Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 16:14
Dévaste-moi - Emmanuelle Laborit / Johanny Bert / The Delano Orchestra à La Passerelle, Saint -Brieuc, le 18 janvier 2020

"Dévaste-moi" - Emmanuelle Laborit / Johanny Bert / The Delano Orchestra à La Passerelle, Saint -Brieuc, le 18 janvier 2020


Du théâtre, de la danse, un concert, une performance, du cabaret?

Le spectacle, mis en scène par Johanny Bert et interprété par Emmanuelle Laborit et le Delano Orchestra, combine toutes ces formes artistiques, sans oublier les ombres chinoises  et autres créations vidéo sur écran.

Quand chez toi elle a demandé, c'était comment, tu es resté longtemps sans réponse avant de lâcher, difficilement « catalogable », tu n'avais jamais assisté à une production assimilable.

Le prospectus de La Passerelle annonçait un spectacle musical en chansigne, déjà tu étais intrigué, ce qui t'a convaincu, c'est la présence de The Delano Orchestra à l'affiche.

Tu n'avais plus croisé la route du groupe de Clermont-Ferrand depuis avril 2009, lors d'un concert à La Maison des Musiques à Bruxelles, un bail!

Désormais, la discographie du combo du Puy-de-Dôme s'est étoffée, Alexandre, le leader, y est allé d'albums solo et le groupe a servi de backing band pour Jean-Louis Murat lors de l'enregistrement de 'Babel'. 

Depuis 2017, Guillaume Bongiraud  , Yann Clavaizolle  , Matthieu Lopez , Julien Quinet , Alexandre Delano/ Rochon   accompagnent la comédienne sourde/muette Emanuelle Laborit pour le show hybride ' Dévaste - moi' ( un titre de Brigitte Fontaine). 

En 2007, Libération titrait: " Elle n'est pas bavarde,  Emmanuelle Laborit.".. forcément, l'enfant du silence, s'exprimait par cris, de là, le surnom La Mouette, qui bien plus tard est devenu le roman 'Le Cri de la Mouette'.

Emmanuelle ne s'est pas contenté d'écrire, elle est devenue comédienne et co-dirige l' International Visual Theatre.

D'autres éléments autobiographiques seront dévoilés lors de la représentation!

Il est 20:05', une bande annonce: pas de photos, pas de vidéos, please.

 Le Delano Orchestra s'installe, EDF décide de nous plonger dans les ténèbres, histoire de nous mettre à égalité avec la comédienne, je n'entends pas, je ne parle pas, te voilà aveugle!

Le groupe de Clermont-Ferrand a entamé un extrait de Carmen sur fond de trompette gitane, Emmanuelle Laborit apparaît, cagoulée et vêtue d'une robe écarlate, quasi transparente, elle danse avec rage et sensualité.

 La belle gitane suscite admiration et  désir.

Elle se débarrasse de sa coiffe, toujours en mode opéra, le mini-orchestre s'attaque à un extrait de La Traviata de Verdi, un texte s'imprime sur l'écran, la femme fatale poursuit ses arabesques suggestives, ramasse une bouteille de vin, boit au goulot.

 Changement de fond musical, tandis que du plafond descend une veste de smoking représentant l'homme ( quel ingénieux stratagème).

Atmosphère boîte de jazz, elle  drague le mannequin, allume une cigarette, puis disparaît.

Tableau suivant, le groupe amorce un rock tonitruant, Gossip '  Standing in the way of control', la métamorphose se poursuit sous nos yeux médusés, voilà Brigitte Fontaine,

... Je suis une fanfreluche, un p'tit chien en peluche... ,  'La Côtelette' ( je suis la femme), un petit air les Aristochats.

Tu ne sais plus où donner de la tête, faut-il lire le texte, écouter Corinne Gache, la voix off, admirer la virtuosité des musiciens ou l'ingéniosité de la comédienne, le spectacle est total.

Qui a formulé l'adage sexiste ' Le testicule engendre l'audace'?

Un quelconque rapper de banlieue? 

Non, monsieur,  le prix Nobel de médecine, Alexis Carrel!

Après cette tranche de féminisme, c'est Ariane Moffatt qui rapplique en mode rock, ' Mon corps', et comme Emmanuelle est du genre éclectique, elle enchaîne sur un tango, celui de Michèle Bernier, ' Le tango de la ménopause' , une histoire de bouffées, de vapeurs, de tampons et de menstruation.

Gros éclat de rire!

Retour en enfance, c'est grâce à Tonton ( Philippe Laborit) que j'ai appris à vibrer au son d'une guitare, qui a gardé les traces de mes dents,  son texte  ' Malentendance'  a été mis en musique par Alexandre, je vais le chansigner!

On continue en mode tendresse et émotion avec la ritournelle d' Anne Sylvestre,'Non, non tu n'as pas de nom'.

Finis les mots doux, voici 'Pipeau' de Brigitte Fontaine, en medley avec Blanche-Neige ( Un jour mon prince viendra),   dérision et libération de la femme au programme.

Confidence: tous les gosses aimaient les sucreries, moi je me levais la nuit pour manger du saucisson.

Entracte boys band,  voilà  le Delano Orchestra transformé en mime Marceau avant le retour le la Mère Supérieure ( bravo à Pétronille Salomé pour les costumes) qui propose le peu catholique  "L'enceinte vierge" d'Agnès Bihl.

Qui va encore passer la revue?

 Dans le désordre et sur un tempo fou:

Boris Vian, 'Fais-moi mal, Johnny', 'Evelyne Gallet , celle qui suce le Père Noêl ( ouch) avec le cru ' Infidèle' , le jazz  ' The Man I love' , Gainsbourg avec 'Je suis venu te dire que je m'en vais' , Asaf Avidan , l'irremplaçable Amy Winehouse avec ' Back to black' et enfin ' Dévaste-moi' de l'omniprésente Brigitte Fontaine, qui a probablement influencé Nirvana pour leur 'Rape me'.

Rideau,salle debout!

 

Nouvelle mise en scène, un technicien a déposé le fauteuil en osier  d'Emmanuelle ( Sylvia Kristel) sur l'estrade, Bashung a entamé ' Madame rêve' , la diva songe, s'éclipse revient en tenue de vamp pour un final trivial en reprenant le 'Masturbation blues' d'une autre artiste ayant disparu trop tôt, Candye Kane.


Le générique de fin jaillit, le public encore émerveillé tarde à quitter le théâtre, Emmanuelle Laborit enfile une tenue casual wear pour assister à l'échange d'après spectacle devant se dérouler au forum en présence de nombreux spectateurs.

En sortant, tu entends Josiane glisser à son conjoint: jubilatoire!

T'as rien dit, t'as souri, t'as entendu  Emmanuelle te parler avec ses mains et avec son corps et les termes sourd et muet n'ont plus jamais eu la même signification!



 

Dévaste-moi - Emmanuelle Laborit / Johanny Bert / The Delano Orchestra à La Passerelle, Saint -Brieuc, le 18 janvier 2020
Dévaste-moi - Emmanuelle Laborit / Johanny Bert / The Delano Orchestra à La Passerelle, Saint -Brieuc, le 18 janvier 2020
Dévaste-moi - Emmanuelle Laborit / Johanny Bert / The Delano Orchestra à La Passerelle, Saint -Brieuc, le 18 janvier 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents