Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 13:53

Luc Trullemans ne l'a pas dit, mais, vers 19h,  un violent orage a secoué Bruxelles et la périphérie, comme d'hab., cela engendra le chaos sur le ring, heureusement, le  Stoemp concert prévu au  Bonnefooi n'est pas annoncé avant 21h.

Au menu, un stoemp  sans saucisses, elle les laisse à d'autres, concocté par le chef  Marie Daulne, madame Zap Mama,: Milla Brune!

043.JPG

 21:10', le coin est surpeuplé, n'envisage pas de te commander un sirop au comptoir, il est inaccessible.

009.JPGUn peu plus tard, trois musiciens, pas des abrutis, prennent place en vitrine: Alexis Toutziarakis, alias Alexis Arakis, à la guitare ( Tootsie Arakis) - la jazzlady Lara Rosseel à la contrebasse ( De tabel van Mendelejev,  Pierre Vaiana, Eve Beuvens etc...) et Monsieur Patrick Dorcéan aux drums ( Marc Moulin, Zap Mama, Marc Lelangue, Bai Kamara Jr, 1060, Mo & Grazz..) , ils sont suivis par la petite Camille De Bruyne, ex Miss Camille devenue Milla Brune.

L'enfant fait le buzz!

La RTBF: ..Pétillante, avec son look acidulé 70's, Milla Brune affirme son style, dans la sobriété, la retenue, avec sa voix douce un brin nostalgique....

Ajoutons des collaborations avec Baloji, Guru's Jazzmatazz ou Zap Mama ( la tournée de 2010) + un EP ( 'The Other Woman')  louangé, les attentes étaient hautes!

031-copie-1.JPG

' Struggling', un nu-soul track chanté d'un timbre impeccable, harmonieux, maîtrisé, naturel ( non  les deux derniers qualificatifs ne se contredisent pas).

D'emblée ton esprit aspire à comparer avec les plus grandes, les plus belles: Erykah Badu, la référence ultime - Estelle - Indie.Arie - Janelle Monae et un soupçon de Des'Ree .

As my Nederlands niet uitstekend is, je continue in English, sourit-elle.

For an ex-boyfriend, ' You make me feel like nobody'.

Devait être sympa ce mec!

Une autre plage  pop/soul séduisante qu'elle habille de loops subtils, les musiciens, discrets, restent en background030.JPG mais effectuent un job admirable.

A tes côtés, sur un espace des plus réduits,  ça gigote ferme, heureusement t'as pu te dénicher un tabouret au comptoir, tu évites coups de coude ou attouchements sournois.

Les Beach Boys, vous connaissez?

Epatante version, gentiment swing, de ' God only knows' .

Il y a quelques années, j'ai malencontreusement renversé une fillette de 3 ans  qui a atterri sur le pare-brise de ma petite auto, plus de peur que de mal, mais l'incident m'a marquée, au lieu de fréquenter un psy, j'ai composé un titre devant me libérer du traumatisme, 'Precious'.

Une voix, une guitare sèche, secondée plus tard par la contrebasse,  un phrasé limpide: une ballade/ acte de contrition  sensible!

L'exquis et jazzy  'The other woman' sera paré d'un numéro de beatboxing savamment peaufiné.

La légèreté d'une bulle de savon voltigeant dans un azur opalescent.

Fabuleuse gymnastique vocale, mise en boucles, tous les atouts en main pour faire de  'Little Girl'  un hit lumineux!

033.JPG

046.JPG

Marie, on fait le boeuf?

 Je te fais un tapis cotonneux avec ma voix, tu t'y prélasses..

OK, un micro, please!

Une groovy  impro/jam, basée sur un morceau d'Erykah Badu, qui mettra le feu au bastringue.

Le Bonnefooi a délaissé Bruxelles pour échouer quelque part dans la Lenox Avenue à Harlem.

La dernière, 'Solitude' , une ballade à la Minnie Riperton/ Roberta Flack, bourrée d'effets electro opportuns.

044.JPG

Ovation mammouth, on veut un bis!

 

Vous êtes gentils, c'est notre premier gig avec la formation, nous sommes en rupture de stock!

Refais nous un truc déjà joué!

Ainsi soit-il!

Le précieux 'The other woman'

 

Milla Brune, a star is born!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 03:10

The original bass player with Rory Gallagher’s Taste, passed away on May 7 after a battle with cancer.... mentionne le webzine Ultimate Classic Rock.

 

tast_kart.jpg

Au tout début de Taste, de 1965 à 1968, le line-up se composait de Rory Gallagher (guitar), Norman Damery (drums) et  Eric Kitteringham (bass).

Un seul enregistrement , a studio session de 1967, released en 1974, ' Take it easy baby'.

Pour le premier LP officiel, ' Taste 69', Rory avait déjà trouvé d'autres collaborateurs: John Wilson (drums) et Richard McCracken (bass) .

 

 

Avant de s'associer avec le fantasque Rory, Norman et Eric faisaient partie des Axils, band ayant splitté en 1966.

Les biographes perdent ensuite toutes traces du bassiste qui s'est éteint à l'âge de 66 ans au Marymount Hospice à Cork City!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 13:15

Il soufflait un vent nouveau venu du Grand Nord, ce blizzard enfanta l'Islandaise Sóley (pronounced Soul-lee) et la Norvégienne Rebekka Karijord, affables libellules aux caractères diamétralement opposés, l'une est hésitante, l'autre self-confident.

 

Une Rotonde quasi pleine à 20:30', dat had ik niet verwacht, te confie  fotoman JP !

A vrai dire, toi non plus, à l'évidence toute la colonie nordique avait rendez-vous au Bota!

S-oLEY_-20130507_11064-.jpg

 Sóley

S-oLEY_-20130507_11067-.jpgalias l'institutrice doctorale,   Sóley Stefánsdóttir, voix- ze zézaye, loop  station - ze m'emberlificote- piano - guitare et the nicest band members ever: Jón Óskar Jónsson (drums)- Albert Finnbogason (keys and guitar).

L'ex -  Seabear ( Icelandic seven-piece indie-folk band from Reykjavík.) a sorti un EP et un full album ( 'We Sink' 2011), ce soir pas mal de nouveautés au menu, en commençant par 'Don't ever listen', un filet de voix sucré, quelques accords de guitare chétifs... romantic indie volatile.

Elle est sur le point d'entamer une seconde composition, au piano, lorsque la voix de stentor du caporal Moreauvasch tonne:... tout le monde debout, godv..., la petite se ressaisit  et attaque le minimaliste 'Fight them soft', puis 'The sun is going down II', bourrés de reverb sur la voix.

Ambiance prière du soir dans l'igloo!

Tout à coup, une lueur, ton cerveau atteint est parvenu à faire le rapprochement souhaité, Sóley n'est autre que Ushi, la spécialiste des fake interviews: même improbable accent asiatique, même look, tout ce qui suit  est donc une blague.

S-oLEY_-20130507_11021-.jpg

S-oLEY_-20130507_11103-.jpg

' Kill the clown' une comptine dramatique à la Emilie Simon, puis ' Wedding' aux climats éthérés.

La joliesse du propos est brisée par une certaine brusquerie et maladresse dans l'usage du matériel à loops, par contre ses propos de transition provoquent l'hilarité.

'Smashed birds', melodic indie aux lyrics terrifiants, heureusement, pas de représentant de Gaia dans l'assemblée.

Vous, les Bruxellois, vous êtes bien élevés, voici ' Pretty face', childlike vocals et petit piano, attention fragile!

Gentil et touchant, mais il faudra m'expliquer les débordements d'enthousiasme que déclenchent ces sucreries auprès du public présent, t'as probablement raté un chapitre.

Boîte à rythme, son d'orgue fastueux, 'And leave',  chouette dream pop dans la ligné de The xx.

La zozotte: zaime bruzelles, le zocolat et un peu moins la zupiler, voici notre dernier titre, l'optimiste et radiophonique 'I'll drown'.

 

... Just a little bit lonely.

Just a little bit sad.

I was feeling so empty.

Until you came back.

Until you came back.

Until you came back.

Oh Soley Soley

Soley Soley.....

027-copie-1.JPG(Michel)
Rebekka Karijord

REBECCA_KARIJORD_-20130507_11237-.jpg "Neophyte" (2003), "Good or goodbye" (2005),  "The noble art of letting go" (2009)et ' We become ourselves' ( 2012).

La madame,  born in Sandnessjøen, nord de la Norvège, montagnes et océan, vit désormais à Stockholm et tourne avec un trio de multi-instrumentistes pas balourds: from Sweden, Simon Stålhamre et Jacob Snavely, tous deux membres de Small Feet  + Anders Scherp.

Ce trio se pointe sur scène pour marteler à grand renfort de baguettes ce qui traîne dans le voisinage, éléments de batterie, ampli, bouteille ou carrément le plancher, telle Freyja, déesse nordique bien connue d'Harald et de ses copains, la belle apparaît vêtue d'une noble et majestueuse cape, chaussée d'escarpins scintillants, elle prend place derrière le piano électrique pour vocaliser sentencieusement, un chant, sens Cherokee du terme, impressionnant et profond, 'Prayer'.

Gorgeous and soulful vocals ( Adele c'est de la gnognotte, en comparaison) à te donner la chair de poule, la prêtresse a du coffre, c'est bien parti pour un trip aventureux.

Quatre voix, le gospel ' Save yourself' , elle a des tripes la Scandinave.

Halal?

Intestinales, connard, tu vois La Castafiore, ben, en comparaison c'est du mou, de l'insignifiant!

Un orgue thaumaturgique, solennel, voici le divinatoire ' Giant'.

Et toi, Rebekka, tu veux devenir hôtesse de l'air?

Je veux être un géant,  ...While my breath will cause a storm

 My voice will cause a riot

You will be astonished....

Bois, ton lait, mon enfant!

Frideborg, t'es sûre que c'est ma fille?

Je me débarrasse de la cape, j'en fais une tapisserie de Bruxelles, quelques vocalises hantées amorcent  le  mystérieux 'Bandages', suivi par la triste et captivante ballade, ' Wear it like a crown'.

REBECCA_KARIJORD_-20130507_11195-.jpg

REBECCA_KARIJORD_-20130507_11227-.jpg

Florence and the Machines, Ane Brun, Sinead O'Connor,  Kate Bush, Tori Amos, Sarah McLachlan etc... Miss Karijord, elle fait partie du club select des grandes chanteuse/ compositrices, de celles qui, à la fois, interpellent ton esprit et tes sens!

A la harpe, 'Paperboy', de délicieux relents Joanna Newsom combiné au psychédélisme nordique, attention chef-d'oeuvre!

Il n'y a qu'un titre poppy sur le dernier album, ' Multicolored Hummingbird', le voici !

Un peu de douceur et de légèreté après l'angoisse et la crainte!

Retour au darker side of the lady, le canon mystique, ' You make me real', à vous, Bruxelles, ...nothing's worth keeping  here but love...communion totale!

Grand, tonnerre d'applaudissements!

A la Lykke Li ' Your love' et '  Use my body while it’s still young', two dance tracks  irrésistibles:  percussions frénétiques, witchy Rebekka en transe!

Elle va terminer le set par une ballade inspirée par le coin où elle a grandi, steep black mountains, une mer sauvage, des milliers d'îlots, des eaux limpides, des colonies de macareux, ça ressemble pas à Bruxelles, listen to ' Ode To What Was Lost', une chilling ballad, commençant par quelques notes classiques au piano et un chant serein, qui explosera avec l'arrivée des guitares, percussions et voix mâles.

Public ravi.

004-copie-1.JPG                                                              (Michel)

Bis

Le tendre et poignant,  'Oh Brother, puis un nocturne, le titletrack de l'album précédent,  'The noble art of letting go', silence monacal dans la salle à l'écoute de cette dernière merveille!

 

 

 Bruxelles, breathless, quitte le théâtre pour rejoindre Rebekka au stand merchandizing.

 

Photos: JP DANIELS

 

 

Repost 0
Published by Michel - photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 18:23

Photo-reportage signé Fabienne Cresens!

942661_648536768493702_1886611252_n.jpg

Pour la clôture de la Fête de l'Iris 2013, le Grand Jojo et Mister Cover au programme, sous un beau soleil qui accentue la mine bronzée du grand Jojo et cache trop longtemps les iris des Mister Cover sous des lunettes protectrices.

Avec de bons musiciens souriants, Jules (le prénom de Jojo) heureux d'être de retour sur scène, est un dynamique senior de bientôt 77 ans. Il fait tanguer avec le Congo, chanter avec Gina, footballer avec le Mexique, danser du cancan français, parler de la soif du légionnaire... Cet ancien dessinateur de BD et disquaire, avec entrain, nous offre un univers loufoque, accompagné avec ferveur par le choeur du public de tout âge et de tout style…

945433_648536951827017_50457206_n.jpg

934808_648536905160355_266272859_n.jpg

945571_648537081827004_539455267_n.jpg

 

J'avoue que pour Mister Cover, je n'ai assisté qu'à un petit tiers du concert, la fatigue de huit heures de photographie en continu m'a fait quitter la place des Palais sur les genoux. J'ai quand même eu la force de me trémousser sur un morceau des Madness (à Bruxelles, au mois d'août) et de reprendre en choeur avec un public fort "danse" I love Rock and Roll.

268915_648743705139675_1144104013_n.jpg

Mister Cover est un groupe de reprises, de medley avec un large spectre concernant les années et les styles et qui  vous fera danser sur des morceaux des années 80.

942935_648743588473020_1244942676_n.jpg

601801_648743125139733_1822782265_n.jpg

 Ce 18 mai au Cover Festival à Seneffe. 

417845_648742538473125_1987348346_n.jpg

 

408505_648537348493644_1905972473_n.jpg

 

FABIENNE CRESENS

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 07:54

The Miami Herald -Cuba publie:

"César Portillo de la Luz, one of Cuba’s most celebrated composers, died Saturday in Havana, according to various press reports on the island. He was 90."

cesar-portillo-07-05-13.jpg

 

Celui qui est supposé avoir créé, dans les années 40,  la filín music, mélange de bolero/ cancion/ jazz-influenced romantic songs, deviendra un des compositeurs les plus prolifiques de la plus importante île des Caraïbes.

On lui doit des incontournables tels 'Contigo en la distancia' ou 'Tú mi delirio', titres repris par des stars: Caetano Veloso, Nat King Cole, Christina Aguilera, Plácido Domingo, Astrud Gilberto,

Omara Portuondo...la liste est longue!

Etienne Daho interprétera ' Tú mi delirio' sur le soundtrack de 'Au plus près du Paradis' de Tonie Marshall!

 

 

Le 4 mai  César Portillo de la Luz a quitté ce bas monde, il s'est éteint à La Havane, of an unspecified cause!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 06:17

A Night at the Museum!

T'as été au musée du cinéma?

Non, au Bota, le musée transformé en Grand Salon, ce soir Jamie N Commons et  Françoiz Breut.

022.JPG

 Françoiz Breut 

015.JPGTa dernière rencontre date d'octobre 2012.

Quoi de neuf, depuis?

La même équipe:  guitare, second vocals, Stéphane Daubersy - Patrick Clauwaert à la batterie - Antoine Rocca aux claviers et  Miss touche-à-tout, Catherine De Biasio, au trombone, à la clarinette, au sax, clarinette basse, petits blocs et voix.

Répertoire?

Cf. 2012 à 89%!

Diagnostic: charmant, désuet, soigné, sensuel, parfois théâtral!

Les musiciens derrière leurs instruments, Françoiz derrière les spectateurs, perchée sur un siège, une mélopée lycanthrope, carnation americana, 'Werewolf' .

 

027.JPG

004.JPG

The whispering chanteuse attaque le doux-amer  'Les jeunes pousses' , suivi de 'La femme sans histoire', mais pas insipide, méchante envolée surf de Mr Daubersy.

Tu connais l'histoire de l'auto-stoppeuse?

Elle est grivoise?

Grivoise? ... elle se nomme 'Marie-Lise', on a déjà émis les parallèles avec Jeanne Moreau, non?

C'est de qui ce road -movie?

Sais pas, Truffaut, peut-être!

'Si tu disais' , un jour interprété avec Calexico, puis une complainte, ' La certitude'.

..Une fois cependant, il me semble

J'ai eu le don d'ubiquité

Quand sur le point de te quitter

Je me suis vue partir ailleurs...

'Le don d'ubiquité', un tango blues indolent  sur fond Tarantino.

Destiné à la ville qui il y a 13 ans  m'a tendu les bras, '  Bruxelles bleuette'... tramways, pluie, pavés... en noir et blanc!

Préparez-vous au torticolis, derrière nous le duo Breut/ Daubersy entame un dialogue vocal, unplugged, le fragile ' La vie devant soi' avant de passer au cadencé 'Ultimo'.

Catherine et Françoiz en duo ' La Bambola', là où Dalida croise Vanessa Paradis, délicieusement rétro!

Un petit twist au ralenti?

'L'origine du monde'.

A quoi tu penses?

A Courbet!

Pour le docteur Barnard, ' La chirurgie des sentiments'.

C'était calme, te souffle un voisin venu de la côte, on aurait pu entendre un battement d'aile de papillon... des poètes, ces gens du Nord!

 


Jamie N Commons

 

098.JPG

 

Un jeune gars de Bristol ( UK), ayant débarqué  tout gosse à Chicago , deux EP's dans l'escarcelle, 'The Baron' et 'Rumble And Sway', mais déjà une renommée sans cesse croissante dans le modern blues rock circuit, le gamin, nourri au biberon Allman Bros Band, est doté d'un timbre pas commun, a bruised baritone, style Eric Burdon, Mark Lanegan, Joe Cocker...un autre Jamie ( Carson) le décrit ainsi: a voice filthier than a festival toilet... on ajoutera aux environs de minuit, tu peux sentir les relents de gerbe à 150 mètres!

21h25, musique introductive, Alberta Cross, histoire de te mettre dans le bain.

Cinq minutes plus tard, un cowboy, au menton lisse, affublé de raybans , s'avance vers le micro, solo ' Lead me home', titre figurant au soundtrack de The Walking Dead, qui a contribué à l'intérêt que porte le public à ce fringant gaillard.

Le band ( fabuleux) en piste, The Blues Pirates: le superdoué  Ben Markham (Guitar/ Harmonica, joue avec Bleed The Man ou Whiskey Piss ), Gus Collins (Keys), James Dee (Bass), Tobias Humble (Drums - joue aussi avec James McCartney ).

076.JPG

068.JPG

This place is very strange, you're all sitting around me, sourit-il avant d'ébaucher 'The Preacher', un gospel/murder ballad effroyable, décoré de solides flambées de guitare.

071.JPG L'orageux, ' Worth Your While' sonne comme du Humble Pie.

'Nina' , sombre, hanté, hypnotique, direction le Sud dépravé, pourri jusqu'à la moelle.

T'y entends les Black Crowes mais du aussi Ray Charles bien moite, et si tu veux un film pour te mettre dans l'ambiance, essaye 'The Hot Spot'.

Le gars joue sans playlist, tu travailles à l'aveuglette, d'autant plus qu'il balance quelques nouveautés, next one has  a serious  hint of bluesy New Orleans.

Toujours aussi surpris par le lieu, this is like playing in a cosy living-room,  il décide de jouer la ballade 'Caroline', introduite par un clavier superbe, digne de Benmont Tench.

Tobias enchaîne sur un Southern rock bien spongieux avant d'entendre le futur tube ' Rumble and sway', sonnant r'n'b,  Animals touch,  époque Burdon, of course!

Next one is new, on l'a achevée il y 50', dans les vestiaires, the song has some lyrics and chords, sing along if you think you know it...

Comédien!

Un gospel/tango blues à faire pleurer Tom Waits, Dr John et Lange Jojo.

Bon assez ri, on est très complaisant ce soir, pas normal ça, retour au turbin sans rechigner , a handclapping one, suivie par une reprise aussi surprenante que brillante, ' Wish you were here' du Pink Floyd.

Say yes if you want another cover...

YES!

You asked for it, Allman Bros, 'Whipping post'!

Merci, Bruxelles, ravi d'être ici, top of the bill qui plus est, une dernière with some negro spiritual feel pour finir la messe: 'Wash me in the water'.

053.JPG

 

Bis

Un spooky gospel  et 'Have a little faith' de John Hiatt.

 

Jamie N Commons, indubitablement one of the most promising  young singer-songwriters in 2013! 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 00:50

La carrière musicale de Greg Quill débute à Sydney dans les glorieuses sixties, il parcourt les folk clubs jouxtant l'unif de la most populous city in Australia, tout en poursuivant des études d'

English Language and Literature.

greg_quill_ironbark.preview-small.jpg

Il enseignera pendant un bref laps de temps avant de travailler pour un hebdo musical, sans abandonner la musique.

 Il écume les bars du coin et obtient un contrat discographique, le single "Fleetwood Plain"et l'album du même nom reçoivent bonne presse.

Il monte le groupe  Country Radio, influencé par les Byrds, Bob Dylan ou le  Band, deux albums et des tournées avec e.a. Creedence Clearwater Revival!

 

 

 1974, Quill solo: The Outlaw's Reply, puis il émigre vers Toronto, toujours journaliste, il est publié par différents magazines.

Un nouveau projet voit le jour, Hot Knives, qui deviendra Southern Cross, one single, "Been So Long" / "I Wonder Why" chez Warner, puis le split.

Quill reprend la route seul et enregistre  "Correspondence".

Une période de silence, il écrit la biographie de Michael Jackson ou des Stones et, en 1999, revient à ses premières amours, la musique, avec  Kerryn Tolhurst il sort le CD So Rudely Interrupted.

Désormais il fait partie de la scène roots canadienne.

On le retrouve dans le collectif  Greg Quill &  Usual Suspects ( (Anne Lindsay, fiddle / Mitchell Lewis, guitar /Bucky Berger, drums /Dennis Pinhorn, bass).

En 2009, il regagne l'Australie  pour rejouer avec d'anciens collègues, tout récemment il faisait partie du combo Ironbark.

L'artiste s'est éteint à Hamilton, Ontario, le 5 mai, victime d'une mauvaise pneumonie, il avait 66 ans!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 18:35

Photo-reportage signé Fabienne Cresens!

935289_648078961872816_2089935582_n.jpg

Deux groupes belges,The Annarbor et Hooverphonic sont au programme de la Fête de l'Iris  ce samedi 4 mai 2013. Soleil et vent glacial s'installent place des Palais à Bruxelles.

264413_647818508565528_54005426_n.jpg

Entre l'Ancienne Belgique (en première partie de Puggy) et les Francofolies de Spa (le 20 juillet),

 The Annarbor réchauffe l'atmosphère avec les morceaux de leur nouvel album Fireworks. Mélodies chatoyantes et entraînantes sont aux rendez-vous ainsi qu'une belle complicité dans le groupe.

 

264401_647818635232182_227035699_n.jpg

 

428497_647818268565552_13570064_n.jpg

198943_647818361898876_659598585_n.jpg

Costumes, cravates noires et robe irisée pour une soirée frisquette,  Hooverphonic est en version with orchestra (des cordes à souhaits).

9906_648076201873092_435266579_n.jpg

Noémie la chanteuse glamour, occupe d'une façon magistrale la scène par son talent et tisse avec  les nombreux musiciens une toile de grande qualité.

Le contact bilingue avec le public est chaleureux et drôle. Les violonistes nous régalent même avec une petite partie de jambes en l'air, French cancan version assise.

253315_648079061872806_1893858446_n.jpg

941004_648080165206029_741260457_n.jpg

Un concert d'une immense classe et un rêve à photographier….   

309950_648080738539305_1487072183_n.jpg

 

316391_648079948539384_1121733305_n.jpg

 

FABIENNE CRESENS

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 06:25

095.JPG

Alors qu'une foule se dirige vers la Place des Palais pour le concert d'Hooverphonic ( Fête de l'Iris) tu optes pour les  Nuits et deux groupes de chez Crammed : SKIP&DIE  et Yasmine Hamdan: rock, latino, afro, kuduro, hip hop, electro, trip hop, arabic, electronic, le Bota annonçait la couleur.. .exsudation excessive garantie, Axe va avoir du boulot!

017-copie-2.JPG

 Yasmine Hamdan ( Liban)

024.JPGMadame Elia Suleiman , chanteuse et actrice ( 'Only Lovers Left Alive' de Jarmusch devrait se voir à Cannes 2013), considérée comme une icône de l' Arabic underground music vient de sortir un second album sous son nom, 'Ya Nass', une version remaniée pour une distribution internationale de  'Yasmine Hamdan' (Kwaidan Records, 2012).

Avant cela, la séduisante Libanaise  faisait partie du band electro  Soapskills,  en 2009, lors de son installation à Paris, elle collabore avec Mirwais pour le projet Y.A.S.

' Ya Nass' est produit par Marc Collin ( Nouvelle Vague), Marc sera présent, claviers et programmation, aux côtés de Yasmine sur la scène bruxelloise.

Pour compléter la formation, le batteur Sébastien Brun et l'affriolante et très court jupée (  some wet dreams), Liset Alea ( Nouvelle Vague) aux choeurs, à la guitare, basse et percussions.

048-copie-2.JPG

Une intro auguste, aux claviers, engage une languide et enivrante mélopée murmurée d'une voix sombre, tous les regards sont fixés sur la gestuelle dramatique de l'exquise dame, un voisin captivé ne parvient à détacher les yeux de l'ombilic qu'une tenue en cuir coquine offre à ses prunelles de voyeur occasionnel.

Un chant guttural, une mélodie de là-bas, hommage à sa ville, ' Beirut', based on a Lebanese song from the 1940s, sensualité à fleur de peau.

040-copie-1.JPG

043.JPG

Un drumming lourd introduit l'hypnotique 'Deny'  , reverb sur la voix, percussions mixant batterie normale, tabla, colifichets secoués, et cette voix qui semble te caresser, Bruxelles is under her spell.

031-copie-1.JPGUn xylophone discret, une guitare Lynchéenne, un fond electro subtil, voici 'Shouei', un trip hop oriental.

Beyrouth, Mecque libertine , la ville du péché: une image d'Epinal à laquelle on songe en entendant l'envoûtant 'Irss', il ne manquait que Narimane ou Farah pour agrémenter la plage d'une danse orientale passionnée.

La femme fatale poursuit en maniant une paire de sagattes, 'Nediya', insensiblement le tempo s'active pour virer trance.

Superbe jeu de basse et drumming souverain.

Un titre romantique clame-t-elle, ' La Mouch', pas l'insecte chanté par Polnareff, cette mélodie mélancolique parle d'amour de jeunesse.

Sur fond sirocco, la complainte' Ya Nass'.

Miss Hamdan ignore superbement le signe de l'organisation, c'est fini, stop, pour envoyer un wild dancetrack digne de Transglobal Undergroun, 'Samar'.

Un mariage osé mais réussi d' Arab tradition and European experimentation!

 

065.JPG

Skip & Die

067.JPGClaque magistrale en pleine poire en novembre au Trix, à Anvers.

Le combo néerlandais/sud-africain allait-il produire le même effet sur tes cellules nerveuses maintenant  que l'effet de surprise a été digéré?

Réponse affirmative, ce fut pire, toute l'Orangerie transformée en wild rave party , Cata.Pirata: vocals ,   Gino Bombrini: percussion / guitar,   Rene Kuhlmann: guitar / electronica, Nique Quentin :guitar /percussion , Daniel Rose:  string instruments (sitar/guitar/sas) ont fait fort, très fort!

Rien ne laissait présager la démence totale, lorsque à 21:15', Daniel caresse un sitar sur coulis discret de percussions.

 En catimini, la diva, Aimée Dahms, aka Cata.Pirata, rapplique, élancée, des semelles compensées la faisant grimper à 192 cm, une veste/pull bariolée, des collants, bref un mannequin devant lequel les créations du vieux-beau, Karl le Schnock, passent pour de la marchandise de chez C& A, elle entame ' Jungle Riot', et c'est bien de riot qu'il s'agit.

A tes côtés, les gamines s'agitent, frétillent, se tortillent, bondissent, ondoient,  ruent telles des juments en rut, s'escagassent et suent à grosses gouttes.

Ce n'est qu'un début, mes frères!

079.JPG

097.JPG

Le tribal 'La Cumbia Dictatura' emmène les guerriers Jivaros sur le sentier de l'insurrection, ça va chier.

D'un porte-voix la grande prêtresse incite les valeureux combattants à y mettre de l'ardeur.

103.JPGPetit à petit, la déesse se débarrasse de ses oripeaux, exit le chandail.

Une messe noire,  'Killing Aid' , les Zoulous se pointent!

Our first single, ' Love Jihad', une séance de gym tonic  audacieuse, la femme-caoutchouc chaloupe, tangue, dodeline, se colle aux premiers rangs, avant de bondir comme un springbok ayant aperçu un guépard.

Arlette, en soutif, gesticule sauvage,  le gars derrière elle a droit à un coup de coude mal placé, il aura dur à satisfaire le contrôle anti-dopage!

'Macacos Sujos', échevelé !

Un blanc, Bruxelles, ça va ou quoi?

Yeah!

C'est reparti à du 250km/h, un zoulou blanc refile un coup de panard vicieux à un pot de chambre qui traînait sur la scène, avant de tabasser fûts et cymbales, ' Get your braai on', du hip hop sauce Bloemfontein, elle pique!

De furieuses vagues secouent l'Orangerie, on craint un tsunami!

Cata en top vert, ' Muti Murder', elle fait passer Madonna et Lady Gaga pour de vieilles guenons lubriques.

Petit instant de répit, a song for the ladies, ' Senorita'.

 Daniel au sas: c'est joli,  Miss Pirata danse sensuellement  pour le calife qui fume son narguilé, pépère!

Que pasa, un masqué débarque avec une sirène, branle-bas de combat, des Vergeltungswaffe 2 survolent la capitale, Pirata dans le public, la fusée va décoller, un vacarme infernal, un brave voisin de chez Hollande voyant que tes pavillons ne sont pas protégés y glisse un index.

Fin de l'alerte la danse reprend avant le baisser de rideau, définitif, la fête est finie!

Mamma Mia!

148.JPG

Tu ne verra pas La Chiva Gantiva, t'es lessivé!

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 21:37

 The Skatalites!

Derniers décès: 2011, le drummer/membre fondateur, Lloyd Knibb!

2012, le bassiste Lloyd Brevett.

Le 3 mai 2013, le saxophoniste Cedric Brooks!

La liste de trépassés est longue...le ska/rocksteady band le plus célèbre de Kingston est décimé , plus d'une dizaine de défections définitives!

220px-The_Skatalites_in_Uruguay.jpg

  Brooks got his training as a musician at the Alpha Boys School in Kingston.

Dans les sixties, il fait partie des  Vagabonds and the Granville Williams Band, puis il s'associe avec le trompettiste David Madden, un hit majeur: 'Money Maker' .

 

 

Cedric Im Brooks devient studio musician pour le Brentford Road studio et sort quelques singles.

Les années 70 le voient s'acoquiner avec le batteur Count Ossie, ils forment le  Mystic Revelation of Rastafari, trois albums.

Un nouveau band en 1974, The Divine Light, connu plus tard sous l'appellation The Light of Saba, quelques microsillons!

 

 

Nouvelle escapade solitaire,  Im Flash Forward et United Africa.

Ensuite il reprend ses activités de musicien de studio et participe au projet "Zimbobway's King Kingston Orchestra", un groupe de ska comptant une vingtaine de membres.

C'est en 1999, après la mort de Rolando Alphonso qu'il rejoint les Skatalites.

On entend son sax sur quelques albums!

Il s'est éteint suite à 'un arrêt cardiaque au New York Hospital, dans le Queens, une de ses soeurs remarque que Cedric was unable to speak for the last three years, il vivait dans un état comateux.

Cedric Brooks avait 70 ans!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article

Articles Récents