Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 22:45
Soirée 'mise en boîte' dans l'antique théâtre ixellois (soirée Cerise).
Les hostilités débutant avec un retard conséquent , une équipe de l'IAD ayant envahi le terrain.
Trois rangées de sièges sont condamnés pour installer leur imposant matériel.
Au bar les réserves de Jup et autres breuvages mousseux s'épuisent rapidos.

Il est 21h passée lorsque In A Box investit les planches.
Rien à voir avec Zita Swoon 'A Band in a Box' . Le boxon qui nous occupe est bruxellois, et compte 5 pensionnaires : 3 joyeux mâles : Yann : lead guitar, J F : drums et Yves: basse et claviers et 2 avenantes demoiselles : Flo à la basse et Olivia aux claviers et au chant.
Cette dernière s'étant fringuée alien/mutant pour l'occasion.
Le band vient tout juste de reprendre du service, après une interruption de quelques mois (une grossesse , si tu veux tout savoir).
Il attend toujours de pouvoir sortir une première démo , quelques mecs foireux ayant fait capoter leurs efforts précédents (5 titres en 2007).
Tous les titres interprétés hier sont des compos originales et méritent de se retrouver sur une rondelle.
'Dead Man 1' (Jarmusch?) excellent batcave sound (Bauhaus, Siouxsie & Banshees, Sex Gang Children...). En avant pour un bain early eighties, avec quelques touches Interpol ou Editors. La voix gothique d'Olivia lorgne du côté d'Anne Clark ou de Siouxsie. Titre convaincant. Tu entres d'emblée dans leur monde gloomy.
'Bizarre' effectivement l'emploi du masque anti- gaz n'est pas ordinaire , pépère. Il est vrai que l'atmosphère malsaine à la flûte tient du toxique gaz moutarde de 14/18. 'A thousandth' , nouvel hymne cold wave . Ahh le fantôme de Ian Curtis.
Un morceau culinaire 'Kitchen' , très Neon Judgment. Ou comment faire rimer chipolata, vitamine , ice cream, choucroute ou moambe sur une rythmique pesante (vive Simon Gallup) et des guitares Porl Thompson. Voce à nouveau déformée par l'oxygen mask et phrasé post-punk.
Un hit potentiel (en 1984), non ça reste criant d'actualité avec la nouvelle rage Joy Division.
'Contro' finies les saucissonneries , un texte en français (pas toujours audible), pour nous rappeler qu'avant Sarkozy , il y avait des adeptes 'vague froide' chez Giscard : Marquis de Sade, Charles de Goal ... le timbre de notre Olive me faisant penser à Bea Vandemaat dans Chow Chow. 'Dead Man II' basse élégante en évidence et effets de guitare pour ce titre atmosphérique plus lent....Wake up ' susurre le mutant , on ne dormait pas Miss....
'Answer Machine' nouveau titre sombre , ambiance tranchées : shrapnels, boyau de la mort , barbelés .. ça ne rigole pas. 'Trickster' au chorus ... pas peur , pas mal (?) ...
'Double' actionne ton clignoteur (quoi c'est pas français? nevermind , je double). Marrant, les gimmicks me rappelent 'Tout petit la planète' , ouais , ouais Plastic Bertrand! Travail admirable de Dan Lacksman (Telex).
La dernière salve ' Love Toy' à propos des difficiles rapports entre humains.
Pas de malices dans cette boîte mais des sons probants.
Les flûtistes ne s'y trompent pas et refusent de quitter le box.
Rebranche ton Jack, Yann.
Boum boum boum fait John Fitzgerald en tapant sur un tambourin que lui tend Newton John. Quelques effets de claviers subtils: 'Western' titre dansant , comme les Kraftwerk les plus sautillants. Krautrock sur l'autobahn....Du bon boulot.
Out of the box , everybody ...

22h40 Dashbox

Pas de pub , mais à y réfléchir j'échange mon stock entier de Dash , je laisse le Omo à Michael Jackson et je me mets à la lessive liquide.
Par un beau jour en 2005 , Benoît , Julien, Fabien et Olivier (beaux ,propres et jeunes kets de Bxl) décident de former un band : basse, guitare et chant , drums, claviers dans le désordre .
On va faire du rock dansant , on va se marrer et ce sera plus facile pour tomber les nanas.
Et si on jouait à la flûte?
Ouais , ouais , excellente idée .
'My little sins' nous sommes tous des pécheurs . Belle énergie , du brit- pop sur Zenne pas meuhchant , quelques relents Pulp , Dodgy , Boo Radleys et de zolies cravates sur coloured shirts.'John Mc Lane' toujours aussi nerveux et poppy , un petit saut marsupial speedé et on passe à 'Your pain is wrong' même scénario power-pop. Quelques traits d'humour potache pour meubler les temps morts , et on va à l''Hotel' sur un lit de synthé pop gluant.
On nous annonce que c'est le dernier gig avec Olivier (claviers) et on invite Guillaume , pas Tell , mais William Street à la guitare , pour un morceau ressemblant comme 2 gouttes de Dash aux précédents , si ce n'est que le drummer entame un truc festif à la Martin Circus , époque 'Je m'éclate au Sénégal' . Le machin finit par lasser , le côté cheap exaspère et tu ouvres le tiroir pop belge style Malibu Stacy, Two-Star Hotel , Piano Club et autres bands rigolos mais creux .
Banalité et ennui : allez les petits gars, battez des mains... un , deux , trois, tsoin, tsoin , tsoin .... aussi raffiné que les plus mauvais Slade (et encore Slade , avec son côté glam, en 1972 , ça déménageait).
Benoît Vrins, le chef, nous joue un brol à l'acoustique . On fait venir un second guest au sax , Cedric, et c'est reparti pour un tour de manège.
Je frôle l'indigestion, m'éclipse et vais noyer mon chagrin au bar, pendant que les Dashbox continuent à envoyer leurs titres sans envergure.
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Olé-Olé (pas pic!)comme quoi on peut voir le même concert et ressentir des émotions différentes.Santé TheitBoy!Eclate - toi en humant de la poudre (Ariel,Omo,Persil,Dash ...anchois!)
Répondre
T
Ahem! In A Box??? Comparer ca avec Bauhaus / Siouxie / Joy Division / Editors??? Eh bin Michel, t'as du vachement picoler en les attendant...Ca fesait les 'tits gosses a qui papa a payé du beau matériel pour qu'ils peuvent jouer au rock stars. OK - c'est carré, et les musicos ont quand meme une certaine technique. Mais c'est vraiement pas évident de trouver une mélodie la dedans. Au point que c'est chiant que je pe permets de compter les accords. 2. Et une voix qui n'a pas l'air de passer un octave complet. Pas surprenant qu'ils se voient obligé d'employer un truc (ca s'apelle un vocoder) pour y donner de l'intérest. Encore une bonne chose qu'elle se cache derrierre un masque pour faire ca...La voix d'Olivia lorgne du coté d'une opérative anonyme d'un call-centre. Aucune passion, aucune performance, aucun risque, et soigneusement caché derrierre un micro statique et un bureau (pour le vocoder et la flotte), et un masque de temps en temps.Dashbox:- Bonne performance- Bonne présence de scene- Bonne humeur- Bien carréOK - j'ai pas retenu un seul titre non plus, mais apres In A Box, Martin Circus aurait été la cure parfaite.
Répondre

Articles Récents