Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 18:23

Photo-reportage signé Fabienne Cresens!

942661_648536768493702_1886611252_n.jpg

Pour la clôture de la Fête de l'Iris 2013, le Grand Jojo et Mister Cover au programme, sous un beau soleil qui accentue la mine bronzée du grand Jojo et cache trop longtemps les iris des Mister Cover sous des lunettes protectrices.

Avec de bons musiciens souriants, Jules (le prénom de Jojo) heureux d'être de retour sur scène, est un dynamique senior de bientôt 77 ans. Il fait tanguer avec le Congo, chanter avec Gina, footballer avec le Mexique, danser du cancan français, parler de la soif du légionnaire... Cet ancien dessinateur de BD et disquaire, avec entrain, nous offre un univers loufoque, accompagné avec ferveur par le choeur du public de tout âge et de tout style…

945433_648536951827017_50457206_n.jpg

934808_648536905160355_266272859_n.jpg

945571_648537081827004_539455267_n.jpg

 

J'avoue que pour Mister Cover, je n'ai assisté qu'à un petit tiers du concert, la fatigue de huit heures de photographie en continu m'a fait quitter la place des Palais sur les genoux. J'ai quand même eu la force de me trémousser sur un morceau des Madness (à Bruxelles, au mois d'août) et de reprendre en choeur avec un public fort "danse" I love Rock and Roll.

268915_648743705139675_1144104013_n.jpg

Mister Cover est un groupe de reprises, de medley avec un large spectre concernant les années et les styles et qui  vous fera danser sur des morceaux des années 80.

942935_648743588473020_1244942676_n.jpg

601801_648743125139733_1822782265_n.jpg

 Ce 18 mai au Cover Festival à Seneffe. 

417845_648742538473125_1987348346_n.jpg

 

408505_648537348493644_1905972473_n.jpg

 

FABIENNE CRESENS

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 07:54

The Miami Herald -Cuba publie:

"César Portillo de la Luz, one of Cuba’s most celebrated composers, died Saturday in Havana, according to various press reports on the island. He was 90."

cesar-portillo-07-05-13.jpg

 

Celui qui est supposé avoir créé, dans les années 40,  la filín music, mélange de bolero/ cancion/ jazz-influenced romantic songs, deviendra un des compositeurs les plus prolifiques de la plus importante île des Caraïbes.

On lui doit des incontournables tels 'Contigo en la distancia' ou 'Tú mi delirio', titres repris par des stars: Caetano Veloso, Nat King Cole, Christina Aguilera, Plácido Domingo, Astrud Gilberto,

Omara Portuondo...la liste est longue!

Etienne Daho interprétera ' Tú mi delirio' sur le soundtrack de 'Au plus près du Paradis' de Tonie Marshall!

 

 

Le 4 mai  César Portillo de la Luz a quitté ce bas monde, il s'est éteint à La Havane, of an unspecified cause!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 06:17

A Night at the Museum!

T'as été au musée du cinéma?

Non, au Bota, le musée transformé en Grand Salon, ce soir Jamie N Commons et  Françoiz Breut.

022.JPG

 Françoiz Breut 

015.JPGTa dernière rencontre date d'octobre 2012.

Quoi de neuf, depuis?

La même équipe:  guitare, second vocals, Stéphane Daubersy - Patrick Clauwaert à la batterie - Antoine Rocca aux claviers et  Miss touche-à-tout, Catherine De Biasio, au trombone, à la clarinette, au sax, clarinette basse, petits blocs et voix.

Répertoire?

Cf. 2012 à 89%!

Diagnostic: charmant, désuet, soigné, sensuel, parfois théâtral!

Les musiciens derrière leurs instruments, Françoiz derrière les spectateurs, perchée sur un siège, une mélopée lycanthrope, carnation americana, 'Werewolf' .

 

027.JPG

004.JPG

The whispering chanteuse attaque le doux-amer  'Les jeunes pousses' , suivi de 'La femme sans histoire', mais pas insipide, méchante envolée surf de Mr Daubersy.

Tu connais l'histoire de l'auto-stoppeuse?

Elle est grivoise?

Grivoise? ... elle se nomme 'Marie-Lise', on a déjà émis les parallèles avec Jeanne Moreau, non?

C'est de qui ce road -movie?

Sais pas, Truffaut, peut-être!

'Si tu disais' , un jour interprété avec Calexico, puis une complainte, ' La certitude'.

..Une fois cependant, il me semble

J'ai eu le don d'ubiquité

Quand sur le point de te quitter

Je me suis vue partir ailleurs...

'Le don d'ubiquité', un tango blues indolent  sur fond Tarantino.

Destiné à la ville qui il y a 13 ans  m'a tendu les bras, '  Bruxelles bleuette'... tramways, pluie, pavés... en noir et blanc!

Préparez-vous au torticolis, derrière nous le duo Breut/ Daubersy entame un dialogue vocal, unplugged, le fragile ' La vie devant soi' avant de passer au cadencé 'Ultimo'.

Catherine et Françoiz en duo ' La Bambola', là où Dalida croise Vanessa Paradis, délicieusement rétro!

Un petit twist au ralenti?

'L'origine du monde'.

A quoi tu penses?

A Courbet!

Pour le docteur Barnard, ' La chirurgie des sentiments'.

C'était calme, te souffle un voisin venu de la côte, on aurait pu entendre un battement d'aile de papillon... des poètes, ces gens du Nord!

 


Jamie N Commons

 

098.JPG

 

Un jeune gars de Bristol ( UK), ayant débarqué  tout gosse à Chicago , deux EP's dans l'escarcelle, 'The Baron' et 'Rumble And Sway', mais déjà une renommée sans cesse croissante dans le modern blues rock circuit, le gamin, nourri au biberon Allman Bros Band, est doté d'un timbre pas commun, a bruised baritone, style Eric Burdon, Mark Lanegan, Joe Cocker...un autre Jamie ( Carson) le décrit ainsi: a voice filthier than a festival toilet... on ajoutera aux environs de minuit, tu peux sentir les relents de gerbe à 150 mètres!

21h25, musique introductive, Alberta Cross, histoire de te mettre dans le bain.

Cinq minutes plus tard, un cowboy, au menton lisse, affublé de raybans , s'avance vers le micro, solo ' Lead me home', titre figurant au soundtrack de The Walking Dead, qui a contribué à l'intérêt que porte le public à ce fringant gaillard.

Le band ( fabuleux) en piste, The Blues Pirates: le superdoué  Ben Markham (Guitar/ Harmonica, joue avec Bleed The Man ou Whiskey Piss ), Gus Collins (Keys), James Dee (Bass), Tobias Humble (Drums - joue aussi avec James McCartney ).

076.JPG

068.JPG

This place is very strange, you're all sitting around me, sourit-il avant d'ébaucher 'The Preacher', un gospel/murder ballad effroyable, décoré de solides flambées de guitare.

071.JPG L'orageux, ' Worth Your While' sonne comme du Humble Pie.

'Nina' , sombre, hanté, hypnotique, direction le Sud dépravé, pourri jusqu'à la moelle.

T'y entends les Black Crowes mais du aussi Ray Charles bien moite, et si tu veux un film pour te mettre dans l'ambiance, essaye 'The Hot Spot'.

Le gars joue sans playlist, tu travailles à l'aveuglette, d'autant plus qu'il balance quelques nouveautés, next one has  a serious  hint of bluesy New Orleans.

Toujours aussi surpris par le lieu, this is like playing in a cosy living-room,  il décide de jouer la ballade 'Caroline', introduite par un clavier superbe, digne de Benmont Tench.

Tobias enchaîne sur un Southern rock bien spongieux avant d'entendre le futur tube ' Rumble and sway', sonnant r'n'b,  Animals touch,  époque Burdon, of course!

Next one is new, on l'a achevée il y 50', dans les vestiaires, the song has some lyrics and chords, sing along if you think you know it...

Comédien!

Un gospel/tango blues à faire pleurer Tom Waits, Dr John et Lange Jojo.

Bon assez ri, on est très complaisant ce soir, pas normal ça, retour au turbin sans rechigner , a handclapping one, suivie par une reprise aussi surprenante que brillante, ' Wish you were here' du Pink Floyd.

Say yes if you want another cover...

YES!

You asked for it, Allman Bros, 'Whipping post'!

Merci, Bruxelles, ravi d'être ici, top of the bill qui plus est, une dernière with some negro spiritual feel pour finir la messe: 'Wash me in the water'.

053.JPG

 

Bis

Un spooky gospel  et 'Have a little faith' de John Hiatt.

 

Jamie N Commons, indubitablement one of the most promising  young singer-songwriters in 2013! 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 00:50

La carrière musicale de Greg Quill débute à Sydney dans les glorieuses sixties, il parcourt les folk clubs jouxtant l'unif de la most populous city in Australia, tout en poursuivant des études d'

English Language and Literature.

greg_quill_ironbark.preview-small.jpg

Il enseignera pendant un bref laps de temps avant de travailler pour un hebdo musical, sans abandonner la musique.

 Il écume les bars du coin et obtient un contrat discographique, le single "Fleetwood Plain"et l'album du même nom reçoivent bonne presse.

Il monte le groupe  Country Radio, influencé par les Byrds, Bob Dylan ou le  Band, deux albums et des tournées avec e.a. Creedence Clearwater Revival!

 

 

 1974, Quill solo: The Outlaw's Reply, puis il émigre vers Toronto, toujours journaliste, il est publié par différents magazines.

Un nouveau projet voit le jour, Hot Knives, qui deviendra Southern Cross, one single, "Been So Long" / "I Wonder Why" chez Warner, puis le split.

Quill reprend la route seul et enregistre  "Correspondence".

Une période de silence, il écrit la biographie de Michael Jackson ou des Stones et, en 1999, revient à ses premières amours, la musique, avec  Kerryn Tolhurst il sort le CD So Rudely Interrupted.

Désormais il fait partie de la scène roots canadienne.

On le retrouve dans le collectif  Greg Quill &  Usual Suspects ( (Anne Lindsay, fiddle / Mitchell Lewis, guitar /Bucky Berger, drums /Dennis Pinhorn, bass).

En 2009, il regagne l'Australie  pour rejouer avec d'anciens collègues, tout récemment il faisait partie du combo Ironbark.

L'artiste s'est éteint à Hamilton, Ontario, le 5 mai, victime d'une mauvaise pneumonie, il avait 66 ans!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 18:35

Photo-reportage signé Fabienne Cresens!

935289_648078961872816_2089935582_n.jpg

Deux groupes belges,The Annarbor et Hooverphonic sont au programme de la Fête de l'Iris  ce samedi 4 mai 2013. Soleil et vent glacial s'installent place des Palais à Bruxelles.

264413_647818508565528_54005426_n.jpg

Entre l'Ancienne Belgique (en première partie de Puggy) et les Francofolies de Spa (le 20 juillet),

 The Annarbor réchauffe l'atmosphère avec les morceaux de leur nouvel album Fireworks. Mélodies chatoyantes et entraînantes sont aux rendez-vous ainsi qu'une belle complicité dans le groupe.

 

264401_647818635232182_227035699_n.jpg

 

428497_647818268565552_13570064_n.jpg

198943_647818361898876_659598585_n.jpg

Costumes, cravates noires et robe irisée pour une soirée frisquette,  Hooverphonic est en version with orchestra (des cordes à souhaits).

9906_648076201873092_435266579_n.jpg

Noémie la chanteuse glamour, occupe d'une façon magistrale la scène par son talent et tisse avec  les nombreux musiciens une toile de grande qualité.

Le contact bilingue avec le public est chaleureux et drôle. Les violonistes nous régalent même avec une petite partie de jambes en l'air, French cancan version assise.

253315_648079061872806_1893858446_n.jpg

941004_648080165206029_741260457_n.jpg

Un concert d'une immense classe et un rêve à photographier….   

309950_648080738539305_1487072183_n.jpg

 

316391_648079948539384_1121733305_n.jpg

 

FABIENNE CRESENS

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 06:25

095.JPG

Alors qu'une foule se dirige vers la Place des Palais pour le concert d'Hooverphonic ( Fête de l'Iris) tu optes pour les  Nuits et deux groupes de chez Crammed : SKIP&DIE  et Yasmine Hamdan: rock, latino, afro, kuduro, hip hop, electro, trip hop, arabic, electronic, le Bota annonçait la couleur.. .exsudation excessive garantie, Axe va avoir du boulot!

017-copie-2.JPG

 Yasmine Hamdan ( Liban)

024.JPGMadame Elia Suleiman , chanteuse et actrice ( 'Only Lovers Left Alive' de Jarmusch devrait se voir à Cannes 2013), considérée comme une icône de l' Arabic underground music vient de sortir un second album sous son nom, 'Ya Nass', une version remaniée pour une distribution internationale de  'Yasmine Hamdan' (Kwaidan Records, 2012).

Avant cela, la séduisante Libanaise  faisait partie du band electro  Soapskills,  en 2009, lors de son installation à Paris, elle collabore avec Mirwais pour le projet Y.A.S.

' Ya Nass' est produit par Marc Collin ( Nouvelle Vague), Marc sera présent, claviers et programmation, aux côtés de Yasmine sur la scène bruxelloise.

Pour compléter la formation, le batteur Sébastien Brun et l'affriolante et très court jupée (  some wet dreams), Liset Alea ( Nouvelle Vague) aux choeurs, à la guitare, basse et percussions.

048-copie-2.JPG

Une intro auguste, aux claviers, engage une languide et enivrante mélopée murmurée d'une voix sombre, tous les regards sont fixés sur la gestuelle dramatique de l'exquise dame, un voisin captivé ne parvient à détacher les yeux de l'ombilic qu'une tenue en cuir coquine offre à ses prunelles de voyeur occasionnel.

Un chant guttural, une mélodie de là-bas, hommage à sa ville, ' Beirut', based on a Lebanese song from the 1940s, sensualité à fleur de peau.

040-copie-1.JPG

043.JPG

Un drumming lourd introduit l'hypnotique 'Deny'  , reverb sur la voix, percussions mixant batterie normale, tabla, colifichets secoués, et cette voix qui semble te caresser, Bruxelles is under her spell.

031-copie-1.JPGUn xylophone discret, une guitare Lynchéenne, un fond electro subtil, voici 'Shouei', un trip hop oriental.

Beyrouth, Mecque libertine , la ville du péché: une image d'Epinal à laquelle on songe en entendant l'envoûtant 'Irss', il ne manquait que Narimane ou Farah pour agrémenter la plage d'une danse orientale passionnée.

La femme fatale poursuit en maniant une paire de sagattes, 'Nediya', insensiblement le tempo s'active pour virer trance.

Superbe jeu de basse et drumming souverain.

Un titre romantique clame-t-elle, ' La Mouch', pas l'insecte chanté par Polnareff, cette mélodie mélancolique parle d'amour de jeunesse.

Sur fond sirocco, la complainte' Ya Nass'.

Miss Hamdan ignore superbement le signe de l'organisation, c'est fini, stop, pour envoyer un wild dancetrack digne de Transglobal Undergroun, 'Samar'.

Un mariage osé mais réussi d' Arab tradition and European experimentation!

 

065.JPG

Skip & Die

067.JPGClaque magistrale en pleine poire en novembre au Trix, à Anvers.

Le combo néerlandais/sud-africain allait-il produire le même effet sur tes cellules nerveuses maintenant  que l'effet de surprise a été digéré?

Réponse affirmative, ce fut pire, toute l'Orangerie transformée en wild rave party , Cata.Pirata: vocals ,   Gino Bombrini: percussion / guitar,   Rene Kuhlmann: guitar / electronica, Nique Quentin :guitar /percussion , Daniel Rose:  string instruments (sitar/guitar/sas) ont fait fort, très fort!

Rien ne laissait présager la démence totale, lorsque à 21:15', Daniel caresse un sitar sur coulis discret de percussions.

 En catimini, la diva, Aimée Dahms, aka Cata.Pirata, rapplique, élancée, des semelles compensées la faisant grimper à 192 cm, une veste/pull bariolée, des collants, bref un mannequin devant lequel les créations du vieux-beau, Karl le Schnock, passent pour de la marchandise de chez C& A, elle entame ' Jungle Riot', et c'est bien de riot qu'il s'agit.

A tes côtés, les gamines s'agitent, frétillent, se tortillent, bondissent, ondoient,  ruent telles des juments en rut, s'escagassent et suent à grosses gouttes.

Ce n'est qu'un début, mes frères!

079.JPG

097.JPG

Le tribal 'La Cumbia Dictatura' emmène les guerriers Jivaros sur le sentier de l'insurrection, ça va chier.

D'un porte-voix la grande prêtresse incite les valeureux combattants à y mettre de l'ardeur.

103.JPGPetit à petit, la déesse se débarrasse de ses oripeaux, exit le chandail.

Une messe noire,  'Killing Aid' , les Zoulous se pointent!

Our first single, ' Love Jihad', une séance de gym tonic  audacieuse, la femme-caoutchouc chaloupe, tangue, dodeline, se colle aux premiers rangs, avant de bondir comme un springbok ayant aperçu un guépard.

Arlette, en soutif, gesticule sauvage,  le gars derrière elle a droit à un coup de coude mal placé, il aura dur à satisfaire le contrôle anti-dopage!

'Macacos Sujos', échevelé !

Un blanc, Bruxelles, ça va ou quoi?

Yeah!

C'est reparti à du 250km/h, un zoulou blanc refile un coup de panard vicieux à un pot de chambre qui traînait sur la scène, avant de tabasser fûts et cymbales, ' Get your braai on', du hip hop sauce Bloemfontein, elle pique!

De furieuses vagues secouent l'Orangerie, on craint un tsunami!

Cata en top vert, ' Muti Murder', elle fait passer Madonna et Lady Gaga pour de vieilles guenons lubriques.

Petit instant de répit, a song for the ladies, ' Senorita'.

 Daniel au sas: c'est joli,  Miss Pirata danse sensuellement  pour le calife qui fume son narguilé, pépère!

Que pasa, un masqué débarque avec une sirène, branle-bas de combat, des Vergeltungswaffe 2 survolent la capitale, Pirata dans le public, la fusée va décoller, un vacarme infernal, un brave voisin de chez Hollande voyant que tes pavillons ne sont pas protégés y glisse un index.

Fin de l'alerte la danse reprend avant le baisser de rideau, définitif, la fête est finie!

Mamma Mia!

148.JPG

Tu ne verra pas La Chiva Gantiva, t'es lessivé!

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 21:37

 The Skatalites!

Derniers décès: 2011, le drummer/membre fondateur, Lloyd Knibb!

2012, le bassiste Lloyd Brevett.

Le 3 mai 2013, le saxophoniste Cedric Brooks!

La liste de trépassés est longue...le ska/rocksteady band le plus célèbre de Kingston est décimé , plus d'une dizaine de défections définitives!

220px-The_Skatalites_in_Uruguay.jpg

  Brooks got his training as a musician at the Alpha Boys School in Kingston.

Dans les sixties, il fait partie des  Vagabonds and the Granville Williams Band, puis il s'associe avec le trompettiste David Madden, un hit majeur: 'Money Maker' .

 

 

Cedric Im Brooks devient studio musician pour le Brentford Road studio et sort quelques singles.

Les années 70 le voient s'acoquiner avec le batteur Count Ossie, ils forment le  Mystic Revelation of Rastafari, trois albums.

Un nouveau band en 1974, The Divine Light, connu plus tard sous l'appellation The Light of Saba, quelques microsillons!

 

 

Nouvelle escapade solitaire,  Im Flash Forward et United Africa.

Ensuite il reprend ses activités de musicien de studio et participe au projet "Zimbobway's King Kingston Orchestra", un groupe de ska comptant une vingtaine de membres.

C'est en 1999, après la mort de Rolando Alphonso qu'il rejoint les Skatalites.

On entend son sax sur quelques albums!

Il s'est éteint suite à 'un arrêt cardiaque au New York Hospital, dans le Queens, une de ses soeurs remarque que Cedric was unable to speak for the last three years, il vivait dans un état comateux.

Cedric Brooks avait 70 ans!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 21:19

Photo- reportage signé Fabienne Cresens!

249044_646787545335291_457620317_n.jpg

Reportage photographique de l'ouverture des Nuits du Botanique sous le blanc chapiteau aux buissons ardents. 

Soirée de (re)découvertes, avec en première partie Wild Boar and Bull Brass Band, groupe de rap aux rythmes chaleureusement cuivrés made in Belgium… et  qui fait partie de la programmation du prochain festival à Dour.

37029_646787668668612_252439592_n.jpg

934976_646787212001991_730624653_n.jpg

 

 

421995_646787245335321_2000576417_n.jpg

Ensuite  Gaël Faye, rappeur français né au Burundi, et dont les textes sombres fouillent le déracinement,  le métissage de cultures et de continents. Invité surprise… Jali !   

600821_646823611998351_1631288931_n.jpg

941537_646823891998323_167970217_n.jpg

 

479853_646823831998329_249298838_n.jpg

 

481004_646823871998325_1190385272_n.jpg

En  dernière partie, l'Arno algérien pour certains…  Rachid Taha  !

Déjà photographié sous une pluie battante il y a quelques années, l'humidité bruxelloise apparemment ne lui avait pas plu …

603602_647130721967640_1448561018_n.jpg

 

931299_647130185301027_1048496466_n.jpg

944230_647130295301016_784597791_n.jpg

942241_647130511967661_1365895890_n.jpg

En ce doux mois de mai, sous l'ardeur d'un public déjà conquis dès le premier morceau, Rachid Taha en grande forme, avec quelques nouveaux musiciens s'est déchainé et a enflammé la casbah avec son rock mélangé. Il revient cet été au Brussels Summer Festival.

Espérons qu'il ne pleuvra pas…

249179_647130751967637_336277353_n.jpg

 

FABIENNE CRESENS

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 21:05

Olympic un grand nom de la scène rock tchèque vient de perdre son batteur Milan Peroutka!

Peroutka.jpg

La scène se passe vendredi après un concert à Karlovy Vary ( Bohème)...Olympic on Friday featured in Karlovy Vary. After the concert Milan complained that he was not well. His problems but stopped, and he even attended the book signing, which took place on the spot. Morning him but his family found dead at home... un anglais pas très clair, mais une bien triste nouvelle, Milan avait 49 ans.

Le groupe Olympic existe depuis 1963, Milan l'a rejoint en 1985.

Très vite il atteint un statut de cult band:...  Olympic were the most important group during the 60s in what used to be Czechoslovakia!

Sa discographie avoisine les 25 albums.

 

 

 

La tournée commémorant les 50 ans d'existence d'Olympic a été interrompue après la mort du batteur!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 12:46

Du soleil, des nanas ( n'importe quoi), deux verres de pétillant, un muffuleta appétissant au drink d'ouverture des Nuits, ensuite il faut rejoindre JP afin d'assister aux gigs de Maïa Vidal et Mermonte à la Rotonde, on laisse à Fabienne le soin de couvrir Rachid Taha!

MERMONTE-_130503_-107.jpg

Mermonte

Sortez l'accordéon?

 Quand la mer monte

J'ai honte, j'ai honte

Quand ell' descend

Je l'attends...

MERMONTE-_130503_-116.jpgTu oublies, Mermonte travaille dans le postrock/mathrock/chamber rock sophistiqué, rappelant Tortoise, Efterklang et aussi les ersatz d'Arcade Fire.

Une musique introductive avant l'arrivée d'une équipe de foot réduite à dix, suite à la carte rouge attribuée à un joueur pour propos obscènes à l'adresse du referee avant de monter sur le terrain.

 Ghislain FRACAPANE: vocals, guitars, bass, glockenspiel -Pierre MARAIS: vocals, percusions -Eric HARDY: Drums -Matthieu NOBLET: Drums -Astrid RADIGUE: vocals -Charlotte MERAND: violins -Régis ROLLANT: guitar -Julien LEMONNIER: guitar -Mathieu FISSON: bass -Benjamin JARRY: cello, pour citer leur facebook.

Il nous a semblé que la seconde et accorte jeune fille chantait mais jouait également de la flûte, des claviers, du xylophone et, de temps en temps, secouait des shakers, et à un moment, on a compté quatre mecs maniant la guitare.

Les Rennais ont sorti l'album 'Mermonte' en 2012 et la firme de disque est sur le point de mettre une seconde plaque sur le marché.

Ce soir, dix titres ( + le bis), pour la plupart instrumentaux,  à la structure élaborée, parée d'éléments baroques, d'élans shoegaze ou d'interludes jazzy.

La mixture foisonne d'idées, musicalement c'est soigné aux petits oignons, un léger reproche pourtant, au bout de 30MERMONTE-_130503_-8.jpg minutes tant de beauté finit par fatiguer tes capacités d'attention, ton esprit mécréant réclame du rock brut et bête, style Hara- Kiri!

La gentille Astrid te tendra un bloc-notes contenant les plages interprétées en te signalant que l'ordre est aléatoire.

L'agité 'Oups' ouvre le bal, uptempo drumming, guitares rêveuses..le soleil luit, les filles sont fraîches, l'optimisme est de rigueur.

'Mermonte-Monte', entrée en piste du glockenspiel, du violon et du violoncelle, quelques vocalises à quatre timbres, un refrain léger, on est proche des New Pornographers.

Un nouveau titre tout aussi fignolé, ' Fanny Giroud'.

On dédie ce concert à Jeff Hanneman, de Slayer, décédé hier, voici 'Gaëtan Heuzé'...allegro, andante, adagio, scherzo, finale!

'Eté', plage frivole, décorée d'une flûte estivale, puis ' Grain' , proche d'Arcade Fire.

'David le Merle' pour mon copain Turdus Merula.

On continue dans l'onirisme orchestral ' Cédric Achenza' et ' Angélique Beaulieu' et pour terminer 'Romain Paumard'.

Bizarrement, le radieux 'We're in the same way' est mis en rappel point d'interrogation, on est persuadé l'avoir entendu, un des titres précédents n'a donc pas été joué.

MERMONTE-_130503_-19.jpg

MERMONTE-_130503_-58.jpg

Après un set de 40', le Bota les rappelle, Mermonte refait 'Oups' pour les éternels retardataires.

 

Marée basse, pause baignade!

MA-AA_VIDAL-_130503_-167.jpg

Maïa Vidal

MA-AA_VIDAL-_130503_-23.jpgUne mignonne et frêle  apparition, aux cheveux décolorés, qui avait déjà attiré l'attention de JP Hamilton lorsqu'elle déambulait dans les corridors du Bota.

Maïa est Californienne, mais le globe-trotter en jupon, au sourire angélique, manie le langage roman à la perfection.

En 2011, Crammed Disc sortait ' God is my bike', featuring Marc Ribot svp, et après un EP, depuis quelques jours, le tout frais ' Spaces' se trouve dans les bacs.

Sur scène: au centre, la petite soeur d'Amélie Poulain et son attirail, une dizaine d'effect pedals, a loopstation, un accordéon, un violon, a toy piano, un autoharp, quelques colifichets et sa voix enchanteresse - à sa gauche: Simon Beaumont: laptop, guitare, mini-banjo , glockenspiel etc... - à sa droite: Giuliano Cobelli, batterie, claviers, trompette, glockenspiel, omnichord.

Intro au violon en arpèges, ' Space', une première mélodie vulnérable et gazeuse, qui n'est pas sans rappeler Brisa Roché, The Dø ou Soko.

Il n'aura pas fallu plus pour que Fred Cerise et toi-même ne soyez tout acquis à la cause Vidal.

MA-AA_VIDAL-_130503_-57.jpg

MA-AA_VIDAL-_130503_-105.jpg

' The alphabet of my phobias', à l'accordéon, une airy waltz psychotique, 26 phobies, c'est pas rien...

Quoi?

E , par exemple: earthquake.

  Et J?

Judgment day!

MA-AA_VIDAL-_130503_-138.jpg'Poison' titre fluet, composé du temps où elle se nommait Your Kid Sister, énorme parallèle avec certaines oeuvres de Regina Spektor.

L'envoûtant 'Follow me', belle tranche de freak folk mâtiné de dream pop, un titre gracieux que Coco Rosie aurait pu composer.

Le zither fait son apparition, sur fond de vagues troublées par une douce brise, ' Bright', une chanson d'amour, even if it doesn't sound like it, ajoute l'enfant.

'The waltz of the tick-tock of time' sur fond de violon plaintif aux consonances balkaniques.

 De la magie pure!

Parfois je suis en guerre avec mon corps, ' Disaster Body'.

Maïa, tu es parfaite..

Un lament mis en boucle, elle va entamer ' Francis and Fleur' avant d'éclater de rire.

Arrêtez, you make me laugh, je recommence, la plage prend des coloris trip hop proche d'une incantation indienne.MA-AA_VIDAL-_130503_-39.jpg

 Katerina Ivanovna Verkhovtseva, les frères Karamazov, belle, cruelle, hautaine, divine..  a inspiré le titre ' Katerina', un chant tout en murmures et halètements sur beats Bristol Sound.

Elle sourit.. je m'amuse, j'ai chaud, j'ai soif,  je transpire...puis agite un gris-gris, ' The big shift', aux sonorités orientales.

 Bat for Lashes, te souffle ton cerveau!

You know, je ne suis pas une vraie blonde, la décoloration c'est pour les besoins d'une vidéo, voici Simon et Giuliano et le dernier morceau de la soirée, pour ma maman, le touchant ' Wander'.

MA-AA_VIDAL-_130503_-174.jpg

Un rappel:

la cover de Rancid ' Not to regret' , vocalises superbes et  séquence hip hop, la plage la plus tourmentée de cet excellent concert!

 

Photos: JP DANIELS

 

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article

Articles Récents