Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 14:14
EP - Through The Noise - Tragedies

 EP - Through The Noise  - Tragedies

 

Eclipse Records

 

( NoPo) 

 THROUGH THE NOISE Tragedies 2022

Les Bee Gees chantaient 'Tragedy', oubliez!
Ceux dont on parle aujourd'hui viennent de Malmö en Suède et font mal depuis 2013.
Ils sont 5 à faire du bruit :
Jowl Nyberg chant
Victor Adonis guitare
Marcus Skantz guitare
Martin Lingonblad basse
Peter Liwgren batterie
Au lieu de suivre les traces dorées des incontournables Abba (les Bee Gees suédois?), leur son tourne court de l'abat-jour à la nuit profonde.
Le groupe abat deux premières cartes :
Fall of Gaïa 2015 LP
Dualism 2019 LP
...puis surprend son monde avec une session EP, synthwave, fin 2019; on se croirait revenu aux 80's!

Pas tout à fait prêts pour un nouvel album complet, par un EP, épais en son, ils reviennent à leur style de prédilection, en ce début d'année 2022.
On le qualifiera de metalcore à la Bullet for my Valentine ou The Haunted.
Sur la couverture, type scream, immaculé, un masque d'horreur, avec orifices et rides, cache le visage d'un homme en chemise blanche.
Une plaque encadre la désignation de l'objet 'THROUGH THE NOISE Tragedies' écrit en noir.

Envie de se faire voir chez les grecs? Le thème des 3 morceaux choisit leur mythologie.
1-Tantalus
2-Aktaion
3-Lamia
produit par Robert Kukla (Hammerfall, The Unguided, Dream Drop) à Obsidian Recording Studios / Studio Fredman


Au plus près de la réussite de mes objectifs, mes projets se dérobent. Je viens de connaître le supplice de Tantale (fils de Zeus).
Tout se résume dans la première strophe de l'incipit (bull) : 'Perpetually trapped, lost sense of time, eternal damnation, cursed with temptation', le reste du texte gravite autour.
Un riff grinçant, relayé par un tremblement de basse élastique, déchire un motif de batterie linéaire, fouetté et roué de coups bas.
Le cri hurlant fait peine à entendre. La rythmique, harranguée par une voix death en fond, redouble de puissance.
Accélérations foudroyantes et décalage des appuis rythmiques provoquent un déséquilibre malaisant et les guitares s'en délectent.

La Grèce antique relate l'histoire d'Aktaion (ou Actéon), chasseur (et petit-fils d'Apollon).
Transformé en cerf (pour avoir vu Artemis, déesse de la chasse, nue), il se fait dévorer par ses propres chiens (qui se régalent de ses abats!).
La video (dirigée par by Tobias Ohlsson) s'amorce dans un décor branché entre gamer et hacker. Le personnage principal enfile un casque de réalité virtuelle et des pilules pour s'échapper vers l'inconnu.
Après avoir essayé de rentrer en contact avec une muse, il est hanté par le démon de la pochette et se fait finalement posséder.
La guitare, mélancolique, ouvre les portes à une double pédale, une couche de claviers brumeux et une basse au son grave de gratte. La guitare tressaute sur les claquements réguliers.
Jowl jette sa voix écorchée. Le trajet s'effectue à balle et sous tension "Embraced by shadow cast by luminous starlight" mais, immergé, dans une mélodie bien présente.
Un passage mélange voix claire, voix screamée, sur un roulement. Le final s'évanouit en fumée comme le fondu des protagonistes du clip.

The Lamia avait déjà été à l'honneur dans The lamb lies down on Broadway de Genesis.
Cette princesse, amante de Zeus, perd ses enfants tués par Héra (femme de Zeus). Pour se venger, elle tue les rejetons des autres et son visage se déforme monstrueusement. 
La six cordes trace d'abord une mélodie mélancolique mais rapidement le dernier morceau monte d'un cran dans l'agressivité au point de flirter avec le hardcore.
La rage se libère directement dans le rouge. Le chant passe par toutes les couleurs, screamé, abrasif et clair dans un refrain, somme toute, harmonieux.
Vocaux death et hurlés se partagent les couplets, accablants, qui achèvent la piste dans la douleur. Un abattoir!


On finit l'écoute, secoués et abasourdis. 'Cum on feel the noise!' qu'ils disaient, les Slade repris par Quiet Riot.
Mais c'était avant... avant le metalcore, le death, le hardcore, plus rabat-joie.
A bas la complaisance, feel through the noise! ça balance du lourd et 'Tragedies' n'est qu'un amuse bouche (oreille?), le LP doit débarquer courant 2022, préparez votre casque!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents