Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 21:44

20h, l’Orangerie est à peine peuplée de 20 personnes pour le début de set des sud-africains. Ce pays n’excelle pas que dans le Rugby, ses habitants tentent de faire leur trou dans la folk-rock avec :
Dear Reader

On peut réduire le groupe à la seule présence de Cherilyn Macneil tant sa voix fait la particularité du band. On pense à « Cœur de pirate » (bientôt dans la même salle) ou à Innocence Mission. Lorsqu’elle s’accompagne au piano les chansons se font comptines, quand elle prend sa guitare les morceaux se font plus folk-rock mais c’est dans la première configuration qu’elle sera la plus convaincante, dans la deuxième, les chansons sont plus classiques et mille fois entendues, seule sa voix arrive à vous scotcher au sol. Le groupe (batterie, synthé et la violoniste et le trompettiste de « Get Well Soon ») lui se fait discret mais précis derrière la dame. J’aurais aimé un peu plus de folies et d’originalité dans ce bon set varié qui ouvrait les hostilités.

Art Brut

Pour les avoir déjà vu deus fois je savais qu’attendre du band de Londres : La gouaille de Eddie ARGOS et sa grosse (dans tout les sens) présence scénique et le R’N’Roll carré pour teenagers du band (à noter que le batteur joue toujours debout, j’ai mal pour lui à la jambe gauche ! !).

Pas de surprise ce soir, c’est efficace, enjoué, hilarant (écouter les paroles de Rusted Guns of Milan c’est à mourir de rire),  carré, précis et surtout rodé. C’est sans génie mais c’est terriblement entrainant (ca peut être du génie parfois). Le band parfait pour les festivals d’été…

NB : Leur dernier album « art brut vs satan » a été produit par Frank Black. Et le groupe a créé une franchise qui permet à n’importe quel  groupe de porter leur nom et de chanter leurs chansons... Incroyable !

Get Well Soon

C’est ici que les choses sérieuses commencent… et qu’elles se terminent… Pas grand-chose à dire du set de Konstantine Gropper et de son band (batterie, violon, guitare, synthé, accordéon et trompette)… enfin si pleins de choses à dire… mais un Génial pourrait suffire.

Génial, superbe, grandiose, émouvant… ajoutez ce que vous voulez derrière, ça ne reflètera de toute façon pas les 50 minutes du bonheur musical d’hier.

Le set était plutôt rock, parfois violent et parfois très calme, mais dans tout les cas le gars vous fout des frissons dans le dos. De l’ouverture « prelude » en passant par la reprise quasi sensuelle de « Born Slippy » de Underworld, au presque joyeux « If this hat is missing » et surtout le magnifique « Tick Tack » qu’il termine sans amplification… on s’extasie devant sa magnifique voix, ses arrangements, ses morceaux variés et sa présence… on pense : « Brrrr Quel talent ! ! »

Il était venu l’an passé dans la Rotonde, il était ce soir dans l’Orangerie, on peut parier qu’il sera au cirque d’ici quelques année, c’est ce qu’on lui souhaite…

Après 50 minutes extraordinaires et une ovation  de la salle il est temps de prendre un peu l’air, récupérer et tenter d’aller écouter et voir autre chose.

Je quitte l’Orangerie qui était définitivement bien remplie pour jeter un œil dans la Rotonde. Les Brakes terminent leur set par une reprise punk de « Jackson », classique country américain. Le public sautillant à l’air ravi, le set devait être bon... ou les gens biens bourrés?

AU s’installe avec un peu de retard, mais leur musique complètement barrée, expérimentale et bruyante ne parvient pas à attirer mon attention…  Asteroid Galaxy Tour à beau être la « hype » du moment, c’est terriblement mauvais sur scène (habits ridicules, musique funk-dub insupportable, voix énervante)… et Das pop peuvent jouer leurs meilleurs tubes dans le chapiteau, rien ne me fera sortir de mon extase du magnifique concert de « Get Well Soon ».

A noter quand même qu’il y avait beaucoup de monde dans toutes les salles, la traditionnelle « soirée toutes salles » était une réussite cette année encore.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Et bien, tu ne perds pas de temps pour publier tes reviews, c'est chouette. J'ai toujours autant de plaisir à lire tes chroniques, surtout celles des concerts auxquels j'aurai aimé assisté. En tout cas, comme on pouvait s'y attendre, Get Well Soon semble avoir été génial. Heureusement, j'aurais l'occasion de le voir au festival Europavox dans quelques semaines. Bonne nuits botanique à l'équique de concerts-review et continuez à nous les faire (re)vivre quelques heures seulement après la fin des concerts.
Répondre

Articles Récents