Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 07:26

Pas la foule des grands soirs, mais une assistance honnête au Witloof pour accueillir, for her first time in Brussels:
DSC04023.JPG
 Beth Jeans Houghton
Une blonde et délurée Geordie ( Newcastle upon Tyne) de 22 ans.
Précoce, l'enfant affronte déjà un public en 2006 pour sortir un premier EP en 2008.
Elle est remarquée par Static Caravan Records ( Tunng, Peter Astor..) qui la signe: un single et un second EP.
Bye, bye Europe, m'en vais à L A, un premier full CD sur Mute Records: 'Yours Truly, Cellophane Nose'. ( 2012)
Parenthèse, la presse people voit la jolie anglaise fréquenter Anthony Kiedis des Red Hot Chili Peppers.. nous ne l'avons pas entrevu dans les caves du Bota, d'ailleurs il n'y avait pas de caves Rue Royale, que des gens convenables!
DSC04020.JPG
20:25', voilà la troupe: Beth, son bonnet de laine multicolore, son look Gwen Stefani/Lady Gaga/ taille Kylie Minogue, son immense sourire espiègle et sa guitare + son band 'The Hooves of Destiny': aux drums & backings, Dav Shiel - bass & backings, le petit et doué Rory Gibson- claviers, laptop & backings: un point d'interrogation, toutes les bios annoncent un violon, Findlay Macaskill, il n'y avait pas de fiddle, mais un grand et jovial gaillard derrière un piano électrique- guitare, trompette, banjo électrique, celui auquel ne manquaient que les moufles pour affronter le climat sibérien du Bota: Ed Blazey!
DSC04040.JPG
DSC04041.JPGL'enjoué et débridé 'Atlas' ouvre après l'annonce de Dav: ..laissez les bons temps rouler...et ils vont rouler pendant près d'une heure: rythmes galopants et exotiques, gymnastique vocale vertigineuse, cassures inattendues, phrasé Joe Strummer, reprise des sonorités festives.
Public surpris!
'Dodecahedron' aux couleurs comédie musicale indie, avec de joyeux arrangements et un chorus allègre.
It's the last date of our tour, mais n'ayez crainte, ils ne sont pas sur les genoux, Beth nous abreuve d'anecdotes ou de blagues après chaque titre, taquine ses musiciens ou apostrophe quelqu'un dans la salle, ainsi elle dédie la suivante à une fillette assise à ses pieds près du podium: ' Franklin Benedict' aux effets de voix osés sur riffs de guitares saturés.
On se regarde tous, enfin quelque chose d'original sur nos scènes, on est loin de la folksinger classique, sérieuse et souvent casse-burnes.
Musicalement c'est fortiche, audacieux et imprévisible, le timbre de la blonde platine passe des tonalités cantatrice, incluant le falsetto, à l'alt.country, au rock voire aux touches hip hop, tu y ajoutes une bonne humeur communicative et tu saisis qu'on passe un excellent moment au Bota.
Référendum: what's your favourite 'Alien' movie?
Bof, on aime bien Sigourney Weaver!
I like the vagina scene..
Faudrait revoir ce film!
Sais pas si elle le fait exprès, voici le délicat 'Liliputt', chanté d'une voix aérienne sur couches Arcade Fire.

DSC04029.JPG

 

La suivante est pour le trou dans la couche d'ozone, ' Your holes', du country choral, final a capella!
Un doux lament 'The barely skinny bone tree' avec un rôle prépondérant pour la basse gonflée de Rory.
Brussels you were the nicest crowd during this tour, un truc qu'elle a laissé échapper dans chaque village où le band s'est arrêté.
Allons y pour un petit cours d'étymologie potagère: witloof/chicon/chicory et voici ' Humble Digs' son banjo ensoleillé et son symphonic choir.
On mange bien au bota, I had some white fish et j'ai piqué la portion de Rory.
Right, she's a mean girl...
DSC04043.JPGComme elle pèse +/- 92,5941501 livres tout habillée, elle n'a pas à craindre le surpoids!
'Honeycomb' un doo-wop virant surf/garage, vaguement piqué sur le 'Runaway' de Del Shannon.
Les conseils du thérapeute: pour refouler vos inhibitions you have to shout loud.
1,2,3...un cri énorme qui a fait sursauter la reine Fabiola, qui, au Palais Royal, dans sa petite chambre au papier peint bleu ciel décoré des sept nains et de Blanche-Neige , venait de s'aliter après ses 46 'Je vous salue Marie'!
Mean, girl!
'Shampoo', un uptempo bruyant, aux changements de cap fréquents, rehaussé d'une trompette noire aux parfums New-Orleans.
Second référendum.
Où classez-vous Bruxelles sur l'échelle des valeurs ( from 1 to10): une touriste, sans doute pompette, lance ten, la basse, questionnée, place Newcastle à minus 5, pourtant la Newcastle Brown Ale c'est pas du pipi de matou castré!
' I will return, I promise' : amorce douce en harmonies fragiles avant de voir une joyeuse fanfare entrer en action, BJH poursuit avec le formidable 'Sweet Tooth Bird', un rock choral explosif au drumming martial, trompette héroïque et singalong folky.
Pas encore revenus de notre surprise, on a droit à la claque de la soirée, la reprise improbable de Madonna, 'Like a Prayer', pour laquelle Jeanne d'Arc abandonne sa guitare.
Un phénomène, cette nana!
On termine avec le pied sur l'accélérateur avec le punk 'Prick', bourré de fuck off et autres propos outranciers.

Immense ovation et retour des artilleurs pour un bis!
Un vieux titre:' Night Swimmer' aux influences Kate Bush évidentes!
DSC04059.JPG
Foule au stand merchandising.

Beth Jeans Houghton, à ne pas confondre avec Barclay James Harvest, va récolter d'autres lauriers, for sure!

 

Les photos de Claude Le Roux

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents