Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 12:27
Album - Juanita Stein - Snapshot

Album - Juanita Stein - Snapshot

Label: Nude Records.

 

Snapshot est déjà le troisième album solo de Juanita Stein, chanteuse et guitariste de Howling Bells, le groupe indie australien  dans lequel évolue également son frère Joel Stein.

Howling Bells a pondu quatre CD's, le dernier, Heartstrings, pour lequel Juanita a écrit 90% des lyrics, date de 2014.

Si le groupe a encore tourné en 2017, plus aucun enregistrement n'a vu le jour, par contre  Juanita a aligné une suite de trois albums sous son nom: 'America' en 2017, 'Under the lights fade' un an plus tard et, enfin, ' Snapshot' sorti en octobre.

Vivant désormais au Royaume Uni, one of the most sexy ladies in rock ( Gigwise)  n'a pas coupé les ponts avec la famille, son frangin ( guitare)  fait toujours partie des musiciens l'accompagnant sur scène, il est crédité sur l'album, tout  comme le drummer Evan Jenkins et  Jimi Wheelwright  à la basse.

A noter que Miss Stein a conçu ' Snapshot'  après le décès de son père ( lui-même musicien) , à ce propos Rolling Stone écrit "Juanita Stein Turns Grief Into Grandeur On ‘Snapshot’"

Tracklist:

 Side A
1. 1,2,3,4,5,6
2. L.O.T.F
3. Lucky
4. Snapshot
5. Hey Mama

Side B
1. From Peace
2. The Mavericks
3. Reckoning
4. Take It Or Leave It
5. In The End

 

L'opener '1, 2, 3, 4, 5, 6' renvoie à la fois vers les Cowboy Junkies, Mazzy Star ou Anna Calvi, le titre démarre en mode midtempo, avec les répétitions de l'énumération de chiffres, jusqu'à l'intervention farouche de la guitare de Joel Stein qui déchire la mélodie.

Le calme revient avec un choeur onctueux, tout semble assagi, mais le loup Joel revient à la charge pour envoyer une tirade menaçante, tandis que sa soeur continue à débiter ses nombres.

Un grand morceau suivi par 'L.O.T.F' ( Land Of The Free) , un blues en demi-teinte nous permettant une nouvelle fois d'admirer le jeu de guitare souverain du frangin, tandis que soeur serine... I was raised in the land of free...en se rappelant ses jeunes années dans le beautiful  homeland.

Out of the darkness comes a brand new rage...chante-t-elle dans ' Lucky' le premier titre qu'elle avait composé pour ' Snapshot'.

Cette ballade alt.country est soulignée par des coulées de violons formant une toile de fond lisse à la digression mélodieuse offerte par Joel. 

' Snapshot' est-il dédié au père décédé, probablement... tu es comme un instantané dans mon esprit, all I can do is build a frame... des images poétiques sur fond musical pondéré, que quelques éclairs psychédéliques viennent étriller.

Tendre est la nuit, tendre est la chanson adressée à sa mère, l'aquarelle ' Hey Mama' bouleversera les âmes sensibles.

'From Peace' baigne dans une nébuleuse mélancolique. Décidément la disparition de Peter Stein a marqué sa fille jusqu'à la moelle.

"There is pain and truth, sadness, and nostalgia, as well as genuine humanity, love and empathy which runs throughout the course of the album." notait Andy Vonpip dans sa chronique pour Louder Than War, tu acquiesces à 100%, le twang de la guitar dans ' From Peace' donne encore plus de poids à l'analyse du journaliste.

Pourquoi ' The Mavericks'?

Pour le combo country de Miami? 

Juanita, une réponse?


I wanted the song to rise and fall, swell and intensify, mirroring the cyclical nature of life.

Cette ballade cosmique reflète parfaitement son idée, le gars qui mentionne Wilco n'a pas tort.

' Reckoning.' capture pleinement le sentiment de la perte d'un être cher, un texte quasi récité sur fond musical gothique et guitare passant du crasseux aux effets reverb à la Chris Isaak, 

Profondeur et émotion se côtoient, sans se nuire.

Dans la vie il y a des choix à faire, elle le confesse en mode quasi narratif dans le lent ' Take it or leave it' que des choeurs opalescents colorent à peine.

Pour conclure l'album, elle a décidé d'adopter la tournure country/ folk, 'In the End' évoque à la fois
Kris Kristofferson , Arlo Guthrie ou Neko Case!

 

On lui laisse le dernier mot:

 
Honestly, I never dreamed I’d be releasing an album like Snapshot at this point in my life. 10 songs inspired by the sudden loss of someone I love. The grief was so acute at the time, I knew nothing else to do but pick up my guitar and write songs. 

 

'Snapshot' by Juanita Stein: un must pour tout amateur d'americana et de roots music qui se respecte!

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents