Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 21:37

Concert en images: LUK STIENS

DROPDS-BIGDAVE-142.jpg

Sint-Pieters-Leeuw, bezienswaardigheden:

- l' église gothique, Sint-Pieters - le domaine Coloma et son jardin de roses - la maison natale de Jef Jurion - le patattenveld du FC Negenmanneke et le bistro 't Leeuwke!

DROPDS-BIGDAVE-103.jpg

Ce samedi du blues à l'affiche avec Drop D's.

DROPDS-BIGDAVE-118.jpg

En 2012 le combo, n'étant pas encore passé sur les fonts baptismaux, se produisait sous le label Drop D Society et comptait en ses rangs un certain Fred Lani, qui depuis a remis Fred and the Healers sur les rails, avec succès puisque les Healers représenteront la Belgique au European Blues Challenge à Riga.

DROPDS-BIGDAVE-112.jpg

DROPDS-BIGDAVE-165.jpg

Les Drop D's en 2014, c'est toujours Patrick Louis: vocals, guitar et Gerry Fiévé: drums, mais bien souvent le duo invite quelques pointures pour les rejoindre sur scène, tonight: Big Dave à l' harmonica et vocals!

Le Dave de Vanina a pris du poids?

Fais pas le gugusse... Big Dave, c'est un des plus fins blues harps du royaume, si on te dit The Electric Kings ou The Elmore D band, je suppose que tu vas arrêter de nous parler muzak!

DROPDS-BIGDAVE-065.jpg

Ce soir 't Leeuwke s'est transformé un juke -joint et ce n'est plus le Zuunbeek qui mouille ses prés, mais un affluent du  Mississippi.

Les fans de RL Burnside, de John Lee Hooker, ceux qui aiment le blues crasseux, le boogie, le garage et le funk ont tous été servis à volonté .

DROPDS-BIGDAVE-138.jpg

DROPDS-BIGDAVE-206.jpg

Setlist.

 

DROPDS+BIGDAVE 208

Repost 0
Published by Luk Stiens - dans Concerts
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 13:15

Ouverture des portes à 18h, du jamais vu au Depot!

Un événement patronné par  Classic 21!

Comme d'hab., JP est le premier client à réceptionner son passe-droit.

En sachant qu'à Leuven tu payes le droit de larguer ton véhicule, ergens op straat, à un tarif exorbitant et ce jusqu'à 21h, bande de smeerlappen, tu décides d'arriver plus tard!

75887_1455923764621417_819356390_n.jpg

Etonnement, il est à peine 19 heures et l'ancien ciné est déjà sérieusement garni, il sera quasi full lorsque le top of the bill bataillera sur scène.

Rapide recensement, une forte armada d'individus prononçant le nom du romancier avec un g guttural, Hugggggggo, âge moyen, dans la soixantaine, taux de cholestérol au dessus de la moyenne, amateurs de Pils fade, on leur refile trois Stella, ils chantent la Marseillaise mieux qu'Yves Leterme. Les nationaux sont tout aussi beaux mais eux supportent la Stella, c'est la Heineken qui les oblige à prendre un abonnement aux lavatories!

1531650_1455921801288280_1489039999_n.jpg

 

Menu copieux, à 19:30 pile, le sobre et bedonnant Big Bill vient faire son numéro.

Wat zeg je JP?

Le cousin de Don Croissant, c'est bien possible!

Il broebel, voici Kirri Valvekens en Flor Colenbunders.

1622683_1455915051288955_489129044_n.jpg

Kiri n'est pas vache et ne t'offre pas, si t'as été sage, une image à colorier, ce brave garçon est bien connu dans le milieu blues national: The Moose - 5 O’Clock Shadow bluesband - Kirri's Way Back etc..., son copain Flor, un fameux 1517575_1455915681288892_944553922_n.jpgpicker, pas de coton ni de pocket, n'est pas un bleu qu'il faut baptiser en arrosant de cécémel, le gars joue dans Mingled Strings, avec Hedwig Peetermans et Wim Vermunicht s'attaque au répertoire de Tom Waits ou s'ébat dans Fil Rouge.

En 40' ils vont balancer du Rory Gallagher en mode acoustique.

Une performance appréciée à sa juste valeur.

'Out on a Western plain' joué et chanté par Valvekens ouvre.

Super morceau, super rendu!

En duo, Flor en fingerpicking, Kirri à l'harmonica et au chant, 'Bankers blues'.

Les femmes et le pognon ne font pas bon ménage!

 

1779948_1455916234622170_1333028012_n.jpg

Un dobro et une slide pour la fleur, 'I'm moving on'.

Taste, quel groupe!

Un instrumental ciselé de Ry Cooder,  toujours au dobro, précède le 'Pistol Slapper Blues', un western swing à chanter autour du feu de camp.

Le classique 'As the crow flies' remplit de joie Kees, un kale maatje arborant un T-shirt, devenu trop étroit, à l'effigie  du génial irlandais.

Une nouvelle suite instrumentale, 'Unmilitary twostep ( un ragtime)/  'Last Steam Engine' un classique au répertoire de Leo Kottke, annonce le dernier morceau, 'Walking Blues'.

I woke up this morning, merde,où sont mes godasses!

Hors-d'oeuvre appétissant!

1545733_1455919527955174_107027744_n.jpg

Band of Friends

ou plutôt Gerry McAvoy's Band of Friends!

Ce trio n'est pas à considérer comme un tribute band de l'immense Rory, en effet deux de ses membres Gerry McAvoy (bass) et Ted McKenna (drums) furent les compagnons de route du talentueux irlandais durant de longues années.

Rory est irremplaçable, mais avec le guitariste Marcel Scherpenzeel, Ted, que t'as encore vu avec le Sensational Alex Harvey Band et Gerry, ont déniché un oiseau rare.

1016432_1455923494621444_184176186_n.jpgMarcel, s'il n'a pas le profil d'une gazelle, taureau lui convient mieux, est tout simplement un guitariste hors pair!

Bibi, une Européenne, fan inconditionnelle de l'ex- leader de Taste, agrippe le micro: Leuven vous devez signer la pétition qui vise à transformer l'aéroport de Cork en Rory Gallagher Airport, c'est évidemment autre chose que les histoires de quenelle!

Ted, Marcel et Gerry prennent le relais, une note, JP a reculé de deux mètres pour atterrir sur le 46 fillette de Koen, un ventripotent sans dents.

Un son énorme!

Marcel au chant couvert par un mur sonore en béton armé...dur, dur de reconnaître les lyrics et la setlist se trouve près des amplis, shit!

Enchaînement immédiat sur 'Moonchild'.

Le prototype du blues rock musclé.

Premier numéro de Gerry qui, dans une vie antérieure devait jouer les comiques en classe et se retrouver les mains sur la tête dans le coin car Mistress Taylor n'appréciait pas trop ses singeries qui déclenchaient le fou rire général.1621972_1455922581288202_618455292_n.jpg

Leuven, salut,  vous êtres prêts, car on compte jouer jusqu'à two o'clock this morning, et toi, le mec aux lumières, this is not Saturday Night Fever, no flashing lights, dude,  une lumière normale svp, où je descends te tirer les oreilles.

'The last of the Independents', Marcel, amène-toi, on va amuser ces ploucs, un ballet juste au dessus de nos crânes.

Ils répéteront cette figure de style une vingtaine de fois.

Tu dis, JP, tu te rappelles où t'as vu McAvoy...dans le Muppet show!

Un boogie crasseux pour suivre ( 'Continental Op' ?) et une nouvelle chorégraphie au bord de la scène, les gouttes de sueur tombent dans la Stella que Gerda avait déposée sur le podium.

Band of Friends, mon oeil, bande de crapules, ouais!

' Do you read me'.

Non, JP c'est pas à moi que Gerry fait un clin d'oeil mais bien à Miss Zeeland 1976 qui gigote à mes côtés.

 C'est quoi ce bruit de chipolata grésillant sur le barbecue?

Un électricien dans les parages?

 Marcel tripote la pédale et règle l'inconvénient.

1010625_1455923724621421_1903923565_n.jpg

1621844_1455922001288260_1717709738_n.jpg

Les meilleurs pièces de Gallagher défilent: l'épileptique 'Off the handle', le massif 'Bought and Sold' agrémenté d'une séquence images d'Epinal du rock...jambes écartées, basse tendue vers la foule, duel fratricide, on en passe.

10051_1455921897954937_1079499199_n.jpgLeuven bout!

L'incroyable 'Philby' et ses yeah yeah yeah précède le racé ' Calling card' .

Gerry nous rappelle la période gantoise de Rory, son amitié avec Roland ( qu'on n'a pas vu), nous demande si on connaît Bill Withers ( quelle insulte), fredonne 'Ain't no sunshine' avant d'attaquer 'Tattoo'd lady', le tango blues dégénérant en blues rock tonitruant.

'Shadow Play', un petit solo funky, quelques lignes reggae, une joute pour la nouvelle version des mousquetaires, le public en a pour son argent.

Pendant que t'essayes de suivre ce combat, JP se fait draguer par une nana qui l'implore à genoux pour un service pas catholique, sur scène le show s'achève par un dernier power blues virulent au final vaudevillesque.

90' bouillantes.

 Le public veut un dessert!

 

 

 

 

1661049_1455920561288404_1392398698_n.jpg

Bis

A new one, sur l'album 'Too much is not enough' et pour finir une version dantesque de 'Bullfrog Blues'.

L'hospice en folie et un final à rallonge à faire pâlir Status Quo.

541514_1455921071288353_158042289_n.jpg

Band of Friends: une machine redoutable!

Gerry McAvoy le Mister Bean de la basse!

Il était pas 2h du mat., mais ils ont joué pendant près de deux heures.

 

1606922_1455923114621482_1740890003_n.jpg

Bullfrog Tattoo

 

 

 1653903_1455924521288008_210497265_n.jpg

 

Le retour de Chick Bill, la revanche: and now Bullfrog Boogie !

OK, c'est le jambon, c'est pas la Stella!

C'est au Belgian tribute band honoring Rory Gallagher qu'incombe la lourde tâche de succéder à Gerry McAvoy et les siens.

Ils s'en sont plutôt bien tirés, même si l'assistance semblait k o après la série d'uppercuts expédiée par la troupe précédente.

 Vocals: Pierre Bataillie alias James Hetfield (Metallica) -  Guitars: Yves Vandermotte - Keys: Luc Heyvaerts - Bass: Frank Verdier et Drums: Marc Bruyninckx, une équipe de pros partageant le même amour: Rory Gallagher!

1545009_1455924647954662_1800984544_n.jpg

Pierre, le sourire aux lèvres: que ce soit clair, wij zijn Bullfrog Tattoo... c'est parti, un 'Rue the day' enthousiaste.

C'est clair, ces gars sont pas du genre balourd, ça pistonne et balance rond!

Déjà entendu il y a 45', ' Bought and Sold', décoré d'un solo aux petits oignons d'Yves.

'Do you read me', nous, oui, pas Big Bill il ne parvient même plus à compter ses doigts!

La lecture du catalogue R G se poursuit sans JP, souffrant du dos il s'éclipse, tu te dis que t'aurais intérêt à faire comme lui, ta conjugale doit rentrer cette nuit d'un séjour abroad!

1534364_1455924927954634_1479207129_n.jpg

 

T'as le temps d'apprécier le sautillant  'I take what I want' et une version hard rock mélodique de 'Moonchild'.

We have a guest, Kirri et sa mandoline, t'as évidemment pigé que t'auras droit à 'Going to my hometown'.

Jaloux des pas de danse du duo Gerry/Marcel, le sosie de Metallica entraîne Luc pour entamer une farandole digne des Chilly Willy.

T'as soudain des difficultés à déglutir, normal 270 minutes sans toucher à une Stella, c'est pas préconisé par la faculté, direction le bar où t'entends 'Off the handle'.

En 30 secondes t'as vidé ton demi, le devoir t'appelle , en route pour le domicile conjugal, t'entendras 'Laundromat' de loin et tu rateras plusieurs titres et les rappels.

1620428_1455924484621345_1467124326_n.jpg

On laisse le mot de la fin à Bullfrog Tattoo '  A Great first Rory celebration in Belgium in with 800 Rory fans, see you next year' en ajoutant que la Hollande annonce le 16th International Rory Gallagher Tribute Holland à Wijk aan Zee les 28 février et 1 mars, le Pat McManus Band est hautement recommandable!

 

Photos/ JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 22:29

Concert en images: FABIENNE CRESENS!
1655876_799205306760180_731524919_n.jpg
Le 24 janvier, 22:00 au tour de  Volt Selector d'investir le podium du  Jacques Franck!
1722924_799205823426795_1046943724_n.jpg
Volt Selector is a ragga dub crew based in Brussels since 2007.
1534279_799540500059994_2075259281_n.jpg
Un coup d'oeil à leur facebook pour la distribution des rôles ( en espérant qu'il n'y ait pas eu de désaffection ou de remplacement...)
45173_799203560093688_1394218292_n.jpg
BOULON : Selecta, Sax, Electric mandolin, Mélodica, Synth...
DYNAMIC : Lead
SACHEL : Lead
BRUCE ELLISON : Lead
FIO : Bass
THIERRY CARCAN : Drums
JEREMY TROSSAT : Front Mix
PAT OREEL : our main man
1546312_799203450093699_1571515782_n.jpg
Le groupe poursuit sa route malgré le décès du singer Fayaman, gone too soon!

T'as reconnu des gens qui s'ébattaient chez PPz 30 ou Studio Pagol , t'as pas la berlue!

La clique est déjà passée par Couleur Café ou Dour et a sorti un album, 'Positive Dub Action'.

" Brighter News " une nouvelle plaque doit se vendre en 2014.
67862_799206286760082_987376422_n.jpg
Ce soir,  c'est la fête: Jumping  burgemeester, schepenen et citoyens de toutes les couleurs...

1656101_799206416760069_588395130_n.jpg

1625561_799204183426959_2081998936_n.jpg

picturelle- Fabienne Cresens!

 

 

setlist

a.png

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 17:45

Concert en images: FABIENNE CRESENS

 

1606950_799551073392270_1686731951_n.jpg

 Festival « Sacré(e)s Saint-Gillois(e)s édition 4, du 24/01/2014 au 26/01/2014.

 Une première en 2014, au menu: de la musique sous toutes ses formes avec une obligation: être lié au code postal 1060.

1512632_799551233392254_1286318070_n.jpg

Lieu : le  Jacques Franck!

1622610_799551663392211_1839960877_n.jpg

Le 24 à 20h30':  MAKYzard!

Un collectif mixant hip-hop, rock, flamenco, latin-jazz, afro-funk, Maky balançant ses textes poético-engagés en slam ou flow rap sur ce cocktail musical.

1560481_799551850058859_2006558536_n.jpg

 MAKY: voix, textes - Marolito: guitare flamenca et électrique, compositions- Guillaume Codutti: cajón, percussions - Luc Lethuillier: trompette - Xavier Dawant: contrebasse et DJ Aral scratch, platines dit la bio, leur facebook mentionnant DJ Odilon aux platines!

1464098_799551746725536_2061963326_n.jpg
Un album: 'Embraser le calme'.

1545965_799551933392184_851504553_n.jpg

Rif Raf keske t'en penses? 

 

...Une sorte de désespoir festif, de partage aussi bien dans la galère que dans la joie, le tout mêlé à des revendications politiques...

 

Merci Rif, merci Raf!

1508069_799551613392216_1797883584_n.jpg

 

On ajoute que ces braves gens ont bien écouter le Zep et surtout 'Kashmir', tends l'oreille vers le morceau 'Combien'.

 

1545632_799551473392230_573082509_n.jpg

Picturelle.- Fabienne Cresens

 

 

Ps: rectification et précisions au niveau line-up ( merci à Gladys Touly):

il n'y avait pas de DJ à St Gilles, officiellement deejay Aral est  désormais l'homme aux platines - le sax était tenu par Gaspard Guiersen!

 

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 14:35

Avant dernière soirée du Winter Jazz Festival Marni/Flagey.

Direction l'INR, pour les culottes courtes: l'Institut National de Radiodiffusion, devenu Flagey, qui accueille dans la salle disposant de la meilleure acoustique de notre bien-aimé royaume, le Studio 4, l'événement "An Evening of European Jazz : The Low Countries!"

Avant de gagner ton confortable siège: un détour par le foyer pour t'enfiler deux ou trois ballons de rouge accompagnant des canapés appétissants, gracieusement offerts par l'Ambassade des Pays-Bas, lors d'une réception pas bidon!

 

Au menu musical, trois formations pratiquant un jazz hors piste, deux d'entre elles sont 100% kaaskop, la troisième acceptant en son sein deux Vlamingen en bonne santé!

 

Une affluence mitigée, à 20:25, lorsque débute le show.

DSC06139.JPG

Kapok

OK, le nom éveille en toi des ébats sous les draps, efface ce malicieux sourire illuminant ton faciès de rat musqué, DSC06169.JPGkapok, en malais kapuk, est une fibre végétale!

Merci qui?

Saint- Nicolas?

M'est avis que t'as éclusé plus de trois ballons, ket!

Kapok est un jazz trio composé de  Morris Kliphuis : cor et cornet - Timon Koomen : Guitare -  Remco Menting : Drums.

T'as bien lu, Morris joue du  cor, un instrument rarement utilisé dans le milieu.

... Hubert! Hubert! Jusqu'à quand poursuivras-tu les bêtes dans les forêts? Jusqu'à quand cette vaine passion te fera-t-elle oublier le salut de ton âme ?... je crois que Kliphuis est végétarien, fieu!

En 2012 Kapok remporte la  Dutch Jazz Competition , le groupe a deux albums à son actif:

 ' Flatland' et le tout récent ( pochette fabrication maison) 'Kapok' qui se vendra début février!

'Earthbound' débute mollo, après un exercice solitaire au French horn, la guitare  limpide, aux accents Joe Pass, prend le relais pour vagabonder insoucieusement.

Insensiblement, sous l'impulsion de Remco, le tempo s' accélère.

Les flots prennent un caractère tumultueux, l'embarcation affronte deux ou trois cascadelles avant de retrouver un cours plus fluide.

Tu penses amarrer la pirogue lorsque la guitare ombrageuse amorce un mouvement bluesy, un aparté free jazz du cor, puis un mouvement jazz rock virant funk de l'équipage au complet, pas à dire le film ( un court métrage de près de 15') est bourré de rebondissements.

T'étais venu pour du mainstream, tu t'es trompé d'adresse!

DSC06165.JPG

DSC06155.JPG

Cette seconde plage est baptisée 'Americana', non ne viens pas avec Wilco, Tom Petty ou les Byrds, il s'agit de jazz!

' Senor Mysterioso' une aventure exotique parsemée d'embûches.

Ces gamins font non seulement preuve d'une maîtrise étonnante et leur bouillon est pour le moins original, pour ne pas dire incatalogable.

Un cornet pour 'Day of the Tentacle' et ses saveurs latino.

Une cassure, une série d'improvisations osées et un final tumultueux!

Nausicaa' sur l'album précédent, une plongée sous-marine sans guet-apens!

Le trip approche du terme, le chemin du retour ne sera pas de tout repos, 'The long way home', en passant par la Savane hostile, tu croises quelques zébus, salues Humphrey Bogart ayant quitté l'African Queen pour se soulager contre un baobab, tu lui piques son flacon de Bourbon et poursuis ta route te menant vers Utrecht.

Cinquante minutes pas banales!

 

Rembrandt Frerichs Trio

DSC06203.JPG

Pas des bleus, le pianiste  Rembrandt Frerichs est dans le milieu jazz depuis la fin des nineties,il a sorti six albums et accumulé les médailles.

Si un gars comme Michael Brecker lance  "This guy sounds great", tu n'as pas à faire à un pingouin!

Sur scène il est accompagné par le costaud Vinsent Planjer aux drums et le grimaçant Guus Bakker à la contrebasse ( a travaillé chez nous aux côtés de Tutu Puoane, Robin Verheyen, Fred Delplancq e.a.).

Le concert de la soirée fera la part belle au dernier né, ' A Long Story Short'.

DSC06194.JPG

DSC06213.JPG

Le roi du clair obscur débute pourtant par une pièce plus ancienne 'Carrousel'.

Boum, boum fait Vinsent, Guus, un cousin de Dr. House triture le Hanlet avant de faire gémir son instrument d'un coup d'archet malveillant, le pianiste s'invite à la sauterie.

C'est parti pour un chamber jazz souple,  aux consonances 'Aimez-vous Brahms', avec une touche de Brad Mehldau, le tour de manège prend fin par un petit solo de batterie pas inepte.

Au suivant, le au départ fracturé 'Silberschmitt'  mue en jazz de facture classique dans un moule Michel Petrucciani.

'Stav' une rêverie ethnique aux avenantes sonorités arabo-andalouses engendre la mélancolie.

Le trio poursuit dans la même veine cinématique séduisante.

Quoi, Simone?

Cette joliesse est soporifique!

Tu déconnes, écoute le moteur s'emballe!

Une bête poussée de fièvre, mon grand, tiens, les 'Spring Bells' carillonnent gentiment.

N'ai pas composé la suivante, l'ai piquée during a travel somewhere en Orient.

Le titre sera tendu avec une montée en puissance graduelle suivie d'une décélération progressive.

La calèche poursuivant sa route au petit trot .

Connaissez-vous le  'Antiques Roadshow', une émission où des particuliers dénichent du brol dans leur grenier pour le faire expertiser, chez nous c'est devenu Kitsch oder Kunst, j'adore, et ça m'a inspiré.

Coup de bol il aurait pu regarder Piet Huysentruyt.

Une dernière fantaisie rococo achève ce récital plus décoratif qu'exaltant.

 


De Beren Gieren

DSC06216.JPG

 

Avant les ours grognaient, maintenant ils mugissent.

Et les vautours?

Ils barrissent!

A 23:05 devant une assistance de plus en plus clairsemée, trois ursidés se pointent:  Fulco Ottervanger (Piano), Lieven Van Pee (Bass), Simon Segers (Drums)!

T'as déjà vu ces têtes, Fulco chez Stadt - Lieven chez Collapse et Simon avec Kartasan, Stadt et Maya's Moving Castle!

Ici aussi un second cd dans le bacs, 'A raveling' suit  'wirklich Welt so'.

Même scénario que chez Rembrandt, ce piano souffre de sérieux problèmes intestinaux, Fulco sort le bistouri et rafistole les entrailles malades, ce n'est ni beau à voir, ni agréable aux tympans, couic, couic, couic.. heureusement les gosses sont couchés!

' Asbrokken' se nomme cette séquence de torture, un coup sec sur une caisse annonce le vrai départ.

Les oursons s'ébrouent malicieusement, basse et drums assurent un fond rythmique plus ou moins conventionnel, le piano, convalescent, soubresaute maladroitement.

Le dresseur, un fan de Debussy, réussit à le calmer et ébauche un mouvement impressionniste apaisé.

Par accident tu zappes sur un autre canal, une tribu noire sur le pied de guerre vient piétiner le menuet courtois.

Zorro, où es-tu?

'Vakantiebestemming', du  cool jazz Sunair à écouter sur un transat.

Garçon, svp,  un cocktail avec une cerise, comme celui que vous avez servi à madame!

 'Slippery men' (on the riverbank), pas de préliminaires, d'emblée dans le vif du sujet...attention terrain glissant.

Un titre musclé et acrobatique, ces ours ont fait un stage chez Achille Zavatta.

Le projet traite de la vie des poissons!

Bordel, un ours savant!

La suivante a pour nom '  Sweet repose threat', du jazz aventureux à la structure complexe.

Ce groupe étonne!

Fulco a oublié d'annoncer le morceau qui succède, on peut te dire qu'à côté de cette plage la chevauchée fantastique c'était de la rigolade pour débutants.

On résume: au galop, Messala - fouette, cocher - fonce, Alfons...

Quoi, le feu est rouge, rien à cirer!

Le mec à képi gesticule et siffle, tu ignores, pousse sur le champignon!

' Ontdekking van materie', le stade de l'apprentissage.

Le mioche touche à tout.

Paul, tu as la parole...  Dag ventje met de fiets op de vaas met de bloem

ploem ploem

dag stoel naast de tafel

dag brood op de tafel

dag visserke-vis met de pijp...

Euh, Paul, arrête l'absinthe!

Dis, Fulco, tu connais ma femme?

Le bluesy  'Curious young woman' est pour elle?

Een mooi brok cool jazz se terminant de manière abrupte.

On vous souhaite une bonne nuit avec 'Koekjes 's nachts', un rondo pas Turc annonçant une nuit agitée.

DSC06221.JPG

DSC06229.JPG

T'es pas obligé de te taper le zoo pour admirer les Beren Gieren, après un petit tour en Allemagne et chez nos amis hollandais, ils se produisent à Hasselt le 10 avril.

Don't feed the animals, listen to them!

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 09:30

Concert en images: Roland Cardoen

 

Le Grain d'Orge

1660752_10152576203167501_570954432_n.jpg

Un mythe à Bruxelles, ça fait des lustres que chaque vendredi soir le bistro de la Chaussée de Wavre, à Ixelles/Kinshasa ,programme des groupes roots avec une préférence pour le blues.

C'est gratos, ton demi, un soir de gig, fera un peu plus mal à ton maigre portemonnaie!

1545235_10152576203102501_2026004416_n.jpg

Le 24 janvier des canidés ayant atteint l'âge de la retraite mais ayant décidé de se taper des heures supplémentaires:  The Dog's Band !

1743453_10152576203482501_1519964621_n.jpg

 D.D. Stoned Dog ( guitare) - Pascal Lemaire ( mouth harp - vc) - Vince Vegas ( un copain d'Elvis) à la basse  et le beau  Pre-Raphaelite Tony Rossetti aux drums.

Ces jeunes gens ont un passé, le chien camé évoluait chez Chico and the Mojo- Pascal traînait au sein du  Cheap Hot Blues Band - Vince grattait la quatre cordes chez K-Pax et Tony écumait la région de Charleroi en poussant une brouette dans laquelle gisaient pêle-mêle tous les éléments de son kit.

1014418_10152576203542501_726255460_n.jpg

Il existe depuis quand ce groupe de clebs?

Se sont rencontrés au Petit Tonneau à Acosse, ont vidé quelques limonades et décidé de former une meute.

1604646_10152576203777501_853881262_n.jpg

Genre?

Du twelve bar blues, du shuffle, du boogie, n'importe quoi du moment que c'est destiné à faire la java!

1545965_10152576203407501_1120741937_n.jpg

1538929_10152576204052501_906031635_n.jpg
1512380_10152576203907501_1166850970_n.jpg
Repost 0
Published by Cardoen Roland - dans Concerts
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 15:25

Wende's  'Last Resistance Berlin Sessions Clubshow', is back on tour!

Après avoir, en octobre  2013, rempli  les salles chez  Willem-Alexander Claus George Ferdinand, le spectacle s'exporte, c'est  l'AB qui inaugure une nouvelle série de représentations.

Un club peuplé, à forte majorité, de citoyens dont le véhicule arbore een gele kentekenplaat suivi des lettres NL.

Avec JP et quelques autres égarés, on devait être une quinzaine d'étrangers!

1003195_1455205058026621_1543159269_n.jpg

Aux Pays-Bas,  Wende Snijders est une vedette, celle qui commença sa carrière comme étant un chantre de la Chanson Française de qualité ( Piaf, Brel, Bécaud, Barbara, Ferré...), un Edison in de categorie Luisterlied/Kleinkunst, passe au néerlandais en 2007 ( De liedjes uit Het Verschil) pour pivoter vers le vocable shakespearien en 2009, 'N°9', de entertainer, elle devient singer/songwriter.

'Last Resistance', sorti en 2013, est le second album chanté en anglais!

1557695_1455205828026544_1051121228_n.jpg

Pas d'avant-programme, t'as le temps d'admirer l'arsenal d'instruments sommeillant sur le podium, un double set de batterie, cinq/six claviers, quelques guitares et basses, deux ou trois jeux d'effect pedals, un keytar, un piano, glockenspiel, xylophone miniature sans oublier de mentionner un jeu de lumières digne d'un concert de Sting... la question demeure, à combien seront-ils sur scène?

Réponse vers 20:35', à quatre!

1043934_1455205524693241_1798267766_n.jpg

1625604_1455205628026564_1038739149_n.jpgEffets lumineux aveuglants, quatre personnages fringués de noir, une entrée en matière pour le moins spectaculaire et éblouissante, sur fond fingersnaps, Wende entame un spoken word acide sur drumming martial et sons électro massifs,  la guitare lacère cet inquiétant et convulsif  'Ask the tree'.

Déjà une méchante gifle en pleine poire.

Les artificiers, probablement,  Thijs Lodewijks ( basse) - Maarten van Damme ( guitares) et Dave van den Dries ( drums), des mecs ayant travaillé avec quelques grands noms bataves tels, Stevie Ann, Waylon, Abel, Rosemary's Son, Time Bandits, DishKing..  changent constamment d'instruments, ainsi Maarten s'amuse avec le keytar, un synthé puis le piano pendant la deuxième salve, l'electro /trance track ' Black Feather', pendant lequel le timbre de Wende se rapproche, étonnamment, de celui d'Annie Lennox, alors que musicalement la plume voltige dans un univers Moloko.

Le fragile trip hop 'Nude' sera plus lymphatique et décoré de quelques lignes de guitare exaltées.

Ah, le titre t'interpelle... I feel nude when I'm in front of you... une mise à nu en clair obscur!76265_1455205564693237_1183098663_n.jpg

'Bohemia' introduit par une batterie remuante n'a pas trouvé place sur l'album, il hante la veine classic rock à la hollandaise, style Anouk.

Elle se faufile derrière le piano pour 'Ritual', quelques notes de Grand Piano auxquelles succèdent une séquence de bruitages frelatés, d'une voix  gothique/mélodramatique ( cf. Kate Bush/ Regina Spektor) elle ponctue son désarroi.

Derrière toi, Veerle, une jolie rouquine, grelotte et clôt les paupières .

Virage dance avec 'The Garden', un jardin où on a cru voir batifoler une certaine Goldfrapp et Fraulein Ellen Allien.

Maintenant lorsqu'on te dira que l'album a été produit par Nackt ( Apparat), tu risques de comprendre le parallèle.

1604858_1455205294693264_173355692_n.jpg

 

1505504_1455205114693282_1653674681_n.jpg

Enchaînement sur la bombe 'Do Berlin', à la croisée Grace Jones/ Skunk Anansie avec quelques appels du pied vers le beau David Bowie, époque Berlin, justement!

Charles Taylor, ça vous dit quelque chose?

Un joueur de foot?

Euh, on lui reproche quelques peccadilles à ce charel, président du Liberia de 1997 à 2003... aide et complicité de meurtres, viols, esclavage sexuel, tortures en tous genres, recrutement d'enfants soldats.., c'est lui qui m'a inspiré la comptine 'Pretty little diamonds' que vous allez fredonner avec moi.

L'horreur transformée en sucre d'orge!

72978_1455205544693239_2043588114_n.jpgUne berceuse, OK?

'Not today, you are mine', avant le titletrack aux riffs de guitare destinés au prochain David Lynch, ' Last Resistance', chanté à la manière de Nick Cave.

T'avais pas remarqué le gong tout à fait à droite sur le podium, tu l'entendras pendant l'angoissant 'Threat of Happiness' qui voit la jolie Juffrouw Snijders transformée en Japanese Butoh artist tandis qu'elle roucoule comme une P J Harvey aliénée.

Impressionnant!

Le fleuri 'Roses in June' et son refrain accrocheur, de l'album précédent, mixe disco pop et electro beats.

Le titre le plus poppy de la soirée malgré un final énervé.

Comment définir le faustien 'Devil's Pact'?

Du techno/gospel... on peut te dire que le truc déménage comme les meilleurs Skip and Die.

Ce titre achève le set normal, la colonie orange en extase quémande un bis!

Elle sera exaucée, l'expressif ' Dragon's tongue' poursuit sur le sentier dance, Wende , seule au piano, terminera par une valse/ slaapliedje au titre explicite 'Goodbye'.

 

 

1535568_1455205194693274_2030401011_n.jpg

Un concert passionné et passionnant!

 

Photos: JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 07:46

Concert en images: Claude Le Roux!

1654235_10152132563210053_760938538_n.jpg

Première visite au Bota pour le three-piece band de Chichester, you know, on a formé un groupe ( en 2011) pour échapper au syndrome small-town boredom,  Traams!

1497320_10152132564045053_1110355813_n.jpg

Line-up: Stu Hopkins ( vocals, guitar) - Leigh Padley (bass) et Adam Stock( drums).

1510890_10152132564010053_1902763477_n.jpg

2013 un premier album, 'Grin', chez  Fat Cat Records.

10184_10152132563530053_2136931111_n.jpg

Genre: influences multiples, la presse avance un mix de  garage, de post-punk et de krautrock!

Leigh, qu'en penses-tu?

On joue du wonky pop!

C'est enregistré Leigh!

1017313_10152132563465053_726065086_n.jpg

Les critiques du UK citent Pavement ou Television et les Californiens  Abe Vigoda,  la France ajoute Sonic Youth, Jon Spencer et Mission of Burma.

1528670_10152132564260053_1493235781_n.jpg

Un concert concis et intense!

1551738_10152132564320053_740038737_n.jpg

Le groupe repasse par chez nous en février, le 7 De Kreun (Kortrijk) - le 8 Hasselt ( MOD).

1012556_10152132563845053_1485026217_n.jpg

 

Setlist au Bota!

1621947_10152132564410053_1847929320_n-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Claude Le Roux - dans Concerts
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 14:06

Le billet de JPROCK :


77160_510417699074833_1809689291_n.jpg
Lors de ma chronique du 3 mai 2013 j’écrivais tout le bien que je pensais de la tournée actuelle d’ Axelle Red.

1600977_510417605741509_1346089819_n.jpg
Hier soir à l’Ancienne Belgique, le concert, initialement prévu pour le 17 décembre 2013 mais reporté au 22 janvier 2014 pour cause d’extinction de voix de l’artiste, a confirmé ma première impression.
1463888_510417975741472_726591235_n.jpgDans l’ensemble le show fut fort similaire à celui du mois de mai : mêmes éclairages de néons dans les tons rouges et jaunes, même line-up, setlist quasi identique, et une Axelle rayonnante à la tête d’un spectacle hyper rôdé, auquel sont venus s’ajouter quelques jolis moments comme cette interprétation très personnelle de "Quelques mots d’amour » joué seule au piano et qui témoigne de l’admiration que la chanteuse voue au regretté Michel Berger.
Le band emmené par l’excellent Dominique Vantomme tourne à plein régime et la cohésion entre les musiciens est totale. Ca groove pour notre plus grand plaisir et l’apport des deux choristes donne une profondeur plus intense à la musique de la chanteuse limbourgeoise.
L’aspect funky s’est généralisé et on retrouve avec bonheur les titres les plus anciens rhabillés pour la circonstance comme « Sensualité » et « Le monde tourne mal « dans des versions étonnantes très réussies.
Tout d’abord plus attentif que démonstratif, le public s’enflamme petit à petit au cours du concert et finit debout réclamant un rappel. Retour sur scène de notre Axelle
nationale pour trois titres dont le magnifique "Rouge Ardent" qui 1011608_510417615741508_254422582_n.jpgs’impose définitivement comme LE plus beau titre écrit par Axelle Red depuis le début de sa carrière. 

Un frisson traverse la salle, cette chanson est belle à pleurer et les notes haut perchées en voix de tête sont réellement une trouvaille magique d’une compositrice qui sur ce morceau a atteint l’état de grâce.
Il est 22h30 lorsqu ’Axelle et ses musiciens saluent la foule puis prennent congé d’un public ravi qui ne regrette pas l’attente forcée d’un long mois imposée par le report du concert.
Ce fut donc une bien belle soirée proposée par une artiste talentueuse qui à quarante-cinq ans et en pleine possession de son art a visiblement encore de très beaux moments à nous faire partager dans le futur.
Et on s’en réjouit déjà…

8588_510417729074830_99052223_n.jpg
Texte et photos : JPROCK.

1558543_510417802408156_1788149837_n.jpg

1545998_510417779074825_1003113147_n.jpg

SETLIST: Amour Profond / La claque / A tâtons / Sur la route sablée / Elle danse seule / C’est une ville / Quelque part ailleurs / Sensualité / Temps pour nous / Si tu savais (Janelle) / Rester femme / Je te l’avais dit / Ce coeur en or / Jure / Ce matin / Quelque mots d’amour / Le monde tourne mal / Ma prière / De mieux en mieux // Venez vers moi / Parce que c’est toi / Rouge Ardent.

1622162_510418292408107_954291436_n.jpg

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 02:07

L'auteur-compositeur-interprète de Tarbes, Louis Deghelt, devenu François Deguelt ( 81 ans), est décédé ce 22 janvier des suites d'une longue maladie.

115836002.jpg

Pour les nostalgiques, François Deguelt restera le  chanteur de charme fredonnant 'Le Ciel, le soleil et la mer", un des gros tubes de l'année 1965!

Mais la carrière de celui qui fut l'époux de Dora Doll de  1965 à 1971, elle avait rompu avec Raymond Pellegrin, a débuté bien auparavant.

Il abandonne ses études philosophiques en 1951 pour se lancer dans la chanson.

Il sort un premier disque en 1952, 'Coquette'  ( 78 t Columbia BF 541), de nombreux autres vont suivre, l'encyclopédisque recense plus de 70 enregistrements.

Il se produisait encore sur scène il y a quelques mois et durant ses plus de 60 ans de pérégrinations,  il  aura sillonné toute la France, avec plusieurs passages à Bobino ou à l'Olympia.

Notons deux apparitions à l'Eurovision, le prix de l'Académie Charles-Cros et plus récemment la première tournée 'Âge tendre et tête de bois'.

 

 

Ce soir, la France est en mode mélo-mélancolique ..

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article

Articles Récents