Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 22:01
Concert intime pour l'une des key figures de la scène rock in Belgium : l'enfant terrible , Mauro Pawlowski.

50/60 personnes savaient, et remplissent la petite salle uccloise. Le citoyen de Koersel joue /a joué dans tellement de formations ou projets divers , qu'il serait vain d'essayer de les énumérer. Lui-même a abandonné l'idée. Pour ceux d'entre vous ayant passé une décennie avec Robinson Crusoë , quelques repères : dEUS bien sûr , depuis 2004- Evil Superstars -Mitsoobishy Jacson- Kiss my Jazz - the Love Substitutes - Mauro & the Grooms - Othin Spake...stop !
Tu oublies les collaborations ponctuelles : théâtre avec Ramsey Nasr pour 'Geletterde Mensen' , et le 20 février à l'AB 'Rat Records Event' avec nos meilleurs jazzmen : Teun Verbruggen, Bruno Vansina et le Salvador Dali de la scène indie : Pierre Vervloesem ....
Kortom , Mauro never sleeps!
Ce soir c'est le Mauro à la recherche des racines du rock , blues et de la pop que nous entendrons.
Pas de cinéma, d'expérimentations, d'arrogance ...un mec , avec ses trois guitares (dont 2 somptueuses Ibanez) et une loopstation qui nous jouera et chantera (what a voice!) ce qu'il aime .
Vers 20h20 , il décide de nous envoyer du vieux country /blues enregistré sur son laptop , le ton est donné.
Bart fait vider le bar , iedereen in de zaal.
'Stay inside' bonne idée , météo abominable , vent , frimas , pluie ... on reste ici , une Jup à portée de main et un singer/songwriter on stage. Du folk/blues à la Johnny Thunders , le guitariste des New York Dolls et des Heartbreakers ...you ask me if it's alright if we stay inside... aucun problème, gars...I don't mind at all (with a girl like you , ajoute-t-il!).
'Heartbreak Volunteer' lyrics illuminés .. you can find me in a corner of the bar staring at my beer...Mise en évidence de la chanson et pas de l'ego du performer. Proche du travail 'classic Americana' du band ami de Mauro : Chitlin Fooks (avec Pascal Deweze et Carol Van Dijck e.a.).
'Shiny new bicycles' Mauro en singer/songwriter philosophique lucide ... to be a good citizen the first thing to do is to stay awake... Un rootsy blues épuré.
Hey soundman, fieu , règle ce truc , je ressemble à Barry White, en moins noir ...
'Days to burn' prévu pour être joué avec les Grooms. Du romantisme noir avec loops brumeux.
'What it takes ' même veine , de beaux effets de reverb.
La Engelse sixties pop a toujours été une influence , nous confie la evil superstar : 'One common day' dont l'air est piqué sur les Lovin Spoonful (What a day for a daydream ).Pas très English , le band de John Sebastian est de Greenwich Village.
A nouveau un texte réfléchi ... like a fascist leader on a diet ...
Surprise pour certains , a country track 'Time to fall in love' ... je m'éveille bourré et dégueulasse par un beau dimanche ensoleillé et puis cette pretty blue eyed , age 25 , she appeared out of nothing ...dessaoulé le cowboy!
Un Mauro sage , attachant , charmant , chantant les fondements du rock/blues , loin du dikkenek que certains voient en lui.
Une guitare électrique pour les suivantes : 'Always someone' 'Leaving Montreux' dans la lignée de Leonard Cohen .'Out of the storm' ' du blues pour actionnaires de Fortis, mélodieux et racé.
J'ai toujours éprouvé de l'admiration pour les disques enregistrés chez Stiff : 'Sincerely Average' du pubrock à la Elvis Costello (My aim is true), Ian Dury ou même l'élégant Joe Jackson, époque 'Is she really going out with him'.
'I was never there'. Suivi de 'The distant life' de l'humour second degré , de l'auto -dérision et un downtempo intrigant. Mauro connaît l'oeuvre de Mr Lou Reed.
Une magnifique ballade , introduite par ...days and nights, friend and foe , seasons and systems they come and go... pour finir le set: 'I tried not to hurt you' .
Gentiment la star nous salue et remercie la table .On ne le laisse pas quitter le podium et on aura droit à un triple rappel , valant le déplacement.
'Grown savage' un méchant bluesrock , style The Stooges , chantant le brave schoolboy ayant mal tourné , it feels good to be a savage .
Second bis ,pas prévu au programme,une country song pur jus' .. I 'll write a dirty novel for you...' avec séquence de cowboy yoddling ,à rendre jaloux Dolly Parton ,avant de rater lamentablement la whistling part. Marrant !


Mauro termine par une cover surprenante et magistrale ... I'll protect you from the hooded claw Keep the vampires from your door... ouais 'The Power of love' Frankie goes to Hollywood.
Une nouvelle fois, la maîtrise vocale de l'Anversois te laisse pantois.
Tu te rends compte que tu viens d'assister à un concert magique , Mauro transformé en gars humble, attentif, retrouvant l'essence du rock et de la pop.
Thanks, man!

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents