Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 21:26
Ce 18 mai, première de 'Stoemp', une initiative de Poppunt, soutenue par FM Brussel et le Vlaams ministerie van Cultuur à Bruxelles, pour promouvoir les jeunes talents musicaux et les Brusselse volkscafés.
Dix établissements font partie du circuit, dont les illustres Kafka, Dada, Dolle Mol, Walvis, Roskam et autres fleurons bruxellois de la pintje à volonté.
Début officiel en septembre, chaque établissement offrira 3 concerts pour pas un balle: clap, clap clap, ...
Ce soir: présentation et réception: deux consommations gratuites pour les invités et des mini-barquettes de stoemp: succulent! Le hic, c'est que t'es filmé à côté de Bertje Vlaamse playboy Anciaux, un BV aimant se mêler au peuple (moins ivrogne que Micheleke, le WC, superstar sur YouTube). Après les discours et la pause pique-assiette, un double gig: Roland et Douglas Firs.

Douglas Firs

Nous servira 'Apple', leur titre Americana à la Johnny Cash, en apéritif. Histoire de faire comprendre aux politicailleurs de quoi il retourne.
Nous on savait, on avait déjà vu Gertjan Van Hellemont et son frère, Sem, à Halle, le jour de la prise de la Bastille.

Ils ont fait du chemin, et feront l'avant-programme de Milow, le 20 mai à l'AB (sold-out).
A 20h20' retour du duo sur la scène du Monk.
Gertjan à l'acoustique, Sem au piano électrique. Son pas terrible, bla bla bla bruyant au fond du troquet, never mind let's stand frontstage! 'I will let you down', une ballade à la fois fragile et intense, soulignée par un harmonica Bob Dylan.
Knipoog de Roland, assis à deux mètres ... ze zijn goed!
'Cocaïne Murder' Jackson Browne/Neil Young sont des influences, backings efficaces du brother.
'Apple' est repris une nouvelle fois. Ce country rock arrache.
'Love you now' country/folk rock mélodieux, proche de Roger McGuinn et de ses Byrds.
Gertjan passe de l'acoustique à l'électrique avec réel bonheur.
'Baby Jack' poursuit dans la veine Americana. Gertjan (21 ans) est de la race des grands singer/songwriters, een natuurtalent zeggen ze in Meise!



Sem, n'est pas un âne non plus, c'est lui qui a composé 'The kitchen table'. Titre dramatique d'une acuité étonnante ... Whisky and a glass seem to be the only cure for my disease ... après une poignante intro aux claviers. Sterk nummer!
'Summer& glow' visionnaire et hypnotique, Ryan Adams est dans le coin, tu sens sa patte.
'I will follow you into dark' une reprise de Death Cab for Cutie.
'That's what I want' joli travail de Gertjan à la gratte et, Douglas Firs terminent par 'Dirty Dog' un sale petit blues/rock nerveux à souhait.
Encore un peu plus de présence scénique et ce sera parfait!

Roland

Il sera 21h10 lorsque meneer Van Campenhout viendra s'asseoir sur le siège trônant sur scène, une dobro, un bourdonnement en écho et, ... baby don't fall in love with a rambler he'll carry your dreams away ... une road song, avec méchant solo du godfather. Hij heeft er zin in! Malin comme un singe, il y mixe de tout: 'BlackMountain Blues' de Nick Drake notamment, ou un 'boogie all night long' gluant (pourtant son pote Gene Taylor n'est pas dans les parages), pour revenir au thème initial. Roland is a gambler, don't trust that guy.
Public chaud, ambiance!
'Lime in the coconut' à la Gibson acoustique, une de ses favorites.
Rockin time, kids ... I'm walkin and walkin with my feet to the ground ... le moine hirsute hurle, tape des pieds, ses mains battent la Gibson, ses doigts filent sur les cordes, il joue à cache cache avec sa baby ... I can see her She can't see me .... Un forcené lâché parmi nous , sa frénésie gagne les premiers rangs.



Nog eentje alleen, au dobro, démarrage flamenco sans castanuelas ni gypsy dancer.... as the crow flies baby I ain't too far away from you... joli fingerpicking.
L'âge n'a aucune prise sur le Boomois.
Eh les kets, kom meespelen... Gertjan et Sem en piste avec la légende. Je me revois 35 ans en arrière,dit-il, en pensant à sa période Roland & the Blues Workshop! Une version étonnante de 'Honky Tonk Women', chantée à tour de rôle par les trois protagonistes. Public excité.
Un Bob Dylan 'One of us must know' (sooner or later). Un Roland sublime de tendresse!
Pour terminer la soirée, un fingerpicked country avec glissando de slide ... you'll make me walk 500 miles just to see you smile .... Roland, en pleine forme, guitare en bandoulière sur le chemin de St Jacques de Compostelle, pour revoir le sourire d'une madame!
Ce stoemp n'était pas dégueulasse!
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents