Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 15:08

Un bail ( 2008) que t'avais plus vu les givrés  Pine Box Boys, la larme à l'oeil, Walter Curieus Schaarbeek se remémore un barbecue épique à la Maison des Arts de la verte commune bruxelloise.
Ce soir ils sont annoncés au  Café Merlo, à 20:00.
P1200027
19:45' tu te diriges vers le comptoir du zinc, l'optimisme n'est pas de rigueur, rien n'est prêt, les cowboys désormais Californiens ( Cisco) s'applique à monter leur matos sur l'exigu espace servant de scène.
Deux ou trois Stella plus tard, avec Billy the Kid on assiste au soundcheck du gang de barbus, tu penses: vont commencer instamment
Erreur, ma soeur, ils passent à table à l'étage.
Wat drink je, Bill?
Il voulait pas de coca light!
P1200031.JPG
P1200022.JPG21h10', d'abord le ravitaillement: Duvel, Stella etc... et on attaque la séance d'horrorbilly mortuaire.
Quatre undertakers chapeautés d' un Stetson ( Reverend Lester T. Raww: vocals, guitar//Big Possum Carvidi: banjo, vocals/Colonel Timothy Leather: upright bass/Uncle Dodds: drums and percussion) et un cousin du Far West d'Anderlecht , our cousin Sprouts, à la mandoline ( Marvin Cuvelier, des Moonshine Playboys).
Les PBB ont cinq albums à leur actif, dont un live, la dernière plaque date de 2011 ' Tales from the emancipated head';
On stage, jamais de setlist, le révérend commence un truc, la troupe suit, de temps en temps, ils délibèrent pour choisir le titre ensemble.
Une première murder ballad décalée et horrible, pas le temps de sécher nos larmes, les affreux ont déjà entamé un second blackgrass tout aussi fringant musicalement et d'un macabre délicieux, ' I kept her heart'.
...And I kept her heart – for it was mine -
But I left her bloody skull there in the pines,
And I bake my bread with the flour from the mill
Where the bones of darlin’ Jessie were ground fine. ..
Scary, tu me dis, t'as encore rien vu!
Une nouvelle tranche de punkabilly pétaradant, suivi d'une plage à l'intro flamenco ( 'The wedding gown' ?), prouvant P1200040.JPGque ces joyeux fouteurs de merde sont tous des musiciens d'exception.
Poussière, bronco fébrile, desperado solitaire, il y a du Sergio Leone dans cette histoire sombre.
We dedicate 'The Crow' to Myriam, de Boogietown Agency/ Roots & Roses, nerveux, ce volatile, et hargneux, banjo en folie!
'Pardon me, Ginger' démarre gentiment, you're an angel, they are monsters... tu sens que ça va déraper, un petit solo de contrebasse, une cavalcade aux drums, puis cette rythmique amorce un impromptu jazzy. Gaffe, les barbouzes s'amènent, ça va flinguer à tous vents, pire que dans l'enfer de Dante.
A song in G, Big Possum?
OK, avec un guest à l'harmonica, Penn Cuvelier, un autre playboy de Neerpede.
Volle gas!
Pour Earl Scuggs décédé il y a une semaine, son classique bluegrass: ' Foggy Mountain Breakdown'.
Ferme les yeux, Nicole, le sang va gicler ' I had to cut her'.
Sont plus que cintrés dans les Appalaches, tu te demandes si la Kathy dont il est question dans la suivante a été pendue, égorgée, tronçonnée ou crucifiée?
Une petite couche de country à la Johnny Cash ' The Gravedigger', un mec qui fait des trous, mais c'est pas le poinçonneur des lilas,... the next one I dig is for you... il annonce, et j'ai pas écrit mon testament!
Maman, j'ai peur!
Scoop: Lester déteste les brocoli, par contre il aime la Duvel.
' I was a teenage necro' nouveau film d'horreur à visionner de préférence au Drive-In Movie.

P1200033.JPG

P1200042.JPG

Une romance country frelatée ' Waltzing through the graveyard', le fossoyeur valse élégamment avec Tom Waits sur une antique tombe, quand soudain la machine déraille et le truc part au galop farouche avec un détour par la Volga.
C'est grave, docteur?
What about sex with dead bodies?
Pas entre les repas, menneke, merci!
' Live brains', invasion de zombies au Merlo!
Virage country rock, une électrique pour le Rev., puis un petit rodéo pas mou et un Southern rock à la Allman Bros, ça cogne sévère.
Retour à l'acoustique ' More pride than priors' t'invitant à la castagne
He got a gun – “I got a gun!”
I got a knife – “He got a knife!”
He got a gun, I got a knife; I’ll take his life!
Où sont les poulets?
Two guests, Penn et Jenny Mae au triangle, et une balade exotique chez les Cajuns.
Brussels, vite une derrière, there's a baby sleeping upstairs et Uncle Dodds, après les 6 Duvel enfilées, à rendez-vous avec Josette, Madame Pipi.
Fais gaffe, souffle Bill?
Quoi, ket?
La gazette de Molenbeek se faufile vers nous, RickyBilly, la ventouse auto-fixante et gominée.
Enfer et putréfaction, on est foutu!
Les Pine Box Boys balancent leur dernier downtempo country, RickyBilly gueule plus fort que les quatre cowboys réunis pour t'expliquer que le 25 juin 2054, tu dois absolument aller voir les Trash Girls from Belphegor, un terrible groupe garage dont il est le manager depuis ce matin!
P1200048.JPG
Vais rejoindre Uncle Dodds chez Madame Josette et puis me défiler à l'anglaise, Bill nous a déjà quittés en stoemelings.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents