Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 08:44

Le billet de JPROCK :
1920634_540764736040129_1125694889_n.jpg
Aaah  John Mayall !
A 80 ans depuis le 29 novembre dernier ( eh oui, lui et moi, on est né le même jour !) "the best living European bluesman" a entamé une tournée anniversaire marathon qui le conduira sur plusieurs continents et qui a démarré le 1er mars à Zaragosa (Spain) pour se terminer fin novembre à Dartford (UK) .
Le blues ça conserve m’sieurs-dames, on en a eu la preuve flagrante ce samedi soir dans l’enceinte de la salle de la  rue des Pierres.

lightin-guy.jpg
Après un set acoustique bien agréable de notre Lightnin Guy national qui reçoit ce soir du public un accueil plus que chaleureux, il est l’heure de retrouver la légende du blues, le fondateur des célèbres Bluesbreakers, Mister John Mayall himself !
Je dis bien retrouver, car à peine deux heures plus tôt j’avais eu l’occasion de croiser notre homme assis tout simplement à son stand merchandising, tranquille, regardant nonchalamment entrer les premiers spectateurs dans le hall de l’AB. C’est l’occasion idéale bien sûr d’aller serrer la pogne d’un artiste que j'admire et qui se montre d’une grande gentillesse et d’une incroyable disponibilité.
Beaucoup se seraient réfugiés dans les loges afin de se concentrer et de se reposer avant d’affronter un public impatient , le John , lui, vient à sa rencontre tout simplement. C’est à peine s’il ne vous propose pas de boire un godet en attendant l’heure de monter sur scène.
Incroyable !
1982321_540765262706743_1800362990_n.jpg
Et lorsqu’il fait son apparition sur scène sur le coup de 21h flanqué de ses trois musiciens Rocky Athas à la guitare, 1558573_540765456040057_397318598_n.jpgGreg Rzab à la basse et Jay Davenport à la batterie il ne faut pas bien longtemps pour se rendre compte qu’à quatre fois vingt ans notre homme est dans une forme olympique, n’a rien perdu de sa légendaire voix, et prend un énorme plaisir à jouer live.
Chacun profite du show avec délectation car ici pas de blues chiant et répétitif, mais des morceaux d’une grande bravoure dans des versions jubilatoires qui donnent à chaque musicien l’occasion de démontrer l’ampleur de son talent sans toutefois en faire trop.
Passant de l’harmonica aux claviers puis à la guitare, Mister Mayall célèbre une grand messe blues de plus qui s’ajoute à la longue liste de toutes celles qu’il a données depuis 1963 année de fondation des Bluesbreakers, son band mythique au sein duquel on a pu voir défiler une multitudes de musiciens devenus ensuite célèbres comme Eric Clapton, Mick Taylor, Peter Green, Jack Bruce, Aynsley Dunbar, John Mc Vie, Coco Montoya, Walter Trout, Buddy Witthington et bien d’autres. 

1549504_540765406040062_220755709_n.jpg

Impossible de les citer tous.
Car John c’est l’humilité faite homme, un maître de cérémonie qui laisse ses musiciens s’exprimer et qui aide à sublimer leurs instants de gloire en s'effaçant.
Il a beau être baptisé le "Godfather of British Blues » et avoir été décoré de la médaille d'Officier de l'Ordre de l'Empire britannique, John Mayall reste un homme simple au service de son art.
Impossible de citer tous les titres joués ce soir, j’aurais pu tenter de les noter mais le plaisir de vivre le moment présent sans m’encombrer d’une prise de notes a pris le dessus. De toute manière ce genre de concert se ressent et se vit quelle que soit la setlist du jour.

1237085_540765446040058_1204466092_n.jpg

1982105_540765642706705_956726838_n.jpg

Je peux malgré tout épingler au sein d'une longue liste "Oh Pretty Woman" et "All your Love "et un formidable "Hideaway « joué en toute fin de set.
1925339_540765172706752_780656668_n.jpg
Il est 22h45, et après 105 minutes passées sur scène John quitte la scène.
Pas de rappel, la salle se rallume et personne n’est déçu vu la qualité de la performance de ce soir, et au vu de l’âge respectable de l’artiste.
Les roadies s’affairent déjà au démontage et le décor est hissé vers le plafond de la salle, lorsque notre homme décide de revenir sur scène avec son band nous en jouer une dernière sous une immense ovation.
Je ne vous dis pas la tête des roadies qui s’affairent pour rebrancher ce qui doit l’être à toute vitesse et redescendre le décor au plus vite !
John a le sourire, le public est aux anges, et avant de quitter cette fois définitivement les planches il signale au micro qu’il sera dans quelques instants au stand merchandising pour signer tous les autographes désirés et dédicacer ses albums.
Ce type ne s’arrête jamais, et à un âge ou beaucoup hantent les maisons de retraite John Mayall est toujours aussi passionné par son art et proche de son public.
1549228_540765689373367_2044662318_n.jpg
C’est beau, c’est généreux, ça en devient même émouvant...
Diable d’homme !

Texte et photos : JPROCK.

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 16:29

Un astéroïde baptisé "2003 QQ47" pourrait toucher la Terre le 21 mars 2014. Le caillou pèse environ 2.600 tonnes et présente un diamètre de 1,2 kilomètre....

Merci, mon ange, j'emprunte ton parapluie!

10150639_1478665015680625_1190696826_n.jpg

JP wist van niks, il avait juste pris ses raybans!

1920024_1478655442348249_1062326838_n.jpg

Au départ pas trop de monde à  la Rotonde pour  David Bratzlavsky!

David qui?

 Bratzlavsky!

1173650_1478655069014953_740321544_n.jpgAh ouais, le gars ayant fait une étude concernant l' occlusion dysfonctionnelle?

Non, fieu, David chante et joue de la guitare, il y a des années tu l'as croisé au sein de Pornorama , il a également fait partie du groupe de Sioen!

Ce soir il exhibe son nouveau projet en duo, 'David Bratzlavsky', en fouinant on a également déniché l'identité 'Le Projet Flamand'.

Un duo = David au chant, guitares et maniement du PC plus un violoniste chapeauté qu'on suppose être le doué Renaud Ghilbert ( Absynthe Minded).

Genre?

De la chanson française/French pop/ nouvelle scène dans la lignée Mathieu Boogaerts, Thomas Fersen, Biolay, Florent Marchet.

Pétillant comme une eau de Badoit, le truc facilite donc la digestion et t'amène à sourire comme un bienheureux.

'Du désert', un timbre fragile, un texte faussement naïf, un accompagnement sonore indie/dream pop avenant.

Chouette!

1525625_1478655202348273_1276353826_n.jpg

1535107_1478655292348264_198460737_n.jpg

La  fringante petite valse 'Oui, mais' plus Fersen que nature a tout pour faire un hit alternatif.

1911917_1478655382348255_1876610556_n.jpgBrillant!

C'est notre première prestation en public, sorry pour les imperfections et les blancs entre les plages!

La suivante ' Ombres et brouillards' offre des accents plus rock, elle précède le morceau "avant-garde " du set, Renaud se met à souffler dans les orifices de son Stradivarius, ce bruissement est aussi mélodieux que les Hauts du Hurlevent, son copain en profite pour concocter des bruitages lugubres, une intro futuriste glissant vers un blues industriel et prophétique qui termine le concert.

A peine 25', dommage..

Enfin, on n'a pas eu le temps de s'ennuyer!

1920330_1478664245680702_1097821243_n.jpg

Marie Warnant

1794751_1478664129014047_337367259_n.jpg

L'ex chanteuse de Balimurphy travaille à son rythme, un album tous les quatre/cinq ans: 'De un à dix' en 2005 - 'Ritournelle' en 2010 et le petit dernier ' Nyxtape' se vendra dès la semaine prochaine.

Pour fêter l'événement, un passage au Botanique où la jolie Namuroise ne s'était plus produite depuis quatre ans.

Des collègues parmi les fans ( tranche d'âge 30- 45 ans): Perry Rose, Karin Clercq, Nicolas V O , Samir Barris... la Rotonde était bien garnie!

1924690_1478666735680453_354420555_n.jpgUne intro pendant laquelle Miss Warnant lance le laptop, les musiciens la rejoignent, en commençant par  Mirko Banovic, 2000 Monkeys, PJDS, Arno, Root, Arsenal, Laïs.. ( basse et claviers), qui s'est chargé des arrangements du dernier opus - à la guitare, Tom Goethals ( Barbie Bangkok) et Laurens Smagghe ( Sharko) à la batterie.

Tout ce beau monde attaque 'Mélopée' avec son fond électro, sauce Frenchie.

Yelle?

Moins nunuche, tout de même, la recette Warnant est plus élégante!

'Le souvenir des siens' , une seconde tranche de French pop lumineuse, aux textes mi-acides, mi- lucides bien dans l'air du temps, pense à Brune, Clarika, Berry ou Constance Verluca.

'La vie est belle', datant du premier album, marie  douceur, sensualité et grâce, tandis que 'N'oublie pas', pour lequel la séduisante frisée tapote un clavier, groove généreusement.

Retour vers 2005, 'Va t'en savoir' , son French bazar ou ses choux à la crème, te plonge dans le même univers tendre et rosâtre que celui de Rose.

Virage dance avec 'Trip Atlantique' suivi du sombre et quelque peu amer ' Points de suture'.

Tout n'est pas rose bonbon, ni lisse, dans l'univers de Marie!

La preuve, 'Sous l'épiderme', là où ça fait mal, une chanson d'amour clinique baignant toujours dans un fond sonore 1962695_1478662999014160_137359620_n.jpgelectro pop avec, de temps en temps, de solides envolées rock de Tom Goethals.

Vous vous demandez ce que je fais avec ces cassettes vert fluo, made in Hong Kong en 1969,  je les ai utilisées pour transformer les sonorités du nouvel album, pour  donner un cachet vintage, craquements inclus, à plusieurs titres de ' Nyxtape', je les préférais à de bêtes samples relayés par le laptop, voici  'Ca finira à l'eau' ( album 'Ritournelle') et son refrain sucré 'hey girl would you be my girl,  hey boy, would you be my boy' qui te renvoie inconsciemment vers l'acid house sulfureux des Chemical Brothers, ' Hey boy, hey girl'.

Inspiré par la scène finale du 'Parfum' de Patrick Süskind, ' l'explicite 'Make love' et sa guitare tango/surf, séduit

En 1966,  Michel Polnareff a été banni des ondes pour moins que ça!

Une reprise, 'Les eaux de Mars', Moustaki adaptant Jobim, chez Warnant la bossa nova vire electro nerveux.

Le second single du nouvel album se nomme 'Exit', c'est bon signe,  il est programmé sur FM Brussel!

1964806_1478663562347437_1708355358_n.jpg

10006617_1478661565680970_1542733904_n.jpg

Une belle  chanson pour 'Bruxelles' qui m'a adoptée et pour finir le titre le plus agité de la soirée, le techno 'Danse' et son final explosif.

 

Exit Marie et les garçons!

1517821_1478661649014295_1441198992_n.jpg

Bis

' Foultitude' qui rime avec solitude, un moment de tendresse non exempt de gravité qu' elle interprète seule .

La squadra rappliquant pour le mélancolique 'Foutue Mémoire' et ses fantômes du passé.

 

Le mot de la fin pour Chris:  "Marie Warnant a irradié la Rotonde"...

 

photos: JP DANIELS

Repost 0
Published by Michel- photos: JP Daniels - dans Concerts
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 12:01

Photo-reportage signé  

Fabienne Picturelle Cresens

10152488_831948046819239_569977969_n.jpg

Jean-Luc Demeyer.

1982259_832533166760727_758005773_n.jpg

Pas besoin d'un dessin... Front 242, le groupe-phare de l'electronic body music.

Il arpente depuis près de 35 ans toutes les scènes dark du monde, pas toujours avec ses copains du Front, il participe à plusieurs autres projets: Underviewer, C-Tec, Cobalt 60, 32Crash, Modern Cubism etc...

Avec ce dernier groupe il met Charles Baudelaire en musique, son amour du verbe n'étant pas neuf, puisque Thomas Hardy, Dorothy Parker, Norge avaient déjà été adaptés.

1011057_832533306760713_658468454_n.jpg

1525649_832535546760489_801344028_n.jpg

En mars l'interprète, compositeur, parolier, poète, stand-up comedian, conteur, baladin,  et, à l'instar de Christian  Vander, sémiologue convaincu, il fait partie du groupe Oulipo, ayant notamment Raymond Queneau comme membre fondateur, donne deux conférences devant détailler ses sources d'inspiration.

'Electro, poésie, science-fiction et contraintes formelles' le 21 mars au Point Culture bruxellois et le lendemain au Point Culture liégeois.

1911800_832535696760474_1169902463_n.jpg

1625758_832534403427270_131296936_n.jpg

C'était pas trop chiant, te demande un absent!

 

Terence, que réponds-tu à ce crabe?

 

 "Merci pour cette organisation, merci à Jean-Luc de Meyer pour cette conférence, magnifiquement préparée, intelligente et humble ainsi que pour sa disponibilité."

 

J'suis pas un crabe, merde!

1978694_832534853427225_1970380772_n.jpg

 

Repost 0
Published by Fabienne Cresens - dans performance
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 00:21

Wout, vertel eens...

Ai commencé la guitare dans les années 50, je jouais en rue!

Dix ans plus tard, avec quelques potes, on jouait les Doors ou les Who.

1971 le premier vrai groupe, Country Road, du country rock.

On me présente Frank Boeijen, une nouvelle aventure, des scènes et un album: Boeijen en Pennings!

La collaboration dure cinq ans et prend fin wegens muzikaal verschil.

820692 200

Sur la route avec Kaz Lux, Rob de Nijs puis le groupe irlandais Auto Da Fé .

Une nouvelle passion, le bouzouki , j'apprends le grec, plus tard le portugais, car j'ai découvert le fado.

Je rejoins Quatro Ventos.

Pendant un petit temps j'accompagne Rood Adeo dans son projet Rood and Nighthawks at the Diner.

En 2008, Nimègue me refile une médaille, de  Zilveren Waalbrugspeld!

Mars 2014: the end!

 

 

 

Repost 0
Published by Michel - dans Bad News
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 13:34

Après avoir remisé ton hippomobile dans une sombre ruelle, tu te pointes au DNA, esthétiquement  relooké, en effet  l'antre rock'n roll programme deux bands prometteurs


DSC08939.JPG
 The Arcadian's

 DSC08925.JPG

Google, farceur, t'envoie vers an  Edwardian musical comedy datant de 1909, à voir la tête des kets constituant le groupe ils semblent plutôt avoir vu le jour en 1999!

DSC08933.JPGDes novices dont le matos, instruments, amplis et baffles portent encore l'étiquette du magasin.

Pour les soutenir: papa, maman et la moitié du lycée Maurice Herlemont, à cinq minutes du coup de sifflet du cousin de Serge Gumienny, les gamins ne peuvent dissimuler une compréhensible fébrilité, le plus jeune consultant son tic tac toutes les 25 secondes...

Ton sourire narquois disparaîtra dès les premières notes de la première salve, 'Get low' sur la playlist!

 Lucas Soler-Rico: Guitare et chant/Giovanni Di Leo: Guitare, back voice/Rodrigue Meurant: Basse/Romain Eloy: Batterie, back voice ( La Louvière, naissance en 2011) travaillent dans le lourd et le sérieux,un alternative rock tendance metal qui ne peut te laisser indifférent, tu y ajoutes un refrain addictif...get low, get low... et tu ne t'étonnes pas de voir à tes côtés de jeunes têtes headbanger et des baskets neuves battre la mesure.

Ces jeunes loups ne sont pas des moutons!

En consultant leur fiche de travail tu distingues la Taverne du Théâtre, normal pour des locaux, mais aussi le Barzanova à Houdeng, le Freedom Festival à Carnières ou le Phoenix à Mons!

'Redemption' sera tout aussi massif et te dirige tout droit vers l'enfer malgré le titre.

Du old skool heavy metal avec des relents Red Hot/ crossover qui secoue!

Lucas propose 'Another road', légèrement plus mélodique puis un virage groovy avec 'Human Weapon'.

DSC08948.JPG

DSC08954.JPG

Il n'y a pas à dire la cité du bon Gobert regorge de talents en commençant par Romano Nervoso et Dr Voy.

Sur scène, les collégiens assurent tels des pros, Giovanni, le premier à se débarrasser de son T-shirt, a tout du guitar hero, le bouclé Lucas est du style shouter with balls, tandis que  le copain de Chimène et le gars du Latium font leur boulot sans fioritures.

'I found my world' pilonne méchant, la dernière, 'Am I living?' débute en sourdine avant une déflagration vicieuse.

L'organisation leur montre qu'ils ont droit à un titre supplémentaire, Rodrigue, ravi, ose un saut Sotomayor pour aboutir dans le public, la troupe tire le morceau en longueur et le pousse dans ses derniers retranchements avant de ranger l'artillerie.

Super petit band!

DSC08967.JPG

My Diligence

DSC08989.JPG

Le cocher, après une chevauchée fantastique, perturbée par une bande d'Apaches belliqueux, a déposé quatre cowboys au DNA, pas de Dallas, elle est montée avec un local pour une passe à 1000 balles, donc le cousin de Popeye, le tatoué, John Sailor ( guitar/chant) - François Peeters ( guitar)  -David Duré ( basse) - Gabriel Marlier ( drums), après avoir déposé leurs colts au vestiaire et promis de cracher dans le bassin métallique prévu à cet effet, investissent le podium.

Ces poupins visages ne te sont pas étrangers , Gabriel, pas un poids plume, tu l'as vu chez Altamontt ou  Minimal Compact et récemment chez Subsonic Hornet, David également chez Altamontt et auparavant chez Suture - un détective assure qu'il a connu un François Peeters de Huy grattant pour Torn in my Pride, on dit ça, on dit rien... le même affirme que John Sailor est une fausse identité, d'après lui le barbu se prénomme Loïc et serait lui aussi hutois... jusqu'ici Anne-Marie Lizin n'a rien confirmé.

Genre, tu questionnes?

On a trouvé cette diligence au rayon stoner/hard avec quelques senteurs hardcore!

DSC08998.JPG

DSC08977.JPG

Pas de soundcheck, d'emblée dans le vif du sujet , ' The Escapist' que tu peux entendre sur le EP 'Who killed the driver'.

Collées face au podium, deux ou trois nanas pas farouches  entament une danse amérindienne athlétique en invitant les visages pâles pacifiques à les imiter.

Le produit proposé laboure grave et déchire un max, certains citent Clutch, d'autres Corrosion of Conformity, on a plus tendance à les croire que le petit malin qui nous glisse Daft Punk.

Bonsoir, on est My Diligence et on vient de..euh, d'ici, en fait!

'Girls of the fight', pendant que les gonzesses continuent leur séance d'aerobics, tu avises RickyBilly au comptoir et tu essayes de te camoufler dernière la gentille Roxane, pas de bol, l'infâme a repéré ta présence et vient te causer du DSC08976.JPGPispot Festival.

Tu prétextes avoir besoin d'un autre angle pour les clichés et tu t'esquives.

Le stagecoach poursuit sa route sur une piste poussiéreuse, ' Stay from burial', du rawk'n rawl  pouvant servir lors d'une incinération.

Les suivantes,  'Teases the hole' et 'Devil Mind' ne seront pas moins remuantes et toujours aussi viriles, à la grande joie d'une assistance dans laquelle t'as reconnu Titi, un voisin de Tintin.

Sais pas à qui ou à quoi Gabriel pense pendant qu'il tabasse ses fûts mais l'expression ' une frappe de bûcheron' lui va comme un gant, 'Trust in death' s'appelle cette barcarolle.

 Le  'Dead Wolf' a agonisé pendant des heures avant qu'un pistolero ne vienne l'achever d'une balle entre les oreilles.

Tu comprends enfin pourquoi un touriste  à l'accent incompréhensible te parlait de Wolfmother.

RickyBilly marmonne  à ton oreille, tu piges que dalle en répondant ja, ja...

Du coup il vient écraser les pédales de David car la petite lampe orange qui clignotait sans cesse l'énervait !

' Hurricane', me semblait bien que le vent s'était levé sur le désert, quel blizzard!

 Quand t'es dans le désert

Depuis trop longtemps

Tu t'demandes à qui ça sert

Toutes les règles un peu truquées

Du jeu qu'on veut t'faire jouer

Les yeux bandés...

T'as raison, Patrick, le plus moche c'est l'absence de bar...' Drive in the desert', ça craint!

Une dernière rafale en mode matraquage continu, ' Long time hero', et la diligence reprend la route.

Solide concert!

DSC08991.JPG

PS:My Diligence joue au B52 ( Eernegem)  with special guest Willy Willy , le 22 mars!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 05:21

Concert en images: JP Daniels

10006606_1478318522381941_316440638_n.jpg

Delrue: étymologie,  "delrue" est un nom de famille, forme régionale (nord) de Delarue, il désigne le propriétaire d'une maison située sur la rue.

 En France, il y a une concentration de Delarue en Seine-Maritime....

Il  y a probablement moins de Delrue/Delarue que des Vanderstraeten in klein Belgenland, mais nous avons un Klaas Delrue, membre du kleinkunst groep Yevgueni qui depuis peu se produit solo sous le nom de Delrue et propose de la chanson française avec l'accent de Rekkem.

10014533_1478317555715371_104207684_n.jpg

Comme support le Depot a choisi Esther & Fatou.

1926926_1478317562382037_808423064_n.jpg

 Esther Artois et Fatou Jans et leur folk pop vaporeux, concerts-review les a chroniquées lors du Crisis Festival 2012 et Ioana, pour Keys and Chords, lors de la finale de Rockvonk au Depot en 2013, doivent faire patienter le public .

Armées de leurs guitares acoustiques, les jolies Louvanistes ont facilement conquis  l'assistance  avec leurs harmonies vocales célestes.

1977132_1478317079048752_1445760928_n.jpg

527110_1478317232382070_538165857_n.jpg

Grâce et légèreté to bring some peace in your heart!

603590_1478317509048709_818000018_n.jpg

Delrue

1013818_1478318512381942_1127852313_n.jpg

plus band:  Klaas Delrue (chant, ac) , Ad Cominotto (claviers , accordéon), Pieter Van Buyten (bass), Patrick Steenaerts (gt),Karel De Backer (drums) sont annoncés!

Au menu l'album 'Risquons Tout' et quelques reprises de grands interprètes hexagonaux (Aznavour, Gainsbourg, Brassens, Dutronc...).

Verdict: un projet qui tient la route!

1964796_1478318432381950_1138133299_n.jpg

Fientje, ta préférée?

'Fenêtres' ( une adaptation de 'Propere ruiten' de Yevgueni) , mon père est vitrier!

Roen?

'A la gare', je suis cocu!

1488850_1478318282381965_1935305185_n.jpg

1969324_1478318585715268_1908578135_n.jpg

Le 28 mars Delrue sera à Eekloo ( De Herbakker)!

Repost 0
Published by JP DANIELS - dans Concerts
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 17:19

Le Beurs, tandis que dans le café le Marché Vélo bat son plein, tu te tapes les cinq étages devant te mener à la Zilveren Zaal pour la CD release party de Horses on Fire.

En attendant l'heure du coup d'envoi, tu sirotes une blonde à l'aise et décontracté, quand, soudain, surgit une rousse échevelée, Speedy Faby fort excitée car l'heure de son expo, 'La Montée des Eaux', à la Bellone approche à grands pas.

'C'est quand' demande un pauvre sukkeleir.

Vernissage le 29 mars à 18h, tu peux amener qui tu veux, excepté RickyBilly!

155157_830789946935049_1030224768_n.jpg

Horses on Fire

1972324_830790106935033_762999585_n.jpg

En 2012, tu as croisé ces étalons 3 ou 4 fois, depuis, ils n'ont pas chômé, le coach les préparait pour le Grand Prix d'Amérique... mars 2014, sortie de leur second album 'Any kind of storm', il sera question de tempête, tu l'as pigé!

Toujours la même écurie, Thijs De Cloedt /Michélé De Feudis /Alessandro De Feudis  et Anthony Statius, toujours du guitar rock musclé, mais Stephane Misseghers, le producteur ( dEUS ou Soulwax), vise un public plus large et les tunes auront un caractère plus catchy.

Ne va surtout pas croire qu'ils vont te servir un bouillon dégraissé, c'est toujours du rentre-dedans!

Deinze et ses faubourgs sont au rendez-vous, il y aura de l'ambiance sous les toits du Beurs!

1920398_830788576935186_471992832_n.jpg

Un galop de basse, les copains embrayent et impriment une cadence infernale à ce  ' Battle Royale' , agité et porté par une voix typiquement classic rock.

Le jus écossais que Michélé a siroté avec Mitch avant le gig fait de l'effet, dirait-on.

10003906_830790030268374_1674065659_n.jpg

1902911_830790136935030_1847230363_n.jpg

Un guest et pas un con, le guitariste Steven Janssens ( Daan, Whodads, Mark Lanegan..) pour 'Supersonic Libertine', 1920342_830789490268428_95337229_n.jpgun petit côté Britpop mais avec des riffs assassins.

Une basse en disto amorce 'Houdini', un midtempo plein de dirty tricks, de drames et de mystèrs, que tu peux fredonner comme un titre des Kaizer Chiefs.

Le plus ancien 'Raw meat' n'est toujours pas avarié, les lignes surf concoctées par Thijs séduisent, derrière toi, deux créatures plus toutes jeunes se trémoussent telles des adolescentes (dé)culottées.

Faut qu'elles se méfient, le 'Wolfman in disguise' rôde.

Le titre le plus obsédant de l'album précédent.

Retour de Steven pour le fiévreux  'Red Fire' et ses accents r'n'b, le vrai pas celui en simili plastique, bizarrement certains y entendent du  stoner, pas nous!

' Looking up to trees' ne dépareillerait pas un album d'Aerosmith, il est suivi, selon Michélé, d'un titre invisible.

Invisible mais pas silencieux, 'Any kind of storm' s'avère être vachement tumultueux.

Les Horses poursuivent en mode sus aux charts avec le fredonnable 'Hollywood Gathering'.

Le superbe downbeat 'Giant hand' achève le set.

1526400_830789700268407_1863456477_n.jpg

Faudra pas patienter des heures pour les bis, en moins de deux le groupe réapparaît et balance la ballade 'What else can I do', la préférée de Anja qui glisse ' ooh, zo mooi' à son petit ami.

Le hit du premier album, 'Draw the line' et ses guitares saignantes, met un terme à la soirée.

La chorale de Deinze entame un 'nog eentje, nog eentje...' , ce sera en vain!

537081_830789493601761_1456772550_n.jpg

Horses on Fire est prêt pour les festivals d'été!

1070076_830790260268351_1073185631_n.jpg

Photos: Fabienne 'picturelle' Cresens

 

Repost 0
Published by Michel- photos: fabienne cresens - dans Concerts
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 14:45

 Mitch ZoSo Duterck

 

Horses On Fire – 2014.03.19_Beursschouwburg, Bruxelles

Setlist :

01. Supersonic Libertine. (Any Kind Of Storm - 2014)
02. Houdini. (Any Kind Of Storm - 2014)
03. Raw Meat. (Horses On Fire - 2012)
04. Wolfman In Disguise. (Horses On Fire - 2012)
05. Red Fire. (Any Kind Of Storm - 2014)
06. Looking Up To The Trees. (Any Kind Of Storm - 2014)
07. Any Kind Of Storm. (Any Kind Of Storm - 2014)
08. Hollywood Gathering. (Any Kind Of Storm - 2014)
09. Giant Hand. (Any Kind Of Storm - 2014)
10. What Else Can I Do. (Any Kind Of Storm - 2014)
11. Draw The Line. (Horses On Fire - 2012)
1976966_10152302273449301_922731536_n.jpg
C'est au 5ème étage du Beursschouwburg à Bruxelles qu'avait lieu le concert de présentation de "Any Kind Of Storm" le nouvel album de  Horses on Fire et on sentait un peu de fébrilité dans les rangs des sociétaires de Deinze.

10150583_10152302273464301_1793835365_n.jpg

On se congratule dans les loges lors des retrouvailles d'avant concert. Ils sont là tous les quatre : Michelé et son frère Alessandro, Anthony et Thijs et on y va pour une petite interview en toute décontraction autour d'une (?) Maes qui sera bien vite remplacée par une généreuse rasade de whisky Old Smuggler.
Quand je lui demande comment s'est passé le travail sur le nouvel album, Michélé me confie qu'ils avaient le choix de la direction artistique à suivre lors de l'écriture. "Soit on composait quelque chose de plus puissant que l'album précédent, soit on optait pour une direction plus poppy et c'est ce que nous avons choisi". 

Ne vous y trompez pas, cet album n'est pas mou, non pas du tout, on y retrouve ça et là les interventions tranchantes du guitariste Thijs de Cloedt et les mélodies sont très accrocheuses.

1977367_10152302273529301_1765590350_n.jpg

579195_10152302273519301_1609589576_n.jpg

 J'en veux pour preuve le splendide "Hollywood Gathering" , une chanson pop géniale qui nous vient tout droit de la collaboration entre le bassiste Anthony Statius et son chanteur Michélé De Feudis. Une fois que vous l'avez entendue, l'air reste en tête et on se surprend à la fredonner en boucle. C'est le signe d'une mélodie de qualité!
Horses On Fire s'est encore amélioré depuis la dernière fois que je les ai vus en concert et Michélé a opéré une véritable mutation vocale, sa voix s'est ouverte et il peut maintenant aborder une palette vocale très large.

10014615_10152302273549301_1377034651_n.jpg "Tu sais, me dit-il, avec le producteur de dEUS derrière toi, tu as intérêt à travailler car tout doit être impeccable. Sans ça...tu recommences jusqu'à ce que ce soit bon" 

De temps à autres, on retrouve des influences allant de Cure à Killing Joke en passant par U2. 

Pour ceux qui connaissent bien leur premier album sorti en 2012, rassurez vous, Horses On Fire conserve intacte toute sa puissance et son énergie rock.

 Ecoutez la plage éponyme "Any Kind Of Storm" et vous replongerez dans les ambiances rock qui ont fait la marque de fabrique du groupe. 

 Pour les plus romantiques, la superbe ballade "What Else Can I Do" devrait les ravir. "Houdini" possède ce riff d'entrée à la "Burning Bridges" de Status Quo, encore une chanson qui balance bien et qu'on garde en tête après l'avoir entendue.

 "Go Out Loud" est encore une réussite au niveau de l'écriture, c'est à mon avis un des morceaux phares de l'album. 

Nous aurons droit à la version Live de 8 des 10 chansons que comporte l'album et croyez moi, ça tient la route! 

Petit détour par l'album de 2012 avec 3 chansons dont le sublime "Wolfman In Disguise".
Il faut espérer que la Belgique ouvrira les yeux et surtout les oreilles aux Horses On Fire car ils méritent qu'on les soutienne.
Voilà, si vous n'avez pas encore l'album, vous savez ce qui vous reste à faire... 

Hier soir, il y avait près de 200 personnes à avoir fait le déplacement pour ce chouette concert, et parmi eux.. un francophone... Moi.

1977349_10152302273609301_1200438000_n.jpg

  Mitch ZoSo Duterck

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 10:00

 L'édition 21 des Nuits se déroulera du 16 au 27 mai 2014!

DSC08884.JPG

Quatre scènes: le Chapiteau ( une demande a été introduite auprès de la Ville de Bruxelles pour pouvoir le placer au même endroit qu'en 2013, spectateurs et service d'ordre étaient ravis) - l'Orangerie - la Rotonde - le Musée, transformé en Grand Salon et bien sûr, il faut y ajouter le Cirque Royal pour quelques têtes d'affiche.

Plus de 60 artistes se produiront sur les cinq podiums.

DSC08887.JPG

Les intervenants: la directrice générale du Botanique, Annie Valentini - le programmateur, Paul-Henri Wauters et Marie Papazoglou, chargée des expositions.

DSC08889.JPG

Des chiffres, analyse du bilan 2013:  280 concerts et plus de 100000 spectateurs, dont 37 000 lors des Nuits.

Le décor: une installation vidéo ( Guillaume Bernier) au Grand Salon, Vincent Glowinski, alias Bonom, déjà responsable de la fresque habillant les murs de la Rotonde, s'attaque aux serres.

Le Botanique sera de plus en plus végétal.

DSC08891.JPG

La programmation, longue intervention bilingue de P H qui insiste sur la cohérence de l'affiche et sur le rôle de découvreur de talents du Bota, il nous rappelle judicieusement que Arctic Monkeys ou Franz Ferdinand sont passés dans les petites salles du Bota avant de faire Forest National ou les grands festivals.

Comme toujours l'éclectisme est roi et une place prépondérante est accordée aux artistes noir/jaune/rouge du nord, comme du sud.

La  Nuit Belge 2014 aura lieu le 21/5 ( School is Cool, amatorski, Robbing Millions, The Experimental Tropic Blues Band etc..).

 

Quelques incontournables: Cat Power - The Flaming Lips- Emily Loizeau - Vincent Delerm - Blaudzun - Emilie Simon - The War on Drugs... et des jeunes dont on attend beaucoup: Benjamin Clementine- George Ezra- Jungle - Moodoïd...

Plusieurs créations: Long Distance Operators featuring Hugo Race et Catherine Graindorge  - Wax Taylor and the Phonovisions Symphonic Orchestra  - le nouveau projet de Scylla- la Nuit Morton Feldman et Sonic Cathedral ( à la Cathédrale Saints Michel et Gudule).

 

Au rayon nouveauté, le Bota décentralise.

Une Nuit Bota à Mons en coproduction avec le Manège ( My Little Cheap Dictaphone e.a.) - Une Nuit Bota lors du Festival Europavox à Clermont-Ferrand ( les Girls...)  et une Nuit Bota à La Maroquinerie, Paris ( The Feather...).

DSC08900.JPG

Un petit film illustre l'édition 2013, starring Olivier Biron de This Side Up, la conférence prend fin avec une courte prestation ( deux titres)  de  Scylla accompagné par le merveilleux pianiste Sofiane Pamart.

Du hip hop urbain pertinent sur fond de piano serein, on recommande...

DSC08894.JPG

DSC08895.JPG

Tous au Witloof pour le buffet!

Repost 0
Published by Michel
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 16:42

The Partchesz semblent non pas avoir été laissés à l'écurie aux bons soins d'un palefrenier diligent, mais bien envoyés à Cureghem, désormais Nathalie et Bjorn se déplacent sous l'appellation Eriksson Delcroix.

 L'an dernier au Candelaershuys, avant la sortie de ‘For Ever’, ils étaient Bjorn Eriksson and Nathalie Delcroix, pour cette longue tournée de promotion, les prénoms sont oubliés.

DSC08863.JPG

Avec Fred Cerise on se souvient avoir vu le couple entouré d'une vingtaine de spectateurs, heureusement, et c'est justice, tout auréolés du succès de  'The Broken Circle Breakdown' pour lequel Bjorn a signé le soundtrack, les salles de concert sont bien garnies pour accueillir la cowgirl de Kalmthout et son moustachu.

DSC08786.JPG

En support  le Club propose You Raskal You!

Euh, non, ce n'est pas le Vieille Canaille de Serge , mais il est possible que  'I'll Be Glad When You're Dead', écrit par Sam Theard en 1931, soit à l'origine du nom de scène qu'ont choisi ces jeunes gens de Hoogstraeten.

 Guy Brees (vocals, keys, gt) , Maarten Michielsen ( (gitaar) , Raf Vorsselmans ( bass), Tijl Piryns ( drums, trumpet, DSC08771.JPGvocals), Rienk Michielsen( (vocals, gitaar) ont déjà fêté quelques anniversaires, en 2011 un full cd ( Reverb Kisses) était distribué par Rough Trade, 2013, naissance d'un petit frère, «It takes a whole lot of fools to build a pyramid, but love just takes two», baignant dans un univers romantico-pop de qualité.

En 2011, le groupe avait impressionné la presse flamande lors du Crossing Border Festival, en 2013 RifRaf parle de filmische ‘Americana’.

Le set de près de 50'  nous a séduits, si la guitare de Maarten présente des accents Americana, l'ensemble est  pourtant plus proche d'une pop mélodieuse à la Crowded House avec un sérieux clin d'oeil vers Crosby, Stills and Nash.

Du travail soigné et avenant!

'It's gone' voyant Guy aux lead vocals ouvre, les harmonies vocales et les lignes de guitare ciselées charment.

Toujours en mode ballade 'Blue Alps', avec cette fois-ci Rienk au chant.

Ces vocaux alternés constituent d'ailleurs un des atouts majeurs du set.

Après une promenade alpestre, Cupidon décide d'envoyer une flèche dorée , 'Golden Arrow', titre aussi soyeux que le 'Sister Golden Hair' d'America.

Le mélancolique  'Reverb Kisses' est dédié à Thomas un gars de chez Rough Trade décédé il y a peu.

Formidables interventions de Maarten!

DSC08794.JPG

DSC08785.JPG

Le country/bluegrass 'Bucket and the rag' sonne comme du Chet Atkins ayant jammé avec les Byrds, tandis que 'Lover' nous rappelle le groupe de feu Paul Despiegelaere, The Machines.

'Taken by surprise'  ne nous  a pas surpris, il reste dans la veine soft rock fluide, tout comme l'apaisé 'Peace of mind'.

Un virage alt.country avec 'The Plow', le highlight du set, puis le poppy 'My love' qui met un terme à ce gig apprécié.

DSC08827.JPG

Eriksson Delcroix

DSC08823.JPG

T'as bien vite compris qu'il ne sera pas question d'un petit concert intimiste ce soir, ils ne seront pas moins de sept à prendre place sur le podium, et pas des canards boiteux: Nathalie Delcroix ( quelle voix.../ shakers et autoharp) - Bjorn Eriksson ( voix mâle et guitares)- Daddy cowboy hat  Karl Eriksson ( banjo, vocals) - Peter Pask ( basses dont une basse ukulele ) -Tim Coenen ( guitares) -Elko Blyweert ( guitares) et Alain Rylant aux drums, les plus beaux specimen du zoo d'Anvers, ceux que Bart De Wever ne veut pas échanger contre un couple de pandas!

DSC08847.JPGBruxelles, faites comme nous, mettez vous à l'aise, on commence... en duo, ce sera le traditional des Appalaches, 'Old Bangum' , histoire de nous embarquer d'emblée chez les Ricains!

Enchaînement immédiat, toute la troupe attaque  ' Home is where the angels roam', l'ange Nathalie fait un joli contrepoint au baryton de son compagnon, Elko décore le country tune de fines lignes de guitare et d'ebow-effects étonnants.

Une première claque de dimension!

'The sound of you' est la plage la plus romantique de 'For Ever' précise Bjorn , le zither de Nathalie fait cling, cling, cling... faudra remédier à la situation.

' Nashville Tennessee' et ses close harmonies nous rappelle que Nathalie et Bjorn pratiquaient ce genre bien avant les nominés Civil Wars.

Superbe est faible!

L'annoncé comme sombre  'Pretty little souls' suit, si l'accompagnement musical est relativement léger, le thème l'est moins, le monde que nous avons à offrir aux nouveaux-nés est plus que moche...pretty little souls vaut mieux rester away from here.

Applause pour mon padre au banjo, voici le gospel ' Time is winding up' qui était déjàDSC08817.JPG au répertoire des Partchesz .

Nathalie se permet quelques acrobaties vocales périlleuses.

'The last thing on my mind' de Tom Paxton, du country folk classique!

Dit is een ode au premier groupe de Bjorn, Hank Van Damme,  dixit Miss Delcroix, dans le line-up il y avait Hank Williams et l'intellectuel de gauche, Jean-Claude Van Damme... les April Fools sont précoces cette année!

Le swampy instrumental 'Riding on a snake with a bottle of tequila in my hand' par contre ne prête pas à sourire, du grand art!

Un classique, 'High on a mountain top', du bluegrass sans fiddle!

Quel est le lien entre une pute et un cimetière de voitures?

Ecoute le sinistre  ' At the car graveyard'!

DSC08865.JPG

DSC08851.JPG

Une invitée, Bruna, la fille de Bjorn vient vocaliser pendant 'Walking' qui nous rappelle certains Nick Cave.

Le voyage roots nous conduit en Louisiane pour le cajun tune 'Danse le Mardi Gras' chanté par Daddy Ericksson.

Quoi, Fred, tu crois que t'aurais pu remplacer Alain au triangle, t'es fort en math?

Bjorn, gamin, était voisin de Derroll Adams, en hommage au  gars le plus célèbre de Portland on aura droit à 'The Valley'.

Une version hypnotique magistrale, avec un moment de magie pure lorsque tout le club a fredonné la mélodie.

That was it, folks!

Avec Fred, on est d'accord, un des concerts mémorables de ce début d'année!

DSC08860.JPG

Bis

Le tendre  'Black Jack David' suivi du bluegrass' Black Mountain Rag'.

 Le bluegrass est originaire d'Irlande tient à nous rappeler Bjorn, les Irish  fiddle tunes ont été importées sur le Nouveau Continent pour devenir gazon bleu.

Un dernier étalage des talents de cette fine équipe puis une longue séquence merchandising.

DSC08877.JPG

Prochain concert, le 20 mars au Rex à Essen!

 

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

Articles Récents