Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 15:28
Album - Haze - Haze

 Album - Haze - Haze

 

Forcément Haze pour toi, c'est Jimi Hendrix , ' Purple Haze', puis, tu te poses des questions, faut-il prononcer  (heiz), car la fiche dit  Haze is Mirabelle van de Put, haase, alors?

Mais, non, le lièvre c'est haas pas haze, il y a bien un cours d'eau du même nom, mais c'est en région liégeoise, donc on se dit que Mirabelle a opté pour Haze pour le côté brumeux du vocable.

Mirabelle, moins de 40 ans, indique le dossier de la BSR, a pas mal roulé sa bosse et sa  basse: Barbie Bangkok, Nightwitches, Crites, Sioen, Buffoon, Louie Louie, ERIIS, l'ont vue passer dans leur rang.

Tim Vanhamel a utilisé ses connaissances  pour lui proposer d'être tour manager pour Millionaire et puis, en 2020, pan, pandémie, je me fais chier, je vais façonner un album solo pour lequel je manie plein d'instruments et je chante, désormais, vous pouvez m'appeler HAZE.

Le disque qui porte son nom sort chez Starman Records.

Il comporte huit pistes.

1.Effects 04:14
2.Comfort zone 04:20
3.Chromosome 04:19
4.Flu 03:33
5.Decay 04:41
6.Fool the world 03:53
7.Foul 03:37
8.Alexis 03:40
 
 Mirabelle Van de Put - all instruments
Miguel Moors - additional guitar on Comfort Zone,
Chromosome and Fool the world
Mirabelle Van de Put - recording/producing - at home
Jeff Claeys - Mix and additional producing
Karel De Backer - Mastering 
 
Sur ' Effects', qui ouvre le recueil, tu ne peux pas passer à côté de la basse, son instrument de prédilection, une voix aérienne vient s'harmoniser à la mélodie caressante aux relents dream pop .
Layered vocals, piano électrique fluet, drumming discret, guitares pudiques,   Haze fait dans le subtil,  ça lui va bien..
Quand elle fait allusion à des strange effects c'est vers l'élégant Dave Berry que ton esprit s'égare et tu fredonnes ... You've got this strange effect on me
And I like it...
 Mais déjà, Mirabelle a emboîté sur ' Comfort Zone', une plage évoluant  toujours dans le moule dream pop, mais avec la guitare de Miguel Moors qui ajoute des éléments de reverb évoquant  Chris Isaak.
Vocalement  Mirabelle évolue dans le registre  Hope Sandoval ou Alison Shaw des Cranes, des inflexions fragiles cadrant superbement avec le côté ethereal pop du morceau.
L' ADN de ' Chromosome' est à rechercher du côté du trip hop, tu y entends des bribes de Portishead, des éclats d'Hooverphonic et, toujours, cette guitare ensorcelante portant la griffe des landes Moors .
Mirabelle est comme l'eau de vie, la  maturité sied superbement à un  timbre à la sensualité toute féminine.
Le fiévreux 'Flu',  sorti en single, aborde l'épidémie qui depuis plus d'un an affecte la terre entière,  l'artiste s'attache aux connotations sociales et psychologiques liées à  la propagation du virus.
Le décès de son père lui a inspiré ' Decay' , un verset sombre et pudique, que Mirabelle murmure tristement sur fond sobre, la basse, placée en avant-plan,  accentuant l'impression d'affliction que  dégage  cette plage mélancolique, pourtant elle est déchirée par un cri refoulé au bout de 150 secondes, pour ensuite reprendre un  cours torpide et s'éteindre sans bruit.
La guitare en mode David Lynch rapproche ' Fool the world' des efforts discographiques de l'énigmatique Chrysta Bell, une des muses de l'élégant David.
On te signale que tout récemment elle a prêté sa voix au nouveau projet de Marc Collin ( Nouvelle Vague), Strange as Angels!
D'après Miss Van de Put , ' Foul'  a été conçu pour exprimer la colère, et pourtant le titre ne dégage aucune agressivité, il débute par de délicates arabesques à la guitare, sur lesquelles Mirabelle colle sa voix satinée qui se pose délicatement sur cette mélopée fragile.
L'album s'achève par l'instrumental ' Alexis' qui à lui seul justifie le qualificatif  hazy. 
Sans réfléchir, tu te penches vers l'oculus, le maigre soleil s'est évaporé, le crépuscule et une brume insidieuse se sont installés, impossible de distinguer le réel de l'imaginaire, derrière toi quelqu'un lit Honoré de Balzac à voix haute...
" Debout dans la vaste embrasure de l'immense croisée, la reine Catherine regardait les jardins, en proie aux plus tristes pensées.... "
Tu as quitté ton poste d'observation pour te servir un  cognac vieux, cette nuit, c'est une certitude, tu vas rêver de Haze!
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents