Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 14:44

 Julie LaRousse flashback..

DSC01896.JPG
DSC01908.JPGTu vas pas nous relancer Lafforgue et son refrain "Fais-nous danser, Julie la Rousse. Toi dont les baisers font oublier..., ni le long-métrage de Boissol ou encore les aventures de Lescaut, tu nous as déjà fait le coup!
Shut your big mouth... flashback, décembre 2008, Julie LaRousse au Montmartre, petit concert sympa!
Février 2012, avec un CD maxi dans les bacs ( 'Dans ce Monde'), Julie en showcase à la  FNAC City 2.
Tu t'y pointes à 13h50' en plein soundcheck.
Une formule trio: Julie, qui se souvient qu'avant d'entamer une carrière solo elle accompagnait les deux Spirit of the Seventies, Wim Hombergen ( Kleptomania, The Nevergreens..) et Loli De Coene ( The Bluesdealers) au sein des "Evadés de l'Hospice", au chant et à l'acoustique- Jamm Silverey aux percussions et le jazzman Piotr Paluch aux claviers.
DSC01926.JPG
DSC01899.JPGBalance: OK, on aménage la playlist et à 14h10', feu vert pour le mini-récital!
Quelques accords de guitare, de doux halètements, quelques doo doo doo sucrés, on démarre avec le velouté ' Je te donne mon âme', un cajon sobre relayé par un piano groovy, de la French soulpop qui balance agréablement.
Points de repère: certains Véronique Sanson ou France Gall , deux muses de Michel Berger, Françoise Hardy quand elle swingue ou Nanette Workman, pre-Starmania!
Je dédie la suivante' Abuelo' , à mon grand-père, l'ai composée avec Joséphine, une copine andalouse.
Senteurs de Sierra Nevada, de jardins maures, visions d'Alhambra, d'enfance heureuse sur rythmes épicés.
Le titletrack du maxi, une mélodie satinée pour un constat philosophique: ' Dans ce monde'.
Jolie voix et accompagnement musical tout en frôlements!
'Pas d'ici' t'invite à l'évasion, au rêve, ne va pas croire, toutefois, que l'escapism suggéré dans ces lyrics soit aussi naïf que celui dépeint dans Alice au Pays des Merveilles, la lucidité est au rendez-vous!
Solo, une version décalée incroyable de ' Whole Lotta Love' du Zep.
Julie se fait Janis, Joplin la Rousse!
Superbe!
En trio pour le chaloupé, sensuel et vaguement latino ' Dévoilés'.
Brise légère, vagues caressantes sur lesquelles tu te laisses bercer au gré du clapotis, tu clos les paupières, doux instants d'éphémère bonheur...

DSC01941.JPG

DSC01940.JPG

En pensant à 'Belle de Jour' de Luis Buñuel, j'ai écrit ' Rue Interdite': du swing d'alcôve, Catherine Deneuve de 5 à 7, vachement sexy le 128 de la Rue Interdite!
Pour ma fillette, ' Tessa', un titre en demi-teinte, message d'amour d'une jeune maman imaginant le futur envol de son enfant.
Classicisme serein, tendresse et justesse de ton!

DSC01924.JPG

'Juste un peu de fantaisie', un morceau participatif, mettra un terme à ce mini-concert des plus agréables!

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents