Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

12 avril 2021 1 12 /04 /avril /2021 12:42
L. Flora - EP - Heavenly!

 L. Flora -  EP-  Heavenly! 

 

Par NoPo

label: L.Flora

 

Encore des fleurs de printemps? Sauf qu'elles poussent à Brisbane où le printemps semble déjà loin...
Les musiciens, la tête à l'envers, l'ont bien accrochée sur les épaules et les oreilles bien ouvertes.
Associés en 2017, ils accouchent d'un premier album dès 2018, bébé gourmand, se délectant de néo soul, hip hop, pop et jazz.
On sent l'air frais du vent tournoyant.
Perdue dans l'année 2019, la seule piste isolée 'Bigger it gets' essaie d'ajuster la voilure.
'Heavenly' parachute 6 nouveaux titres... dans quelle direction?
Millie m'apprend l'existence du bio-dynamique Hiatus Kaiyote et 30/70 Aussies comme eux et des électroniriques suédois de Little Dragon (qui éveillent tous ma curiosité).

Sur la pochette naïve, on découvre le paradis selon Errol Hoffman (graphiste)  :
-un tapis (volant sans doute) en patchwork,
-une plante verte dans un pot rose surélevé,
-un tas de livres avec une tasse bleue au sommet,
-plusieurs cadres de tailles diverses montrant : un soleil levant (aux airs d'oeuf au plat) sur la mer , une piscine dégageant des bulles de couleurs que l'on retrouve sur l'image d'à côté avec une forme caoutchouteuse imprimée de 3 visages siamois,   
Le rose domine les couleurs pastel notamment le nom du groupe écrit en parallèle au côté droit et orienté de bas en haut. L'intitulé du disque, teinté de vert, figure en bas à gauche le long d'une barre verticale jaune.

On part pour une mini croisière au paradis de moins de 25 minutes.

Un piano mélancolique nous y embarque à l'écoute de 'Igna'. Millie entonne les paroles d'une voix suave et vibrante.
Un clavier imite des zébrures d'archet sur un violon. La batterie bavarde apprécie le rythme hip hop. Au bout du liminaire de moins de 2 minutes, un saxophone réchauffe les dernières notes au piano.

'Heavenly' apparaît, luxuriant, comme un endroit vierge, devant nous pour la 1ère fois. Le texte insiste sur l'importance des relations humaines et la reconnaissance des autres.
Le clavier combine avec la batterie, enivrée, pour marquer le rythme. Voix et saxophone essaient de nous perdre au paradis. Millie chante doo doo, doux, effet garanti.

Une guitare flottante propose un décor bucolique que la batterie éclabousse à coeur joie, hipopisante. 'Birds and the bees' participent à la biodiversité.
La discrétion moelleuse du saxophone et des claviers lubrifie l'orchestration. La canevas vocal volète, comme un oiseau avide. La dernière minute fait mariner l'ensemble jusqu'au ralenti final.

'Poison Ivy' (une alternative à la chanson de Leiber/Stoller, la guitariste des Cramps, l'ennemie de Batman), retrouve ici ses origines de liane verte irritante.
Elle enserre notre esprit de doutes jaloux. Les paroles encouragent à s'en détacher. Le clip met en scène cette bataille mentale dans une danse contemporaine de Millie et Jeffrey-Rushton (Poison Ivy) en sombre studio et dans un cadre de rivière idyllique.
A l'intro, des choeurs angéliques planent sur des cordes de guitares effleurées. Ensuite, le rythme guide les harmonies à travers une végétation dense où saxophone et claviers dansent en spirale.

'Bombafield' offre un son moderne au clavier gonflé et arpèges agiles de guitare. Les percussions mêlent de légers pads électros à une batterie radieuse.
La voix humble transmet un sentiment de ravissement.

Le chant évanescent, souligné par un choeur lointain, et quelques notes au clavier introduisent 'Proud'. Le morceau pourrait presque s'inscrire dans une ambiance r' & b' avec ses rythmes synthétiques.
Quelques intonations plus assurées et traînantes de diva conduisent à un couloir florissant de saxophone tendre et batterie toujours aussi rayonnante.

L.Flora offre un florilège de chimères. Heavenly dégage une bouffée d'endorphines.
Le disque atteint son but, apaiser les âmes, développer l'harmonie.
A son écoute, les poumons gonflent et le coeur bat au ralenti. 

Relax Max!


Millie Khalu Voix, synthé
Toby Young Claviers
Justin Parslow Batterie et samples
Michael Ellul Guitare
musiciens additionnels
Harry Ottley Saxophone
Josh Coxon claviers et guitares sur 'Bombafied'

Errol Hoffman - Album Art & Concept 

Titres enregistrés, produits, masterisés par Marly Luske
1.Igna 01:55
2.Heavenly 03:25
3.Birds and the Bees 03:05
4.Poison Ivy 03:34
5.Bombafied 03:09
6.Proud 03:33

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents