Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 13:36

Il ne se passe pas dix jours sans qu'un groupe ou un musicien ne lance un appel sur facebook après le vol de son matos: guitare, basse, ampli quand ce n'est l'entièreté de l'équipement.

A l'évidence une bande organisée agit impunément et la capitale traîne une méchante réputation de repaire de voyous et de scélérats de la plus basse espèce.

Voler l'outil d'un mec qui s'est saigné pour jouer et percevoir un salaire de misère, parfois deux jetons de boisson et pas de bière spéciale s v p, est plus que lamentable.

Ces fils de pute méritent notre mépris et pire encore, plumes et goudron, à toi d'inventer un juste châtiment!

 

 

Dernier méfait en date: un vol de matos au détriment des Suisses, Cortez, s'étant produit au Café Central le 12 février.

Message du band:

On a perdu/on s'est fait volé nos 2 guitares faites main par notre guitariste Antoine. En plus d'être des instruments d'une facture inégalable, elles sont aussi les bébés de son créateur, et si on lui avait coupé un bras, l'effet aurait été le même.

Voilà quelques photos, et j'espère que qqn les trouvera, ou les verra (merci de regarder aussi dans les magasins de secondes mains, les groupes en live...)

(Note: photos sur leur facebook)


Ils ajoutent, et on n'est pas vraiment d'accord, plumes et goudron....
On n'en voudra pas à celui qui les aura prises, s'il veut bien les rendre, parce que surtout, ON VEUT LES RETROUVER !!!!!!!!!!!

 

Impossible d'énumérer une liste plus longue que le nombre de pages des Misérables de cher Victor, mais certains crimes nous reviennent en mémoire:  

 

en septembre 2013

 

Ami(e)s musiciens, bassistes de France et de Belgique.

 

Je me suis fait voler l'intégralité de mon matériel en Belgique, à Bruxelles, dans la nuit du 22 au 23 septembre. Je vous donne la liste de tout ce qui m'a été volé :

 

- Une FENDER PRECISION US de 2012 blanche à plaque rouge (n° de série à venir) en parfait état, dans une housse souple Ritter.

- Une GIBSON THUNDERBIRD en bois naturel j'ignore la date et le n° de série, vintage à souhait, bien vécu, mon pus grand regret dans une housse souple noire.

- Une tête HARTKE HA 3500, dans un Rack Stagg avec la coque légèrement cassé (percé) en dessous, hormis ce détail parfait état.

- Un baffle 4 X 10 HARTKE modèle XL bon état.

Sans compter, les pédales, jacks, sangles, médiators, jeux de cordes et autres bidules et accessoires indispensables.

 

Nicolas du Blues Power Band, après un gig au Montmartre.

Rickie-Lee-Jones-5.jpg

Tout le monde se souvient que Rickie Lee Jones s'est fait subtiliser sa guitare après un gig au Bota.

La Néerlandaise Lenny Kuhr pleure toujours après le vol de sa ... Martin OMC-16E-gitaar met Fishman Ellipse Blend pickups, in de originele Martin-koffer...

 

Bruxelles est-elle la seule concernée par ce fléau.. non bien sûr!

... vol important de guitares et de basses sur le plateau de l’émission de la RTBF, à Liège. Les guitares appartiennent à 3 musiciens.... (  après un enregistrement de The Voice).

 

Toujours à Bruxelles,  The Sensational Second Cousins tweete... Gestolen in Brussel: de gear van onze zanger/gitarist! O.a.: Hofner uit '69, Gretsch en Fender Amp, retweet aub!_ photos à l'appui.

 

Parfois, un miracle.

Le bassiste des Wolfbanes retrouve son jouet, cf. article dans het Nieuwsblad...

De vorige week gestolen gitaar van de Belgische rockband The Wolf Banes is terecht. De ‘dader’ bleek een buurtbewoner te zijn die de in een hoes opgeborgen gitaar midden in de nacht had zien staan toen de bandleden in Watermaal-Bosvoorde hun spullen uitlaadden na een optreden. ‘De kerel beweerde te vrezen dat de gitaar zou worden gestolen en had ze daarom maar meegenomen’, aldus bassist Pieter Vreede, de eigenaar van deFendergitaar (foto) die nieuw zeker 15.000 euro waard is...

No comment!

gtr40a.jpg

Ou:

 Twee gestolen gitaren van de indieband Sonic Youth zijn na 13 jaar opnieuw bij de eigenaar terecht. Eén exemplaar werd door een Belg teruggevonden via eBay....

 

La  Stratocaster du guitariste d'Ozarl Henri subtilisée après Crammerrock a aussi été récupérée...

 

Des milliers d'autres instruments par contre ne seront jamais rendus à leur propriétaire.

 

On recommande quelques sites utiles en cas de vol:

Sons et couleurs - Instruments volés.

Sur facebook: instruments de musique volés.

Thomas Okkaze SOS Stolen!

Repost 0
Published by Michel - dans Humeurs
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 08:04

 Gary Numan, sold-out depuis un petit temps, ce qui signifie qu'à 19 h45'  une queue imposante stationne sur la Martelarenplein, tous des gens pouvant t'expliquer que l'inventeur de la New Wave c'est Henri-Georges Clouzot, faut s'armer de patience,  le Depot n'ouvre pas avant 20h.

La formule magique, Sésame, ouvre-toi, une folle ruée  pour se caler frontstage, JP et ses objectifs seront au rang 2.

Le gig est prévu à 21h, sur scène, un guignol censé plonger le public dans un environnement adéquat: D J Malcolm Nix.... rien à dire, juste un  bruit de fond !

9 PM, il emballe sa camelote, les corbeaux déplumés sont prêts à accueillir Gary Anthony James Webb, 55 ans et toujours séduisant ( une teinture à 99€) , dixit Lucrèce, ça sonne mieux que Frieda, hélas, hélas, hélas, il faudra encore poireauter plus de 20 minutes, Aziza Makeup devant pratiquer quelques légères  retouches au niveau rimmel.

1508070_1464985977048529_72044423_n.jpg
Obscurité totale, arrivée des musiciens qui ne seront pas présentés.

On avance Frank Zummo aux drums, parfois claviers (Street Drum Corps) - Ade Fenton ( keys) -l'Iroquois Steve Harris à 1932415_1464985727048554_1832566261_n.jpgla guitare et Tim Muddiman à la basse.

Ils sont suivis d'un des pionniers de la synth-pop, Gary Numan qui a sorti un vingtième album en 2013, 'Splinter' (Songs from a Broken Mind).

Une entrée en matière théâtrale, flashing lights, l'instrumental  'Ressurection' sert d'intro, suivi de' I am Dust' qui ouvre le dernier opus.

On est en 2014, t'as l'impression d'entendre un Tubeway Army  agité de 1978.

Un son majestueux, des vocaux dynamiques et une gestuelle tourmentée.

Pas trop le temps d'applaudir, la basse et un synthé bruitiste, suivi par un roulement sec sur les caisses, annoncent 'Metal', titre phare sur The Pleasure Principle de 1979.

Leuven frémit, Gary en fait des tonnes, gestes maniérés, bras tendus vers les cieux, micro agrippé à deux mains, en comparaison le jeu de  Romola Garai interprétant Angel Deverell dans le long-métrage de François Ozon peut paraître sobre.

Les plages synth/electro/  dramatiques se succèdent:'Everything comes down to this ' - l'épileptique 'Films'- le récent, scandé et inquiétant 'Here in the Black - 'The Fall'.

1926763_1464987720381688_1725421987_n.jpg

Un critique d'Outre-Manche résume... Numan is headbanging vigorously and snarling like it is the last gig of life... 1620522_1464985410381919_1117500301_n.jpgderrière toi, une quadragénaire tangue en déséquilibre depuis 25' empêchant Joris d'immortaliser les poses de diva de la star.

Il a beau admonester la barjo elle poursuit son trip Katmandou 1968.

Numan derrière les claviers pour le lugubre et arabisant ' The Calling' suivi par l'hypnotique 'Down in the park', une autre vieillerie tenant plutôt bien la route.

Un accompagnement minimaliste pour 'Lost', pas de drums, un riff incisif de l'Indien déchire la mélodie tandis que Gary, le ténébreux, met son âme à nu.

Premiers gros émois, le tube énorme  'Cars'.

Ce mec a vraiment inventé un style!

Un roadie lui refile une guitare, il attaque l'industriel 'Pure, Nine Inch Nails est fan.

1921966_1464987913715002_470777005_n.jpg

 

1601368_1464987183715075_1189760740_n.jpg

On passe au titletack, le cinématique et orientalisant  'Splinter' auquel succède le prophétique 'When the sky bleeds, he will come'.

Il est temps de souligner le boulot immense de Ade et les lignes acérées de Steve, ces gars assurent un max.

Schéma implorant pour 'We're the Unforgiven' puis vient 'Love hurt bleed' qui cogne méchant.

Le synthétique 'A prayer for the unborn' achève ce gig de plus de 90'.

Pour la seconde fois, il adresse la parole au public: thank you very much!

1796566_1464987633715030_1150298518_n.jpg

Bis

Première salve, le single de 1980, "I Die: You Die".

Une photo.. attends, je prends la pose glamour avant celle que tout le monde attendait ' Are friends electric', une version magistrale.

On termine avec trois claviers, le remuant 'My Last Day'.

1902857_1464987330381727_239260125_n.jpg

Tout le monde content?

Pas vraiment, à la sortie les avis sont mitigés, les fans aveuglent offrent un visage radieux, d'autres crient au scandale, à la fumisterie, en alléguant qu'une grande partie du show s'est déroulée en playback.

Grave accusation, on était face à la scène, on n'ose appuyer cette hypothèse!

 

photos: JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 14:56

Monster Magnet, ta dernière rencontre date de 2004, à l'AB, ce soir-là il y avait également Gluecifer à l'affiche!

Depuis pas mal d'eau à couler sous les ponts du New Jersey, Dave Wyndorf l'a échappé belle en 2006, he  overdosed on prescription drugs, il s'en est remis, le band a continué à tourner et à enregistrer.

Une neuvième plaque, 'Last Patrol', a été mise en vente  fin 2013.

1781944_1464372383776555_1058280833_n.jpg

Avec JP on est toujours à l'heure, comme une vingtaine d'autres lève-tôt, on n'a rien manqué du show de Church Of Misery, ayant débuté leur aubade à 19:30'.

1900043_1464365387110588_504985204_n.jpg

Church of Misery, une bande de nippons pas fripés pratiquant un doom pas vraiment loukoum, 1794796_1464365007110626_731016874_n.jpgpendant 45' ce quatuor nous a asséné à coup de riffs ( basse et guitare) pesants, de martèlements âpres et de vocalises viriles, une potion pas recommandée aux femmes enceintes.

Deux cuillères de ce truc et tu guéris un hippopotame obèse de sa pointe de sinusite!

Hideki Fukasawa ( vc. - synthé) - Tatsu Mikami ( bass) - Junji Narita ( drums) et Kensuke Suto ( gt.) n'ont pas été allaités au gagaku, dans leur biberon stagnait du Black Sabbath.

Ils ne s'en sont jamais remis et les ritournelles fleurissant sur leur dizaine d'albums traitent de meurtres en série et d'autres horreurs du même acabit.

Leur dernière production se nomme 'Thy Kingdom Scum'.

Combien de plages ces Jaunes ont-ils  balancé?

Bonne question qui restera sans réponse, on a eu l'impression d'entendre une seule  suite mastodonte avec de légers temps morts pour permettre à l'énervé Hideki de se rincer le gosier.

Rien, on n'a compris des lyrics, il aurait pu chanter Au clair de la Lune version Empire du Levant, le résultat eut été similaire.

Points positifs: l'intensité, le son massif, la gestuelle du chanteur, l'incroyable son de la Rickenbacker de Tatsu, la star, c'est lui, il la joue en disto, à la wah wah, parfois il en tire des lignes jazzy, ce mec déchire, c'est un phénomène.

Points négatifs: après 20' t'aspires à un bol d'air, on n'était pas obligé de le mentionner, mais Didier s'est endormi!

Vers la fin de l'office, l'AB était bien peuplée et les amateurs de doom psychédélique semblaient ravis.

1921948_1464364443777349_321228113_n.jpg

1901272_1464364650443995_1509924487_n.jpg

Titres?

Certains ont cru entendre : El Padrino (Adolfo De Jesus Constanzo) - Brother Bishop (Gary Heidnick) - Born To Raise (Richard Speck) - Taste The Pain - Killfornia(Ed Kemper)- Shotgun Boogie (James Oliver Huberty).

On garantit rien!

1900088_1464365410443919_841820352_n.jpg

20:50', cris exubérants...  Monster Magnet!

1012030_1464371383776655_622009374_n.jpg

En 2014, le line-up donne ceci:  Dave Wyndorf ( vocals, keys et une guitare décorative et désaccordée) Garrett Sweeny  ( gt) - l'incroyable Phil Caivano ( gt) - Bob Pantella dr) et le placide Chris Kosnik( bass).

1743658_1464372260443234_1963597517_n.jpgToute la première partie ( 60')  sera consacrée à  la lecture de 'Lost Patrol', les fans n'ayant pas encore acquis la galette sont un peu paumés.

T'es casé près du monitor de Phil et t'entendras pas grand chose des vocaux de Dave.

Titi nous dira qu'à l'arrière  la purée était excellente!

Avant d'entrer dans les détails on t'annonce qu'en 2014, le grunge de Monster Magnet tient encore fort bien la route, pas mal de plages du dernier né débute en mode ballade, ce qui convient bien au timbre du sieur Wyndorf, mais très vite elles virent méandres stoner ou grunge et rappellent ces autres dinosaures que sont QOTSA.

'I live behind clouds' et son fond hypnotique ouvre les débats, comme sur l'album, il est suivi de l'efficace   'Last Patrol', qui lui aussi démarre comme une ballade avant deux coups secs sur un tom, le ton monte, la voix invective et Phil Caivano entame un exercice de dentellière à faire pâlir ta tante de Bruges.

Un sorcier, ce mec.

Super morceau!

1509001_1464371753776618_1167392670_n.jpg

1625683_1464371977109929_1887054441_n.jpg

Next one, 'Three Kingfishers' et son fond psychedelic folk rappelant aussi bien le Zep que Jethro Tull.

Les martins - pêcheurs sont couchés, un petit tour au 'Paradise' et ses bluesy chords.

Ils chantent quoi, les anges?

' Hallelujah' en tapant du talon.

Rockin time, babe!

La foule communie en choeur, pas de bol juste derrière nous il y un couple pas gay, mais beurré, qui a décidé d'emmerder le voisinage.

C'est chiant les journées portes ouvertes à l'asile!

Sur scène, zen ont rien à branler de ces 'Mindless Ones', ils poursuivent leur trip aux sons d'une wah wah vicelarde.

Une acoustique pour Garrett, 'The Duke of Supernature', a gentle bluesy psychedelic groove.

Dave: Come on, motherfuckers, 1, 2 , 1, 2, 3, 4, à l'assaut, 'End of time', une joyeuse pétarade annonçant le dernier titre du show 'normal', 'Stay Tuned', avant lequel on a droit à la narration de sa nuit qui n'a pas l'air d'avoir été de tout repos, il est probablement sorti avec Dominique, un copain de ton fiston qui boit au même rythme que Yves Hoegaerden.

Ce 'Stay tuned', à l'amorce  récitée, sur fond acoustique et effets acides, monte en puissance et tu sais qu'il peut à tout moment t'exploser à la gueule.

La prédiction s'est vérifiée, le duo de comiques de tout à l'heure s'est mis à bousculer tout le voisinage, security pas vue, si on ajoute qu'une allumée fumait clope sur clope en te regardant méchamment, tu comprendras aisément que ta séance de yoga d'avant le gig te fut bien utile.

Rideau!

1619222_1464372287109898_251406054_n.jpg

Cinq minutes plus tard, les bis.

Premier hit, 'Twin Earth', suivi d'un second hymne propice au headbanging, 'Look to Your Orb for the Warning' et son final explosif.

En bas c'est l'euphorie, la barque est secouée par d'affreux remous, un moussaillon pas sobre se retrouve dans la flotte, des poissons carnivores ont l'idée de le déchiqueter, des châtaignes s'échangent,... it's only rock'n roll, babe!

'Dopes to infinity', de plus en plus rentre-dedans, le monstre termine avec 'Space Lord' et ses furieux mother, mother, uh huh... repris par 600 gosiers.

1622004_1464371690443291_97378009_n.jpg

Tout va bien, Dave Wyndorf a retrouvé la santé, certains de ses fans par contre sont loin, très loin.

Que préconises-tu, Dominique?

Veeweyde, une piquouze!

 

photos: JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 02:08

Le singer and songwriter cubain Santiago Feliu, âgé de 51 ans, est décédé ce 12 février à La Havane, probablement des suites d'une crise cardiaque foudroyante.

santiago-feliu-lp-vida-hecho-en-cuba-nueva-trova-cubana-736.jpg

Santiago appartenait au mouvement Nueva Trova, un mouvement musical né après la Révolution, le mouvement se caractérise par plusieurs styles musicaux... Trova, Son cubain, Variété, Folk, Jazz/Pop/Rock…

Il compte en son sein des artistes tels que Pablo Milanés, Silvio Rodriguez, Noel Nicola, Carlos Varela ou Frank Delgado, tous impliqués socialement.

Santiago a sorti onze albums et récolté quelques succès marquants: 'For Barbara', ' Without Julieta' ou ' Esta mañana'.

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 14:11

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Priez pour nous, pauvres pécheurs,

Maintenant, et à l'heure de notre mort.

Amen....

DSC07513.JPG

 

Des pécheurs, des casse-couilles, des chieurs de tous poils, des forts en gueule, il n'en manquait aucun ( si ce n'est RickyBilly) au  Bonnefooi.

Un charivari multilingue qui a eu le don d'exaspérer au plus haut degré Miss Mary Ocher!

DSC07508.JPG

 Mary Ocher, qui c'est celle-là?

La fiche signalétique précise: née à Moscou en 1986, déclarée sous le nom de Mariya Ocheretianskaya, enfant turbulente, cap vers Israël en 1991, devient Miriam , art school, opte pour un nouveau patronyme, Ocher, écrit des chansons, forme un groupe en 2006, Mary and The Baby Cheeses, s'exile à Berlin, un album solo,  'War Songs', un recueil de poésie, organise un festival mixant théâtre et performances avant-garde, cette touche-à-tout collabore avec des cinéastes, peint, et continue à sortir des disques iconoclastes, plusieurs singles et EP's et un second full CD après 'War Songs', 'Eden', produit par King Khan.

Un parcours intéressant!

DSC07512.JPG

21:15', une blonde extravagante , lunettes immenses, paupières bleues, pardessus rouge vif, installe méticuleusement divers objets sur la table servant de stand merch.

21:30', elle se débarrasse de sa pelisse, pas de chemisier, ni de t-shirt, la  pâle apparition est vêtue d'un attrayant soutien, dévoilant la courbe des seins d'un blanc aristocratique, l'article de lingerie est  décoré d'enluminures hindoues, Shiva, Vishnu ou Ganesh.

Non, ne me demande de quelle taille était le bustier, à première vue les bonnets de Dolly Parton ne doivent pas convenir, ceux de Jane Birkin, non plus!

DSC07506.JPG

 Attirail: une acoustique, un mini Korg, un tambourin, un vieux transistor

'Six dead white men', un lo-fi garage blues concis et  effrayant, clamé d'un timbre perçant faisant passer PJ Harvey pour un rossignol amoureux.

Un gentil gars de l'Oregon résume: very destructive!

 

 

 

Un regard circulaire marquant l'énervement, déjà le brouhaha ambiant la courrouce, elle poursuit par une seconde salve te rappelant les débuts de Scout Niblett, 'The sound of war'... raw, biting, décapant, cette jeune personne est du genre habitée, quels démons hantent son cerveau?

..mother, mother, mother why did you have me at all, I'm as useless as a parasite...

C'est autre chose que...Y a d'la joie bonjour bonjour les hirondelles

Y a d'la joie dans le ciel par dessus le toit

Y a d'la joie et du soleil dans les ruelles... , Charles!

Messieurs, les Italiens, au lieu de brailler, je ne m'entends pas chanter, bordel, si vous alliez discuter le coup en rue, I need people to be quiet around me...

Son message ne sera pas entendu, les touristes accentueront rires et  beuglements!

'Sweet Charity', un anti-folk fébrile, bourré d'effets de voix et d'accords secs.

Elle pose le tambourin sous un pied, l'écrase en mesure et entame l'envoûtant ' Baby Indiana'.

De plus en plus exaspérée par le vacarme, Miss Ocher décide de changer de registre pour interpréter un gospel profond, poignant  et pas vraiment mélodique, elle crache sa rage, 'Trouble Me'.

Next one is a work in progress, prédit-elle, un folk frelaté, sa voix prenant d'étonnantes intonations Joan Baez avant de jouer à l'élastique.

Nouvelle diatribe: what a tough crowd, pour la dizaine de gens ayant écouté, I have things to sell and if you want, laissez votre adresse mail dans le carnet.

Elle abandonne la guitare et passe derrière le Korg pour une suite en quatre mouvements,

'Thundebird'.

Billie Holiday  vs.Shannon Wright.

Le blues/gospel lancinant  virant electro tragique et pépiement brise cristal.

DSC07514.JPG

That's it!

A peine 25 minutes, merci les touristes!

Un thank you sec, un goodnight sarcastique et un salut militaire!

 

Mary Ocher, un personnage!

A revoir dans de bonnes conditions...

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 10:37

Le dernier en date à alimenter la rubrique nécrologique était Martin Fay ( en novembre 2012), ce 11 février, c'est le tin whistle de Seán Desmond Potts qui s'est tu!

1408.JPG

En 1962, Paddy Moloney, Sean Potts, Michael Tubridy et Martin Fay fondent ce qui allait devenir un monument du folk irlandais, The Chieftains.

Depuis plus de 50 ans le groupe parcourt les scènes internationales pour interpréter la traditional Irish Music.

 En juin 2012, tu as eu le bonheur d'assister à leur passage aux Beaux-Arts, lors de leur tournée célébrant le cinquantenaire du groupe, Seán ne faisait déjà plus partie du collectif.

Il avait quitté les Chieftains en 1979, ne supportant plus les tournées.

Il travaillera pour la radio et continuera à faire partie de Bakerswell, un autre band irlandais de musique traditionnelle.

Le groupe a sorti un album éponyme en 1972.

 Seán Potts avait 83 ans!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 09:30

Chronique rédigée par Eloy

cover.170x170-75.jpg

South Beat, les nouvelles racines musicales du sud de l' Italie

Canto Antico, un groupe culte italien nous présente "South Beat", un album de musique de fusion entre la musique underground napolitaine et celle jouée  depuis plus de vingt siècles dans la communauté rurale autour du volcan Vésuve, situé près de Naples.
Fransceca Di Ieso au tammora (tambour de trame napolitain) est omniprésente dans toutes les chansons. Armando Illario (voix, accordéon) et Francesco Nastasi (piffero: instrument à anche traditionnel, cornemuse, guimbarde), influencés par des groupes tels que The Pogues et Jethro Tull, surprennent par les envolées de soli hallucinants. En ajoutant le son contemporain de la guitare basse et de la batterie, l'effet final est un son énergique et dansant.
1609599_453266571439581_194697086_n.jpg

Un commentaire de Biagio De Prisco, un fermier et joueur de musique traditionnelle résume l’esprit de l’album : « Canto Antico creuse les traditions dans l’avenir »


Leur vidéo de promotion, un extrait de la chanson « me vulesse adourmi » nous donne une idée de l’album distribué via Amazone et autres boutiques digitales reprises sur leur site Canto Antico 

tracklist

1 Fico a dicembre    -  2 Sanghe     3 Gallina  -  4 Cunta lu jentu  -  5 Fontanelle      -      6 Carpino revolution   -  7 Malarazza  -  8 Aremu rindineddha    -  9 Me vulesse addurmì     -     10 Cicerenella

Repost 0
Published by Eloy - dans Albums
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 09:00

Humeurs: Piero Kenroll!

 

PLEIN L’OREILLE

1796414_1407847489465738_229068459_n.jpg
Dans  "Rock And Roll  duo", le bouquin que Pierre Guyaut et moi sortirons fin février, nous faisons intervenir Arjen Anthony Lucassen en personne. 

rock-and-roll-duo-2-HR.jpg

Je suis toujours scié lorsque certains amateurs de rock me disent qu’ils ne connaissent pas. 

Punaise ! 

Ce mec est sans doute l’un des plus grands génies contemporains du genre. 

D’ailleurs, il fait près de deux mètres… Non, sans blague : ce Hollandais est du niveau d’un Frank Zappa pour ce qui est de l’inventivité. Un créateur exceptionnel, un visionnaire qui, depuis 1995 a aligné sept concept-albums plus formidables les uns que les autres sous le nom d’Ayreon

Chaque fois, il est entouré de pointures et non des moindres : Barry Hay de Golden Earring, Bruce Dickinson d’Iron Maiden, Fabio Lione de Rhapsody, John Wetton d’Asia (entre autres), Neal Morse de Spock’s Beard, le regretté Steve Lee de Gotthard, Steve Hackett, Thijs Van Leer de Focus, Ken Hensley, Rick Wakeman, Fish, Keith Emerson ont été quelques-uns de ses « invités ».
Le genre ? 

Metal-prog avec, parfois, une touche folk ou une touche techno autour de thèmes qui relèvent de la science-fiction, du fantastique ou le la psychologie

. Je passe sur la copieuse discographie d’Ayreon. 

Vous n’avez qu’à aller sur le site officiel ou sur Wikipedia. 

 

 

 

Sachez une chose : tout est bon ! 

Avec souvent de véritables merveilles comme « Computer Eyes » (sur « Actual Fantasy ») »One Small Step » (sur The Dream Sequencer »), »Day Three :Pain »(sur « The Human Equation »), « Beneath The Waves » (sur « 01011001 »)…

Je m’arrête où la page va y passer!
Ayreon étant un »projet » de studio on ne le voit pas sur scène, mais Lucassen se produit avec son groupe Star One (deux albums) en reprenant quelques-unes de ses perles. 

Par-dessus le marché il a des collaborations multiples, dont l’une avec Jasper Steverlinck le merveilleux chanteur d’Arid sous le nom de Guilt Machine.
Tout ça pour dire que, si vous ne connaissiez pas, il est urgent de découvrir si vous ne voulez pas mourir idiot.

Repost 0
Published by Piero Kenroll - dans Humeurs
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 05:45

Pour tes grands-parents, Shirley Temple c'est la mignonne frimousse bouclée dans 'Curly Top'  de Irving Cummings et puis d'autres comédies dramatiques ( The Littlest Rebel  - Heidi - Bright Eyes) ayant fait la renommée de 20th Century Fox durant l'entre-deux-guerres.

shirley_temples_the_little_princess_apr2009.jpg

1934, on lui attribue un juvenile Oscar!

Celle qui commença sa carrière à l'âge de trois ans, quitte le cinéma en 1950 pour se consacrer à sa famille, elle avait 21 ans!

On la reverra à la télévision, mais surtout elle se lance dans la politique et remplira quelques missions diplomatiques, ambassadrice au Ghana et plus tard en Tchécoslovaquie.

 Shirley Temple Black est décédée ce 10 février 2014 à l'âge de 85 ans.

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 08:17

Concert en images Claude Le Roux.

1901743_10152171528005053_1388672302_n.jpg

Après une première partie assurée par The Ramona Flowers, les gars de Crouch End,

Bombay Bicycle Club investissent l'Orangerie.

 

1609986_10152171527525053_1892646468_n.jpg

Il a fallu attendre près de trois ans après 'A different kind of fix' pour qu'un nouvel album se trouve dans les bacs: 'So long, see you tomorrow', le quatrième dans la discographie de BBC est sorti début février.

Nouse publie:" Bombay Bicycle Club are back and are sticking to what they know. ‘So Long, See You Tomorrow’ is a return to the dance-rock anthems they’re known for, this time introducing an element of the electronic....".

Nouvel album signifie tournée, elle démarre à Bruxelles par un sold-out!

1796705_10152171527480053_1964254943_n.jpg

Jack Steadman - vocals, guitars / Jamie MacColl - guitars / Suren de Saram - drums et Ed Nash - bass, balanceront leur indie devant une foule compacte.

1899977_10152171528370053_57974498_n.jpg

Le quatuor sera accompagné par Miss Liz Lawrence qui prévient ses fans sur facebook... So, as some of you may know I’m going to be off doing some shows with the wonderful Bombay Bicycle Club over the next few months (I'm in Brussels as I speak), but don’t worry I’ll be releasing some of the solo tracks that I made last summer...

1911693_10152171527740053_24618337_n.jpg

Le groupe lui-même avant le show communique: "We're all feeling very privileged to be able to tell you that the album has gone to number one in the UK."

1779137_10152171528515053_1846696962_n.jpg

1544311_10152171527915053_1278190420_n.jpg

La tournée européenne se poursuit jusqu'au 21 mars, en avril, le band met le cap sur les States! 

1618426_10152171529020053_734133311_n.jpg

Repost 0
Published by Claude Le Roux - dans Concerts
commenter cet article

Articles Récents