Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 15:37

The Child Of Lov has died aged 26, his manager has confirmed.

The-Child-Of-Lov-Fly-1.jpg

Martijn William Zimri Teerlinck était né à Lendelede ( Flandre occidentale) mais a grandi à Amsterdam.

Il était considéré comme un poète et musicien auquel on promettait un bel avenir, son self-titled debut album pour lequel il avait collaboré avec Damon Albarn ( Blur) won widespread critical acclaim, les journalistes n'hésitant pas à le comparer à Prince!

En 2010, Martijn avait remporté le NK Poetry Slam, son premier single' Heal' sort en novembre 2012, un immense succès.

 L'album ' The Child of Lov' est dans les bacs depuis le mois de juin.

Hélas, il décède ce 10 décembre, apparemment, following the complications of surgery ( une opération cardiaque)!

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 14:51

Concert en images: JP DANIELS

1456738_1440031162877344_1151819399_n.jpg

Muziekodroom vzw

Bootstraat 9

3500 Hasselt

 

Plusieurs salles: Le Muziekodroom -   le Muziekodroom Club - le Café - le Forty Five pour l'underground electronic music  ou  le Modklub!

1506603_1440031902877270_1087424699_n.jpg

Double affiche ce mercredi, de  Lille, Surfer Rosa  et de Los Angeles, Dum Dum Girls!

1482752_1440032296210564_2016924637_n.jpg

Dum Dum Girls

1458638_1440032726210521_2063789322_n.jpg

Kristen Gundred, alias Dee Dee (vocals, guitar)-Jules (guitar, vocals)-Sandy (drums, vocals)- et la dernière arrivée, Malia (bass, vocals) sont sur le point de sortir un troisième album chez Sub Pop, ' Too True', et viennent d'entamer une mini-tournée européenne, elles étaient la veille  au Paradiso, elles quitteront l'Europe après la date prévue à Athènes, le 15 décembre.

Pour l'occasion un Dum Dum Boy les accompagne à la guitare.

Les fans de noise-pop,  de cool attitudes, et de jolies filles sont à la fête ce soir.

 1456616_1440032912877169_1629141928_n.jpg

1456131_1440033159543811_1451554787_n.jpg
Une photo de la setlist!

 

unnamed.jpg558087_1440032662877194_862824141_n.jpg
Un lien vers leur passage au Botanique en 2011. 

 

1465283_1440032599543867_490197503_n.jpg

L'avant-programme était assuré par Surfer Rosa!

999917_1440531689493958_1182202324_n.jpg

Surfer Rosa, c'est toujours Eve Ruysschaert ( vocals, keys, theremin, shakers) et Sébastien Duhamel ( guitar, vocals) et leur noise rock sur badigeon de beats hallucinants.

Depuis leur passage au Rock Classic ( avril 2013) le duo a pondu une nouvelle rondelle: 'We take inspiration from your shit', la setlist mentionne certains de ces titres!

1478967_10152159474593755_1068209015_n.jpg

994409_1440531419493985_1839494659_n.jpg

Programme immédiat  du Muziekodroom :

le 13:  Lothorian + Every Stranger Looks Like You ( gratis)

toujours gratis, toujours  le 13: Monkies

le 14: soirée dj's: Hindu Radio DJs

et, enfin, le 21:  Chris Read + Mister Critical

 

1512565_1440531619493965_1028036255_n.jpg

Repost 0
Published by JP DANIELS - dans Concerts
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 16:10

Le concert de  Sarah Blasko se donne dans le foyer du Depot, il débute à 21 h20'.

Et qu'avez-vous fait en attendant, demanda-t-elle?

Question suivante s v p!

1456792_1439799362900524_1786116905_n.jpg

Courtes notes biographiques:  Sarah Elizabeth Blaskow, Sydney 1976, singer-songwriter, quatre albums studio, le dernier 'I Awake' ( 2012).

A classer dans le tiroir pop baroque, portée par une voix feutrée aux accents jazzy ( certains citent Norah Jones, on ne les clouera pas au pilori!).

Ce soir une formule trio, Benjamin Fletcher aux guitares et David Hunt aux claviers, Sarah, vêtue d'une robe noire d'une simplicité presque puritaine, au chant et vocalises.

575465_1439799179567209_1089466131_n.jpg

Hello, it's gonna be an intimate show tonight,  en avisant la salle et le public pas trop nombreux.

1466181_1439799092900551_486006852_n.jpgLe titre plus ancien,' Explain', entame les hostilités.

Un ton dramatique, une voix intense et un  accompagnement sonore imposant d'emblée un silence religieux.

Ce soir, le climat sera à la mélancolie!

'Down on love' commence par une petite rengaine au piano, le timbre sautillant de Sarah nous  la joue  Mary Hopkin, en fermant les yeux tu peux imaginer Julie Andrews virevolter aux sons de 'My Favorite Things' ou une autre ritournelle issue du soundtrack de 'The Sound of Music'.

Si l'univers poétique de Sarah rappelle l'immense Leonard Cohen, son 'Bird on a wire' n'est nullement une adaptation du génial Canadien.

De grands yeux nous fixent pendant les exercices acrobatiques alternant 1479300_1439799512900509_1257221484_n.jpg trilles, arpèges et gammes,   histoire de nous hypnotiser davantage.

Une acoustique pour Benjamin, un fond hanté Les Hauts du Hurlevent, un chant majestueux,  ' All I want' , le titre pour lequel l'influence de Cohen est la plus perceptible.

Une perle!

David abandonne les touches, se tient aux côtés de Benjamin qui lui refile l'acoustique et ramasse une guitare électrique, ils entament le plaisant et rythmé ' Over and over' au final clin d'oeil au 'Road to Nowhere' de Talking Heads.

Retour à la langueur précieuse avec le ravissant ' Sleeper Awake' décoré de quelques apprêts electro .

Louvain, tout va bien, no questions?

 

 

1466072_1439799049567222_1130565131_n.jpg

O K, après tous ces morceaux plus anciens, on attaque le dernier album avec son titletrack remuant et halluciné, ' I Awake'.

Thanks a lot for your heartly applause, you're a much warmer audience que ce dont j'ai l'habitude en Australie ou au UK.

Elle poursuit avec 'God- Fearing' aux teintes gospel, puis taquine les musiciens qui refusent d'avoir les spotlights braqués sur eux

A lovesong, le romantique  'All of me', précède une nouvelle session de confidences, ce qui a le don d'énerver les boys.

Look at them, I know their body language, it says...stop talking and sing...et bien, allons -y!

'Cast the net' et on termine avec  l'impressionnant ' Not Yet'.

 55' ayant défilé à la vitesse de l'éclair.

1459061_1439799119567215_144929894_n.jpg

La setlist prévoyait un bis, on aura droit à un double rappel.

La ballade classique, 'Fool', et le vibrant 'Into light' pour lequel elle prend place derrière un piano électrique aux côtés de David Hunt.

999907_1439799496233844_1365948536_n.jpg

Si on te dit que JP est resté jusqu'à la dernière note, t'auras tout compris, Sarah Blasko a un  nouveau fan quelque part au fin fond du Limbourg!

 

Photos: JP DANIELS

 

 

Repost 0
Published by Michel - photos: Jp Daniels - dans Concerts
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 04:22

AP New York...Jim Hall ( 83), one of the leading jazz guitarists of the modern era, whose subtle technique, lyrical sound and introspective approach strongly influenced younger proteges such as Pat Metheny and Bill Frisell, died early Tuesday at age 83, his wife said...

gent-jazz-festival-2012-day-2-bijloke-gent-6--L-zcAg8C.jpeg

Il a dix ans, c'est Noël, il ouvre le cadeau gisant au pied du sapin: une guitare ...l'aventure commence!

En pleine période cool jazz , il joue avec Jimmy Giuffre, puis tourne avec d'autres géants: Ben Webster (1959), Bill Evans (1959), Paul Desmond (1959–65), Ella Fitzgerald  (1960), Lee Konitz (1960–61), Sonny Rollins (1961-2, 1964) ou  Art Farmer (1962-1964).

Il dirige son premier trio ( avec Tommy Flanagan et Ron Carter) en 1962  pour ensuite tâter du free jazz  et puis revenir au jeu plus lyrique.

Il aura influencé la jeune génération de jazzmen, Pat Metheny en tête.

Sa discographie est bien sûr impressionnante, aussi bien en tant que sideman que de leader.

Il y a peu sortait le Live vol.2-4, un three disc  set enregistré avec le line-up qui suit  Jim Hall with Don Thompson and Terry Clarke.

 

 

L'an dernier Jim Hall s'était produit au Gent Jazz Festival, un lien vers la chronique!

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 13:54

Mitch ZoSo Duterck

 

 

 Beverly Jo Scott and Friends -  Ancienne Belgique, Bruxelles - 2012.06.06

Setlist :
01. Southern.
02. Mobile Bay.
03. Rockabilly.
04. Past Life.
05. If You Don't.
06. She's Your Woman;
07. Are You The One.
08. Working.
09. Light That Torch.
10. Rythm'n In Love.
11. Love Me Wild.
12. Tell Mama.
13. Big River.
14. O' Desire.
15. Need A Man.
16. With A Little Help From My Friends.
17. Raise It Up.
1497676_10152089605214301_1574218574_n.jpg
En cette soirée de Saint-Nicolas, c'est un superbe cadeau que le grand Saint a déposé à l' AB pour ceux qui croient encore un peu en lui. Configuration semi-flex pour ajouter un peu de convivialité à ce qui reste pour moi la meilleure salle du pays.
Dans mes pantoufles astucieusement posées au pied de la cheminée, je découvre un billet pour le concert de Miss Beverly Jo Scott, "Woaw" fais-je sur le champ, "merci Saint Nicolas" crie-je en levant les yeux au ciel comme lorsque j'étais enfant.

1011667_10152089605454301_142871169_n.jpg Le temps d'une douche, je me cale l'Ipod sur les oreilles, touche "play" et "boum" le "Ultralive Ballistic Rock" de ce grand connard mais Ô combien talentueux Ted Nugent m'explose dans les conduits auditifs.
D'un bon pas, je descends vers la gare de Ciney où je m'installe derechef (de gare) dans le train. Direction : Bruxelles Central que j'atteins 1h30 plus tard. A 18.00 tapantes, je suis le quatrième devant la porte de l'AB, prêt à foncer avec mon pote Didier vers les meilleures sièges disponibles. 19.00, les portes s'ouvrent et quelques secondes plus tard, le temps de transporter mes 100 kg à travers le hall d'accès, me voilà installé au 3 ème rang, plein centre. Je suis comme les vieux chevaux, j'ai mes habitudes et ce n'est pas à 52 ans que je vais en changer.
Il est passé vingt heures lorsque le concert commence, nous voilà récompensés de notre attente. Lumière tamisée dans les tons rouges, mauves et fond de scène floqué "Swamp Cabaret". 

A peu de choses près, je me croirais revenu dans l'ambiance qui précédait la tournée "Premonition" de John Fogerty il y 1467431_10152089605549301_1666745763_n.jpga 15 ans déjà. 

Ca sent le bayou, Brothas 'n' Sistas, et ça va être le bayou car notre BJ nationale va nous emmener visiter son Alabama lointain. 

La native de Mobile nous prend la main et nous guide au travers les canaux, dans l'enchevêtrement de tout ce qui constitue ses racines. Neil Young a chanté "Southern Man" mais si il avait connu BJ il aurait certainement écrit "Southern Girl".
BJ est une artiste qui connaît toutes les ficelles du métier, elle a fait la route et pas toujours sur des highways. Elle a connu diverses fortunes, ne devant parfois son salut qu'à une main
qui se tendait au bon moment, lorsque tout semblait perdu et c'est probablement ça aussi qui lui donne cette joie de vivre, ce besoin de partager, ce coeur énorme et cette franchise au bord des lèvres.

 Le succès? 

Elle a dû se battre pour aller le chercher et elle en connaît le prix à payer. C'est aussi pour ça que notre BJ est quelqu'un d'entier, une femme sincère qui a toujours un instant à vous accorder, un merci à vous dire, un "Hey Baby" qui résonne lorsqu'elle vous serre dans ses bras en vous gratifiant d'un "Thank You".
Le concert commence en mode cabaret avec BJ sur un podium surélevé plein centre et à sa droite son fidèle et talentueux bassiste Thierry Rombaux. On a presque peur de respirer tant l'émotion est palpable et les chansons tellement belles. 

Je garde une nette préférence pour Mobile Bay qui est tout bonnement superbe et bourré d'émotions. Sur l'écran en fond de scène notre Beverly fait apparaître comme par magie ses amis restés là-bas, dans son sud profond qui vit au rythme lent de la Mobile River. Il est certain qu'en ces moments d'intense communion c'est le visage et le sourire de son frère qui lui remplit le coeur et la tête, car sa voix tremble d'émotion et on sent qu'il faut un peu de temps pour que les choses se mettent en place sur scène.

 Il y a un je ne sais quoi de fébrile qui ajoute encore à la dimension humaine de ce concert.
Au fil des morceaux, les autres musiciens du band vont rejoindre le duo, nous verrons apparaître tour à tour Fabrice Manzini (guitare), Yves Baibay (batterie) et la liste s'allonge car BJ a convié ses jeunes amis de The Voice à la êète, Loredana, Angy, Mégane et Roberto avec lequel elle fera un duo soul-funk d'anthologie.

 Cerise sur le gâteau, ses amies de Sirius Plan sont également de la partie. Le trio magique Gaëlle Mievis, Claire Joseph et Skye (je connais son nom mais je ne le dévoile pas).
C'est la fête sur scène comme dans la salle, ça chante et ça danse partout.
524755_10152089605649301_1084906501_n.jpgJe me préparais comme d'habitude à profiter du moment de silence qui suit le retour sur scène pour les rappels, je savais que j'allais lui demander "BJ, would you play O'Desire for me please" mais ce soir, elle me coupe l'herbe sous le pied car cette merveille de chanson fait partie intégrante du répertoire. J'adore cette ballade, je peux l'écouter en boucle sans jamais me lasser et la version avec Sirius Plan en backing vocals est tout simplement à vous arracher des larmes tant c'est beau. 

Des rappels?

 Il y en aura et même plus que prévu car ce soir c'est vraiment une immense communion entre la grande dame au franc parler et son public auquel elle s'adresse en français, en anglais, en néerlandais et... en argot bordel!
BJ fait désormais partie de notre patrimoine national comme Eddy Merckx, Annie Cordy ou encore Salvatore Adamo, ils incarnent tous la belgitude qui nous est chère et dont nous pouvons être fiers. Fabuleuse version de "With A little Help From My Friends" avec projection des images de Joe Cocker à Woodstock en toile de fond mais le guitariste qui joue sur l'album éponyme à savoir Jimmy "ZoSo" Page ne rejoindra pas le groupe sur scène, dommage mais ne boudons pas notre plaisir.

 Merci Madame BJ, merci pour votre gentillesse, votre disponibilité, votre talent et vote coeur grand comme les bayous d'Alabama;

 A bientôt, on the road ou autour d'un bon verre ;-)

 

 

 Mitch ZoSo Duterck

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 08:05

Les Rounder Girls ( Tini Kainrath, l'Autrichienne - Kim Cooper, l'Américaine et Lynne Kieran, la Britannique) avaient représenté l'Autriche avec 'All to You' lors de l'Eurovision 2000.

Le titre avait atteint la quatorzième place, mais fut un tube monumental en Autriche.

 

roundergirls_lynne3.jpg

 

 

 

Le groupe a sorti plusieurs albums, les derniers 'Gospel Reflections' et 'Women' datant de 2012.

Lynne, une chanteuse de formation classique, est également montée sur scène pour chanter dans des musicals, tels 'Porgy and Bess', 'Hair' ou 'The Little Shop of Horrors', elle brillait encore comme cantatrice!

 "The cause of her death is yet unclear", indique les journaux!

La chanteuse était âgée de 53 ans!

 

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 22:48

Reportage photo réalisé par LUK STIENS!

1512647_10202658072881073_1793048037_n.jpg

Rock am Bram @  Romanov dit le flyer annonçant l'événement!

Wie is Bram, un cerf?

Fais pas ton malin... Bram Ghysels a décidé de faire danser Halle jusqu'aux petites heures avec deux groupes du cru: De Skangoeroes - The Mighty Moustaches!

1499422_10202658074921124_427514005_n.jpg

L'ambiance sera festive, quoi de plus normal pour une cité qui affectionne le carnaval!

1504132_10202649397824202_1967385189_n.jpg

The Mighty Moustaches

1471304_10202658070161005_829361567_n.jpg

Une bonne couche de Bruegel rock en flamand!

Les rois des kermesses et des singalongs sentant la gueuze, six moustachus ( parmi eux des Braillard(s) ( Koen et Roel) - un copain d'Eve, Sam Abrams, un certain Koen Ghijs et son copain, Akke Devillé + une nana rasée de près qui est venue pousser la chansonnette, Nathalie Moers ( candidate The Voice et parfois invitée pour faire les backings chez The Raw Blues Experiences) sachant comment mettre le feu au bastringue et faire danser les paroissiens les plus grincheux.

997010_10202658071081028_1948099965_n.jpg

 

995577_10202649398384216_2096230279_n.jpg

 De Skangoeroes

1497552_10202649400264263_1188147649_n.jpg

Du ska uit het Pajottenland, un combo énergique emmené par la pétillante Veerle Slootmans ( chant et sax).

Le line-up suivant est mentionné sur leur facebook:  Floris Slootmans (gitaar, viool, backing), Marloes Sobrie (keyboard, backing), Pieter Topff (Bas), Christophe Wéry (euphonium, backing, percussie), Ward Belsack (trompet, percussie), Jurgen Moriau (drum).

 Une devise limpide:  'Just put on your dancin' shoes - we'll put you in a dancing mood!'

Les marsupiaux locaux ont bien enregistré le message, ça bondissait partout .

1497635_10202649402944330_237683911_n.jpg

1471174_10202649403624347_1742244350_n.jpg

 Michel Ier Fiodorovitch Romanov a assuré qu'un jour on remettra ça!

1512445_10202658066360910_297370180_n.jpg

Repost 0
Published by Luk Stiens - dans Concerts
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 13:30

Chick Willis, le Stoop Down Man, est décédé samedi dernier, le cancer!

dscn0851.jpg

Ce cousin de Chuck Willis, qui a composé 'C C Rider', se lance comme chanteur de blues dans les fifties, un premier single ' You're Mine" sort en 1956.

Il décide d'apprendre à jouer de la guitare et accompagne Elmore James, e.a., sans abandonner l'idée de faire carrière sous son nom.

1972, un hit ' Stoop Down Baby.

Il sortira 17 albums de blues, le premier en 1972  Stoop Down Baby...Let Your Daddy See - le dernier en 2009, Hit and Run Blues, suivi d'un Best Of!

Il aura collectionné quelques blues awards dont celui de Best Live Performer en 2006 et 2010!

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 12:44

Edition 9 pour Pjeireblues, toujours dans le superbe Ruiterijcomplex du Domaine de Drie Fonteinen.

Un programme international ce soir, les fiers coursiers provenant d'élevages grec, hispanique, batave ou du pays de Waas!

Moins de monde que lors de l'épisode 2012, mais toujours une organisation parfaite jusqu'à l'avant-dernier chapitre, l'imbroglio final étant à mettre sur le compte de 'pas de chance'!

1468644_1438911802989280_729155019_n.jpg

20:00 l'annonceur maison, Don Croissant, ressemblant de plus en plus à Gaston Berghmans et sobre comme un chameau carburant au gros rouge qui tache, muni d'un feuillet écrit en hazaragi antique, introduit le groupe auquel incombe la lourde tâche d'ouvrir les ébats:  Band of Eli!

1476337_1438910219656105_1610105571_n.jpg

Un blues-rock trio né en 2012.

1475898_1438910362989424_386406983_n.jpgLe chef c'est  le prophète Elie De Prijcker, guitare et vocals, les disciples appliqués se nommant  Joris De Bock ( drums) et Steven 'The Doors'  Hebb ( bass).

Exploits notables:  podiumprijs de 'Jonge Wolven' aux récentes Gentse Feesten, un passage au Blues Café de Classic 21 et déjà un CD dans les bacs, 'Sunrise'.

Verdict, docteur?

Pas mauvais mais ne brille pas par son originalité, les Band of Ely nourris aux Ten Years After, Rory Gallagher,  Gary Moore, Julian Sas, Danny Bryant...   on les compte par centaines dans le milieu blues et à choisir, on préfère, et de loin, Ganashake.

Elie sait manier une guitare, c'est une évidence, mais son jeu accumule tous les poncifs du genre, quant au feeling, il est aux abonnés absents.

Le groupe est jeune, il va s'améliorer!

Sept titres, des compos personnelles et quelques reprises!

Première salve  bien cliché...my babe, she makes me lose my head... puis le méchant et agité ' Shoes, apple and 994990_1438910046322789_1077306924_n.jpgsnake', qui sonne Ganashake, justement.

Petite gymnastique dorsale recommandée par le huisarts, tu tiens ta guitare à hauteur des reins, tu fais les mêmes mouvements qu'Elvis the Pelvis pas encore bouffi,  tu chantes comme Peter Frampton, tu vas voir, ça marche à tous les coups!

' Irene' the sweetest milf I have ever seen,  un soulblues téléphoné.

'These are the days' chanté d'un timbre Sting et agrémenté de quelques phrases à la Carlos Santana.

Bien, ket!

' St. James Infirmary', une trompette buccale pour remplacer Louis Armstrong, en congé à l'hôtel Eden.

995260_1438909899656137_1836755326_n.jpg

1487428_1438910252989435_1909005164_n.jpg

'Emma's room' plus jazzy, puis un Neil Young, 'Like a hurricane' sentant  fort Scorpions ou Deep Purple, et  pour finir le remuant 'Moonshine in the Night'.

Don Croissant aimait beaucoup ce dernier titre!

1456672_1438912569655870_724107136_n.jpg

Mickey Pantelous and Dr. Albert Flipout One Can band

1489143_1438911839655943_1490971633_n.jpg

 Mickey Pantelous, a Greek/Danish singer songwriter, se sentait seul sur scène depuis la dissolution du groupe The Chess- Mates, il a donc adopté ‘Dr. Albert Flipout’, une mascotte devant lui tenir compagnie durant les shows, partager sa couche et laver ses chaussettes.

Le Croissant chaud vient introduire le duo de manière colorée ce qui entraîne la réaction du one man band: this sounds Greek to me!

Deux albums: ' Can't Find my Pills' et 'I come from a land North Africa', de l'humour et du talent , le mec ( ses guitares, harmonica, kazoo, mini drumkit, hi-hat cymbals et footbass) a tenu Vilvorde en haleine avec un set vif et bien torché.

1459098_1438912249655902_776409809_n.jpg

1499440_1438912596322534_1418232414_n.jpg

' Can't find my pills' un premier blues rugueux, grungy et artisanal, bien  plus profond que les fades prophéties d'Elie.

Une tragédie grecque moderne...'Bankrupt', les Grecs ne rigolent pas, les économistes ont beau tenter d'analyser les 960083_1438911946322599_1666851520_n.jpgraisons de la faillite ' La Crise grecque: une faillite européenne', ça va pas aider les locaux!

Un blues engagé illustrant bien le titre  imagé de l'album 'I come from a land North Africa'!

Même thème, encore plus sombre, 4000 suicides chaque année en République hellénique, des factures d'électricité non payées, des appartements saisis, une corruption à l'échelle nationale, le merdier total...vive l'Europe: 'This ball, this chain', c'est autre chose que I woke up this morning, mon café était froid...

L'exode de milliers de Grecs vers le Nord, ' Time to pack my things and go', Moïse au kazoo pour ce uptempo nerveux.

Sur fond cabaret waltz ( ce qui explique les parallèles avec Tom Waits) ' Nickels And Dimes', dont les lyrics ont été composé par un ami , relate le fait divers sanglant ayant coûté la vie à Dimebag Darrell ( de Pantera) abattu sur scène par un gunman fou qui aura massacré quatre personnes pendant son exercice de tir.

Cachez vos filles et vos légitimes, ' There goes Jack' et son kazoo viril.

This is a blues festival, une version champ de coton du Péloponnèse du Muddy Waters, ' Catfish Blues'.

Du bon boulot!

L'histoire du serial killer qui n'avait plus personne à qui parler...'And then I shot myself'!

'People talk about you, baby' et pas pour vanter la distinction de ta robe.

Une slide vicieuse pour ce blues sexiste.

Hier, on est sorti, au bar ils n'avaient pas de limonade, en cette fin de matinée..I'm a mess, yes, yes... 'Hangover' ( a neverending story) in a jazzy mood.

On se quitte avec le gospel joyeux, 'Down by the riverside'!

1466154_1438916192988841_2037685504_n.jpg

Pike Cavalero and The Gentle Bandoleros.

1456651_1438916369655490_814179082_n.jpg

Le rockabilly ne connaît pas de frontières, les Russes ont leur Messer Chups, Punch it Baby vient de chez les bouffeurs de maatjes,  The Jet-sons sont Polonais, en Norvège sévissent les Hard Rollin' Daddies, Las Vargas ou Pike Cavalero and  The Gentle Bandoleros nous viennent d'Espagne!

999219_1438916842988776_1376157859_n.jpgDécembre 2013, Pike Cavalero and  The Gentle Bandoleros nous rendent une  visite amicale.

  Naissance en 2009, un album en 2011 ' Just a Matter of Manners', des festivals rockabilly un peu partout en Europe: les brillantinés Pike Cavalero: vocals, rhythm guitar - Alfonso Dual: lead gt - Javi Carrasco: contrebasse et Antonio Quesada: drums vont réchauffer l'écurie avec leur greaser rock sentant bon les années cinquante!

Amorce instrumentale surf à la Johnny Guitar, ' Torro' , suivi de 'Weekender'.

Zont de la gueule les hidalgos, Alfonso est du style Lucky Luke, le petit contrebassiste et Antonio assurent comme des bêtes et Pike est plus nerveux que Bill Haley, ça va chauffer!

A fond la caisse, au risque de dérailler, la locomotive folle enchaîne rocks sauvages et sonorités Johnny Cash endiablées: ' Crazy train boogie' - 'Hey Sir' - 'Lonely Rancher's weep' - ' Carcelaras del puerto'.

Quoi, Hans?

Fangio, dat was een Spanjaard?

Mais non, menneke, il est né dans les Marolles!

La Maserati  déboule à du 100 à l'heure, Stirling Moss a deux tours de retard, les Bandoleros attaquent 'Let's get this chicken fried', on arrose le poulet avec une ou deux Duvel et on poursuit avec 'Wannabes'.

Tu dis, Croissant, tu veux pas de bise, tu préfères un ballon de Beaujolais!

Time for a ballad, 'Those lovin' days', puis sur le EP 'Second Round', 'My bunch of Lovin' girl'.

Une accélération brutale, 'Miss Froggie', une grenouille chaussée de blue suede shoes et sautillant comme une dégénérée.

Une touche country/blues 'When I've got the blues'.

Encore un flingueur, 'Six shooter blues', tous aux abris!

On calme le jeu avec le brylcreem blues  ' Just a matter of manners' avant le métallique' Little I' .

Je vois qu'il n'y a aucun membre des alcooliques anonymes dans la salle, allons -y pour 'Coke 'n' rum blues' et puis un petit twist animé 'Twistin little baby'.

1463648_1438916472988813_240636269_n.jpg

1472094_1438914989655628_589241800_n.jpg

Un signe de la table de mix, only one more!

Ce sera 'Real deal woman'!

A stomping show!

1424506_1438915722988888_62742912_n.jpg

Pause causette et commentaires, une eau pour JP, de la mousse pour arroser tes amygdales, soudain l'obscurité totale, la défaillance électrique imprévisible.

20 minutes plus tard, les thérapeutes déclarent forfait, maladie incurable!

Quel malheur s'exclame le stand-up comedian avant d' introduire la Maison du Malheur qui décide d'honorer son contrat et de jouer unplugged, en bas  dans la foule, à la lueur des reflets de lune traversant les rares lucarnes  percées dans les murs de l'étable.

On les a pas comptés, on ne voyait plus nos doigts, on suppose que  J.P. Mesker • Arno Bakker • Hector Wijnbergen • Thijs Elzinga • Martin de Ruiter • Hans Sulmann • Janfie van Strien, de braves citoyens venus de chez  les Oranje-Nassau, étaient tous là!

On a entendu un banjo,une contrebasse, une clarinette, un sousaphone, des chants gospel ou jazz d'avant la guerre de 14/18, on a cru voir  un streetband avec des gars portant chapeaux, une ou deux barbes, et autour d'eux un attroupement de festivaliers faisant contre mauvaise fortune bon coeur.

On nous avait soufflé que l'univers de Maison du Malheur s'approchait du score de ''O Brother, Where Art Thou?', on avait pas tort!

Me demande pas ce qu'ils ont interprété, on peut te dire que leur album se nomme 'Wicked Transmission'.

1450851_1438915892988871_1033971844_n.jpg

1473050_1438915986322195_518135793_n.jpg

Un machin swinguait pas mal, peut-être ' Jailbird' , sinon la veillée s'est poursuivie avec un negro-spiritual, on a également entendu un air vaguement klezmer, puis JP te lance... suis parti, pas moyen de tirer des photos!

Après le vieux ragtime/ jazz de Memphis Minnie , 'Moonshine', tu te dis que JP avait raison, c'est bien sympa ce concert aux chandelles mais il est l'heure de regagner ta tanière.

Sur le parking tu retombes sur JP, sa Cadillac est coincée par le van des Hollandais et 26 autres véhicules bloquant la sortie.

Aux dernières nouvelles il a rejoint sa conjugale vers 6 heures du matin!

 

Photos: JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel - photos: Jp Daniels - dans Concerts
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 11:50

Le 'Cyclo Tour' de Zazie passe par la Belgique, Forest National, une organisation Live Nation.

084.JPG

Du monde pour une des chanteuses les mieux payées en 2013, dixit Media Mass!

 

Support choisi par Isabelle Marie Anne de Truchis de Varennes: Renaud Papillon Paravel!

007-copie-1.JPG

Le gars de Sigean  se considère plutôt comme un diseur qu'un chanteur, quatre albums et tout frais pondu, l'EP 'Avec La Langue'.

A trois sur scène, le Papillon et probablement Olivier Lapauze, guitare et  Camille Fire, Claviers et Loops.

Champ sonore agressif puis du groovy slam pas débile et pas forcément politiquement correct ( on applaudit) à l'accent du Sud-Ouest ( cf. Cabrel).

Moins cliché que Grand Corps Malade, dont t'es pas fan!

Une seconde tranche sur fond electro rock cinglant est suivie du tendre et poétique, bravo pour les  lignes d'harmonica mélancoliques, ' Mon petit élément'... chut, chut...vous allez réveiller l'enfant qui me dort dedans..  le final étant emprunté à Céline Dion.. parce qu'au bout du compte on se rend compte qu'on est toujours seul au monde...!

008-copie-1.JPG

 

Voyage introspectif  basé sur les accords trafiqués de 'Fever', 'Je suis les rails' .

Bien foutu!

On refait la fin, les amis, j'adore vos applaudissements!

'T'es qu'un oiseau', une autre espèce de piaf que celui chanté par Fugain et un sixième titre âcre,  vachement agité et lucide ...on t'a promis la lune, on t'a donné le caniveau...

25', un peu court pour apprécier la qualité des textes!

018-copie-1.JPG

Zazie

036.JPG

Un huitième album, ' Cyclo' et une tournée ayant débuté à Dijon le 12 novembre et qui se poursuivra jusqu'au14 décembre ( Genève).

066Cinq musiciens, la crème en France,  Olivier Coursier ( Mass Hysteria puis AaRON), Jean-Luc Léonardon ( J L Aubert, Souchon...),  tous deux aux claviers , Aleksander Angelov ( Brigitte, Jennifer) à la basse, Philippe Paradis ( Garou, Mylène Farmer, Christophe Willem...) à la guitare  et Matthieu Rabaté à la batterie ( une liste imposante, allez, un ou deux: Vanessa Paradis, Daho, Johnny, Sheller etc...).

C'est Olivier Coursier qui a produit l'album et donné une direction gros rock teinté d'éléments electro au rendu scénique.

Plus de deux heures de show, le cadeau de Saint-Nicolas a séduit l'imposante masse de fans de la native de Boulogne-Billancourt.

Quoi, Julie?

Elle ne fait pas ses 49 balais....

Effectivement, madame a la pêche!

'Où allons-nous', amorce relativement paisible, puis electro beats épais, le TGV est sur les rails.

Du Zazie grave, ' Les contraires',  puis une image réaliste de la société de consommation 'Tout'...et tout de suite, et que 077ça saute...avant un détour vers un titre plus ancien, il doit dater de 1912 avant la naissance de Jésus de Nazareth, précise la star, 'Ça fait mal et ça fait rien'.

Premiers mouvements de foule dans la fosse, surtout qu'elle poursuit avec un autre tube, 'Larsen' ( 1995),  avec ses jeux de mots et rimes estampillées Zazie.

Elle passe derrière le piano pour la ballade 'Je ne sais pas' , un ton plus sombre, proche de certains Françoise Hardy.

On aime la Zazie  dramatique!

'L'amour dollar' sur 'Za7ie', constat amer ...tout s'achète et tout se vend...!

On t'a pas encore parlé du lightshow, ni du son ( l'acoustique du bunker n'a pas toujours été top), rien à redire, impeccable, du travail de pro, soigné jusque dans les plus petits détails!

'Electro libre',  Albert Einstein goes synthpop, avalanches de gimmicks tapageurs, Forest aime!

J'étais chez Maxime Le Forestier, un ami, sur une table un feuillet ' Adam et Yves', le titre m'intrigue...

095.JPGIl est pas de moi me confie, Maxime, mais de  Joëlle Kopf, souviens-toi,  Cookie Dingler, 'Une femme libérée', c'est elle!

Ni une, ni deux, je la contacte et met 'Adam et Yves' en musique!

On te signale que la chanson date d'avant l'adoption définitive de  la loi du  "mariage pour tous".

Un texte sibyllin écrit par mon frère 'Des Astres' ( chanté avec M sur Za7ie).

Le voyage se poursuit avec 'Polygame' suivi de l'ouragan  'Cyclo', assurément un des titres phares du set.

Le premier single du dernier album ' Temps plus vieux' , une douceur qui, une nouvelle fois, présente des coloris Françoise Hardy.

Les musiciens se tirent, Zazie pour meubler nous narre quelques vannes concernant les interviews et passages radios d'après sortie de 'Cyclo' , la presse en prend pour son grade, la grande bringue nous la joue petite Muriel Robin puis nous  annonce des guests, une troupe de Saint-Nicolas brésiliens ressemblant furieusement aux musicos s'étant taillés 5' plus tôt.

Du coup, Forest, content du tirage au sort de la coupe du monde, entame 'Brazil', le show vire burlesque avec des 079.JPGtouches Two Men Sound, Pipou où es-tu, pour ne pas mentionner Patrick Sébastien.

Le jardin d'enfants, sont tous coiffés du bonnet du Saint préféré des mioches, égrène quelques titres  tout en tapotant des glockenspiels miniatures.

Le grand n'importe quoi, Zazie descend dans la fosse pour entamer un cadavre exquis plus ringard qu'expressionniste.

Retour sur scène, la brabançonne, la danse des canards, I just can't get enough, versions Bontempi!

Question: vous avez payé vos places?

Hilarité, bon, 61€ c'est pas rien, je confisque leurs jouets et on reprend le concert!

'Chanson d'Amour' puis 'Chanson d'Ami', belle chanson d'amour pudique à l'accompagnement musical perlé,  avant le final rock flamboyant.

Allo, Fellini ? Non.

 Donna Summer? Non.

 Christophe?

Non plus , chacun sa 'Dolce Vita', celle de Zazie, tout en tendresse, émeut.

L'ambiance monte encore d'un cran, les fans s'agitent.. non, Adèle, elle ne reprend pas Polnareff, quoi de plus naturel en somme, le tribal et énergique ' Je suis un homme'  la voit tournoyer comme une furie avant de finir à genoux.

056.JPG

051.JPG

Encore plus excité, l'electro rock  'Rodéo' qui termine le set 'normal'.

Six  mille bras levés, à peu près autant de gorges s'époumonent... Z A Z I E, reviens..

034.JPG

Quatre bis!

' SPA' - le très Farmer 'J'ai 20 ans' - un  'Rue de la Paix' athlétique, voyant tout Forest debout et battant des mains - et un final au piano, la ballade, 'Ça'.

Salut, présentation de l'équipe, bye, bye, la Belgique!

103.JPG

Les quelques dizaines de paroissiens ayant quitté la salle prématurément auront manqué le cinquième bis, la fantaisie Johan Strauss ' J'envoie valser'.

 

Un concert généreux et sympa, des milliers de bourgeois souriants regagnent leur petite auto, Zazie reprend le métro!

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

Articles Récents