Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

12 février 2020 3 12 /02 /février /2020 12:46
Strange Kind Of Women à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 9 février 2020

Strange Kind Of Women à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 9 février 2020

 

 Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ... ce qui n'a pas pu se faire en 2019, Melrose l'a réussi, faire venir le seul Deep Purple Tribute féminin, Strange Kind Of Women, à La Grande Ourse.

Et  vingt dieux de putain de bordel de merde, les filles ont donné un concert qui restera dans les annales, tout y était: la vitalité, la virtuosité, le charme, pour ne pas passer pour un machiste on laisse tomber "sex appeal", l'enchantement, un brin de nostalgie  et  le show.

Dehors les arbres craquaient, les toits s'envolaient, les pompiers pestaient, Ciara était en colère, dans la salle, c'était pire encore, cinq furies transalpines nous ont tous mis KO, et comme on était tous maso on en a  réclamé, encore et encore!

L'idée de monter un all female Deep Purple Tribute band avait germé dans le cerveau de la guitariste Eliana Cargnelutti ( Blue Ruin, The Mayday Band, Eliana Cargnelutti Band et une des Girls With Guitars lors d'une Blues Caravan organisée par RUF Records).

Elle a convaincu quatre copines  pour tenter l'aventure, les petites et mignonnes Paola Zadra à la basse et  Margherita Gruden à l'orgue, la féroce Paola Caridi aux drums et la féline rouquine milanaise Alteria aux vocaux et aux exercices physiques divers.

Alteria, en montant sur scène, a le mot pour rire, Saint-Agathon, we hope you know Deep Purple, we're gonna rock all your saints and virgins!

Quoi de plus logique que de débuter par ' Stormbringer' en cette soirée agitée.

Le numéro d'Alteria a commencé, Eliana fait oublier  Ritchie Blackmore, Margherita est drôlement plus séduisante que Jon Lord, Paola, la bassiste, est plus sexy que l'épouse d'Albert, et le jeu de Miss Caridi ne va pas calmer les éléments, c'est du tonnerre qui s'entend jusqu'à Brest.

Elles embrayent sur ' Black Night',  la panthère rousse ne doit pas insister, la salle bat des mains, la Fender crache son venin, l'orgue se fait diabolique, le jeu de batterie est puissant et Paola, à la coupe Jean Seberg, nous prouve que les nanas ne sont pas forcément destinées à nous tricoter des chaussettes au coin du feu.

Can you remember, remember my name?

James Bond?

Tu rigoles, elles s'attaquent à ' Perfect strangers' de 1984.

Après une tentative de communication, vite avortée, dans le vocable de Voltaire, on revient à une langue qu'elles maîtrisent mieux, le rock!

' Lay down, stay down'  secoue et que dire de ' Strange Kind of Woman' , la nana qui a laissé  a trail of happiness and misery.

Tes vieilles jambes ont la bougeotte, à tes côtés un mec, qui ne doit pas craindre les nouvelles mesures concernant la retraite, pleure de bonheur.

La communion est totale.

Avec 'Mistreated' elles abordent la face blues du Purple, on adore!

Saint-Agathon, don't be shy, je ne vous entends pas, vous avez le droit de parler entre les morceaux, voici l'incandescent 'Into the fire'  aux riffs incendiaires.

Mademoiselle Margherita, c'est à toi.

Elle nous balance l'intro liturgique de ' Speed King', effectivement, c'est l'heure de l'office vespéral.

Comme au bon vieux temps, John Lord et Ritchie Blackmore se tapent un duel épique, le public, ébahi,  compte les points.

Vous risquez de reconnaître la suivante, tu parles, Eliana s'amuse, balance l'intro de 'Whole Lotta Love' puis nous la joue Janis Joplin avant de placer le riff de 'Smoke on the water', le solo de batterie a enflammé même les pompiers, la rouquine en a profité pour changer de top avant de se lancer dans des figures d'aerobics toniques.

Un instant de majesté précède ' Child in time' et Alteria réussit ce que Ian Gillan ne peut plus faire depuis longtemps, monter jusqu'au paradis.

Durant la nuit, tu rêvais  encore d'elle! 

Un petit voyage dans l'espace?

On te suit, voilà ' Space truckin'  voyant  Paola Zadra en mode slapping.

Tant qu'on y est, on reste là-haut pour 'Highway star' .

Sur cette autoroute, on a croisé quelques camionneurs voulant épingler les photos de toutes les SKOW dans leur cabine, ils on' été doublés par une Maserati, une Ferrari, une Alfa Romeo, une Lamborghini, une Lancia, la Lada, poussive, a essayé, en vain.

Avant la dernière, une pensée pour Ronnie James Dio dont la devise était long live r'n'r!

' Burn' est pour Jeanne d'Arc!

Quel groupe, mes aïeux!

 

Quoi?

Un bis, les copines sont parties, vous insistez, je vais les secouer, elles sont d'accord pour a soft song.

Tu parles, Charles, elles nous lâchent un 'Fireball' brûlant!

Près de deux heures de show sans aucun temps mort, il n'y a plus de sexe faible, Messieurs!

 


 

 

Strange Kind Of Women à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 9 février 2020
Strange Kind Of Women à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 9 février 2020
Strange Kind Of Women à La Grande Ourse, Saint-Agathon, le 9 février 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents