Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 22:09
Premières escarmouches hivernales , allant de pair avec de gros tracas sur les routes.
Moins de monde à Haren , mais le clan des Siciliens affiche présent. Maître Luc nous annonce un last minute act , en provenance de la région parisienne : SOFAï !
Elle se produit au Toogenblik contre pitance et pinard : comment vont réagir les irréductibles vis-à-vis d'une musique qui n'est pas précisément leur cup of tea ?
No problem, la Miss aux longues jambes s'est bien débrouillée et les durs lui ont offert de chaleureux applaudissements. Du charme , de la présence , des titres annoncés en English et français et un' Dank oe wel ' en guise de touche finale . Elle s'excuse de ne pas manier la langue de notre Marseillais local , mais Willy , le Mixman , la rassure tout de go ... Vous parlez très bien le belge... Après un set de 6 titres , Toogenblik lui accorde un bis et Sofaï se voit déjà à Forest National.
Playlist identique à celle du Bouche à Oreille (la veille) , ordre différent: 'Ici ou ailleurs' 'Artistic Draught' 'Sweetest Illusion' 'Les 5 à 7 ' rien ne vaut une petite partie de jambes en l'air ...'Le pays des ex' et le nostalgique 'les belles choses' ...bis: 'J'attends' !
Au suivant, nous souffle Jacques Brel , en l'occurrence une suivante !

Sarah McQuaid

De père espagnol, mère américaine. Elle est âgée de 2 ans , ses parents quittent l'Espagne pour Chicago. Elle grandit chez les descendants d'Al Capone mais le microbe du voyage s'est immiscé dans ses entrailles. La chanteuse/guitariste va vivre en Irlande de 1994 à 2007. Un mariage , deux kiddies et , avec son compagnon , elle s'installe dans les Cornouailles.
Discographie: 1997 'When two lovers meet' réédité depuis , un long break et, en 2008, 'I won't go home till morning'.
Un bouquin (manuel) 'The Irish Dadgad guitar book' . Au UK elle se produit dans tous les bons folkclubs, outre-Moerdijk on l'aime bien aussi, ce qui explique sa connaissance du néerlandais.
Son sourire éblouira le Toogenblik pendant plus de 2 heures.
'The Wagoner's lad' a capella , un traditionnel américain , au répertoire de Bob Dylan ou John Renbourn. Une classe époustouflante, une voix similaire à celle des plus grandes: June Tabor, Maddy Prior ou feu Sandy Denny... Oh hard is the fortune of womankind... John , au paradis , en écho .. Woman is the nigger of the world...!
La setlist qu'elle m'offre gracieusement mentionne 'When a man's in love' en G Capo 5. Elle sait jouer , la jolie petite Sarah. Une ballade irlandaise , les Chieftains la jouent, chantée d'une voix profonde.
Une compo personnelle pour suivre 'Charlie's gone home' Nostalgique et fort.
On passe en Ecosse 'Johnny Lad', elle a appris ce titre lors d'un Irish folkfestival à Philadelphie , plein de Germains bouffant Schnitzels mit Sauerkraut . Une version jazzy.
Ma mère m'a enseigné celle-ci 'Sprig of thyme' .. In my garden grew plenty of thyme it would flourish day and night.... un jeune galant est passé par là et a piqué tout le thym: salopard !
Claque magistrale 'Ode to Billie Jo' : 1967, Bobbie Gentry . A en pleurer , mon voisin René est prêt à jeter Marc (le photographe maison) par la fenêtre, ses clic clacs troublent l'atmosphère solennelle qui s'est installée dans le cabaret.
Une chanson enfantine espagnole 'Ya se Murio El Burro' (the donkey is dead) . Dieu a libéré l'âne de ses souffrances , l'Espagne et son pathos ! A Haren , les enfants chantent .. Klein, klein kleuterke...
On retourne aux States : 'In the pines' chant des Appalaches. Voulez-vous faire le chorus ? Bien sûr Madame , on l'aurait fait pour Leadbelly , le tueur, aussi! ..In the pines, in the pines where the sun never shines I shivered where the cold winds blow ... il neige sur Haren (on connaît Mort Shuman aussi).
Elle termine le premier set avec 'When two lovers meet', nouvel air irlandais sentant les Moorlands brumeux. Une voix de velours et une technique guitaristique limpide!

 

Sarah McQuaid - The Wagoner's Lad


Set 2

'The chickens they are crowing ' premier titre sur son dernier CD . Ce traditionnel se joue normalement au banjo . On reste dans le rayon volaille , nous sommes des kiekenfretters, non? 'Shady Grove/Cluck old Hen' un instrumental bluesy, elle sait manier une 6 cordes , Miss Mc Quaid !
'Wondrous love' un psaume Gaëlique , qu'elle a retrouvé dans les 'American Folk Tales & Songs' de Jean Ritchie . Louanges au Seigneur , chantées a capella. Lorsque ce titre devait être enregistré pour le Cd , à Dublin, dans le home studio de Trevor Hutchinson (Waterboys), il n'a suffi que d'une prise et la chanson était en boîte.
'Only an Emotion' de sa plume. Elle réclame le droit à la tristesse.
'It never entered my mind' par le célèbre duo Rogers & Hart , les rois des comédies musicales, les chouchous des cabaretiers. Un air poppy/jazz grand public.
'The Holy Ground' titre connu par les Clancy Brothers ou les Dubliners , mais aussi Pete Seger ou Mary Black. Toogenblik au charbon .... You're the girl that I adore And still I live in the hope to see the Holy Ground... la terre sainte où coulent la Guinness et la Kilkenny?
Un titre judicieux pour finir 'The Last Song' . Il existait une époque où 'Singing songs before bedtime ' était de mise . Playstation , Matrix , iPod , Facebook .... c'était de la science -fiction ! Chansons qu'on enseignait à ses enfants pour des générations.
Qui a dit: A l'hospice , Papie ?
Astonishing voice.
Enthousiasme dans l'assistance , une triple Orval bien tassée en rappel !
'The Parting Glass' nouveau joyau a capella.
La suivante, je ne l'ai plus interprétée depuis janvier, lance-t-elle toute souriante 'Mr Bojangles': 1968 , Jerry Jeff Walker, hit pour le Nitty Gritty Dirt Band , chanté par Bob Dylan, David Bromberg , Nina Simone, Harry Nilsson , John Denver.... Magnifique version et on termine en beauté par un punchy 'Tangled up in blue' de Bob Dylan. Le cabaret entier reprenant le chorus .
Nouvelle soirée réussie pour Luc & Co.
Un coup d'oeil à la tocante, minuit dix , djuu ... A last one for the road , une causette avec la souriante Sarah et je file vers le lit conjugal...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel (Vidéo : Florin) - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents