Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 10:05
Hervé • Mauvais Oeil • Cie Arenthan à Bonjour Minuit- Saint-Brieuc, le 18 septembre 2020

 Hervé Mauvais Oeil Cie Arenthan à Bonjour Minuit- Saint-Brieuc, le 18 septembre 2020

 

La soirée Carte Blanche au Festival Art Rock à Bonjour Minuit, en configuration Covid a fait le plein comme prévu.

L'affiche était alléchante et Saint-Brieuc était en manque, le Festival avait décidé d'inviter deux artistes coup de coeur ( Hervé et Mauvais Oeil)  à Bonjour Minuit en priant le chorégraphe Franck Guiblin, maître à penser de la Compagnie Arenthan, d'ouvrir la soirée par un one man show tenant autant d'un exercice de  stand up comedy, que d'un ballet solo ou que d'une leçon d'aerobics en position assise, ou,  même, d'un atelier de danse pour cul-de-jattes.

Tout Saint-Brieuc a joué le jeu et a pris plaisir à la nouvelle rage: la danse assise!

21:00, une bande son .... my brother and my sister dont speak to me, but I don't blame them.... le chorégraphe apparaît et entame une danse hip hop improvisée, expressive, faisant appel à la créativité, à la souplesse et à la fluidité.

Jusque là rien d"anormal,, il saisit un siège, s'assoit, confesse son émotion de retrouver la scène et le public, baise le sol, sort un feuillet dont le titre sonne 'la contrainte', survole le protocole  sanitaire pour nous proposre un exercice de motricité collectif respectant les consignes du gouvernement.

Il y a du second degré dans son approche, l'audience hésite avant de se jeter à l'eau pour s'atteler à des séances de salsa, de danse robotique ou de moonwalk sans quitter son siège.

Un grand moment et des applaudissements nourris.

 

Mauvais Oeil succède au coach.

Si le groupe est présenté comme un duo, Sarah Benabdallah ( chant et circonvolutions) et Alexis Lebon ( secondes voix, saz, guitare, claviers, synthétiseur analogique), sur scène, ils sont secondés par un batteur, joueur de darbouka, non présenté mais diantrement efficace.

Le duo parisien a sorti l'EP ' Nuits de Velours' en 2019 et tout récemment un nouveau quatre-titres baptisé au cherbet, ' Mektoub'. 

'Mes Nuits de Velours', qui ouvre le set, enchante et envoûte d'emblée, le raffiné cocktail amalgamant subtilement raï oriental et saveurs trip hop/psychédéliques occidentales se déguste comme une boisson acidulée, à peine alcoolisée mais suffisamment pour t'emporter du côté de la plage rouge à Jijel aux eaux d'émeraude.

Hello, Saint-Brieuc, nous sommes ravis de retrouver la scène après une abstinence de six mois et  ils enchaînent sur un titre psalmodié en arabe, Arabic power et ondulations suggestives... fascination, extase et joie totale de pouvoir assister à un vrai concert. 

A droite on évoque La Femme (Sarah avait  prêté sa voix sur le titre ' Al Warda') , à gauche Rachid Taha est prononcé, à Breda, Altın Gün est avancé , un copain ne jure que BaBa Zula, pourquoi pas, après tout.

Le voyage se poursuit, cap sur 'Constantine' , a song of longing, analysait un British.....je ne le vois que lorsque je ferme les yeux... 

Après ce midtempo mielleux, l'auditeur va faire la connaissance de 'Salam Salomé', la guitare d' Alexis, au look Phil Lynott, brille de mille feux, la danse des sept voiles de Sarah captive,  ce disco oriental, se rapprochant de Niagara, serpente langoureusement et fait mouche.  

Mauvais Oeil reprend Julie Pietri, ' Eve, lève-toi' s'élève haut dans les cieux, Adam se tape une érection.

'Asha' est leur chanson fétiche, la guitare surf navigue sur une vague maghrébine, Saint-Brieuc frissonne, le duo embraye sur leur dernier single, irrésistible, ' Mektoub' pour terminer sur l'electro trance 'Afrita' .

Sarah?

" On appréhendait de jouer devant des paires d’yeux, des visages masqués, des gens assis ... et en retour on a vu vos yeux nous sourire pendant tout le concert, vos corps se balancer, vos mains taper en rythme ... et ça c’est précieux et ça nous donne de la force!"

Prochain concert le 25 septembre à Brest! 

 

Hervé.

Hervé qui?

Vilard, Cristiani, l'évêque de Troyes?

Hevé ToutCourt, de Plougasnou, le gars qui va exploser cette année, son album ' Hyper' fait l'unanimité.

L'installation du matos laisse à imaginer que Hervé ne sera pas seul sur scène, tout est agencé, il faudra pourtant patienter jusqu'à 23 h avant de voir le blondinet et deux acolytes ( Vincent Corbel aux claviers et à la basse/ Stéphane Athus à la batterie) se pointer.

Une intro planante annonce 'Mélancolie FC', le titre qui donne son nom au premier EP de l'ex-candidat footballeur, ancien membre de Postaal,  duo électro pop franco-britannique.

Très vite l'amorce mélancolique vire electro dance névrotique.

C'est clair, rester assis sera synonyme de supplice.

Après un salut humoristique, 'Dis-moi toi' est lâché, de vagues résurgences Eicher ou Bashung se font sentir, le phrasé sans doute, ' En rappel' confirme ces impressions.

Une boule de nerfs, Monsieur Hervé, il ne tient pas en place et doit s'éponger après chaque titre, tel le boxeur qui vient de s 'essouffler pendant les trois minutes du round.

Non, il n'arbore pas de protège-dents, Lucille!

L'autobiographique ' Va piano' repose sur un fond de piano et quelques fingersnaps bien placés, mais tu le vois serrer les dents en répétant "va piano".

Un écorché vif, le jeune homme!

Tiens, voilà James Dean, sur un tempo plus posé, ' Fureur de vivre' plonge l'auditeur dans l'introspection philosophique tandis que ' Des airs de toi'  joue sur les mots, le désert , tu t'en souviens, Jean-Patrick?

... Quand t'es dans le désert depuis trop longtemps. Tu t'demandes à qui ça sert toutes les règles un peu truquées... En effet!

Dis, Hervé, t'es bouillant, lance une voix féminine, je me lève dans 30 secondes et je t'éponge...

Pas de menace, madame, réplique le pugiliste qui enchaîne sur un  'Trésor' saupoudré d'une pincée de Daho.

Le clip de  'Maelström' a été tourné à Plougasnou pendant le confinement.

L'été indien, ça fonctionnait pour Joe Dassin, pas pour moi. L'exotique 'Paréo parade' et son flow hip hop/slam invite pourtant aux vacances au soleil.

Qui avait mentionné le bel Etienne...., on le paraphrase,  'Le premier jour du reste de ma nuit ' joue la carte basse qui pulse et chorus putassier, ce titre doit cartonner!

Temps mort, Contrex, avant d'attaquer ' Coeur poids plume'  ou le récit d' amours malhabiles, Alain Bashung n'avait pas pu achever  ' La peur des mots', Hervé le remet en lumière et ça scintille.

Après les séquences pub et remerciements vient l'ultime track, 'Addenda' débute en mode jazzy avant de battre comme son coeur, à plein régime.

Rien à ajouter, c'était magistral!

Il n'est pas revenu?

Mais si, Lionel.

Deux ajouts: le disco/dance  frénétique ' Si bien du mal'  et l'electro/drum'n'bass thérapeutique, sur chant de sirènes, ' Bel air' .

 

Stéphanie?

Un pur moment de bonheur, et il est craquant...

T'as quel âge?

43 printemps...

Ah, tout de même!

Au Botanique à Bruxelles, le 8 octobre!

 

(piètres photos depuis un portable)

Hervé • Mauvais Oeil • Cie Arenthan à Bonjour Minuit- Saint-Brieuc, le 18 septembre 2020
Hervé • Mauvais Oeil • Cie Arenthan à Bonjour Minuit- Saint-Brieuc, le 18 septembre 2020
Hervé • Mauvais Oeil • Cie Arenthan à Bonjour Minuit- Saint-Brieuc, le 18 septembre 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents