Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 21:12
Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020

Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020

 

Les 21 et 22 février, 10 candidats se disputent les 4 places pour la finale  de  Du F. dans le texte qui aura lieu au Botanique le 28 mars.

La Maison des Musiques reçoit  le VENDREDI 21 février

Carmen et Verneuil

Victoria Moriconi

Brèche de Roland

Fudji

LUX MONTES

 

le SAMEDI 22 février

Joy Slam Poésie

Tyler

Lo.

Jonathan Krego

Estelle Baldé.

 

Rappel  sommaire,  du F. dans le texte remplace, depuis 2013,  le concours Musique à la Française, quelques beaux noms figurent sur la liste des lauréats: Insecte, Glauque, FaOn FaOn ou Veence Hanao, e a., le gagnant est assuré de pouvoir se produire sur de belles scènes lors des festivals d'été.

Cinq groupes par soirée pour une prestation de 20', c'est concis, pas question de radoter, il s'agit de convaincre et de démontrer la pertinence de son discours.

 La délicate mission d'ouvrir les hostilités revient à Carmen et Verneuil.

Bizarre, ce blason: Bizet ? Henri 'Week-End à Zuydcoote" Verneuil? A La Table De Carmen à Verneuil en Halatte?

La question reste ouverte....

Le groupe a été créé il y a peu par Jérôme Segers et Pierre Delfosse, des jeunes gens ayant évolué au sein de Metropolitan Gallery ( deux singles). Sur scène, le guitariste et le bassiste sont accompagnés par Loïc Castel ( lui aussi ex -Metropolitan Gallery)  à la batterie et par un claviériste caché derrière Jérôme.

Le quartet ouvre par ' Satellite'  , un French pop en mode midtempo, rappelant les productions de combos tels que Les Innocents, Les Tricheurs ou Jeff Bodart.

C'est sympa, mélodieux et bienveillant.

La basse et la guitare sont interchangeables, les places sur le podium aussi, on attaque ' Pandore', celle qui malencontreusement a ouvert la boîte qui aurait mieux fait de rester fermée.

Pas de quoi faire exploser nos tympans.

Ils affectionnent Etienne, non pas un mec chanté par Guesch Patti, non,  le gars de Rennes, né à Oran, et reprennent 'Bleu comme toi', avant de clôturer leur set par 'Almeria', amorcé par une boîte à rythmes invitant au pas de danse.

Ce dernier titre est assurément le plus mordant d'une tirade plaisante et sans prétention.


Victoria Moriconi

Un laptop, un tabouret et une fille souriante et espiègle.

Victoria, étudiante à l'IHECS, a rameuté son fan club, ses copines, futées et agitées, manifesteront bruyamment leur enthousiasme après chaque allocution electro pop, proposée par cette passionnée d'astrologie ( dixit la fiche du Conseil de la Musique).

De jolis dessins sur l'écran parent le fond sonore et le chant attrayant de la délicieuse enfant, qui décide de démarrer par un morceau qu'elle a mis en musique pendant la période où elle était en blocus, 'Une souris verte'.

Oui, la chanson enfantine légèrement remaniée, la souris fume de l'herbe.

Humour, fraîcheur, naturel, impertinence, et electro pop habile, il n'en faut pas plus pour être séduit.

' Sans parachute' a été conçu comme soundtrack pour le court-métrage ' Je vais mourir demain'.

Attention, talent, une rivale pour Angèle,  une future reine,  Victoria c'est pas du brol!

'Planer' a été  composé à la veille du concours.

 Un flow vaguement hip hop, un fond musical aérien, prépare-toi à voltiger comme un papillon,  hardiment dans l'éther rayonnant  ( merci Goethe).

Merci, Bruxelles, je me suis bien amusée, je vais boire une bière avec les copines...

 

Brèche de Roland

C'est la soirée des immatriculations déroutantes, keski a poussé  Coraline Gaye à opter pour le matricule Brèche de Roland, un périple du côté du Cirque de Gavarnie, le film des frères Larrieu, un souvenir scolaire ( Roncevaux, l'épée Durandal), Les Belles Histoires de l’oncle Paul dans le journal Spirou ...?

Coraline a autrefois traîné  au sein d'About Lee, elle manie les touches,  écrit et conte, pour ce nouveau projet elle est entourée  ce soir de Fabrice Detry (Fabiola, ENDZ) à la basse et au moog et de Simon Bériaux ( Hibou, Les Juliens) à la guitare.

 L'univers de Brèche de Roland est plutôt Rive Gauche, il trempe dans un bain poétique proche du ton d'Anne Sylvestre ou de celui de Barbara.

Un premier titre, méandreux, est lâché après un faux départ, ...dans le lit des rivières combien ont dérivé... ton cerveau trace un parallèle avec la sensibilité dégagée par les textes de Lisza, la compagne de Vincent Liben.

La parure musicale est sobre, intimiste et précise, tu le vois ce cours d'eau, tu l'entends le léger clapotis, chut, tais-toi,  une bergeronnette craintive s'abreuve, elle ne nous a pas vus.

'Janvier' éveille en toi des images d'un monde végétal omniprésent, les effets d'ebow, élaborés par le guitariste, ajoutent une touche surréaliste au propos.

 Rimbaud, Maeterlinck, Debussy, Puvis de Chavannes doivent avoir influencé Coraline, une troisième plage toujours empreinte de couleurs, d'odeurs, de bouillonnements nous est proposée avant d'ébaucher le concis et sensuel ' Les arbres'.

Le showcase s'achève par 'Les particules' une dernière tranche de poésie précieuse et fragile.

Justesse de ton et maturité, la Brèche de Roland a assurément  un avenir sur nos scènes. 

 

Changement radical avec Fudji, le jeune gars de Braine-l'Alleud (  Maxence Paneels) pratique un rap acrobatique et impétueux, il est soutenu par un DJ au look improbable, un croisement entre Les Vamps et Les Poufs, des copines à de Warzée.

Il a rameuté tout un gang de LLN pour le soutenir, ces jeunes gens ont fait trembler le plancher du premier étage tout en scandant les textes balancés d' un flow speedé par le MC.

'Doucement', ainsi s'intitule le premier sermon et si le tempo reste relativement modéré, le débit étonne, ce garçon maîtrise parfaitement l'art de la syntaxe, des rimes et de la déconstruction.

Même sans être fan, tu dois reconnaître que Fudji est loin d'être un rapper de seconde zone.

Les suivantes, ' Pompéi'  et ' Nectar' ( ouais, tu peux  faire rimer avec rockstar, Oscar)  confirment le propos.

Je poursuis avec une douceur maison, sans trop de chantilly, 'PPP' avant de passer aux choses sérieuses avec ' Une balle, un mort'.

T'as eu l'impression que le fusil-mitrailleur a largué plus d'un projectile, ça tirait dans tous les sens!

'Effort' conclut un set fiévreux, fort  apprécié   par la communauté hip hop du Brabant Wallon.

 

Lux Montes

Avant de devenir Lux Montes, en 2013,  Lucile Beauvais a fait partie de June Lullaby et d'Enfantloup.

On lui attribue deux EP's et un album ( La Verdad), ce soir, du F dans le texte oblige, le répertoire sera exclusivement en français.

Après l'exercice de balance, la jeune femme s'éclipse pour enfiler un top et une longue jupe carmin, histoire de rendre hommage au sang andalou qui coule dans ses veines.

Sur scène, un Yamaha, un synthé et un laptop diffusant des visuels abstraits, se rapprochant par moments des expérimentations psychédéliques des débuts de Pink Floyd.

'Tu Alma' amorce le mini-set,  cette plage sensuelle et sophistiquée repose sur des layered vocals et une orchestration que n'aurait pas reniée Kate Bush ou Bat For Lashes.

Une entrée en matière des plus prometteuses.

'La Traversée', mariant  classicisme serein et éléments electro, est tout aussi raffiné et c'est par des gestes précis et étudiés qu'elle entame le titre suivant reposant sur des beats sombres ... nous revenons à la terre... clame-t-elle avant de déchirer nos tympans par un cri poignant.

' Superhero', tu parles...je ne veux pas sauver le monde, je suis fatiguée... murmure Lux sur sonorités hybrides et noisy côtoyant les mondes de PJ Harvey ou de Björk.

Ce set intense s'achève par une cover, 'Angora' d'Alain Bashung.

Le rendu est précieux et met en évidence l'importance du silence.

Lux Montes, superbe découverte, nous adorons son esthétisme.

Le 21 mars à l'An Vert à Liège! 

 

En principe, le jury doit désigner les finalistes le 22 en fin de soirée.

 

 

 

 


 

Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020
Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020
Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020
Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020
Première 1/2 finale - Du F. dans le texte à la Maison des Musiques, Bruxelles, le 21 février 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires

Victoria Moriconi 03/04/2020 22:50

WAWWWW merci beaucoup pour ce commentaire incroyablement descriptif et qui me fait très plaisir !!!!
Ça me touche beaucoup :)))

A très bientôt peut-être !

Victoria

Articles Récents