Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 22:59
20h : les organisateurs de La Filature (rue de la Filature-St Gilles) craignent le fiasco : pas un chat dans leur salon aménagé en salle de concert , des routes enneigées , pas de nouvelles de Mr Boyd...: ça craint !
A 21 h on respire , des courageux ont bravé les intempéries et CJ vient d'arriver , flanqué d'Aine et de sa harpe.

21h30
David Celia & band

David Celia : singer/songwriter de Toronto , aussi à l'aise dans le monde de la country, du folk , du rock ou de la pop. Deux albums à ce jour : 'Organica' et 'This isn't here' . Des revues élogieuses dans la presse canadienne et allemande. David jouait en solo , la semaine passée lors des soirées cerises . Ce soir un trio.
Une Fender, un kazoo et un harmonica pour la feuille d'érable . Aux drums: Sacha Toorop (a k a Zop Hopop) , multiinstrumentiste ayant 6 Cd's et un prix du Conseil de la Musique à son actif . Parenthèse : Jan Toorop , Hollandse schilder, est de la famille. Kunstenaars , les Toorop ! A la basse: Calogero Marotta , pas un con : 48 Cameras,  Anorak Supersport , Soldout , Jéronimo ... sa basse s'est promenée d'Arlon à De Panne en passant par Galmaarden et Templeuve.
Dès les premiers riffs de Fender , tu es conquis , un country rock 5 étoiles , sheriff ! 'The Wind' (album Organica) est un instrumental fabuleux, laissant présager le meilleur.
'Afraid to change' sonne comme du Tom Petty , les backing vocals de nos Belgicains (what does it mean?) font mouche et Mr Celia décore son rock allumé ... I'm missing feeling in such a bad way The world is getting colder And the mirror 's growing older .... d'un kazoo enfantin . (Je n'ai plus de miroir chez moi ! )
'Best thing ever' nous emmène du côté de Roger McGuinn et de ses Byrds. Calogero et Sacha s'amusent comme des petits fous , nous aussi !
'Don't keep it all inside ' pour lequel David s'est mis un tambourin au pied . Une guitare hargneuse et un conseil : n'intériorise pas tout , il n' y rien à cacher .. believe me 'cause I've tried...
'Fill my empty cup' l'esprit des 60's /70's le hante : the Eagles, Joe Walsh, Poco, Flying Burrito Bros ou Wilco ... 'Turnout' est plus jazzy et touche au monde de Tom Waits . David a probablement ingurgité moins de Bourbon que le copain de Jim Jarmusch , mais son timbre vocal est idéal pour ce blues cabaret.
'This isn't here' title track du dernier en date , plus mélodique . Les loops apportant un élément catchy amusant. 'Procrastination' arrangements impeccables , Lennon & McCartney doivent être d'autres influences. 'She's a Waterfall' sera plus funky . David's music is eclectic !
Le set se termine par une chanson country à propos de sa bagnole 'Evidently True' . Chouettes lignes d'harmonica et lyrics second degré.
40' d'excellent American roots rock !

Rappels :
Une nouvelle chanson pour sa jeune compagne: 'Severine'(=Auryn, sans ses Nightingales) a joyful and jazzy lovesong. Calogero lui souffle: sorry , ma Maes m'attend , mais Sacha poursuit l'aventure: 'Jolie Louise' d'un autre Canadien redoutable : Daniel Lanois. Vive l'Acadie !
A request (en solo) pour finir en beauté , un titre quasi autobiographique et humoristique 'I'm not Texan' à la texture Hank Williams .
Tasteful country /folk rock recommandé en cas de déprime ou de syndromes économico-suicidaires !

Il est 22:50 lorsque le
C J Boyd Sexxxtet monte sur scène.

Au Rhaaa Lovely, fin mars , à quatre on stage . Ce soir le bassiste barbu , Mr Boyd , a amené une harpie , euh .....harpiste : l'Irlandaise Aine O'Dwyer.
Le temps de nous saluer et le duo entame sa séance de strip -tease . C'est nus qu'ils nous interpréteront quatre compositions, improvisées, d' ambient chamber music . Du minimalisme alliant l'élément classique aux loops et overdubbing. Une basse acoustique mélodique , des incantations envoûtantes , quelques lignes d'harmonica sirène et une harpe chromatique(?) new age féérique , tels sont les ingrédients d'une musique fluide et spatiale.
Entre chaque morceau, Aine resserre les cordes de son instrument, cher à Pleyel , avec un trousseau de clés plus imposant que celui d'un gardien de geôles moyenâgeuses.
L'usage de balais ou d'un archet modifiant parfois la tonalité de la lyre . Quelques bruitages industriels peuvent interrompre la limpidité des caprices , dignes de Saint- Saens ou de Debussy. Si ton médecin te recommande un traitement pour soigner ta tachycardie ou ton hypertension , va assister à un concert du CJ Boyd Sexxxtet , les sons harmonieux calmeront tes fibrillations auriculaires et ton système mésolimbique influencera favorablement ton rythme cardiaque.
Tu baigneras, comme nous , dans la béatitude et l'amour du prochain.
We just love C J Boyd Sexxxtet !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

michel 24/11/2008 17:25

Et par une t° polaire en +

lio 24/11/2008 15:17

jouer nu a cote de bacs de jup' et de maes ! ! total respect ! !

Articles Récents