Archives

Samedi 24 janvier 2009 6 24 /01 /Jan /2009 23:32

Concert gratuit de Californian country music, comme cadeau de Nouvel An , organisé et offert par Curieus Schaarbeek.

14h: tous les amateurs bruxellois de Roots music sont au poste (pas chez les flics,  onnuzele Germaine... mais dans le café du centre culturel!).
14h20 Steven, pintje en main, vient annoncer : from San Luis Obispo , California : Red Eye Junction !
4 jeunes cowboys , Stetson sur le crâne, prennent place au fond de la salle , pas de podium , un tapis, acheté à un ottoman du coin, pour éviter les vibrations de la batterie.

Holy Shit : je connais ce batteur ... maar ,ja , de brave Koen Verbeek , aka the Legendary Johnny Trash  (Hetten Des ,Sin Alley etc...) , qui sévit actuellement dans Runnin Wild (j'avais vu le glittering Patrick Ouchène au comptoir). Le louvaniste se tape toute la tournée européenne des yeux rouges , en remplacement de leur batteur original, qui les a quittés avec un oeil au beurre noir, avant de monter dans le Boeing 707 , direction Gierle.
Dr Reid Cain : guitare acoustique, est le lead singer . C C Hoffman est le bassiste stoïque (en retrait , placide et efficace) . Le gunner de service , se nomme Jackpot Johnny Clarke : une Fender crapuleuse , des backings doucereux , de temps en temps , un homegrown lead singing . Un dangereux artilleur, le jauni !
Surfing Airlines , qui s'occupe du management du groupe au Benelux (a 18 days tour) , leur avait trouvé 2 dates en ce samedi hivernal : Brussel en Roermond (NL) , près de Maastricht.
Time for some outlaw music , kids .... (euh, la salle est remplie au 3/4 de braves gens qui ne doivent plus payer leur ticket de tram ...)

'Tonight' de la traditional country . Dwight Yoakam , Hank Williams style.
Tu dois t'habituer au son sourd de la salle pour apprécier le savoir-faire des californiens.
Les harmonies vocales sont trahies par l'acoustique et la rythmique de Reid s'entend à peine . Never mind , they 've got the right spirit.
'Haunted memories' le nasal twang de Mr Cain est idéal pour cette ballade larmoyante. Traditional redneck music. 'Close up the honky tonks ' de Buck Owens , joué par les Flying Burrito Brothers... Faut fermer tous ces honky tonks , ma petite amie restera peut-être à la maison. Ah , les nanas qui ont le feu au cul ... Des riffs meurtriers de Johnny Guitar .
'Standing in the shadows' title track du dernier (et second) CD. Il succède à 'Outlaws & Heroes ' , sorti en 2007. De l'Americana pur souche. Petit clin d'oeil à Koen , le balayeur , qui s'amuse .
'You can't break a broken heart' c'est de la country , papy !
'First light of dawn' a new song, we've never played it in the States . About a robbery gone bad.
'Gone' pour Bush?
'I'll be sorry' toujours ces petits soli juteux et justes de Mr Clarke .
A song about travelling , quelques trémolos typiques : 'These five strings' .
Johnny au chant ' Talk of the town', l'esprit de Waylon Jennings.
'Whither' about a working man losing its job , et 'Any Town' , à propos de la petite ville où vit Reid, achèvent le set.
Pas de cinéma, ni de grands effets , du respect pour les anciens , de la honky tonk music comme tu peux l'entendre live sur les ondes de la WSM, 'Grand Ole Opry'.



Twee pintjes later : set 2.

'Home ain't so sweet' du Cd 2.
On quitte à nouveau Schaarbeek la Turque pour Nashville, Tennessee.
'Driving Nails' a cover (Bruce Carroll?).



Une petite drinking song, comme d'habitude: 'Bad Habits' .
Pas de country sans Johnny Cash: ' Orleans Parish Prison' , bien que le man in black ne soit pas le compositeur de cette perle , d'après Reid , elle est d'un certain S. Young.
Red Eye Junction , pendant sa mini tournée, aura également joué dans quelques pénitenciers (Mechelen/Hoogstraten) et pense sortir un live CD , des enregistrements effectués in prison.
'The only one' sortez les mouchoirs ... I sit here in this lonely room ... Coal Miner's Daughter country émouvante.
'Billy ' plus rentre dedans . 'Anything but country' une profession de foi, avec jongleries périlleuses d'olijke Koen. Eh fieu, parfois ils commencent un morceau sans me prévenir et je sais pas si je prends mes sticks ou mes balais... Prends une Jupiler, mec!
Merle Haggard 'Bottle let me down' . Merle connaît pas la Jupiler! Une country waltz , avec pas de danse honky tonk style du docteur.
La classe.
'It's all over' Tu piges rien, quand Jackpot Johnny présente la chanson , son accent de mâcheur de tabac est à couper au couteau , mais il possède le timbre 'vieille chèvre ' rêvé, pour le primary country and western sound.
La dernière ' On my mind' qui clôture le dernier Cd. Dernières lignes cinglantes du desperado.

Daar is Steven et on a droit à un double bis.
'Trouble' , suivi d'une reprise: 'Story of my life' du groupe Social Distortion.
Un bon petit concert d'un groupe sympa , peut-être trop gentil.
Les conditions n'étaient pas idéales , vaut mieux les voir, au comptoir d'un kroeg enfumé et nerveux, qu'assis, alignés comme à l'église, dans un hall à l'acoustique déficiente.
Anyway, chapeau à Curieus Schaarbeek d'avoir fait venir Red Eye Junction à Bruxelles !

 
Par Michel - Publié dans : Concerts
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Partager ce blog

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés