Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 22:16

Un festival sur 2 jours, à Borgerhout, pour célébrer le mariage de deux salles voisines: Hof ter Loo et Trix.

Le Trix peut accueillir +/- 350 personnes et la grande salle un bon millier.
Un vendredi 13, au soir, sur le ring anversois, c'est la merde .... bouchons, nervosité ...si tu connais pas trop le coin, t'as intérêt à avoir un bon con voyeur à tes côtés!
Fred est de cette race, on arrive au Noordersingel, Borgerhout, sans accrocs avant l'ouverture des deuren.
Choix cornélien: White Circle Crime Club ou The Flying Horseman .
Invités par l'agence Bestov! , il est normal d'aller assister au set de leurs poulains, dus:

The Flying Horseman
Le projet de Bert Dockx, un guitar wizard, officiant chez Dans Dans, Work et aux côtés de Marie-Laure Béraud.
20h et des poussières, nous sommes prêts pour 40' de country/blues urbain, mystique et noisy.



De la roots music dont les aguichantes mélodies sont parsemées de bruitages expérimentaux tumultueux, Bertje a une dizaine d'effect pedals aux pieds de sa chaise.
Pour l'accompagner dans son trip: les soeurs Maieu (Loesje et Martha) aux backing vocals aériens. Elles ont amené les Oohoos, le trio qui les accompagne dans leur groupe: Blackie & the Oohoos. Alfredo Bravo: drums et Laurens Duerinck, Milan Warmoeskerken: basse et guitare.
'Bitter Storm' un soundtrack parfait pour David Lynch. Atmosphérique et incantatoire ...My house is where my heart is.... Intrigant!
'Seasons' le bassiste entre en action pour ce country rock tapageur.
Met de zusjes en choir girls 'Nicotine Party' une party abandonnée par Serge Gainsbourg, il y a quelques années! ... learn to fly learn to fly as the picture says it's easy .... pub pour des pastilles de LSD. Du dark americana avec backings angéliques des marquises. Bert amène le titre vers un final postrock agité qui frait frémir Hank Williams.
'There lives a house' Bert et le drummer pour un psychobilly glauque.
Plus calme: 'Love calls' à classer dans le tiroir My Morning Jacket, de la country psychédélique.
'Steel whistle' aussi inquiétant qu'un horror movie theme.
Et on termine par la bombe 'Warm Gun' qui démarre comme le Daydream (Wallace Collection) revisité par Portishead (Glory Box). Du trip hop country/blues rock: incataloguable.
Loesje et Martha répondent en écho aux prières du sorcier Bert: envoûtant. Le titre se termine en feu d'artifice 21 juillet, avec la wah wah grinçante et déchaînée de Mr Dockx. Pas une musique facile d'accès, mais si tu entres dans le monde de notre Pégase flamand, tu planeras dans le firmament.

Blackie & the Oohoos
Loesje et Martha et le trio ayant joué avec Bert. Laurens et Milan passant de la guitare à la basse ou à la contrebasse.
Loesje, la plus grande, qui te fait de grands yeux d'institutrice maternelle fâchée: accordéon, claviers et lead vocals, sa mignonne petite soeur, Martha: seconde voix, ukulele, percussions, claviers et autres brols faisant du bruit: singing little birds ...
En route pour un doux voyage pop/folk bluesy retro en charmante compagnie.
Le groupe se fait un nom in Vlaanderen: vainqueur du Lawijtstrijd (Sint Niklaas), un prix au Frappantpop, il deviendra vite un des chouchous du public.
CocoRosie rencontrant M Monroe, Nancy Sinatra s'essayant au triphop ...
'Love boy' un gypsyrock désuet et charmant. Fragilité et intimité. Joli!
'Devil Child' voit Martha au glockenspiel pour ce titre frêle et sensible.
Tom Waits 'Jockey' aux sonorités Caraïbes. Handshakers et percus a gogo. Un petit cha cha cha made in Antwerpen.
'Over again' Guitare jouée à l'archet, ukulele pour Martha, ambiance Europe Centrale. Les Balkans sur le Singel.




'Alone again' du jazz à deux voix. Acrobaties vocales audacieuses de Loesje et l'air Blue Note vire acid jazz, Bristol Sound. Fort ce titre!
'Silly game' contrebasse au placard, basse électrique! Quelques bruitages documentaire Cordillière des Andes et un phrasé mélodramatique ... I realize your love for me was just a silly game ... Fred veut la consoler, la grande Loesje!
'Charlie' introduit à la guitare, relayée par un orgue eighties (le style 'Peaches' des Stranglers) inspiré du grand Ray Manzarek (The Doors). Morceau court et incisif.
On va vous interpréter 'Love Birds' mes petits moineaux.
Aïe daar komt un mec de l'organisation: Meisjes plus qu'un seul titre! Sniff and tears, caca ... Pas d'oiseaux, elles veulent absolument jouer 'You' une magnifique valse, avec slide cajoleuse, qui devrait faire un hit monstrueux!
Magnifique set, public conquis!

On descend in de grote zaal pour
Mintzkov!

Le groupe de Lier is een begrip in Vlaanderen. En 2000, il gagne le Humo's Rock Rally sous le nom de Mintzkov Luna. Deux albums 'M for Means and L for Love' et '360°'.
Des hitsingles dans de Afrekening, des passages à Dour ou dans des festivals Teutons, une tournée dans toute l'Europe avec Kaizers Orchestra ... le quintet emmené par Philip Bosschaerts (guitare/chant) et Lies Lorquet (basse/seconds vocaux) attire la jeunesse du nord du pays !
'Life after fire' A thousand ways to break everything.... Godv. c'est du Lierske Placebo !
Mélodie imparable, guitares indie, énergie ...
Seconde salve ... same time same place... puis plus de jus ! On recommence same time same place, nos voisines (16 ans) apprécient.
'Return and smile ' des touches dEUS, les morceaux les plus radiovriendelijk de la bande au barman.
Et ça continue dans le même chaudron: des claviers bien dosés, un batteur (Min Chul) boum boum et des riffs de guitare à la Muse, de temps en temps des double vocals catchy.
Simple et linéaire. Les hits se succèdent. Un petit solo de batterie asthamatique, puis une basse qui pompe et on replonge dans l'aquarium Placebo.
Un peu téléphoné Mintzkov et sans panne Proximus!
Een nieuw nummer 'Rising sun, setting sun' : mêmes données !
On aspire au printemps 'Mimosa', quelconque et prévisible ... Bye Bye Mintzkov, 't is niet slecht mais on a dépassé l'âge requis, wij gaan naar boven !
On assiste aux deux derniers titres de
TER HAAR, un méchant band allemand et on regrette de ne pas avoir pris l'ascenseur plus tôt.
Un trio noise, postrock efficace ayant de la gueule!

On reste au club pour:
It's a Musical

Second band du Moutique Ensemble, une agency boutique berlinoise.
Un duo: Ella Blixt, Swedish (vocals ,claviers) et Robert, ich bin ein Berliner, Kretzschmar (drums, xylophone, vocals). Ils sont accompagnés sur scène par Markus à la basse.
Un Cd 'The Music makes me sick'
23h20' l'opérette commence 'What all people know' de la feel good 'Sesame Street' pop sucrée, style the Carpenters.
'Pain song' une petite douleur pas méchante.
'Hollowness' de l'electro pop jardin d'enfants, naïve et ludique. Et, ça continue 'Ball of joy, des douceurs moins indigestes qu'une sauerkraut arrosée de litres de Dortmunder Dab Pils. Un optimisme béat! 'The Music makes me sick' trop de marshmallows, petite?
Refrain? Papapapa papapapa ...Non, je n'ai pas dit infantile, c'est Fred!
'Lazy' pas beau, la paresse! Un petit air de Californie dans les sixties: Mama's & Papa's, the Association ('Windy' 'See you in September' ...) Des harmonies vocales bonbons à la menthe.
'Dudu' un petit tour sur les chevaux de bois au manège, et après je peux avoir de la barbe à papa?
C'est pas par hasard que Crèche Mare arbore un T-Shirt 'The Go-Find', même candeur doucereuse !
Encore un peu de pop Badoit ? 'Bad Day' 'Circus' ! Ouh, un vilain titre 'I want to screw you' !Dans le coin, Ella, mains sur la tête!
'You make me real' et 'Take off your T-Shirt' .
It's a Musical , comédie musicale Mary Poppins/Julie Andrews aus Deutschland!
Un dernier truc assez insipide, orgue de barbarie, fête foraine und Auf Wiedersehn klein, klein kleuters !
Il est temps de mettre le cap sur Bruxelles, le marchand de sable est passé .
On rate
Star Club West, too bad!
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents