Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 17:07

Trêve au Mundial, why not a tender punk  night in the city?

Avanti pour un petit tour au  centre socio-culturel Garcia Lorca, niché dans le pittoresque quartier Notre Dame au Rouge.

La fine équipe, non-sponsorisée, de DIY , on se démerde comme on peut et on a banni les gros mots 'rigueur et discipline' de nos dicos, annonce quatre groupes: The Horny Bitches + Anticlockwise + Frau Blücher and the drünken horses + The Dyson's!

Programme copieux, quelques heures avant le début des festivités un inquiet s'enquiert: une idée du timing ?

Une réponse évasive, il y aura un début et une fin!

DSC03470.JPG

19h30', le bar est ouvert, le préposé s'est porté souffrant, un canasson pas encore saoul le remplace habilement, à la caisse,  Frau Blücher ne hennit pas.

Quelques tronches connues se pointent , dont Roger en charmante compagnie, Marie Lablanche, une vague cousine de Yves Hoegaerden et  RickyBilly en mode silencieux, c'est le ramadan verbal.

DSC03299.JPG

Un peu plus d'une heure plus tard The Dyson's invitent la clientèle à passer dans la salle de concert.

DSC03306.JPG

Formé en 2011, le groupe commence en  interprétant les Ramones, Nirvana, Misfits ou NOXF.

Changement de cap un an plus tard, on joue nos compos, 2014, un EP au titre sans équivoques,  'Because we Suck'.

Les gamins se présentent, we are:  Kil Dyson - Voice, Plektr0 Dyson - Bass, MathFly Dyson - Guitar and Pestak Dyson - Drums.

DSC03300.JPGMédisons en choeur..

Anne, à toi...Mais cinq minutes

De langue de pute

C'est fou le bien que ça nous fait!...

Au fait, mec!

40 à 45 minutes de punk acnéique et ingénu, style Green Day, Sum 41, Blink 812 et autres combos pour skaters attardés.

Sympa, mais anecdotique.

Le band a le mérite de ne pas se la péter et d'avoir le sens de l'auto-dérision (  we play Punk and Fuck**g Broll), mais, après 25' pas mal de clients sont retournés à la buvette.

Setlist: Intro suivie par 'The Dyson's Migraine' ( à soigner à la Jupiler) - 'Shitty TV' - 'External View' - temps mort, je remplace une corde - reprise du steeple-chase avec ' Day to day' puis 'Chubby's ballad' à l'intro lente et majestueuse avant de repartir à la castagne - séance strip-tease, trois topless, un brainless ( t'es con, fiston),  'Society' - l'hymne guerrier 'What you want '- un bain de foule pendant 'Live our life', Carole, chante avec moi, poupée...wouah, wouah, wouah... - pour Snoopy, Bugs Bunny, le Chat Botté et RickyBilly, ' Rabbits will rule' , clip financé par Royal Canin - la fancy- fair prend fin avec 'Mayonnaise', 'You can't escape',  'Fight', pour le père spirituel Mike Tyson, et 'You can't resist'.

DSC03288.JPG

Deux chopes, une blanche svp!

DSC03325.JPG

 Frau Blücher and the drünken horses

DSC03314.JPG

 I don't like Mondays, Tuesday is National 'That Sucks Day', Wednesday just don't go,Thursday goes too slow, I've got Friday on my mind...

Les fans de  Frau Blücher and the drünken horses s'en battent, leur motto sonne We Love Frauday!

DSC03320.JPGL'an dernier, à quelques encablures de la Rue des Foulons, chez Coiffure Liliane,  Veronica Märtinez et son gang d'étalöns éthyliques (  Mathias Sälas, Yves Vränckx, Jeän Meert) avaient foutu le feu, les survivants versent une larme en pensant à ce cöncert héroïque.

Même scénario chez le poète espagnol, un public hystérique de la première salve au Ite Missa Est.

Pourquoi vous commencez pas à jouer?

  Jean drague Madame Pipi, aah ,le voilà, ça va gamin?

On peut même plus couler un bronze à l'aise, putain!

' Quick and dirty', le mot d'ordre est clair, la tactique en deux mots...on fonce, tête baissée, avec Courtois derrière nous, on craint rien.

DSC03364.JPG

 

DSC03391.JPG

'Hey Bitch !', c'est à qui que tu causes?

Va y avoir du vilain, Frau décide de se frotter aux premiers rangs!

Viens ici, toi, braille avec moi 'Lethal pill cocktail' , bordel, chante, puceau!

' F​@​$​k You'

Lily Allen vire punk?

Lily, qui? Lilliput, les Suisses?

Fuck you, asshole!

Je le dirai à ta maman!

Dos à dos avec Mathias , 'Nothing lasts' puis ' Bastard!' , tes panards baignent déjà dans 10 centilitres de houblon.

Le général entame un twist audacieux avec une jeunesse qui pourrait être son arrière-petite-fille, pas à dire , le punk c'est revigorant.

Le démoniaque 'Laugh song'  précède une leçon d'arithmétique pour les nuls, ' 1-2-3-4'.

Puis ils envoient le teigneux  'Scream motherfucker' auquel succède la rengaine dédiée à Calimero, ' Nobody's boyfriend'.

Joyeuse effervescence dans l'arène, Miss Blücher annonce... après les chansons pour les salopes, les enculés, et celle pour le curé voici un titre pour les casse-couilles... la farandole  'Pain in the Ass'.

Où tu vas Ricky?

'I'm drunk' .

Un homme à la mer, où sont les bouées?

Vite une dernière, 'I don't care'.

Attention substance explosive!

DSC03370.JPG

 

On quitte le sauna, direction le bar!


 The Horny Bitches

 DSC03479.JPG

Sans prévenir , les chiennes de Montréal ont débuté la messe, un bruit de fond perçu au comptoir t'avais mis la puce à l'oreille.

Les quatre vierges farouches ( Virgin Slut, Juicy Mary, Jizzabelle et Melicious) ont décidé, en 2007, de faire un bout de chemin ensemble et par la même occasion de titiller la gent masculine lors de concerts bien thrash.

Un album en 2010, ' 13 reasons to fuck' que tu peux trouver dans tous les bons monastères et le récent 'Heart'n Guts', même créneau pour te le procurer.

Donc, ces mignonnes avaient entamé le sermon par  ' Suck 'n swallow' qui fait un tabac sur YouPorn.

'Necromaniac' et 'Daddy Issues'  sont tout aussi furieux.

DSC03424.JPG

DSC03443.JPG

T' hésitais encore à qui t'allais demander de t'épouser, à la rousse distinguée, Virgin Slut, ou  green hair Juicy Mary, la grande bassiste, Jizzabelle, n'est pas  mal non plus et  la petite Melicious est  très mignonne derrière ses caisses, DSC03419.JPGquand les délurées attaquent 'Ass Tulip' pendant lequel les guitaristes brettent avec fougue.

Ton ardeur du coup faiblit, ces nanas sont pas du genre fiables.

Servis raw: 'Ripe 'n tight' , ' Bloody Dany', ' Heart 'n guts' .

 Les Riot-Grrrls poursuivent leur croisade, coup de chapeau à Melicious imprimant une cadence infernale à ces  tirades punk légèrement égrillardes.

'All you can eat' , bon appétit!

 Virage sado-mado avec  '1 800 Tie Me Up' suivi par le brûlant 'Fist of Fury'.

Sans conteste, un des chefs-d'oeuvre de la soirée, 'In cock we trust' déclenche un pogo monstre.

Avec ... I’ll fuck you, You’ll fuck me... comme chorus, tu fais mouche à tous les coups.

Elles envoient les dernières cartouches, le prude 'Think like a dick' et 'The Triple' qui mettent fin à ce concert angélique.

DSC03445.JPG

Il est temps de s'en jeter une vite fait.

L'horloge  indique 23:35'.

Pile, tu restes pour Anticlockwise, face, tu prends la tangente.

C'est Albert,  direction le lit conjugal.


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents