Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 22:58

 

 

Mitch ZoSo Duterck

10347566_10152569548959301_4314164198517478701_n.jpg

Après ma semaine charentaise à Cognac, je me demandais comment passer un samedi agréable quand mon attention fut attirée par l’annonce d’une affiche bien alléchante en terre Trappiste. Dans le cadre de la  Fiesta Vélo, c’est à un triple concert que nous étions conviés. Luna Nueva, Sirius Plan et Perry Rose s’étaient donnés rendez-vous dans la capitale du rire pour nous divertir d’un temps, il faut le dire, pas toujours très Clément comme le disait le pape du même nom tout en dansant sur le pont d’Avignon. Je quittais donc les 40° de Cognac pour les 18 de Rochefort (une T.10 et une T.8 ça fait bien 18 non ?). Je rejoignais d’un cœur léger, la petite cité sur la Lomme où j’allais retrouver mes drôles de dames.
Vers 13h00, avec toute la discrétion que permet la Sirius Mobile qui n’est pas une fille à papa (pourtant mobile lui aussi), notre trio de choc fait son entrée sur le terre-plein commis à l’accueil des véhicules dévolus au transport des artistes. En clair, un van immatriculé dans l’Oise, chef-lieu : Beauvais (non, pas José) se gare sous nos regards enjoués.
Coulissement de la porte latérale, et trois sourires aux dents étincelantes illuminent tout à coup un ciel de traîne qui comme son nom l’indique se traîne puisqu’il n’a visiblement rien d’autre à faire. Skye, Gaëlle et Claire (non il n’y a pas 10354090_10152569549439301_8193447884968569902_n.jpgd’orage) descendent de commun accord et on se bizouille copieusement comme de vieilles connaissances. Je ne sais pas si tu as remarqué Ô lecteur assidu et laborieux que j’ai bien fait attention de ne pas dire Skye et Claire, Gaëlle pour t’éviter de penser que ce concert avait lieu en nocturne et jeter la confusion dans ton esprit encore encombré des exploits brésiliens en coupe du monde lorsque tu lirais cet entrefilet, d’ailleurs plutôt pour que contre (filet).
Direction les loges et puis traversée de la chaussée pour rejoindre le restaurant d’en face où une collation bien goûteuse mais trop copieuse nous attend. On se raconte les derniers potins (Félix Potin, on y revient) et on se détend. Je comprends maintenant ce que Charlie Townsend devait ressentir quand son trio de charme lui lançait de concert le célèbre et retentissant « Bonjour Charlie » lors de chaque épisode de la série qui berça, ne me dis pas non, nos dimanches après-midi dans les années 70 par tubes cathodiques interposés (les seuls LED de l’époque étaient Zeppelin, je te le rappelle, comme ça, c’est fait).
C’est toujours un plaisir de retrouver ces trois artistes aux voix tellement belles qu’on les écouterait même nous dire la météo, fut-elle mauvaise. L’heure du sound-check a sonné et nos dames s’exécutent sans ronchonner malgré le voyage entrepris depuis Paris qui lui-même, je te le rappelle gratuitement, avait largement entrepris Hélène, ce qui provoqua la guerre de Troie. Si tu ne suis pas, toi mon ami mortel, retourne à tes cours de mythologie, je te conseille. Bref, de Troyes (dans l’Aube) à Trois, on s’y reprend à plusieurs
Foix (dans l’Ariège) pour venir à bout des vicissitudes de la balance sonore qui n’est point trop bien disposée en ce début d’après-midi.
Mais, comme le dit le vieil adage, « patience et longueur de temps valent mieux que force ni que rage » et c’est avec bonne humeur que nos Ladies viendront à bout des médiums trop présents et des basses qui ronflent à travers tout. Laissons les se préparer, d’ici ¾ d’heure ce sera leur tour.
En attendant, on patiente d’agréable manière aux accents hispanisants de Luna Nueva qui se produit en version réduite pour l’occasion. Très agréable moment que nous offre Boris, celui qui aurait peut-être dû remporter l’édition 2014 de The Voice Belgique Bordel !!! comme dirait une autre de mes amies…

10492282_10152569548974301_8036343315151760688_n.jpg
Ca y est, c’est le moment, c’est l’instant, la place est encore chaude et Sirius Plan prend la scène 10462878_10152569549284301_4246061050002240909_n.jpgd’assaut, alors que Marcel, c’était plutôt les Mirages qu’il prenait…d’Assaut. Les filles de Sirius (la plus brillante des étoiles du ciel (pour ton info) vont mettre d’emblée le public de leur côté et non en poche comme on le dit trop souvent à tort vu la taille des dites poches. Tout sourire dehors (alors que la jubilation est interne) les Drôles de Dames vont illuminer ce qui aurait pu n’être un drôle de drame. En effet, l’assistance est clairsemée malgré la température plutôt papale (Clémente, oh oui ça va !) mais qu’à cela ne tienne, on va resserrer les rangs et ne pas laisser l’ambiance nous échapper. « Rose », « In the City » et « L’Ailleurs m’attend » nous sont servies en zakouskis. On en reprend, allez, tant qu’à faire. Petit détour par l’Alabama (Lord I’m coming back to you) aux accents de « Big River » puis, un passage plus tendre, en guise de merci avec « Old Man ». C’est comme qui dirait « Plus que Parfait » et le band est « Sur les Rails ». Petit détour par « Personal Jesus » bien meilleur que la version originale de Depeche Mode » je le maintiens.

10423659_10152569548969301_4593556139130022941_n.jpg

« Be a Hit » et « Come Together » annoncent la fin d’un superbe concert, le temps passe trop vite quand nos oreilles et nos sens sont bercés par des voix aussi belles et qui ont le bon goût de ne jamais chercher la performance pour laisser toute la place à l’émotion. « Beauté », il n’y a rien d’autre à dire. Il manquait peut-être un « Call Me » et un « Proud Mary » au répertoire les filles.
Sortie, de scène et retour dans les loges avec séance de kiné-glace pour Claire, un bon verre et quelques petits trucs à grignoter et puis on se serre dans les bras pour se dire à bientôt, ce sera le mois prochain au Brussels Summer (la garde se meurt mais ne se rend pas, tandis que Donna est morte et non pas Summer).
Le van repart comme il était venu, vers l’E 411 et puis l’E 42 direction la Normandie, pour un concert au pays de Skye. 

Salut les Filles…

10401502_10152569549354301_3495337765834835381_n.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents