Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 17:26
Armelle Dumoulin à la Fabrique à Paroles, Paimpol, le 15 janvier 2022

 Armelle Dumoulin à la Fabrique à Paroles, Paimpol, le 15 janvier 2022

 

(michel)  

Si la semaine précédente l'événement "LéON/Les On Spectacle improvisé" avait dû être reporté, en ce samedi, où le thermomètre flirtait avec le degré zéro,  Armelle Dumoulin, comédienne, chanteuse, auteur et compositeur, avait bien trouvé le chemin de la Fabrique à Paroles.

Armelle, qui n'a rien d'un petit couteau, ni d'un canapé vendu soldé à 670 €, se paye une tournée bretonne, qui l'avait emmenée à Douarnenez  la veille.

Quoi, si Armelle Dumoulin a un  talent épistolaire, aucune idée, Alphonse?

Revenons au sujet: Armelle, désormais Parisienne, est instruite (   maîtrise de Lettres et  de Théâtre), elle aime les poètes calligraphes et voue un culte à Henri Michaux, 

On lui doit trois pièces, un feuilleton radio et, comme chanteuse, sa discographie se chiffre à 5 albums et un EP.

Son dernier méfait a été baptisé 'Brise Vitrail', c'est cet album qu'elle vient défendre chez les augustes Bretons.

Salle bien remplie, lorsque peu après 20:30', madame Patricia vient présenter son amie, Armelle Dumoulin.

La grande fille saisit une guitare électrique, égrène quelques notes et attaque 'Désordre' , une gabegie poétique construite sur un fond sonore minimaliste.

Où situer son univers singulier?

Pas du côté des conventionnels, c'est une certitude, ses textes demandent une lecture analytique pouvant faire appel à la psychologie et à une certaine forme d'ésotérisme, pas que la madame utilise un vocabulaire sibyllin, mais les associations d'idées et les jeux phonologiques demandent un minimum de  travail cérébral.

OK, tu veux des noms: Arthur H, Albin de la Simone, Florent Marchet ou Bertrand Belin, avec lequel elle a d'ailleurs collaboré. 

Le jeu saccadé de ' Danser 76'  ne plaira guère aux amateurs de menuet, par contre, si Scout Niblett devait l'entendre jouer et chanter, elle pourrait devenir fan.

M'en vais pousser du doigt sur  un pad du sampleur-séquenceur,  une voix off débite une histoire incongrue, Armelle prend le relais et questionne, tu fais quoi avec les enfants quand il pleut?

Moi, papa et maman m'emmenaient sur le plateau de Gergovie, à 700 mètres d'altitude. Elle enchaîne sur ' Gergovie' au texte surréaliste, fait de subtils collages: rocailles, verre de Ricard, Rabelais, Hibernatus, quelques Romains égarés, des fourmis et des Gaulois, évidemment.

Nouveau fragment enregistré pour amorcer ' Tout ce bleu' , une ritournelle au texte répétitif, paraissant  moins absurde, elle parvient toutefois à y glisser une incongruité qui  fait sourire .... anomalie pleine de grâce, soyez ici je vous en prie... 

Donc, hier, c'était Douarnenez, un bar, les gens y ont des visages terrestres, en vous regardant de plus près, vous n'êtes pas mal, non plus, je vous  dédie, ' A l'Ouest' , rien de nouveau, simplement il est à la masse, et je suis une idiote.

Après ces quelques titres plus anciens, Armelle revient au dernier album avec ' Normal' qui rime avec Epinal, normal.

Une rupture c'est émouvant, sauf chez Miss Dumoulin, qui adopte un ton badin.

Elle ramasse un mini-piano, saisit une chaise, tapote les touches et entame un chant en catalan/andalou basque/ galicien où il est question de dolore et de mano.

Déjantée, tu dis, à peine!

' Brise vitrail', mesdames et messieurs est un hommage à la dyslexie, alors si tu entends braise  virale ou baise ventrale, c'est pas un problème, tu vois!

Voici, ' Comme un coup de poing'  , une chanson d'amour construite sur un rythme de tango milonguero, pas évident à danser sans l'accordéon de Marcel Azzola.

La playlist  mentionne ' Le pays des Pistes', un morceau non retrouvé sur album mais dont l'imagerie particulière et les collages dadaïstes saugrenus interpellent.

Le mélancolique ' Une heure m'a perdue' précède 'Puisse le jour' un titre littéraire  d'une lenteur aristocratique.

Le show est truffé de séquences parlées, on a droit à une nouvelle anecdote que tu peux baptiser ' ma vie est géniale', elle précède ' Bien'  une fausse valse nonchalante.

' T'y a posé tes mains ' n'est pas tout à fait zouk mais s'en approche, puis c'est au piano qu'elle balance la berceuse philosophique et thérapeutique 'Perchoir' .

Nouvelle intervention parlée sur bande avant de proposer sa dernière tirade, ce sera un slow, annonce-t-elle,  un nouveau titre, pas encore passé sur les fonts baptismaux.

La guitare tricote, le bébé tangue, on croit y entendre un air connu, c'était pas "Put your head on my shoulder"  ni  un truc de Sardou, c'était sympa, drôle et déroutant comme ce qui avait précédé.

On a applaudi, elle est revenue pour balancer 'Honneur' au doux parfum Jacques Higelin, avec un clin d'oeil pieux à  Juan de Yepes Álvarez, alias Saint-Jean de la Croix, poète mystique prônant le dépouillement absolu.

 

 À vous qui cherchez Dieu, bienvenue chez Carmel!

 

 

Armelle Dumoulin à la Fabrique à Paroles, Paimpol, le 15 janvier 2022
Armelle Dumoulin à la Fabrique à Paroles, Paimpol, le 15 janvier 2022
Armelle Dumoulin à la Fabrique à Paroles, Paimpol, le 15 janvier 2022
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents