Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 01:04

Seconde journée du marathon, aux aurores, 10 a m,  Typh Barrow  à La Rotonde.

DSC04864.JPG

On t'arrête avant que tu nous déballes un tissu de conneries, donc ni fièvre typhoïde, ni Tif et Tondu, ni yo, man, your Maserati is so typh, et encore moins Typh à l'église...

DSC04885.JPG

Typhène Barrow .

Quoi encore?

Les Typhène sont fières, capricieuses,  émotives,  têtues,  rêveuses, curieuses et  boudeuses...

Et toi, t'es con!

Typh Barrow chante depuis sa prime adolescence, elle a suivi des cours at the Royal Conservatory of Brussels, et a commencé à faire parler d'elle ( en bien) il y a une quinzaine de mois.

Certains se souviennent l'avoir croisée au BSF cet été, ils en parlent  encore avec émotion.

Deux EP's, ' Time' et 'Visions'.

Ce matin, sur scène, en formule trio, Typh au piano électrique,  Guillaume Vierset (Lg Jazz Collective )  à la guitare et aux backings et une connaissance au cajon, Fabio Zamagni, vu avec The Gerry Mulligan Project, Tenzin's Airbow Collective et, plus récemment, avec Sonnfjord.

DSC04899.JPG

'Time', trois mesures, Vince et Marie te fixent, quelle voix... âpre, escarpée, rocailleuse, le timbre idéal pour interpréter le blues ou la soul.

Mille fois on a dû la comparer à Adele ou Amy Winehouse, mais il y a également du Bonnie Tyler ou du Kim Carnes dans cette husky voice.

Un seul titre et déjà des frissons te chatouillent l'échine.

DSC04903.JPG

DSC04901.JPG

'No Diggity' de Blackstreet, Typhène nous rappelle judicieusement que cette perle est basée sur un sample du grand Bill Withers.

Faut avoir de l'audace pour s'attaquer à ce tube ayant réussi à détrôner 'Macarena' dans les charts.

Malgré un accompagnement minimaliste, superbes lignes de guitare de Guillaume Vierset, la plage groove salement.

En mode nu -soul, 'Your Turn', encore mieux que du Selah Sue.

Puis une nouvelle reprise casse-gueule,  ' Gangsta's paradise' de Coolio, qui doit une fière chandelle à Stevie Wonder.

Anecdote, Coolio ayant vu le clip de Typh Barrow l'a ajouté sur sa page facebook.

Qui a dit que les rappers étaient des crabes?

Voici, le titre le plus réjouissant de mon répertoire, ' I die'.

Une soul ballad interprétée solo en s'accompagnant au piano.

Si tu aimes les moments les plus touchants de  Joe Cocker, tu risques de tomber à genoux.

Classique et racé, de nouveaux frissons!

Retour des musiciens, Miss Barrow s'attaque à Amy, 'Back to black'.

A tes côtés Vince tremblait, et pourtant des concerts, il en a vu des tonnes!

De la graine de star, mademoiselle Barrow qui termine le showcase par ' To say goodbye', une composition façonnée dans le moule Amy McDonald, K T Tunstall ou Texas.

 

 Typh Barrow: à découvrir d'urgence!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents