Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 17:51
Sunny Inside dans «Neil' Un, Neil' Autre» - L'Image Qui Parle, Paimpol - le 22 janvier 2022

Sunny Inside dans «Neil' Un, Neil' Autre» - L'Image Qui Parle, Paimpol -  le 22 janvier 2022 

 

La première de 'Neil’Un, Neil’Autre' en version acoustique, aura lieu samedi 22 janvier à 20h30, à La Fabrique à Paroles de Paimpol.

Neil qui?

L'astronaute? Neil Sedaka? une génuflexion?

Arrête ton baratin, on sait que tu sais qu'il s'agit du nouveau spectacle de Sunny- Inside, le gars de Paimpol qui peut te jouer tout le répertoire de Neil Young si tu lui donnes une scène où il peut se produire pendant 72 h d'affilée, la légende veut d'ailleurs qu'il a fallu couper le jus lors d'un concert du Loner pour qu'il daigne quitter le podium après plus de trois heures de show.

Ce soir, les chansons du célèbre canadien doivent servir d'alibi pour introduire les compositions de Christophe Lourgouilloux.

Le public doit découvrir une autre facette  d'un artiste à la palette généreuse et, comme il ne fait rien comme tout le monde, ce ne sera pas un concert conventionnel mais un numéro de music- hall  mariant mise en scène théâtrale, mime, stand - up comedy et chansons.

Pour le  décor, tu penses à Edvard Munch griffonnant la scénographie  d'une pièce d'Henrik Ibsen,  tu discerneras un fauteuil à l'étoffe élimée, une vieille table ronde dénichée sur le Bon Coin, sur laquelle repose un ampli aussi âgé que Neil Young, sur le sol traîne une poignée de guitares, à droite,  tu distingues un lambris sur lequel on a accroché des pochettes de vinyles, uniquement des Neil Young ( 'This Note's for You'  sur lequel se trouve le titre Sunny Inside y est en bonne place) avec une incongruité, en plein milieu  trône l'album ' Dynasty' de Kiss, ce  qui frappe les imaginations.

Sunny Inside, fringué denim de la tête aux pieds, guitare en bandoulière avec une sangle décorée  du  symbole peace and love, et le comédien Bruno Lizé  incarnant un Neil muet, entrent en piste.

Tandis que l'un gratte quelques accords sur une acoustique, l'autre se dirige d'un pas décidé vers le tableau d'affichage électoral pour écarter  le disque intrus.

Le faux Neil refile un casque à son sosie breton qui chantonne ce qu'il entend.

.

Exit le casque, je te refile une acoustique pur attaquer ' Heart of Gold' .

Euh, attends, il te faut un harmonica.

Après ce premier extrait, Neil le roadie refile une guitare électrique à son émule qui amorce ' Ohio'.

T'as des questions, tu veux écrire des chansons, tiens un recueil, Neil va t'expliquer comment faire, tu surveilles un lapin sans l'effrayer, s'il sort de son terrier, c'est tout bon, ta chanson est là.

Un tour de magicien quoi.

OK, mise en pratique, tiens, voilà le lapin, la Muse, Vy. En duo le couple ébauche ' Ni l'un, ni l'autre' puis embraye sur ' I've been waiting for you' que Neil avait gravé sur son premier album solo.

'Miss monunivers' se greffe sur la plage du Loner, le passage de l'anglais vers le français se fait sans anicroches.

Ta compagne semble craquer pour l'univers poétique du quinqua breton, elle te souffle, c'est bien ce qu'ils font,  pluriel, car Vy assure toujours les secondes voix.

Tandis que Miss Monunivers  ôte le masque de Roger Rabbit, Sunny amorce ' Harvest Moon' qui se fond dans 'La vie est belle' , aussi tendre qu'un film de Roberto Benigni.

' Tell me why' sert de tremplin pour 'La boussole'  un rock pour les désorientés.

Les connexions se poursuivent, ' Long may you run' s'acoquine avec  'De Retour'',  proche de l'univers d'un Gérard Manset, le titre est illustré de jolies images bretonnes en avant- plan: landes, chapelles, rafales de vent, calvaires ....

Après ce titre visionnaire on revient vers Neil avec ' Wonderin' qui donne naissance à un nouveau texte en français.

Annie aime les sucettes, les sucettes à l'anis, Vy, par contre, ce sont les sucettes géantes qui l'enchantent.

Et Neil?

Il ne jure que par une ' Sugar Mountain', tout ça nous conduit, pas forcément naturellement, au ' Jardin du Luxembourg' où on n'a pas croisé Joe Dassin.

Eh, où as-tu retrouvé cette vieille guitare dont je jouais dans mes années d'étudiant à Rennes, je l'avais appelée Buffalo.

Personne n'a  oublié que Neil Young a fait partie de Buffalo Springfield avant de rejoindre Crosby, Stills et Nash.

Et c'est parti pour une séquence feu de camp, comme au temps où on chantonnait du Maxime Leforestier.

Ah, bon, nous c'était du Hugues Aufray ou Les Missiles avec leur ' Sacré Dollar'. 

' Le Diseur'  précède ' Home is where your heart is' que Sunny a décidé d'introduire par un court extrait de ' Helpless', une composition magistrale de Neil;  superbement chantée par David Crosby sur l'album 'Déjà Vu'.

Elle ne tombe pas souvent dans la baie de Paimpol, mais ' La Neige' peut couvrir de son blanc manteau le centre Bretagne.

Sunny Inside, Nougaro, Debussy ou Adamo, tous des gosses quand les flocons surgissent.

En feuilletant un vieil album  tu tombes sur des clichés oubliés, des souvenirs refont surface, c'était à Paris, où pas mal de Bretons, dont mes parents,  ont abouti peu après la deuxième guerre mondiale,  ' Entre briques et pavés'  dépeint le déracinement.

Avec un clin d'oeil à Lou Reed, car tu as cru entendre le gimmick de ' Walk on the Wild Side'.

Si Indochine a cartonné avec  Bob Morane pourquoi pas moi avec' Rahan' caché dans la tanière du soleil.

Et sinon, tu t'adresses à Johnny, lui, c'est Tanguy et Laverdure qui l'ont inspiré pour Les Chevaliers du Ciel.

Sur 'Hawks and Dove' Neil Young a chanté à la gloire de ' Captain Kennedy', un titre  construit sur un traditionnel folk  anglais , Sunny Inside en a fait une adaptation made in Brittany, ' Capitaine Conan' , un matelot  fréquentant le Chant de Marins à Paimpol.

Pour introduire la dernière salve, on s'appuie sur ' Keep on rockin in the free world' et puis  comme 'La Citadine',  on fait du lèche- vitrines, le seul hic, pas de fric, ces fringues chic, je peux pas me les payer,  je vous laisse,  on m'attend à l'usine.

Le public conquis par cette première espère un rappel, il ne sera pas déçu et c'est en trio que le spectacle est conclu par un ' Cinnamon Girl' sentant la cannelle.

Next gig:

Le 17 février prochain, à la salle Arletty de Belle-Ile-en-Mer !

Sunny Inside dans «Neil' Un, Neil' Autre» - L'Image Qui Parle, Paimpol - le 22 janvier 2022
Sunny Inside dans «Neil' Un, Neil' Autre» - L'Image Qui Parle, Paimpol - le 22 janvier 2022
Sunny Inside dans «Neil' Un, Neil' Autre» - L'Image Qui Parle, Paimpol - le 22 janvier 2022
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents