Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:32

Le  VK, Molenbeek, certains ont la larme à l'oeil... en 1995, j'y ai vu Garbage, te souffle Gaston. Et moi, Blur, en 1993, réplique Klaas. En ik, Rage Against The Machine in 1993, réagit Armand!
P1100819.JPGLa salle se targue d' un passé glorieux, et c'est pas la statue 'Het Vaartkapoen' ( Tom Frantzen), attirant tous les regards des automobilistes coincés à Sainctelette, qui nous contredira!
On attend pas la grande foule pour le gig de Slim Cessna en cet ensoleillé jeudi de mai, on coupe la salle en deux avec un grand rideau noir.
A 20h15' heure prévue pour le début du bal, Kris et moi, on a compté 16 clients au bar, ça craint, Germain.
P1100744.JPG
20h30': le feu passe au vert, tout à coup un gros son émane de la salle!
Godv. 't is begonnen, marmonne Kris.
Je commande deux Stella et je te rejoins, ajoute ce brave garçon, fan inconditionnel de l'Union St Gilloise!
 The Red Light Rumors en pleine action!
P1100747.JPGLes mêmes que tu vis en octobre au Nekkersdal, depuis, le carré de Diest/Scherpenheuvel a sorti une plaque et tourne un peu partout in Vlaanderenland.
Sont toujours aussi mignons et coquets les Brother Fuzzy Lee ( Guitar, vocals,) Brother Wez Sletzer (Leadguitar) Brother Brt (Bass), Kurre Veloce (Drums) et leur dirty rock 'n roll sent toujours la bière et la sueur.
Alles geven en moins de 40' est leur devise, le peuple ( on est passé à 56 unités et une demi-portion) a vu, entendu et était content.
Jules César aussi!
'Skin the bunny' sais pas si c'est une siliconée de Playboy ou un petit lapin, mais y sont très méchants, et Kris a appelé Gaia - ' Grave' c'est grave - dedju, une fausse queue, mon plectrum est coincé derrière les cordes de ma Gretsch, énonce Lee, avec mes grosses pattes je parviens pas à décoincer ce brol, sorry... 'Pass that baconfat' catchy comme les titres des Undertones - ' Girls & Women', je les saute dans le garage - ' Dance for that money' - je dois à nouveau froecheler à ma guitare, ça va pas... t'es qu'un zievereir, grouille tes puces, va falloir rattraper le temps perdu, le peloton nous a largués.. le bon 'Johnny B', avec une guitare surf - 'Bikelock Etiquette' on dirait les Kids en 1979 - 'Tonight, I'm going wild ' a real wild child, comme Billy Idol, Iggy, le pti Lou et la petite Joan Jett , keske tu fous Sletzer: un coup de fatigue, je m'allonge 5' - et la dernière: 'Lordy', secouant.
Contrat rempli!


Nouveau crochet au comptoir, la barmaid est pas mal!
P1100810.JPG
21h25', l'heure de la messe a sonné : Slim Cessna's Auto Club est sur scène!
Les Bruxellois sont fins prêts pour une expérience religieuse hallucinante.
P1100783.JPGSlim Cessna, le pasteur binoclé, est assisté par cinq diacres recrutés dans un asile du Colorado.
Le plus cintré de la bande aux vocals (comme le Slim), banjo, guitare, zither: Munly Munly, un Canadien ayant croisé Lucifer à Denver, il en a gardé un regard hagard - le chauve barbe rousse , Lord Dwight Pentacost: banjo et guitare à deux manches décorée d'une Vierge Pre- Raphaélite, un crack - double bass: Danny Pants Grandbois - claviers, pedal steel, le moins atteint de la bande: Robert Ferbrache- et un drummer caché derrière son attirail (The Peeler?).
C'est Jello Biafra, des Dead Kennedys, qui a signé cette tribu sur son label ' Alternative Tentacles' .
Ils ont pondu huit rondelles, la dernière en 2011: 'Unentitled'.
Ils vont nous asséner un peu moins de 20 titres de gothic country/psychobilly/punkabilly/apocalyptic gospel, bourrés d'horreur, de violence, d'alcool, d'inspirationP1100765.JPG Sodome et Gomorrhe.
C'est hilarant et musicalement fortiche.
Le VK a sauté, dansé, hurlé, ri et bu pendant 85'.

L'office débute par un shoutalong rockabilly ' Do you know thee enemy' suivi de 'Pine Box' avec Munly, le squelette ambulant, au chant.
Tu peux penser aux Pine Box Boys mais aux cellules vachement plus altérées.

 

 

P1100820.JPG'Hold my head' un Appalachian gospel.
Armé de sa Holy Bible, Jay Munly descend parmi nous, pauvres pécheurs, et tout en gesticulant maladroitement nous délivre la bonne parole....hold my head... suivez -moi, petits agneaux.
Euh, j'hésite!
'Three bloodhounds, two shepherds, one fila brasileiro' , encore un gospel Achille Zavatta.
C'est pas quelques petits accrocs micro et monitors qui vont nous empêcher de propager les préceptes de Jésus.
Un banjo allègre: 'Cranston' le City Sinner.
Viens ici, Slim, mon frère, je te donne l'accolade.
Pourquoi tu contemples tes godasses, Munly, viens t'asseoir à mes côtés, mon grand!
Une steel sudiste, la double-neck guitar pour ' 32 Mouths gone dry'.
Bob avait caché une mandoline dans sa sacoche Dior, il la sort pour ' This is how we do things in this country', une saga à la John Ford, retouchée par les frères Coen.P1100814.JPG
'Children of the Lord' le VK, converti, entame une farandole païenne:
...God said to Noah ‘There’s going to be a floody, floody.’
God said to Noah ‘There’s going to be a floody, floody;
‘Get those animals’ ‘out of the muddy, muddy’
Children of the Lord....
Irrésistible!
'My last black scarf', le Vaudeville continue.
Une petite touche les Cramps croisant le Gun Club: ' Americadio' , un voyage agité sur les pistes de l'Ouest.
Sont complètement nuts: 'No doubt about it'.
Vous êtes las?
A slow one, mes chéris: 'A smashing indictment of character', une ballade mielleuse virant leste rengaine nous invitant à une séance d'handclapping et footstomping.
Le VK ne se fait pas prier.
P1100823.JPGSéquence doublé de banjos répétitifs ' All about the bullfrog in three verses' nouvel épisode de street preaching en interplay.
Une minute de silence pour tous les méfaits commis au nom de Dieu/Allah & co et le crapaud se remet à bondir comme une sale bête visqueuse.
Une protest song parodiant Woody Guthrie ' This land is our land Redux' , une pointe sarcastique dans le ton.
On poursuit par un petit twist/cha cha cha intellectuel 'Magalina Hagalina Boom Boom' , frontstage c'est la folie, deux ou trois imbibés entament une java démentielle, la Stella gicle comme au carnaval d'Alost, manquaient que les cotillons et quelques personnages de Pieter Bruegel illustrant son 'De strijd tussen de vasten en vastenavond': folklore festif!
C'est loin de s'arranger avec la prophétie ' Jesus is in my body - My body has let P1100822.JPGme down', de la country psychédélique martiale. Munly en Jack Palance effrayant se mêle à la foule, vient chanter à l'oreille d'un citoyen éberlué avant d'aller caresser la bedaine de Slim, lui aussi descendu des cieux.
P1100796.JPGDeux Jésus parmi nous entamant une danse épileptique, que fait la Croix-Rouge?
Encore une, my Lord?
'That Fierce Cow is Common Sense in a Country Dress'.
Ne crois pas que j'invente ces titres, tu peux retrouver ce chef-d'oeuvre, transformant la salle en sarabande grotesque, sur l'album 'Cipher' .
P1100818.JPG
Ite missa est?
Non, le prêtre doit encore rompre le pain et les fidèles communier: bis 1 'The unballed ballad of the new folksinger'.
Bis 2, une première: Cessna à la guitare: 'He, Roger Williams' un petit country bien propre terminé par un pas de danse en clogging style.
Tu t'ennuies jamais avec Slim et sa clique!
Enthousiasme délirant et ils reviennent pour un troisième encore, une seconde version de 'Do you know your enemy' .
Johnny Cash goes punk!
P1100834.JPG
Slim Cessna vaut tous les voyages à Lourdes, Fatima ou Banneux!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents