisantes, calmes, romantiques (on pense à Maximilian Hecker) mais la voix est vraiment a la rue, c'est dommage...

 

 

Sophia débarque après près d'une heure d'attente... le son a encore du mal (sono vieillissante poussée a son max), ce qui n'arrange rien a la prestation très médiocre de Sophia. Aucune présence scénique, des chansons plates, jouée de la même manière (début seul a la guitare acoustique, puis le groupe rejoint petit a petit le morceau pour finir énergiquement), et chaque morceau dure deux plombes ! !

 

 

J’ai tenu 45 minutes. C’est déjà pas mal ! ! j'ai du puiser dans mes ressources...

 

 

Et le tout coûtait 20 euros pour ceux qui ont payé, puisque plus de 400 places ont été distribuées et que la salle contenait plus ou moins 600 personnes.

 

 

Repost 0
Published by Lio - dans Concerts
commenter cet article
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 22:32

Première partie très réussie pour Thomas Belhom et Volker Zander qui nous livrent une musique d’ambiance très calme crée principalement à la batterie pour Thomas Belhom et la contrebasse pour Volker Zander (instrument que je vois peu en concert mais qui me séduit à chaque fois par son apport). Pour varier les sonorités, Thomas Belhom use de temps en temps du xylophone, lance quelques samples à partir d’un magnéto ou réalise des percussions sur des objets posés sur les différents éléments de sa batterie. Très agréable en concert mais je ne suis pas sûr que le charme opérera sur moi de la même manière via l’écoute de l’album.

Ensuite Saroos nous livrent également une musique d’ambiance mais bien plus musclée et dans le domaine de la musique électronique (electronica même d’après le site du Botanique) accompagnée par une basse et une batterie. Réussite en demi-teinte car autant le début et la fin du concert m’ont plu, autant les morceaux joués en milieu de concert m’ont semblé répétitifs et lassants. Très bonne soirée malgré tout qui aurait méritée une Rotonde un peu plus remplie.

Repost 0
Published by Collectif - dans Concerts
commenter cet article
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 19:00

Arrivée malheureusement assez tard, j’ai loupé les premiers concerts et les premières minutes du set de Bacon Caravan Creek à l’Orangerie. Assez curieux de découvrir ce groupe qui a eu d’excellentes critiques pour son premier album (sorti il y a plus ou moins deux ans), j’ai été directement séduit par leur musique pop-rock avec un zeste d’électro. D’humeur positive, je me suis rendu compte que l’ennui me gagnait au fur à mesure que le concert se déroulait. La première raison de cet ennui fût principalement le son mou et sans relief ne mettant pas du tout en avant le style musical du groupe. Comme si cela ne suffisait pas, le groupe lui-même ne porte pas sa musique et donne l’impression de ne pas s’amuser sur scène (alors que le site de la Boutik Rock les présente comme un groupe qui « trouve sur scène sa véritable identité bourrée d’une énergie furieuse »). D’après les dires d’une amie, le groupe a joué principalement des chansons de leur nouvel album qui seraient en-deçà des précédentes …

 

Vient ensuite le concert des Tellers qui verra une Rotonde tellement remplie que je n’ai pas réussi à assister au concert. A entendre le public à la sortie, le concert était plutôt réussi.

 

Retour à l’Orangerie pour le concert de Superlux avec leur son electro-rock assez dansant. L’énergie du groupe et leur musique va très vite emporter le public. Certains morceaux étaient un peu répétitifs à mon goût et le volume des basses un peu trop fort par rapport au reste. Malgré tout ce fût un agréable concert alors que ce n’est pas trop mon genre de musique.

 

Le final de la soirée se déroula dans la Rotonde avec le concert de Kris Dane. Concert qui va me marquer par sa beauté et l’émotion qu’il dégage. Kris Dane nous livre des chansons douces aux  mélodies sublimes limitent minimalistes. Sa voix accompagnée régulièrement de celle de sa « batteuse » sont superbes et se marient à merveille. Le tout étant délivré par un son nickel. J’ai été séduit dès la première chanson et chaque nouvelle chanson me fera chavirer un peu plus. Un bonheur !

 

N’hésitez pas à aller consulter le blog « Live » pour les chroniques des autres concerts de la soirée et de la Boutik Rock en général.

Repost 0
Published by Collectif - dans Concerts
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 22:52

La première partie du concert était assurée par le trio Black Daniels dont je ne peux malheureusement vous parler car je suis arrivée à la fin du concert.

 

Le anglais de Kasabian ont commencé leur concert vers 21h00 en alternant les chansons de « Empire » et de «  Kasabian ». Après « Shoot The Runner », ils se concentrent plus sur le dernier album et dont ils joueront entre autres « Me Plus One » , « By My Side », « Stuntman ». Leur jeu musical est plus calme par rapport au concert donné il y a deux ans dans la même salle, c'est peut être dû aux derniers singles qui sont moins nerveux et moins électro. Tom Meighan, le chanteur laisse la place à Sergio Pizzorno, guitarist e et vocaliste pour entamer «  L.S.F. (Lost Souls Forever ) ». De l'album « Kasabian », nous entendrons aussi «  Processed Beats », « Reason is Treason », « Running Battle» , «Cut Off» .

 

Quant au public, il est mou, ne bouge pas ou à peine quelques sautillements à certains moments. Même lorsque le groupe remonte sur scène pour le rappel, et entame «  Foot Club » (tube du premier album), la foule se soulève à peine sur les rythmes électroniques, sons de guitares et de basse. Pour cette chanson, les deux bassistes échangeront leur place. Ce très bon concert se termine donc avec quatre chansons pour le rappel. On repart avec un goût de trop peu, il manque cette étincelle qui aurait pu nous faire dire que c'est un des concerts de l'année. Mais globalement, nous avons passé un très agréable moment en compagnie de ces jeunes anglais au rock indie alternatif.
Repost 0
Published by Samanta - dans Concerts
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 22:43

Second album pour ce groupe qui avait eu deux « tubes » sur leur premier album et une chanson de leur dernier cd qui tourne déjà en radio. On connaît la belle voix du chanteur, j'ai entendu parler de leurs prestations scéniques très énergiques, la soirée devrait être bonne.

Le début est catastrophique, les 4 premières chansons sont plates, une projection anime un peu leur entrée en scène, mais je suis à deux doigts de partir. Le chanteur a en effet une magnifique voix, très impressionnante, mais le groupe peine sur des musiques vraiment pas terribles. Puis le chanteur empoigne une guitare et le son prend tout de suite de l'ampleur.

Les morceaux sont de meilleure qualité, le chanteur continue son show mouvementé, je commence à m'amuser. Les anciens tubes arrivent, le public commence à frapper des mains. Ils terminent sur « orchestra in me ».

Le chanteur laisse vraiment une impression incroyable (voix et prestation). Et il est, en plus, très sympathique : il n'hésite pas à parler en français entre les chansons et rigoler avec ses potes, on sent qu'ils prennent du plaisir a jouer, c'est toujours agréable pour le public.

Les chansons manquent d'originalité, de personnalité, on sent que les morceaux sont pompés sur les Who, sur AC/DC, sur un country-gospel, ... Ils doivent encore trouver leur voie a défaut d'une voix qui reste exceptionnelle. Belle prestation finalement, pas un grand concert, mais un bon moment.

Repost 0
Published by Lio - dans Concerts
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 22:14

La barbe revient à la mode, il parait ... Le groupe d'Elvis Perkins en fait apparemment la promotion ... On a l'impression qu'ils sortent du fin fond d'une bourgade reculée du coin le plus retiré de l'Arizona, mais il n'en est rien ... ces gars là viennent de NewYork City ... ou ils cherchent à la faire croire, car leur Folk sauce Fanfare ne donne pas l'image du dernier groupe branché qui hante les clubs à la mode de BigApple. Et pourtant ! Ca marche, magnifiquement, l'AB est encore pratiquement vide à 19H15 quand ils commencent leur show mais ils arrivent très vite à faire monter l'ambiance et à enthousiasmer un public franchement  pas conquit d'avance ... A voir impérativement en concert !

 

Cold War Kids était passé récemment au Botanique mais avait été annoncé un peu tard ... séance de rattrapage ! Ils confirment ce qu'ils ont couché sur leur magnifique nouvel album : de l'énergie, des cassures de rythmes en pagaille, une pêche incroyable !


Juste un bémol, la voix du chanteur, comme sur l'album, joue dans un registre qui fini par un peu fatiguer ... mais ca ne gâche pas leur magnifique prestation, à un tel point, qu'à la fin de leur concert on a déjà le sentiment d'avoir assisté à un des grands concert de l'année et qu'on ne regrette pas sa dépense ... mais au fait, il y'a encore un groupe après ... et ils doivent être solidement sûrs d'eux pour afficher deux telles premières parties ...

 

C’est donc à 21H15 et on ne peut plus sobrement que Clap Your Hand Say Yeah entre en scène: à peine un bonjour. Ils annoncent la couleur, ils ne sont pas là pour rire, ils vont jouer leur musique et basta ! Le début de concert est plutôt brouillon, peu de bons moments, « satan say dance » est leur 2ème morceau, ils vont le jouer très psychédélique, on y perd en déhanchements, mais on y gagne en intensité. Le public s’enflamme assez vite surtout sur les anciens morceaux qui suivent mais le groupe reste très froid, au contraire du public qui a été surchauffé par les premières parties. Le second opus du concert sera plus plaisant, avec un meilleur son, des guitares plus électriques et enfin le chanteur qui se lâche un peu. Sa voix nasillarde ne tient pas toujours la note mais reste agréable.

Le rappel sera  convaincant, avec toujours un public en grande forme, ce qui fera enfin sourire le groupe. Apres une reprise de Neil Young et un dernier morceau ils nous laissent sur une impression de « peut mieux faire » même si la soirée a été agréable.

 

 

Repost 0
Published by Rudi et Lio - dans Concerts
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 22:49

La première partie du concert d’An Piérlé était assurée par un nouveau groupe : Adrian Bouldt. Delphine Bouhy, la charismatique chanteuse, a une voix très douce et très agréable à écouter. Leur musique est un rock qui se rapproche de Monsoon, tantôt calme, tantôt plus rythmée. Ils ont interprété 13 morceaux en une heure et ils seront prochainement au Botanique. A voir absolument !

 

 

Il est 21h10 quand An Pierlé et son groupe White Velvet montent sur scène. An est habillée d’une robe verte à fleurs blanches, porte des bottes brunes et a une pince en forme de fleur dans les cheveux. Elle s’installe sur son ballon et commence à pianoter Cold Winter. Elle chantera Tenderness, Medusa (chanson de son précédent album, Helium Sunset), How Does It Feel, Helium Sunset et Sorry.

 

Ensuite, elle nous souhaite une bonne année pour enchaîner Good Year. Avec Many Roads elle nous demande de s’assoire. Sur Mexico elle se balade le long de la scène, bouge et danse. Vient Jupiter, premier morceau de son dernier opus. Suivront Snakesong et Not The End. La fin du concert est proche. An nous lance avec son joli accent flamant « Qu’est-ce qui est chouette pour finir une soirée comme celle-ci ? Une chanson sur la mort !». Et avec un grand sourire elle chante Closing Time. Le groupe quitte la scène mais revient pour un premier rappel qui comprendra entre autre une reprise de Rita Mitsouko, C’est Comme Ca. Le public liégeois connaît et chante à tue-tête.

 

Pour la seconde fois, le groupe sort de scène et revient pour un troisième et dernier rappel avec Anytime You Leave. An ne pouvait pas finir le concert sans chanter l’incontournable Sing Song Sally. Elle commence au piano mais cède la place à son claviériste (Dominique Vantomme) pour attraper le micro et chanter. Tout le monde danse beaucoup sur ce tube et elle, elle se donne à encore plus à fond, joue du piano en duo avec le claviériste et nous sommes plus que conquis. Elle entamera la dernière chanson seule, sur son ballon, au piano, avant que « les garçons », comme elle les appelle, ne se retrouvent en cercle autour d’un micro pour fredonner et finir cette soirée.

 

Cette fois c’est la fin, le groupe salue le public et quitte la scène.

 

Pour ceux et celles qui n’auraient pas encore eu l’occasion de voir cette artiste en live, elle jouera entre autre le vendredi 11 mai à l’Eden à Chaleroi.
Repost 0
Published by Samanta - dans Concerts
commenter cet article
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 22:45

Minérale assure la première partie des Anglais de Razorlight. Ce jeune groupe belge m’avait pas mal impressionnée en 2004 à la Boutik Rock, mais ce lundi, ce n’était rien d’extraordinaire. Les morceaux sont longs, ennuyeux et heureusement, le concert est fini après une grosse demi heure.

21h00, Razorlight se met en place. Le groupe commence le concert avec « In The Morning », morceau qui ouvre le second album intitulé « Razorlight ». Johnny Borrell, le chanteur et guitariste, mets tout de suite le public dans l’ambiance. Trois chansons plus tard, il entame « Golden Touch », tube qui a fait connaître ces Anglais en 2003 avec leur album « Up All Night ». Comme à son habitude, Johnny Borrell retire son T-shirt et continue le reste du concert en pantalon blanc moulant. Le public chante (surtout sur « America »), bouge, saute et les adolescentes crient telles des groupies. Après près d’une heure de concert, Johnny & co quitte la scène pour revenir faire un rappel de quatre chansons. Ce jeune groupe anglophone (d’une moyenne d’âge est de 26 ans) a du talent, a la pêche et on espère les revoir le plus vite possible et pourquoi pas en festival cet été !

Repost 0
Published by Samanta - dans Concerts
commenter cet article
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 22:49

On dit que "les namurois sont lents..." et l'organisation de ce samedi confirme le dicton... 45 minutes de file... limitation des places en vente a 200 entrées. Vous faites la file sans savoir si vous pouvez rentrer... bon, finalement tout le monde a pu rentrer, mais pas de 10/10 aux organisateurs !


My little cheap dictaphone confirme mon sentiment d'il y a 2 semaines (à Ben Ahin), ils font de la bonne musique, ils jouent bien, leurs chansons sont bien faites, variées... c'est LE groupe wallon du moment ! J'ai fini par acheter leur album, ils méritent qu'on les soutienne, puis leur cd se laisse écouter, avec plusieurs magnifiques chansons.

 

Daan monte sur scène, je connais 2 singles qui me plaisent. J’arrive avec un bon pressentiment qui va vite fondre à la chaleur des spots. Ça va durer quatre chansons. J’en peux plus, je m'en vais... c'est hyper electro, on a l'impression que les musiciens font tapisserie, tout est sur ordinateur. Même la voix, j'ai cru qu'elle était sur bande et qu'il chantait dessus !



Je pense à Bertrand Burgalat en voyant Daan, ressemblance physique, même goût pour l'hyper-production, le 2nd degré... mais burgalat reste rock-pop, ici on a l'impression d'une musique typiquement flamande, c'est pas péjoratif ! ... c'est la flanders touch?? J’adhère pas du tout. Je sors boire quelques bières avec jerome (le sympathique batteur de my little cheap dictaphone) qui, comme moi, n'a pas tenu plus de 15 minutes...

 

Repost 0
Published by Lio - dans Concerts
commenter cet article
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 22:29

C'est presque une habitude maintenant pour les groupes français de faire leur première date de tournée dans un petit club bruxellois, histoire de roder le show et surtout de pas avoir de mauvais echos en cas de ratage ...



Superbus commence son concert avec une demi heure de retard devant un public dont la moyenne d'âge tourne autour de 16 ans. Ils semblent un peu coincés, stressés ... la proximité avec le public est très grande mais ca n'a pas l'air de les déranger ... Après quelques morceaux ils se détendent, plaisantent, s'amusent et prennent même plaisir à se laisser toucher par le public ... et ca n'est pourtant pas facile de s'extirper des mains de ces folles furieuses (le public est très largement féminin) du premier rang.



Musicalement, c'est du Superbus, une espèce de pop "bubbel-gum" fort sucrée ... qu'on aime ou pas, c'est entrainant, c'est festif ... mais c'est vite écoeurant !

Au final, une bonne heure de concert et un rappel, ca ne sera certainement pas le concert du siècle mais Superbus tire malgré tout son épingle du jeu grâce à leur bonne humeur et leur sympathie.

 

Repost 0
Published by Rudi - dans Concerts
commenter cet article

Articles Récents