Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 22:11

Concert en images: Christel Rochet, notes biographiques: Michel

1977460_10203472103712240_222992992_n.jpg

Après une première soirée en compagnie de l'élément féminin de Too Much and the White Nots ( cf. chronique), BaliMurphy investit pour une seconde soirée le podium de la coquette salle etterbeekoise: l'Arrière- Scène.

1902829_10203472104712265_511478061_n.jpg

Cédric Van Caillie (lead vocal, guitar, compo)/Mathieu Catala (back vocal, drums, cajon, author, compo)/Rodolphe Maquet (bass, compo)/François Delvoye (guitar, author, compo) et Martin Lauwers (violon, claviers, compo) plus  Joe, Averell, Jack et William, aka, Quentin Maquet : guitares, ukulélé, trompette, chant./Rémi Rotsaert : guitares , ukulélé , banjo, voix./Olivier Cox : batterie, percussions, accordéon, mélodica./Bernard Thoorens : contrebasse, basse, percussions, officiant sous le pseudo Dalton Télégramme, pour tromper le marshall, ça fait du monde sur l'estrade!

1488800_10203472106792317_163753609_n.jpg

Ambiance pré-carnaval donc pour ce second spectacle joué à guichets fermés.

14518_10203472108232353_1874621927_n.jpg

Quelques commentaires..

Un admirateur de Cocteau: des enfants terribles !

Un photographe pouvant te réciter les 4000 vers de la chanson de Roland même en ayant avalé douze Orval: zavaient la patate, ce soir!

Véro: Rémi, on adore ta moustache!

1926805_10203472107192327_717154649_n.jpg

1897742_10203472109072374_1616035008_n.jpg

Un dernier spectacle 'Visite Guidée' est prévu à la Tricoterie le 19 mars.

1653570_10203472110152401_1579157998_n.jpg

Sinon, un petit voyage en Suisse, à Bulle, s'impose, BaliMurphy et Dalton Télégramme s'y produiront lors du festival Francomanias, du 27 ou 31 mai.

Repost 0
Published by Christel Rochet - dans Concerts
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 22:10

Le billet de JPROCK :
1621742_528375090612427_813616959_n.jpg
Ce soir, pas de première partie mais un DJ, Paul Gallagher, le frère ainé des enfants terribles d’Oasis. On va donc se farcir les disques du frangin jusque 21h avec un joli assortiment de titres rock, punk et garage d’assez bon goût.
1972422_528375163945753_86150209_n.jpg
A 21h, le  Cirque Royal est plein, enfin quand je dis plein c’est relatif, car environ 1200 personnes ont fait le déplacement et le balcon est recouvert d’une immense bâche noire. C'est donc le bas qui est bien rempli.
Situation étonnante au vu du dernier album du groupe qui est assez réussi. Certains évoquent le manque de publicité pour la promotion de l'évènement en dehors du site internet de la salle bruxelloise. Allez savoir...
En tout cas ceux qui ont fait le déplacement ne seront pas déçus.
995843_528375333945736_484786186_n.jpg
Tandis que Noël officie désormais en solo avec ses High Flying Birds,  Beady Eye est lui le bébé post Oasis de Liam, le frontman turbulent de l’ex groupe star. Et un bien beau bébé si on se base sur les deux albums sortis à ce jour.
1921983_528375413945728_653982239_n.jpg
Et sur scène me direz vous ?
Sur scène ça le fait !
Lors de leur premier passage à l’AB devant une salle comble, le band avait démontré qu’il en avait dans le ventre et rien n’a changé. Penché sur son micro, les mains jointes dans le dos, Liam qui arbore un crâne quasi rasé, chante avec passion et démarre le set avec ‘Flick Of The Finger’ excellent titre tiré de 'BE’.
"Face The Crowd" and "Four Letter Word" deux brûlots incandescents se succèdent ensuite et la voix de Liam qui fut parfois critiquée pour son inconstance, ces dernières années, par les médias est impressionnante et ne défaille pas.

1525291_528375350612401_1925248508_n.jpg

1891128_528375533945716_1403585225_n.jpg

Avec un titre comme "Soul Love » l’homme démontre qu’il sait aussi chanter avec une grande émotion. Après un « Shine a Light » , mon titre préféré de BE, le band reprend « Wonderwall », le mega hit que même les détracteurs d’Oasis se surprennent à fredonner, et nous en sert une version différente, plus apaisée mais toujours aussi efficace.
Même topo pour "Cigarettes and Alcohol "avant que Beady Eye ne passe à la vitesse supérieure avec des titres comme « The Roller « , « Start Anew »« Bring the Light » et « Wigwam ».
Liam toujours aussi déroutant vient serrer des mains et donne des autographes à des fans postés au premier rang après s’être énervé quelques fois durant le show sur quelques spectateurs.
Il faut dire que le public de ce soir est tout sauf discipliné et picole et clope à tout va. 

Ca faisait longtemps que je n’avais plus eu mes vêtement imprégnés d’une odeur de cigarette froide après avoir assisté à un concert.
La sécurité ferait mieux de s’occuper de ce genre de chose plutôt que de traquer les photographes amateurs armés de leur smartphones ! Soit ...
Après environ 85 minutes de show, le band quitte la scène puis revient nous interpréter « Gimme Shelter » des Stones, choix déroutant au premier abord mais qui s’avère finalement jouissif comme l’était en son temps la reprise de "Street Fighting Man » proposée par Oasis.
1904182_528375640612372_964995359_n.jpg
Un bon concert donc, qui prouve que Beady Eye possède sa propre identité musicale à l’image de son frontman imprévisible et talentueux, le groupe se posant comme une parenthèse artistique intègre et rageuse en attendant une éventuelle reformation de qui vous savez…
On croise les doigts, et on se quitte avec le "My Way" de Sid Vicious craché par les enceintes du Cirque.
Un beau générique de fin...
1912295_528375783945691_752896434_n.jpg
Texte et photos : JPROCK.

Setlist:
Intro
(White Smoke)
Flick of the Finger
Face the Crowd
Four Letter Word
Soul Love
Second Bite of the Apple
Iz Rite
Shine a Light
Wonderwall
(Oasis cover)
The World's Not Set in Stone
I'm Just Saying
Soon Come Tomorrow
Cigarettes and Alcohol
(Oasis cover)
The Roller
Start Anew
Bring the Light
Wigwam
Encore:
Intermission
(Dreaming of Some Space)
Gimme Shelter
(The Rolling Stones cover)
Outro ( My Way -Sid Vicious)

1959257_528375773945692_659513056_n.jpg

Organisation: Live Nation!

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 01:47

Francis "Franny" Beecher (September 29, 1921 – February 24, 2014), also known as Frank Beecher, fut le guitariste de Bill Haley and his Comets de 1954 à 1962.

 The rock pioneer died in his sleep Monday at a nursing home outside Philadelphia, il avait 92 ans!

Bill-Haley-Franny-Beecher-_thumb-1-.jpg

Avant de rejoindre Bill, Franny jouait du jazz, ainsi il a accompagné Benny Goodman ou Buddy Greco.

En 1954, il remplace Danny Cedrone ( qu'on entend sur Rock around the Clock) au sein des Comets.

Ses riffs, par contre,  s'entendent sur  'Rip It Up,’ ‘Skinny Minnie’ et ‘See You Later, Alligator‘.

Après les Comets, il se joint aux  Merri-Men, et, après le décès de Bill Haley, il se retrouve dans la première et courte réunion des Comets.

 En 1987 re-belote, les survivants reprennent du service, ils sortiront même un album.

Le vétéran prend sa retraite en 2006.

 He was inducted into the Rock and Roll Hall of Fame as a member of the Comets in 2012!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 00:02

Facebook/ un fan du groupe The Point, un des premiers bands de Kelly Holland.

 

 

back in 89, i was taken to a local bar. the infamous mad monk. i was new in town and didn't know a whole about the place or talent. the night i go, the local band "The Point" was playing. at the time they were doing about 50-50 covers vs originals. i walked out of the bar that night a fan for life. i was drawn immediately to the lead singer. he had the perfect lead singer charisma. knew how to play an audience and could sing with distinction. i never missed a show after that night. as they became more confident the original songs took over. the songs they wrote were incredible for a local unsigned band. to this day, i still listen to a demo tape they made.they became the talk of the town and the hottest ticket. big headling bands were booed of the stage, to bring back The Point from opening. after deciding to call it quits after a few years, the lead singer went and joined CRY of LOVE. they immediately got a record deal. they made several videos, had a number of hits and toured the world. today that lead singer, kelly holland, passed away. a true loss to the music world. rest in peace kelly, thanks for the many, many memories.

Cry_of_Love.JPG

Kelly Holland avait 52 ans, de 1991 à 1994 il chantait et tenait la guitare au sein du Southern/ classic rock band Cry of Love, souvent comparé à Aerosmith ou Bad Company.

1993, il enregistre 'Brother' avec le groupe, le disque se vend bien , pas de bol, il est saqué en 1994.

Robert Mason de Lynch Mob, et désormais Warrant, prendra sa place.

Kelly Holland poursuivra une carrière obscure jouant même dans différents coverbands. 

Il est décédé le 24 février, from a severe abdominal infection!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 09:17

Concert en images: Fabienne 'picturelle' Cresens!

1622735_817137691633608_1062310941_n.jpg

Bootsy Collins - A Funk Spectacular -  Ancienne Belgique

1890985_817138284966882_1352157504_n.jpg

...Bootsy Collins blings blings
Show à paillettes insipide...

1623703_817138401633537_413516266_n.jpg

 Je n'attendais rien, de particulier puisque je ne connaissais pas ! Mais pour tout concert, le seul paramètre indispensable pour moi c'est "les tripes, la passion, la magie"..,et là j'ai juste trouvé du préfabriqué, du prémâché, du clinquant de pacotille, du fast food...

1653401_817138748300169_98248013_n.jpg

1798096_817138918300152_196111621_n.jpg

Plus de 15 individus sur scène... des cosmonautes, sexy backing vocals girls et un Bootsy doing the show more than he plays bass!

1660214_817139084966802_2083656874_n.jpg

Pour info setlist à Paris!

 

 Intro   Ahh… The Name is Bootsy, Baby         Psychotic Bump School    Pinocchio Theory       Hollywood Squares     Mothership Connection    Groove Is in the Heart      Don’t Take My Funk Away     Body Slam     Roto Rooter     I’d Rather Be With You    Them Changes     Strechin’ Out (in a Rubber Band)    Touch    Flashlight/Night of the Thumpasorus People      One Nation Under a Groove

1912437_817139051633472_473570479_n.jpg

 

1653401_817139138300130_1357515462_n.jpg

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans Concerts
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 08:47

Le billet de JPROCK :

Bootsy Collins !

Le nom sonne comme une explosion punk !
1620455_526592660790670_916694936_n.jpg
Après avoir fait partie des deux plus grands groupes de funk de la planète, j’ai nommé Parliament et Funkadelic, et avoir joué avec le JB’s, backing band notoire de l’immense James Brown, l'homme a le droit d’être adulé.
Et pour beaucoup d’amateurs de funk, Bootsy Bollins est le pape de la funk music au même titre que son aîné George Clinton.
1620765_526592837457319_1703419791_n.jpg
C’est donc devant une Ancienne Belgique quasi sold-out que William Collins fait son entrée alors que son band chauffe déjà le public à blanc depuis plusieurs minutes.
Sur scène ça se bouscule, pas moins de sept musiciens, quatre choristes, un MC singer et une danseuse.
1795501_526592557457347_674802026_n.jpgCoiffé d’un chapeau clinquant et arborant un costume rouge lamé à paillettes, l’immense bassiste dont les lunettes et la basse étoilées sont devenus une marque de fabrique lance un show qui va bien vite transformer la salle entière en dancefloor.
Ici tout est dans la surenchère, le son de basse énorme de Bootsy, le volume poussé à fond et le plaisir des membres du collectif à se produire sur scène. 

Ca groove à mort, ça bouge, ça danse, chaque titre est prétexte à une jam funky de haut vol qui se poursuit de longues minutes durant.
Lorsqu’on aime le funk, et c’est mon cas, on est aux anges, et
si d’aventure on est venu en curieux on risque de s’ennuyer ou d’être surpris pendant la première demi heure.
Tant pis pour les égarés en perdition, les aficionados s’éclatent !

1653466_526592830790653_2021437685_n.jpg

 

1970787_526592884123981_1897781607_n.jpg

Le Maître enchaîne les titres sans aucun temps mort, pioche dans le répertoire de Parliament et Funkadelic, rend hommage à George Clinton et Buddy Miles, et son jeu dur et rythmique qui a eu une influence prépondérante sur l'évolution du funk et de la soul reste toujours aussi impressionnant.
Ses lignes de basses passées à travers diverses pédales d’effets ( filtres, autowah, chorus etc…) sont gigantesques.
Et tout celàacontribue au son particulièrement funky de Bootsy.
Durant le show, il change par trois fois de tenue, passant du rouge flamboyant au noir clinquant avant de terminer en maillot du RSC Anderlecht et de se payer une balade dans le public au grand bonheur de ses fans.
1958039_526593214123948_107268499_n.jpg
Après plus de cent vingt minutes d’un show très, très hot, le chanteur- bassiste prend congé de son public et recueille une immense ovation.
A soixante-deux ans, Bootsy Collins, rock star étrange devenu de plus en plus flashy au fil du temps, reste extraordinaire au sens propre du terme et sait toujours mettre le feu avec des shows incendiaires.
Il n'y a aucun doute à avoir, Bootsy Collins est un maître, Bootsy Collins EST le FUNK !
1601439_526593150790621_1494928929_n.jpg
Texte et photos : JPROCK

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 12:49

Rene and Georgette Magritte

with their dog after the war

returned to their hotel suite

and they unlocked the door...

1743617_633456573368815_548706685_n.jpg

Paul, hier soir Georgette and René  went punk, déchaînés ils étaient, comme 90% des visiteurs du 

 C C d'ailleurs.

Venus en masse les crêtes iroquoises, épingles de nourrice, perfectos d'époque, bracelets cloutés, jeans déchirés au niveau de cagneux genoux, piercings en tous genres et Rangers shoes,...zavaient ressorti la panoplie complète et, c'est pas à la grenadine que cette belle jeunesse de dix à soixante-dix ans carburait, de la moinette sifflée à même le goulot!

Punk not dead, se vérifie une fois de plus!

1239834_633456340035505_1918919068_n.jpg

20:25': Les Slugs!

1622248_633456286702177_522479038_n.jpg

Pour nous tromper derrière le marteleur, un étendard représentant un aigle royal, sachez le, bande d'ignares, a slug c'est une limace!

Sont malicieux, ces rescapés.

Germaine dans son potager utilise un produit, vendu par Bayer, contenant du Bitrex ( pas bien, Germaine!), résultat, il ne reste que trois Slugs, les plus résistants: Binam ( alias René Binamé) à la batterie- tall  Geoff au chant et à la basse et Michel Telecaster, un cousin de Lucky Luke.

Ces mercenaires, formés à la dure école de Fleurus, affichent un palmarès éloquent tant du point de vue scénique que discographique ( plusieurs albums épuisés), leur dernière rondelle se nomme 'Banque Route'.

Tu me demandes où ils crèchent après le concert, on te répond, qu'en général, ils passent la nuit au poste pour incitation à la rébellion!

1972438_633456180035521_646110426_n.jpg

Boum, boum, boum...un instrumental mollusque sans coquille comme mise en jambes.

Deux ou trois rigolos, même pas encore bourrés, déjà, entament un pogo pas facho.

 

1921871_633456793368793_2115739144_n.jpg

Le subversif 'Le Français', prônant une révolution dadaïste, précède 'Tout tourne rond' incitant les petits enfants à bien travailler à l'école pour obtenir un beau diplôme à exhiber au bureau de chômage.

Les Ramones: one, two, three, four - Les Slugs: un, deux, trois, quatre ...'Ça', du punk politico-scatologique énervé.

'Le Banquier', Bellens, écoute bien, pour placer ton blé!

La farandole/punk 'Canada' débute aux joyeux accents du patois de Zottegem avant de virer idiome Châlèrwè ou Sougniye, ne fais pas trop la différence!

Un peu de gastronomie, 'Patates', puis un hymne dédié à tous les mal-baisés, euh, sorry, Eric, les mal-payés, 'Gilbert'.

A  fond sur le champignon, euh, on est où, c'est malin, on est paumés, vite le 'GPS', du Petit Poucet rock folklorique.

'Derouf', puis le chef-d'oeuvre, nominé pour le Goncourt, ' Cou d'Pougne'.

Une reprise iconoclaste de 'Monsieur le professeur' de Christophe, un titre moins rose bonbon que 'Adieu Monsieur le professeur' d'Hugues Aufray.

Le punk symphonique 'Binôche' , avec  envahissement solitaire de la scène, et le punk nippon nucléaire 'Karaté camarade', featuring le champion de Belgique de Sumo, achèvent ce set surréaliste et  haut en couleurs.

1911884_633458486701957_604284730_n.jpg

TV Smith

En 2011 au Depot, avant les Undertones, Tim Smith, alias TV Smith, se produisait avec les Valentines, un grand concert.

Ce soir, l'ex-Adverts se présente seul avec sa guitare.

Le punk troubadour a, non seulement, sorti une kyrielle d'albums solo, mais a également griffonné ses mémoires, ainsi le volume 3, 'Tales of the Emergency Sandwich', se vend depuis 2013.

TV Smith a toujours été considéré comme un des meilleurs paroliers punk...  Smith’s strength as a songwriter has never been in doubt; one of the first pieces of positive press the Adverts ever received referred to him as the Poet Laureate of Punk... écrit Paul Thompson dans Goldmine.

 Le mec, cheveux blancs, plus maigre qu'un clou filiforme, il fait plus que ses 57 balais, aura convaincu Lessines avec un set tonique, un jeu de guitare énervé et son français exotique, truffé d'humour anglo-saxon.

Gling, gling, gling.. dix secondes, hello, Lessines, this was my soundcheck, on peut commencer!

1689941_633458430035296_1944991920_n.jpg

Douze/treize titres brûlants, éructés d'un timbre éraillé et électrique qu'on peut rapprocher de celui de Billy Bragg.

Quelques extraits du catalogue de cet éternel angry old man, l'incendiaire 'Not in my name' - la bombe des Adverts 'No time to be 21', composé en 1977 - ' Coming in to Land' de 2011, sonnant Celtic rock -la fable 'Lion and the lamb', de l'Esope punk - les rageurs, 'Expensive being poor' et 'The Immortal Rich' - ' We Who Wait', le vécu des Adverts - l''histoire d'un bateau de pêche attrapant un sous-marin dans ses filets, ' The day we caught the big fish', version française,  du Jacques Brel/ Renaud punk , super titre, dommage qu'il n'y avait pas d'accordéon - encore une grenade signée The Adverts, 'Great British Mistake' et bien sûr, l'imparable 'Gary Gilmore's eyes' gueulé par des gamins pas nés en 1978 - 'Bored teenagers' et l'orageux ' One chord wonders' achèvent la diatribe.

 

1623599_633458476701958_1015223284_n.jpg

C'est pas demain que Tim Smith jouera aux cartes avec Jean Gabin, Noël-Noël et Pierre Fresnay, le décharné tient une forme olympique!

 

1911690_633460086701797_645080282_n.jpg

22:40', tout le monde est super chaud pour les  U K Subs!

1656354_633459816701824_1810122122_n.jpg

Un roadie vient de déposer une petite douzaine de bouteilles ( 75 cl) de moinette sur scène, les Subs rappliquent.

Cet après- midi,  Charlie Harper - Vocals/ Harmonica, Jet - Guitar, Alvin Gibbs - Bass, Jamie Oliver - Drums se produisaient à Rotterdam, aucune trace de fatigue, ce soir ils mettront Lessines à genoux.

Fallait aimer être arrosé de houblon pour se coller frontstage.

1891267 633460176701788 914845795 n Le pogo, moshpit, crowdsurfing, la baston et les concours de crachats n'étant plus des plaisanteries destinées à ton âge avancé, tu t'es reculé de trois mètres et même planté là, un drôle est parvenu à écraser tes orteils.

Les gars n'avaient pas de setlist, ils ont balancé plus de 20 brûlots ardents ( bis inclus) ayant transformé le CC en ring de boxe où tous les coups étaient permis.

Du matériel récent pour ouvrir le bal, les riffs sanglants de la  cherry red Gibson de Jet Storm, le flamboyant guitariste, donnant le ton.

Alvin et Jamie cravachent méchant et le vétéran Charlie s'époumone comme un jeune coq.

Puis tu reconnais ' Rockers' - 'Limo life' , Charlie, un sourire maléfique décorant son faciès de docker retraité , s'en donne à coeur joie, une gorgée de houblon après chaque titre, toutes les 155 secondes donc, et se marre en contemplant une fausse rousse, 79 balais, aussi sexy qu'un pispot après un concert punk, se mêler aux boxeurs.

'Sartre, où es-tu?

'Hell is other people', bordel, fermez-la, vous deux or it's the end of the show.., fucking 'Monkeys'!

Parenthèse, le petit Julien, 8 ans, sur scène, Jamie lui cède sa place, boum, boum, boum.. photo tirée par Bonpapa, 1796671_633460256701780_1239257231_n.jpgallez, va rejoindre la famille, ket!

On reprend le bombardement intensif,  'Emotional blackmail.

Shit, your beer is too strong for English people, il sort un harmonica de sa poche, 'Eighteen wheeler' et ses relents  British r'n'b, suivi de l'explicite 'Chaos'.

Waterloo morne plaine, deux ou trois cadavres gisent dans une mare de bière.

Concentrate on the drumming, guys, go, Jamie, go,  'Time and Matter' de 1981.

Un instant d'inattention, tu te commandes une moinette brune, zont envoyé deux torpilles, peut-être 'Bitter and twisted'.

Puis vient le reggae/punk infaillible ' Warhead', invasion du podium vite refoulée, un plongeon audacieux dans la mer humaine,  les Subs poursuivent leur trip avec le bien-nommé 'Riot' et achèvent en force avec une rafale vicieuse ( 'Disease'?).

1926761_633460336701772_1510296391_n.jpg

 

1796611_633460160035123_1974936869_n.jpg

Salut, you were a great crowd!

Exit, les Subs!

1924821_633460246701781_707030979_n.jpg

Retour pour un quadruple rappel.

  'C I D' - 'I live in a car'- 'Party in Paris'....Ooh la la la Ooh la lay  There's a party in Paris Palais...- 'New-York State Police'

Il est 23h40', l'heure de l'armistice a sonné.

1932432_633460366701769_2065296385_n.jpg

Salut, Dikken, wel thuis, Erik, t'as plus trouvé Alain!

 

Photos: Focale 2.8 - vidéos: Dikken van Giesbergen.

Repost 0
Published by Michel- photos: focale 2.8 - dans Concerts
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 08:34

Effervescence inhabituelle au Botanique en ce vendredi 21 février, d'accord le concert de Black Rebel Motorcycle à l'Orangerie affiche complet, mais cela n'explique pas la présence de nombreuses chemises/cravates, ni de dames habillées, tu y ajoutes les habituels pique-assiettes et t'as pigé qu'un événement/réception se déroule dans le hall.

Un coup d'oeil...inauguration de l'expo "50 ans d'immigration marocaine en Belgique", non, merci pas de thé à la menthe, un vin rouge, alors, Monsieur?

Pour vous faire plaisir, Rachida!

1902062_1469720723241721_799074306_n.jpg

Jp s 'est déjà dirigé vers le sous-sol où doit se produire  Ages and Ages!

A 20:15, une vingtaine de curieux assistera au concert du band de Portland, Oregon.

Sarah: heureusement que vous êtes dans le noir, on ne remarque pas trop que la salle est vide.

Bruxelles n'est pas curieuse et a tort, la prestation de Ages and Ages fut en tous points parfaite, un concert rafraîchissant, tonique et furiously "optimistic, le genre de truc dont tu ressors en souriant comme un imbécile heureux même si sur le boulevard un trouduc passe à du 90 km/ h dans sa B M et t'envoies une gerbe d'eau dégueulasse en pleine poire!

1798880_1469721543241639_1235653773_n.jpg

Trois filles, trois gars, alors que le facebook annonce huit éléments... Tim Perry ( gt. / vocals): présent/Rob Oberdorfer ( bs/ - vc.): derrière un pilier, présent/ Sarah Riddle ( percussions, vc.): présente/John McDonald: pas vu /Becca Schultz( keys, vc.): cachée, mais présente/Annie Bethancourt ( ac.guitar,vocals, percus): présente/Levi Cecil ( dr. vc): présent/Jade Brings Plenty: pas vue!

1782094_1469721579908302_527278863_n.jpgDiscography:  'Alright You Restless' 2011 - 'Divisionary' est prévu pour bientôt!

Genre: indie folk/choral pop/folk rock.

Recommandation: à consommer sans modération.

 Effets secondaires à craindre: une tendance à l'optimisme béat!

'Alright you restless' ouvre, battements de mains, guitare enjouée, harmonies vocales irrésistibles , on ne sait par quel miracle la cave du Bota est soudain inondée de soleil.

Même scénario avec ' No pressure' qui te rappelle l'époque hippie et ses slogans naïfs: make love not war - be sure to wear flowers in your hair -  we are stardust, we are golden, and we've got to get ourselves back to the garden -  les enfants de mes enfants sont en train de courir dans les champs...

La suivante ouvrira 'Divisionary', ' Lights go out', encore a catchy and exuberant tune à chanter autour d'un feu de joie.

A tes côtés, trois ou quatre nouveaux disciples ont entamé une Woodstock dance colorée tandis que Ages and Ages attaque 'So so freely', un Mama's and Papa's contemporain.

'Over it' son joli canon et ses relents psychédéliques te rappelle les Byrds et le candide folk pop  'Big Idea' sautille1958512_1469721069908353_234902111_n.jpg comme une enfant jouant à la marelle.

This place is called the Witloof bar, no?

Dorénavant notre mixture recevra l'étiquette 'endive rock', next one is called 'Souvenir', encore une plage exsudant joie de vivre et allégresse.

Une charmante séquence a capella termine la rengaine.

Les enfants de choeur poursuivent avec un gospel choral, 'Our Demon', décoré d'un brillant impromptu au piano.

'Ante up' et 'The weight below' qui connaîtra un faux départ continuent à griser les fidèles, puis Tim annonce une de leurs premières compositions,' No Nostalgia'.

1901494_1469721486574978_250687723_n.jpg

1922393_1469721686574958_1188774141_n.jpg

En JP?

Une richesse vocale incroyable, de la fraîcheur et du savoir-faire.

Belle découverte!

La dernière, people,  'Divisionary', repris par l'assistance qui entend la comptine pour la première fois!

Un concert de 50' hautement apprécié.

1800191_1469721353241658_357299353_n.jpg

Ages and Ages reviendra deux fois.

Merci, Brussels, you were a great audience, bien meilleure que celle de Dontsay où ils sont restés extrêmement polis pendant tout le gig.

'I see more' et après un passage backstage une dernière frivolité aux consonances Fifth Dimension!

1662622_1469720806575046_616298413_n.jpg

Propagez la bonne parole, Ages and Ages mérite mieux que 23 ploucs!

 

photos:JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 00:19

Concert en images: Christel Rochet

 

Esch-sur-Alzette c'est comme Anderlecht, le club local, Jeunesse d'Esch, a été couronné 28 fois champion du Luxembourg.

Le sport c'est magnifique, et la vie nocturne?

Le petit futé dénombre  9 adresses où s'amuser dans la capitale des Terres Rouges: l' Urban Bar, le K116, le Route 66, le Pitcher...

Merci pour ce dépliant, et le rock?

1970529_10203432421760216_370942145_n.jpg

Le  Rockhal à Belval.

 

Programme du 13 février, deux noms originaires de France,  Cascadeur  et Orwell!

1920159_10203432424160276_1560243066_n.jpg

 Orwell

La France?

Tu te fous de nous, 'Animal Farm', '1984'...!

Orwell nous vient de Metz, c'est le nom de scène de  Jérôme Didelot, avec un l, sinon tu vas encore nous faire chier avec 'La Religieuse' ou 'Jacques le fataliste'.

Le projet existe depuis près de 15 ans, à l'origine Jérôme était épaulé par Thierry Bellia ( devenu Variety Lab)  et Alexandre Longo ( monsieur Cascadeur).

2002,  l'album, 'Des lendemains'/ 2009, 'Nouvelles d'hier' / 2010, un EP ' 80's are 30' /  2013, un EP 'I need an end'/ toujours en 2013, un single ' Summmer of 82'.

1932228_10203432426640338_1876511424_n.jpg

1926847_10203432425000297_83784959_n.jpg

Genre?

De la ( dream) pop bien ficelée  aux harmonies vocales luxuriantes .

Si le terme n'avait pas été rabâché on utiliserait le qualificatif 'éthéré'.

1014063_10203432408399882_2135815776_n.jpg

Cascadeur

1939490_10203432423560261_272955603_n.jpg

Alexandre Longo n'est pas le petit frère de Jeannine et il ne connaît pas Johan Verminnen.

Il est comme Obélix qui craint que le ciel, un jour, ne lui tombe sur la tête, il ne sort jamais sans son casque.

Il paraît que papa est hautboïste, non il ne s'appelle pas Abel, on connaît la Belle et le hautbois d'Armand, maman pianote.

 Prix CQFD en  2008 ( Les Inrocks) / 'The Human Octopus' 2011 / 'Ghost Surfer' 2013.

De la pop truffée d'éléments classiques.

"  L’atmosphère de Cascadeur est lunaire et déroutante.." dixit Idem, un web magazine du Languedoc-Roussillon.

Autre comparaison flatteuse, une voix androgyne proche de celle d'Antony Hegarty.

1660377_10203432408319880_560794199_n.jpg

1653512_10203432424640288_2144883818_n.jpg

Tout le monde il est content?

Envoie, Pierre:  " Excellent concert hier à Esch s/Alzette, dommage le public bobo luxembourgeois endormi..."

Repost 0
Published by Christel Rochet - dans Concerts
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 23:59

L'Eurorock/ progrock italien c'est Premiata Forneria Marconi, Le Orme, Area, Banco del Mutuo Soccorso et quelques autres...

morto_francesco_di_giacomo_incidente_stradale_7400.jpg

Hier, Francesco Di Giacomo, le chanteur de Banco del Mutuo Soccorso, a perdu la vie lors d'un accident de la route à Zagarolo, province de Rome.

Le natif de Sardaigne était âgé de 67 ans.

Francesco rejoint  Banco del Mutuo Soccorso en 1971, trois ans après la création du groupe.

Il participera à tous les enregistrements du gruppo di Roma, du premier album éponyme, en 1972, à 'Nudo' en 1997( on te parle des 18 albums studio), le live 'No Palco' est sorti en 2003.

En dehors de ses activités musicales,  Francesco Di Giacomo est également au générique de trois Fellini: Satyricon - Roma et Amarcord!

Il a aussi prêté sa voix pour l'enregistrement de quelques disques au catalogue de Indaco,  Edoardo De Angelis, Kenze Neke ou autres artistes de la botte!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article

Articles Récents