Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

21 juillet 2020 2 21 /07 /juillet /2020 12:31
Acoustic Ladyland Au Bar Des Sports De Pléhédel le 18 juillet 2020

Acoustic Ladyland au Bar Des Sports De Pléhédel le 18 juillet 2020

 

Le trio Acoustic Ladyland a probablement déjà sillonné l'entièreté du Trégor et du Goëlo depuis sa naissance en 2010.

Il n'existe pas un bar, une salle des fêtes, un festival où les filles, Charlotte Le Calvez (guitare /voix),  Éva Montfort (contrebasse, chœurs) et Mélina Etna ( lead vocals, shakers, tambourins),  n'aient largué les amarres pour enchanter l'auditoire avec leurs reprises, espacées des années 50 à nos jours,  allant de la pop au folk en passant par le funk, le blues, la soul ou le vocal  jazz. Ces airs, classiques ou moins connus, ont tous reçu un nouveau traitement, acoustique Mister Jimi, et pétillent grâce à la grâce et au brio incontestable de ces demoiselles aussi charmantes que celles dépeintes par Jacques Demy.

Comme pour tous les artistes, le coronavirus a mis un frein  à leurs activités, les concerts ont été réduits à des prestations en live streaming ou  sont devenus carrément  inexistants.

Ce qui tombait plutôt mal pour le trio dont le second album, "Crazy Little Thing", est sorti en pleine période de confinement, pas idéal pour la promo.

L'été marque un regain d'activités, après un concert à Locquirec en juin, les filles ont visité  Saint Pabu et, en ce samedi radieux, ont installé  leurs instruments et matériel de sonorisation dans la cour du Bar Des Sports De Pléhédel.

Tu avais déjà eu l'occasion d'assister à un concert ( épique)  de la fine équipe à  Pleumeur-Gautier, c'était en 2016, Hélène Thauvin assurait encore les vocaux.

Depuis Mélina Etna a pris la relève, son background soul ( elle mène son propre combo Melinaa, et se charge des backings chez Blue Boca, le groupe dans lequel évolue son complice, le pianiste Adrien Beauquier), apporte une touche groovy au rendu.

On te rappelle que Charlotte sévit, notamment,  au sein de Talkie Walkie et des Cheeky Nuts ou de Raggalendo et dirige la société RDD Production avec Aude Le Moigne, quant à Eva, elle rocke en décembre avec Santa Claws, joue à la bigoudène folle avec Raggalendo ou accompagne,  e a,  Philippe Brunel ou Franck Darcel ( l' ex Marquis de Sade, devenu candidat Maire, c'est moins 50 nuances de gris).

 

L'affiche disait 19h, c'est à 19:30' que  l'escouade entame un premier set, baptisé apéro set, tandis que Pierrick, le patron du zinc, est au four et au moulin pour contenter un public déjà important et relativement assoiffé, un pléonasme quand il s'agit de Bretons.

Les Acoustic Ladies décident d'ouvrir le bal par une reprise d'Otis Redding, le superbe  (Sittin' On) 'The Dock of the Bay', sorti en  1968 après le décès de la star de chez Stax. Le titre,  à retrouver sur le premier CD (Human Highway) des filles,   requiert  des talents de pouillot siffleur , c'est Charlotte qui s'y colle au grand plaisir de la clientèle du bar.

Les Lovin' Spoonful ont à leur palmarès deux super hits, ' Summer in the City' et 'Daydream', c'est la rêverie hippie qui succède à Otis.

Ta petite famille, présente à tes côtés, loue les harmonies vocales parfaites, qu'elles soient close, serrées ou polyphoniques, la maîtrise est souveraine.

' Stuck in the middle with you' de Stealers Wheel est à leur répertoire depuis la nuit des temps, elles ont le bon goût d'offrir une version non calquée à 100% sur l'original.

Les rockers à la fête avec 'Blue Suede Shoes'.

Un génie, ce Carl Perkins...  

Well, it's one for the money

Two for the show

Three to get ready

Now go, cat, go... et ne t'avise pas de martyriser mes pompes en daim!

‘God only knows’ des Beach Boys est porté par une contrebasse céleste, une nouvelle fois ,les voix enchantent anges et démons!

Dieu a invité Lee Hazlewood là-haut en 2007 , Nancy Sinatra lui sera éternellement reconnaissante de lui avoir offert ' These boots are made for walkin'.

Contrebasse galopante et bridge sympa, un bémol... t'as pas entendu ...are you ready boots, start walking.

T'es frustré... t'a soufflé madame.

Flashdance, tu te souviens.

Oui, Michael Sembella, ' Maniac' , les filles transforment le synth/disco pop en folk song digne des plus belles oeuvres des Staves ou des soeurs Haim.

'Beat it', amorcé par une contrebasse jazzy, a séduit l'assemblée et c'est avec une étonnante et suprême version de 'You can't hurry love' que s'achève la première mi-temps.

Oui, Louis, elles sont plus sexy que Phil Collins!

Certes, et pas moins groovy, leurs prouesses vocales tiennent de l'acrobatie, et sans filet!

 

( longue) Pause   boisson et set deux!

C'est l'été, le glacier se nomme Tom Waits, les filles accompagnent l' ' Ice-cream man' aux fingersnaps, Ray Davies aboule pour nous rappeler que l'ensoleillement était au rendez-vous en cet après-midi étincelante, indice UV très élevé, efforts à éviter, lazing on a ' Sunny Afternoon, tel est le message.

Tu aspires à un peu de fraîcheur, on fait appel à Kool et à son gang qui proposent ' Fresh', Acoustic Ladyland transformant le disco en folk tonique.

Alain s'énerve sur sa chaise, ses mains frappent la table, il frétille, il a reconnu ' Venus' de Shocking Blue qui lui rappelle sa première surprise party, non, Sheila, ne secouait pas ses couettes dans le garage des parents de Lucien,  transformé en discothèque pour adolescents encore acnéiques.

Puis vient une incursion dans un passé plus récent avec  'The Wanderer' de Jil is Lucky avant le fiévreux 'Fever' qui nous fait oublier tous les virus de la terre.

Yes, Peggy?

Not bad for Frenchies... I love their harmonies and the upright bass player is great.

Gnarls Barkley, c'est fou,  n'a connu qu'un tube, 'Crazy' ,  mais il décoiffe.

Charlotte rit, zont pas remarqué le pain..... la boulangère a souri.

T'as toujours eu un faible pour Amy, tu as frémi lorsqu'elles ont attaqué 'You know I'm no good' et puis tu t'es amusé avec leur reprise de la Lauper  ‘Girls just want to have fun’.

Un des ( nombreux) highlights du set sera une version proche du doo-wop de  'Crazy little thing called love' de la reine kitsch.

Cap sur le Mississippi pour  embarquer sur le 'Proud Mary', et tu te souviens qu'un jour John Fogerty a dit " It's not my song anymore It's Tina's song. ", il n'a pas encore entendu l'approche bretonne.

Ils étaient cinq, le plus petit  se prénommait Michael, leur ' I want you back' a cartonné lors du crépuscule des sixties.

Un autre grand disparu se nomme Bill Withers quand il est parti le soleil s'est volatilisé, ' Ain't no sunshine' est incontestablement une des plus belles chansons jamais composées.

Après une version tout en feeling, délicatesse et grâce, elles s'attaquent à Lennon/Mc Cartney, mais Popaul n'a fait qu'apposer sa signature à côté de celle de John, celui qui est l'auteur du chef-d'oeuvre ' Come together'.

Pas mal d'entre vous ont manqué le set initial, on vous refait ' Dock of the Bay' et ' Stuck in the middle with you' avant de s'attaquer au masterpiece de Chuck Berry, car rock'n'roll is good for the soul: ' Johnny B Goode'!

Maman implore, ' Stand by me', svp!

Charlotte attaque ' These boots are made for walking', c'est ça, l'amour filial.

Allez, on déterre Ben E King, voilà ' Stand by me', du coup le boulodrome devient une piste de danse.

Normalement, ce soir on devait jouer à l'Olympia, à défaut de Paris on se tape Pléhédel, finalement c'est plus sympa, revoilà ' Beat it' et sans être rosses on termine par 'You can't hurry love'.

 

Merci, Pléhédel, ça fait du bien de rejouer devant une audience réceptive.

C'était top, les filles!

Ouais, ajoute Paul Weller, shout to the top!

 

 

 

 

 

 

 

 

Acoustic Ladyland Au Bar Des Sports De Pléhédel le 18 juillet 2020
Acoustic Ladyland Au Bar Des Sports De Pléhédel le 18 juillet 2020
Acoustic Ladyland Au Bar Des Sports De Pléhédel le 18 juillet 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents