Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 20:22

Concert en images: JP DANIELS

  5861_1448141652066295_1050466532_n.jpg

L'Agneau mystique à Bruxelles?

Le polyptyque des frères van Eyck en voyage?

Non, le premier grand événement metal de 2014, le band de  Randy Blythe vient promouvoir 'Resolution' ( sorti en 2012).

1484213_1448145575399236_367757504_n.jpg

Double avant-programme choisi par l'agnel: Decapitated  et  Huntress!

 

1510832_1448084235405370_1543064209_n.jpg

Huntress

1535558_1448082752072185_929181189_n.jpg

C'est le groupe de la sage et délicate  Jill Janus (vocals), Southern California.

Ses courtisans:  Lead Guitar: Blake Meahl -Lead Guitar: Anthony Crocamo -Bass: Ian Alden -Drums: Carl Wierzbicky

Le patronyme est choisi d'après DC Comics?

J'en sais rien, Coco!

Ils nous ont servi du heavy metal bien thrash, c'est surtout l'élément visuel qui a capté l'attention des headbangers. 

Un album chez Napalm Records: 'Spell Eater'. 

Le groupe n'a pas fait l'unanimité. 

1526744_1448075122072948_823386978_n.jpg

Setlist la veille à Tilburg:  Enter the Exosphere+Senicide  Destroy Your Life Spell Eater I Want To Fuck You To Death Zenith Eight of Swords.

Titre préféré de mon voisin: I Want To Fuck You To Death 

1012902_1448075225406271_2021264349_n.jpg

 9843_1448081905405603_1124116298_n.jpg 

 

 

 Decapitated 

1512481_1448110012069459_1963404762_n.jpg

1505126_1448110058736121_165390732_n.jpg

Du death metal originaire de Krosno ( Pologne).

 Rafał Piotrowski, watch my dreadlocks – Vocals/ Waclaw “Vogg” Kieltyka – Guitars/ Pawel Pasek; -Bass.

Naissance en 1996: cinq albums, le dernier 'Carnival is Forever ' 2011- un sixième doir voir le jour en 2014.

Setlist aux Pays-Bas:Silence suivi de 404  Day 69   A View From a Hole     Carnival is Forever  Lying and Weak   Spheres of Madness   Pest

 

 

1601443_1448109495402844_93554727_n.jpg

Titre préféré d'Antonio ( Binche):  Carnival is Forever

1601522_1448110552069405_16244807_n.jpg

 Lamb Of God

1518424_1448135082066952_560859123_n.jpg

Préambule: ne viens pas emmerder  Randy Blythe avec ses tracas connus avec la justice tchèque!

Le band de Richmond est ici pour  balancer son metalcore et pas pour épiloguer sur un fait divers tragique.

La part belle est faite à leur septième CD 'Resolution'.

En piste:  Randy Blythe - vocals/Mark Morton - guitar est remplacé pour la tournée par Paul Waggoner/Will Adler - guitar/John Campbell - bass/Chris Adler - drums.

Comment qualifier le set, William?

The sound and the fury!

1476430_1448138502066610_281870450_n.jpg

Setlist:  Desolation Ghost Walking  Walk with Me in Hell   Hourglass  Set to Fail   Now You've Got Something to Die For  The Undertow  Omerta  Ruin   In Your Words  Vigil  Laid to Rest   Redneck   et Black Label.

1017165_1448139362066524_1689272618_n.jpg

 

 

 

Johnny, titre préféré?

'Black Label' deux glaçons, svp!

1546342_1448141702066290_1081641404_n.jpg

1005918_1448146308732496_1143202797_n.jpg

Repost 0
Published by JP DANIELS - dans Concerts
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 13:58

Après bien des péripéties, le concert des Allemands Swedenborg Raum, initialement prévu à Hasselt, atterrit à Bruxelles.

 Fred Cerise, le sauveur, les programme au Rock Classic, il ne restait qu'à trouver un support national qui leur prêtera une partie du matériel, finalement Atomic Vulture complètera le programme.

C'est pas la première fois que ces deux représentants d'un hard/stoner/prog/psych rock se retrouvent sur la même affiche, en septembre 2013 à Roeselaere ( De Verlichte Geest) et ce 10 janvier au B52 à Eernegem pour la Winterfuzz Fest.

DSC05878.JPG

Atomic Vulture

Sort d'où ce charognard?

Wingene/ Blankenberge , à l'origine, quatre têtes, le chanteur s'est tiré, Jelle Galle : Bass /Pascal David : Guitar /Jens DSC05894.JPGVan Hollebeke : Drums ont décidé de continuer en trio et d'abattre la carte intrumental stoner.

Avec succès, ajoute-t-on!

Une demo en 2012, pochette proche du 'Raw Sienna' ( Savoy Brown) - le EP 'Planet Emerald' début 2013 et le single 'Moon Base' en juin 2013.

Goeienavond, bonswar, we zijn Atomic Vulture.... applaudissements polis de la vingtaine de curieux peuplant l'antre rock, vers 23h le coin sera vachement plus habité.

Neuf titres muets de dusty stoner, super bien ficelés.. du Kyuss, Fu Manchu lorgnant vers les ancêtres hard, Black Sabbath, et s'offrant, de temps en temps, une pointe psychedelic/progressive/experimental rock à la Mars Volta.

'Winter blues' ouvre, le blizzard souffle, les cactus caillent, le sable gifle le visage du lonesome desperado fuyant une horde sauvage cherchant à l'éliminer, près de 7 minutes de desert music aride.

Une amorce bien grasse pour 'Spiders', une bestiole velue appuie lourdement sur la  wah wah huileuse, l'heure du doom a sonné.

Un petit prog lunaire?

'Moon Base', comme si t'étais sur les pentes du Mont-Ventoux en janvier, pas un touriste, des cratères, des cailloux, DSC05884.JPGtrois brins d'herbes et le vent...brrr!

Basse en disto, un gros hard comme en quatorze, des senteurs 'N I B' du Sabbath de 1970, pas des guignols, ces vautours!

T'étais sur le point d'applaudir à mauvais escient, Jens relance la machine, encore quelques soubresauts nerveux avant que la bête ne décide de se reposer.

'King Size Slim' débute en mode spacey avant un déferlement sonore agressif.

Next one is called 'Tequila'.

Oublie les Champs et la rondelle de citron, ce jus d'agave est frelaté, il peut juste servir à t'aider à digérer un gigot de mammouth servi saignant.

Tu dis, ça pue..

Normal, le voisin vient de lâcher son petit rot.

 

DSC05899.JPG

Tu voulais du métallique, tiens 'Tunnel Vision', suivi de 'Mos Eisley Spaceport' pour les fans de Star Wars.

La dernière, ' Emerald' , puis les vautours regagnent leur nid atomique.

Good job, Charlotte!

DSC05886.JPG

Swedenborg Raum

DSC05922.JPG

Tu expliques, Ben!

DSC05937.JPGDer Bandname Swedenborg Raum zitiert die experimentelle Serie 'Hospital der Geister' von Lars von Trier.

Danke, et vous venez de?

Leipzig!

Naissance  Sommer 2011, je joue de la basse, les autres sont Axel am Schlagzeug und Flo an der Gitarre!

Genre?

 Verschiedenen Vorgeschichtense mêlent: Blues, Jazz, Stoner-, Space-, Psychedelic-Prog-Rock,  Metal und Doom!

Trace discographique: un EP 5 titres,éponyme!

Sur scène, on est quatre en fait, l'illustrateur, façade klasher, Petro Steigolino fait partie du show, il improvise sur la toile pendant qu'on joue!

Pas de setlist, Leipzig, at the confluence of the rivers White Elster, Pleisse, and Parthe, joue son album.

Cinq titres, seulement?

En ai compté quatre plus deux nouvelles chansons, les quatre morceaux balancés avant les primeurs ont pris +/- 50'. 

Peux pas t'assurer qu'il y ait une suite sans pause et que nous ayons entendu  1.      The Departure 05:55      2.      Chasm Yawn Around 05:58   3.      Stoned From The Underground 04:06   4.      Diffussed Disposition 05:00      5.      Mental Ægression 08:34  dans l'ordre et avec le timing annoncé sur l'album, les gars jammaient joyeusement.DSC05939.JPG

Ici, également, une place prépondérante pour les instrumentaux avec un ou deux titres psalmodiés.

On a à faire à des virtuoses du prog/hard rock et comme ils sont d'origine alémanique on ajoute une touche de krautrock proche de l'ambient ( Popol Vuh ou Amon Düül II).

Un voyage cosmique sans avoir sucé de pastille rose, tandis que Petro barbouille son drap vierge.

Tu passes allègrement des atmosphères Hawkwind vers Black Sabbath ( encore, pas pour rien que Ben arbore un t-shirt de la bande à Iommi) en croisant Karma to Burn, QOTSA ou Orange Goblin.

Après avoir côtoyé les étoiles on t'envoie au front, une armada de panzers  écrase tout sur son passage.

Retour au calme, en mode cruising, tu contemples un paysage bucolique, une légère brise caresse un champ de coquelicots, t'irais bien t'allonger avec ta Fraulein sur l'herbe tendre..vlan, accélération brutale, l'ennemi a sorti les bazookas, Gretchen gît à tes côtés une balle en pleine tempe, bordel, ça va saigner, ich bin Mad Max... pan, pan, pan!

DSC05929.JPG

 

DSC05940.JPG

On se calme, Flo annonce les deux derniers titres, des nouveautés, le premier démarrant sur des effluves indiennes ( Bombay) avant de virer à l'hallucinant, le second, bien lourd, inspire trois gamins en manque d'exercice à commencer un pogo poussif.

Ket, tu confonds les Ramones et Josh Homme.

Sur scène Petro fignole son tableau et Swedenborg Raum, en mode rouleau compresseur, Gerhard "Gerd" Müller, après le moment de finesse, Franz Beckenbauer, termine son concert.

DSC05943.JPG

Didier, venu nous saluer après le gig de Lamb of God, est de notre avis... sont pas cons, ces Germains!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 15:03

A l'entrée, un écriteau 'Volzet', comme un peu partout lors de la tournée Daan 'Le Franc Belge'.

20:15', seconde sonnerie, faut gagner son siège, pas de JP, lost somewhere on unfriendly roads.

Il n'y aura que 579 spectateurs dans le magnifique complexe de l'entité beerseloise:  De Meent!

010.JPG

 20:20' extinction des feux, l'imposant rideau se lève, cinq musiciens en piste, les fidèles qui accompagnent Daan Stuyven depuis des lustres:  Isolde Lasoen (drums, xylophone, bugle, tubular bells, vocals)/ Jean-François Assy ( cello, vocals)/ Jeroen Swinnen (piano, keyboards, vocals)/ Geoffrey Burton (guitar)/ Jo Hermans (trompette, vocals)!

Quelques mesures pour annoncer l'arrivée du crooner/dandy: Daan.

Une mise impeccable, costume bordeaux, chemise blanche d'une netteté irréprochable et lunettes de soleil empruntées à Alain Delon ( cf. La Piscine): la classe!

005.JPG

022-copie-1.JPG'Parfait Mensonge', Geoffrey et Jean-François, ayant tous deux accompagnés le fabuleux Alain ne doivent pas être perdus, la ballade oiseau de nuit, sombre et glacée, exhale de brumeux relents Bashung.

L'esthète agrippe une guitare pour attaquer 'Mes Etats- Unis' , c'est le piano sautillant de Jeroen qui donne le ton, la plage virevolte, Daan joue à l'acrobate pour éclabousser le vocable roman  ..trente-treize ans et t'as rien compris..., De Meent, déjà, bat des mains, ça ne va pas se calmer avec le hit 'La Crise', une valse/sirtaki lucide et satirique.

Retour dans le temps, l'album 'Simple' et le macho 'Wifebeater', soundtrack d'un film n'ayant pas vu le jour.

Sournoisement il s'approche d 'Isolde se saisit d'un maillet, fait mine d'asséner un coup sur le crâne de la belle, deux rangs devant toi, l'inspecteur Bossemans est prêt à se ruer sur scène, le comédien se ravise et frappe les tubular bells tandis que le violoncelle d'Assy pleure.

 

063.JPG

Zijn er verkopers in de zaal?

' Ma vendeuse', Daan a certainement beaucoup écouté ' Ma petite entreprise connaît pas la crise' de Bashung.

Sais pas où un comique au nord du sillon Sambre et Meuse a trouvé des similitudes avec un certain Claude François, pour le même prix il aurait pu citer Frank Michael.

Avec 'Fireproof' il déterre l'album 'Bridge Burner', un slow digne des Walker Brothers.

 Moins mellow sera 'Drama' et son cello regorgeant de pathos, titre qui clôt  'The Player' , la facette ténébreuse de  Daan.

039-copie-1.JPG

073.JPG

Une intro à la Mike Oldfield pour le savamment orchestré et obsédant 'La vraie décadence'.. c'est de ne pas dire ce 044.JPGqu'on pense...une nouvelle perle à dénicher dans l'huître 'Le Franc Belge'.

Pendant l' instrumental disco 'Housewife ', iets beschaafd,  Oscar Wilde vient pianoter aux côtés de Jeroen...dur, dur de rester assis et de ne pas s'agiter en mesure!

Le saccadé 'The Gates', introduit par une acoustique hispanique, perpétue  la voie dance.

Vous vous appelez donc tous Alsemberg, ici, et s'y on voyageait, ce matin, en m'éveillant, j'ai rêvé que je violais un Italien.

A quelle heure, Daan, c'était qui, Di Rupo?

Une cover étonnante  du  filmique 'Clan des Siciliens' de Morricone après laquelle la bande à Stuyven balance ' Exes', un extrait de l' album ardennais.

Quand Daan se la joue Bryan Ferry, il y a des étincelles.

Il a largué sa cravate pour amorcer le vieux et houleux'  Swedish Designer Drug' chanté en duo avec Isolde.

Disco time in the house!

D'abord assis au bord du podium, les chanteurs choisissent chacun une allée pour venir gazouiller parmi la foule.

Ambiance au zénith!

054.JPG

Retour en France, 'Mélodies Paroles', où Dutronc flirte avec Sacha Distel.

En selle, 'Icon', un rodéo pendant lequel la guitare de G. Burton se laisse aller.

On rengaine les colts, les Stetson au vestiaire, Alsemberg, on m'a laissé entendre que vous étiez les meilleurs chanteurs du Pajottenland, c'est le moment.

 Le somptueux et tourbillonnant  'Everglades' et nos pada pada pada badamam ont résonné jusqu'à la Florida Bay.

La dernière, une chevauchée fantastique et majestueuse, 'Irrelevant' combiné avec 'Promis Q' et son couplet en allemand.

Après ce feu d'artifice, l'équipe se tire!

058.JPG

Bis

Les deux hits 'Protocol' et 'Victory' déchaînent un enthousiasme délirant.

083.JPG

Wat denk je, komen ze terug?

Je pense, Marleen, les rideaux restent ouverts.

092.JPG

Second retour

Entamé par Daan au piano, plus la guitare de Geoffrey, 'The Player' , la trompette sort de coulisse, Isolde, Jean-François et Jeroen rejoignent Jo, tous derrière un seul micro assurent le chorus.

Superbe!

Et un cadeau de Noël tardif, 'Wandering Star' de Lee Marvin, façon Lucky Luke!

098.JPG

Du très grand Daan!

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 14:33

Tom, le Sportpaleis how often?

99 fois, je crois.

Et qu'est ce que ça te fait de jouer au Candelaershuys devant un public de 60 bougres?

35 personnes ou 60000 comme avec Clouseau avant les Stones, ça m'est égal, ici au moins je suis certain que les gens viennent pour m'écouter!

1488659_1447022268844900_1946883848_n.jpg

 Tom Vanstiphout a parfaitement raison, les gens sont ici pour écouter le singer-songwriter venu présenter son troisième album solo, 'Little beams of light' , et pas le guitariste vedette jouant pour Milow, Paul Michiels, Jan Leyers, Clouseau,  Kommil Foo, Bart Peeters, Eva De Roovere, Zap Mama etc..

Il y a peu, de passage à la VRT (Radio 1) l'annonceur avertit les auditeurs.. Met de ogen dicht zou je zweren dat je een zanger uit de USA hoort... , ce mec a vu et entendu juste, déjà que le timbre du gars d'Ekeren ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de James Taylor, son univers musical est identique à celui de l'ex-copain de Carly Simon, ou à celui de Dan Fogelberg, Jackson Browne, Loggins et Messina, Seals and Croft, Bread et autres chantres d'un soft rock de haute tenue.

1002511_1447022212178239_26181644_n.jpg

Un trio sur le modeste podium ucclois: Tom et ses six guitares plus les fantastiques Evert Verhees ( basse, keys, acoustique, backings) et Kobe Proesmans ( drums, percus, backings et violon).

T'as croisé ce dernier avec Gabriel Rios, quant à Evert il a accompagné toute la scène musicale noire/jaune/rouge de Paul Louka à Axelle Red en passant par Rapsat, Burt Blanca,  Viktor Lazlo, Maurane, Arno... sans oublier quelques pointures internationales: Bashung, Clerc ou Pagny!

1509665_1447022245511569_1623817808_n.jpg

Solo, une acoustique, 'Better be ready' sur le second effort discographique  'Working man'.

..I was only 12 years old found out about love.. elle avait 17 ans, était blonde et sur les bancs d'école dans la classe de mon frangin..

Douze ans, fichtre, pire que le 'Teenager in love' de Dion and the Belmonts .

Quoi, JP?

T'étais amoureux de Juffrouw Van Droogenbroeck, ta maîtresse en troisième primaire et de la femme du boucher aussi!

En trio, sur le nouvel album, 'Krishna song', non sans une pointe d'humour, on a droit à la genèse du titre.

Le matin en pantoufles, je gratte ma Gibson, un riff me vient, je le joue pendant 6 heures d'affilée pour entrer en transe d'où cette référence à 'Hare Rama Hare Krishna'.

Du folkrock radieux, exotique et parfumé au patchouli.

1544359_1447022405511553_1204370430_n.jpg

1464626_1447022465511547_1675512705_n.jpg

Puis un petit James Taylor uit het platteland, ' Better when I'm with you' ,décoré d'un subtil bridge jazzy.

Evert y va d'un solo de basse pas nigaud et tout à coup ton cerveau avance un autre grand, Boz Scaggs!

Merci, Uccle, s v p, continuez à applaudir pendant que je change d'instrument, le silence me fait peur.

Clap, clap, clap..

A la resonator, 'Head over feet', une confession amoureuse datant du premier CD.

J'ai deux gosses maintenant, des lève-tôt, plus question de faire comme dans la suivante 'I slept too long' au jeu bluesy avec une slide huileuse.

Superbe plage, suivie par la tout aussi rythmée 'The City', un tube en puissance.

C'est tellement bien foutu que t'es pas vraiment étonné de lire sur son facebook:  "Great news on a Friday morning. I am nominated for a Music Industry Award (MIA) here in Belgium in the category Best Musician."

1532153_1447022282178232_1540737765_n.jpgRepos pour les braves, Tom solo, un vieux titre, la romance mélancolique  'Greyhound', en route.. greyhound take me to another town....

Evert à l'acoustique, Kobe au violon, toujours dans la veine nostalgique, le mélodieux 'Where I belong' aux harmonies vocales subtiles.

Uccle,  een michaelljacksonneke, vous avez une idée de quoi il s'agit?

Euh, un petit noir devenu blanc?

C'est un terme musical..

On est obligé d'avaler cette couleuvre?

En gros, on a besoin de vous, on n'a pas les moyens de se payer une chorale gospel, vous la remplacez.

Tu payes combien?

Un aller simple au paradis pour tous ceux qui chantent...'One thing we're all looking for'.

Le morceau biblique  de la soirée.

Un convoi d'anges s'est pointé pour nous conduire aux portes du Jardin d'Eden.

JP, t'as pas un petit de monnaie pour le guide?

Beau et optimiste, a feelgood song appréciée par l'assemblée.

La coutume maison exige de l'artiste invité un titre dédié à Elvis, le volatile ménager, ce sera le petit rock de Ry Cooder 'Crazy 'bout an automobile' suivi d'un autre reprise fabuleuse, 'The Maker' de Daniel Lanois.

Rien que ce titre valait le déplacement!

La playlist mentionnait  'Bring back the band', l'heure du curfew approche, Tom décide d'achever le set avec le titletrack 1557629_1447022442178216_1173833265_n.jpgdu nouveau né, le nerveux 'Little beams of light'.

C'est quoi ces little beams of light?

De petits moments de bonheur intense, comme quand j'étais gosse, on partait en vacances en famille, voyage de nuit vers la montagne, papa au volant, ma mère dort, mon frère dort , je veille.

Les premières lueurs du jour, on arrive, il me jette un coup d'oeil dans le rétro, on sourit, il glisse la seule cassette qu'il possède dans le lecteur: 'Ruby, don't take your love to town', Kenny Rogers.

T'as du bol, Tom, le mien c'était 'Er speelt een orgel', Rina Pia!

1495495_1447022365511557_1174993850_n.jpg

Bis

Evert, de dos, aux keys et Tom: 'Coming home', a loveballad et enfin, à trois, l'hymne non-officiel des Diables Rouges, un calypso, 'Travelling on the sea of love'.

 Sur le rafiot, Lukaku, Dembele, Vermaelen Vertonghen ...

Et Rik Coppens?

Dans la cale!

Brazil, here we come!

 

Photos: JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 10:42

Sur le forum de All About Jazz: "Trumpeter Roy Campbell Jr.,died Jan. 9, according to multiple reports on social media sites.

The cause and place of death were not reported."

shapeimage_3.png

Le Californien, né en 1952, a été pendant toutes les sixties rattaché au jazz avant-garde, il jouait non seulement de la trompette, mais aussi de la flûte et du bugle.

Comme étudiant, il est incorporé  dans le big band du  Manhattan Community College dirigé par Yusef Lateef, ce qui explique son attirance vers le free jazz.

En tant que sideman, Roy aura accompagné une kyrielle de grands noms dont Marcus Miller, Woody Shaw, Cecil Taylor, John Zorn, Kenny Kirkland, Henry Threadgill ou Omar Hakim...

Il a également fait partie de quelques bands pratiquant un jazz pointu:  Spectrum, Ensemble Mutu, Other Dimensions in Music, Shades and Colors of Trane, Tazz, Pyramid Trio ou Downtown Horns.

En 1990, il quitte les States pour s'établir aux Pays- Bas où il poursuit sa carrière, accompagnant parfois des musiciens rock dont Yo La Tengo.

Roy Campbell laisse plusieurs albums en tant que leader, le dernier recensé semble être 'Akhenaten Suite' de 2008.

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 15:53

delvaux., faut oser tu me dis...ben, il y a un Caravage du côté de Grenoble,la première mouture de Louise Attaque peignait dans le style baroque également, t'as un Da Vinci au Portugal, un Van Gogh en Serbie, The Rubens en Australie, un Goya Dress en Ecosse, plus fantaisiste, t'as les Dandy Warhols, et on te parle pas de Painter ou The Red House Painters, alors si les Gantois, les frères  Bram Delvaux: guitars/vocals/keys et Klaas Delvaux: bass/vocals/keys optent pour delvaux. comme stage name, qui va les blâmer?

DSC05756.JPG

Comme toujours au Bonnefooi, chouettes nouvelles enceintes, un va-et-vient incessant avant le début du show.

21:30', cinq musiciens prennent place, 2 delvaux et les  additional live musicians,  c à d l'incroyable Karen Willems aux drums (Zita Swoon) - Kwinten Mordijck: synths and keyboards (e.a. Kiss the Anus of a Black Cat) et Wouter Beeckmans: guitars ( Off With Their Head avec Bram et Horse Antlers avec Bram e.a.).

Ils vendent quoi, de la maroquinerie?

Un EP ' Palma de Mallorca', du dream indie tantôt vaporeux, tantôt ensoleillé, mais toujours bien foutu!

DSC05753.JPG

' Black', entrée en matière harmonieuse, deux voix fluides ( les rapprochements avec Bon Iver avancés par certains journaux flamands ne sont pas dénués de sens), des teintes pastels jurant avec le titre chagrin, il ne t'en faut pas plus pour être séduit.

 DSC05747.JPG'Follow Me To The Horizon' n'est pas repris sur la rondelle mais convainc tout autant.

Le drumming jazzy de Karen et les guitares grésillantes contrebalancent le son spacey des claviers ( dont un orchestron).

Le soleil se couche à l'horizon...maybe you should go...

Cette longue plage combine le meilleur de la  synthpop ( Japan, Talk Talk sans le decorum glam) et de la dream pop à la The xx en n'excluant pas les côtés arty et expérimentaux d'un Radiohead.

Un mix accrocheur!

Toujours en mode midtempo, 'Cévennes'.

De jolies vues sur un panorama cévenol  accompagnées d'un bande son bourrée d'effetsDSC05742.JPG avant-garde.

Retour à l'EP, 'Machine', où comment transformer un monde industriel en climats mystiques en le saupoudrant d'éléments prog/psych rock chers à la bande à Gilmour/Waters, pour décorer tu y ajoutes un chant choral (cf. The Polyphonic Spree).

Même atmosphère nostalgique pendant '  Keep Me Company', une solide envolée de la guitare de Wouter présage un final  volcanique.

Un léger temps mort entre chaque morceau, histoire de régler l'orchestron, c'est parti pour 'Erase Me', une fantaisie en flou artistique.

' Kalvendt' indique la playlist, une plage aux saveurs eighties prononcées.

DSC05763.JPG

DSC05751.JPG

Le quasi instrumental ( quelques vocalises asiatiques) 'The reset'  sera plus tumultueux.

Une basse new wave, un martèlement infernal, ça secoue!

Bram, vous n'avez rien remarqué mais je suis handicapé, me suis cassé un ongle en décapsulant une bouteille de Stella, annonce la dernière: a new one, untitled yet, une valse décalée et syncopée s'achevant en tourbillon furieux!

DSC05749.JPG

 

delvaux., un band à suivre de très près!

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 15:56

Du changement dans  le bar & grill de la Rue du Noyer, désormais les concerts se déroulent au sous-sol aménagé en rock'n roll cavern.

Une double affiche en ce mardi venteux: Body To Body - Silent Embers, deux pouliches de l'écurie Females Rock.

DSC05698.JPG

Silent Embers.

DSC05680.JPG

DSC05697.JPGUn duo mixte: Red ( Nathalie Delhove)  aux vocals, programming et Cendre, guitare, vocals + une drum machine cachée près de la table de mix.

Cinq/ six concerts à leur actif , une demo audible sur soundcloud, de l'indie minimaliste aux relents garage/electro/noise/ postpunk dans la lignée des Kills ou Surfer Rosa.

Neuf titres pendant lesquels la guitare en fuzz ou disto bretaille avec les vocaux féminins, ou mixtes, sur  arrière-plan de beats agressifs.

Pendant 3/4 morceaux le mix séduit, passé ce cap,  le manque de diversité sonore finit par lasser.

Autre pierre d'achoppement, l'anglais de la donzelle n'est pas top, pour ne pas l'étiqueter de laborieux.

Beaucoup de bonne volonté, certes, mais longue  et parsemée d'embûches sera la route menant au nirvana!

'Come now' et 'Unplugged' ( tu parles) baignent dans une huile visqueuse, la voix de Red lorgnant vers P J Harvey ou Scout Niblett, puis Cendre amorce 'Besieged ' sur fond de riffs incisifs. Le ton  est  récitatif et glacé. La boîte à rythmes entre en action,  sa copine prend le relais, désabusée et courroucée, elle braille à répétition un Fuck the People adolescent, cf. The Kills en 2003.

Brisons les règles, les vieux engrenages...un discours mai 68 quelque peu naïf et désuet, 'Outlaws'.DSC05691.JPG

Une couche post punk embrase 'To live and survive', suivi de 'Dirty Talks'.

Et si on assassinait Dieu?

'Murder'

Blondie goes electro!

Badinter s'excite...Vous déshonorez la France que vous croyez servir...il introduit 'Blackout', du postpunk déclaration des droits de l'homme et du citoyen!

La dernière: ' Damnatio Memoriae'.

Jugement sévère, qui frappe-t-il?

Messaline, Néron, Maximien?

Non, un sale mec...

 I’ve to destroy the proofs of your living

Your fingerprints on my back

I erased every place you laughed in

Turning your bloody lips into black...

DSC05683.JPG

Tu utilises Spic and Span?


Body to Body.

DSC05736.JPG

DSC05710.JPGLe parcours de Jason Burtally n'est pas banal...

Il faut remonter au début des nineties, il tambourinait au sein des Lacrymogènes, puis il devient chanteur chez Bumpers, les circonstances le voit virer guitariste,  avant la dissolution du groupe en 2001.

 L'aventure Kung-Fu  77 commence, elle s'arrêtera lorsque Christophe Lems, le batteur, quitte le royaume.

Quelques projets solo et, enfin, Body to Body naît en 2012.

Le line-up a pas mal changé depuis le baptême, ce soir nous verrons Jason ( vocals, guitar) - Celine (Ze Groove) à la basse et Serge Meeuwsen aux drums ( un passé metal: Elegy,  Zarathustra).

Introduction: tonight we'll play mostly new songs!

' How strange you are' un titre que Jason jouait déjà solo.

De l'alternative rock aux fortes émanations nineties localisées aux States... Dinosaur Jr., Jane's Addiction, Nada Surf, Pavement...

DSC05734.JPG

DSC05731.JPG

Une basse galopante ébauche ' Jet lag'.

La frappe est lourde, la tissure est serrée et noisy, genre Pixies.

Le single ( enregistré chez Luc Crabbe) 'Owl' est plus catchy et présente un petit caractère new wave à la Martha and the Muffins, avec 'Ginger' on revient aux sonorités indie/garage rock  défendues par les semblables de Guided by Voices.

DSC05723.JPGVirage groove/funk, 'Black Kitty'!

Sais pas pourquoi mais cette Kitty, tu l'imagines se trémousser lascivement sur le 'Why did you do it' de Stretch.

Même veine noire pour 'Free Headkick', admirable drumming et jeu de basse ronronnant.

Une reprise, 'Molly's Lips' des Vaselines, titre fétiche de Nirvana.

Une version sautillante et punky.

On ne s'ennuie pas avec Body to Body, les plats sont variés, l'assaisonnement est sapide, le service est impeccable.

Pour un vieux fan de Kung-Fu 77, le grunge 'Temperamental' puis 'Kodak Cemetery'...you're just a cliché, no matter what you do, no matter what you say...

Quoi, Paul?

Si je me souviens?

... Ik weet me zelf een triestig sinjeur,. Een pijnlik, armzalig poseur, -. 'k Verborg mijn roze levenskleur. Onder een waas van witte geur....

Oui!

Celine a déjà envoyé la dernière salve, brute et sanguinolente, 'Two-timing jerk'.

DSC05730.JPG

Body to Body lâche sa prise, le combat prend fin!

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 10:17

L' auteur-compositeur-interprète Luc Romann s'est éteint des suites d'une intervention chirurgicale.

02.jpg

 

Les médias n'en font pas grand cas, l'artiste  a très rapidement pris ses distances avec le monde de la chanson.

Pourtant on lui prédisait un bel avenir après qu'il eut assuré les premières parties de Brassens ou Juliette Gréco au début des années 60.

Il n'a jamais voulu se laisser happer par le système et est parti vivre dans le Gers, il continuait à se produire dans le Sud de la France.

On se souviendra de son amitié et de ses textes écrits avec George Moustaki ( ' Emmene-Moi' - 'De je t'aime en je t'aime..' ) et de son attachement à la chanson française de qualité.

Il nous laisse 6 ou 7 albums et plusieurs Extended Play en héritage.

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 19:27

La ville est déserte, demain faut se taper la sale gueule du patron.

Le Rock Classic n'échappe pas  au climat morose de reprise du boulot, peu de monde mais un ou deux dangereux clients: Yves Hoegaerden ( c à d il y a peu de chances que tu rejoignes ta couche à une heure décente...) et Steven, après le Bourbon un Cécémel s v p et puis une tequila, un iced tea et enfin un rum coca cola pour faire passer le mauvais goût... son estomac: un champ de bataille!

D'autres anciens combattants fidèles aux Soirées Cerises se pointent, Florin, j'ai maigri, je ne voulais plus être confondu avec Demis Roussos et Bernard.

 

Fred, explique menneke, il n'y avait pas de hors-d'oeuvre au menu, c'est qui le minet?

Marco, The Eternal Cowboy!

Il n'y a qu'un Eternal Cowboy et John Wayne est enterré, le Marlboro man aussi d'ailleurs!

DSC05633.JPG

 

21:15' Marco et sa guitare en piste.

Il ressemble autant à un vacher maniant le colt  que Jacques d'Albon, le mignon d'Henri II, à Arnold Zwarteneger!

DSC05638.JPGUne trentaine de minutes, dix titres!

Verdict?

Au fond il se débrouille probablement mieux avec le bétail, les Peaux-Rouges, les chasseurs de primes, les hordes sauvages et Calamity Jane qu'avec une guitare.

Un set anodin, applaudi poliment.

Pas sûr que le gentil Marco passe le cap des éliminatoires au bisannuel Tremplin de la Chanson de Fernelmont.

Un premier titre chanté d'un timbre proche de David Bowie dans ses twenties, à moins que ce soit celui de Peter Starstedt auteur de l'indémodable 'Where do you go to my lovely'...and you dance like Zizi Jeanmaire..

T'as pas trop fait attention vu les vannes sorties par Steven, mais il est possible que le morceau massacré soit ' Mardy Bum' des Arctic Monkeys.

Ensuite il s'attaque à Natalie Imbruglia, 'Torn', Oasis 'Don't look back in anger', 'Wagon Wheel' ( Rock me Mama) de Dylan, avant de faire un sort à un nouvel Arctic Monkeys, 'Do me a favour'.

Un petit tour en Irlande, 'Pints of Guinness' ( Against Me!, qui lui a peut-être inspiré son patronyme), a drinking song, la Guinness sent la grenadine.

Tu pensais que c'étaient les Proclaimers, Steven, tu veux une Kilkenny?

A song for the ladies, on a compté deux nanas et une créature de sexe indéterminé dans le zinc: 'I Bet You Look Good On The Dance Floor' Arctic Monkeys number three.

'Imagine', Lennon pleure de rage!

'I'm no good'

Amy, reviens s v p !

... Girl, I'm sorry but I'm leaving...

Tu vas où?

 A Affligem.

Bonne idée, bonne bière!

'Cavalier Eternal' de  Against Me! était le dernier fait d'arme du set, il a rengainé son flingue!

Quoi, Yves?

Mais j'ai rien dit, une Blanche pour moi!

DSC05675.JPG

Jessica Kilroy

DSC05667.JPGRetour en Europe pour la jolie Jessica, profitant d'un séjour à Liège ( un tweet la veille du show   "Just finished up day 1 in the studio in Liège, Belgium. Psyched to be working on such a fun production w great folks!" ), elle donne un concert à Bruxelles.

 Seule, pas de Kier Atherton, le compagnon dans l'aventure Pterodactyl Plains, association que tu avais eu l'occasion d'admirer au Bouche à Oreille en 2011.

Quoi de neuf dans le Montana?

Un troisième album solo ' Cold' et après la Belgique une excursion aux Pays-Bas!

Comme toujours le set débute par le joyau de douceur 'Pandora', il ne pouvait  y avoir de contraste plus frappant entre la grâce et la pureté du chant de Jessica et le fade prosaïsme du prédécesseur.

Un jeu de guitare délicat, un pied qui taquine a foot bass stomp box et un club réduit au silence, tu oses à peine déposer ton verre sur une table métallique de peur d'anéantir le charme.

Même Yves, qui confesse, c'est pas mon truc ( les plumes non plus, Yves, c'est l'electro, le post punk, Sisters of Mercy, DSC05640.JPGles Young Gods et Rika Zaraï ..), applaudit.

A new song, you are the first crowd ( small crowd) to hear it, 'Show down'. 

What inspires you, Jessica?

The solitude of nature!

Les vues quand tu viens d'escalader un pic dans les Rocky Mountains et que tu respires some crystal clean air,  tu sais le mélange gazeux qu'un certain Chen Guangbiao vend en canette, au prix fort, du côté de Pékin.

Une cover, Gillian Welch - 'Everything Is Free'.

Sublime!

Et une flèche dirigée vers la music industry, comme Gillian, Jessica  n'a pas l'intention de se prostituer pour entrer dans le système.

DSC05663.JPG

DSC05655.JPG

'Glass', c'est fragile le verre, d'autant plus que celui-ci présente toutes les caractéristiques d'un modèle confectionné par un verrier de Murano. 

Savez-vous d'où vient l'expression  'Knock on Wood'?

Oui, c'est Johnny qui l'a piquée  à Eddie Floyd!

Raté, elle est originaire des Pays-Bas!

Des superstitieux, ces Bataves!

La plage la plus rythmée jusqu'ici!

A little lovesong, 'Love don't make mistakes'.

L'Amour, une chimère!

Elle poursuit avec le profond lament/ gospel ' Ain't No Coming Back' ( Mark Houser- Jessica Kilroy- Amy Clark) auquel succède le mélancolique et éthéré 'Lightning bird' que tu trouves sur le second album des  Pterodactyl Plains- 'In the Air'.

 'Ghost town'.

 Calico? Oatman? Bannack? Charleroi? 

Anyway, a masterpiece!

Elle revient au répertoire des  Pterodactyl Plains avec 'Beneath the grassy steppe', tu t'attends à un canon, Kier n'y est plus, mais la magie opère toujours,... quiet flows the Don..s'imprègne dans ton cerveau et ne le lâche plus tandis que Jessica vocalise une incantation indienne.

Envoûtement total...faudra qu'un jour tu lises du Mikhail Sholokhov!

Un dernier titre limpide au gentle groove,  'Eyes of alone' avant le salut final.

DSC05651.JPG
Un bis en duo avec Marco, 'Knocking on heaven's door', on est tous certains que le Saint -Père lui ouvrira la porte sans chicaner!


Jessica se produira aux Pays-Bas dans le courant du mois de janvier, notamment à Utrecht le 17!

 

merci à Laurent pour les videos.


Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 23:47

Marina de Stijn Coninx, inspiré des souvenirs de jeunesse de Rocco Granata!

201311241609-1_ruim-150-marinas-krijgen-serenade-van-rocco-.jpg

En Flandre, le film, sorti en salle le 6 novembre, casse la baraque, en trois semaines  203.061 visiteurs. Il semble également accrocher les cinéphiles dans la partie francophone du pays ( les frères Dardenne se sont investis dans la production)... ce n'est que justice!

Si le mélodrame connaît une réalisation de facture classique et que le thème ( l'immigré opprimé) est universel, le film émeut par un jeu d'acteurs  juste et par une bande son formidable!

0000825789_350.jpg

Le but de ces quelques lignes n'est pas de faire une analyse du long-métrage, d'autres le font avec brio.

 Le site s'en tient à la musique et tient à souligner la place primordiale qu'il faut accorder à Rocco Granata dans l'histoire de la chanson nationale.

Le fils de Salvatore Granata a réussi avec 'Marina'  à composer un evergreen l'ayant amené au Carnegie Hall ( moment inoubliable sur lequel s'achève le biopic) et ayant été repris par les plus grands, Dean Martin ou  Louis Armstrong, pour n'en citer que deux!

 

 

Malgré une opération cardiaque subie en 2010, le  ereburger van Genk a sorti, en 2013,  à l'âge de 75 ans, un 55è album, ' Argentina', attribué à Rocco Granata Con Enrique Noviello, Los Autenticos Decadentes.

 

 

Allez voir 'Marina'!

Repost 0
Published by Michel - dans Humeurs
commenter cet article

Articles Récents