Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 14:14
Mike + The Mechanics, Ben McKelvey - Het Depot, Leuven, le 13 septembre 2017.

Mike + The Mechanics, Ben McKelvey - Het Depot, Leuven, le 13 septembre 2017.

 

TIMING

20:00 - Deuren

20:30 - Ben McKelvey (support act)

21:30 - Mike + The Mechanics

 

Niet zo veel volk, niet waar, JP?

C'était à 20:30', un heure plus tard l'ancien cinéma était copieusement garni!

 Moyenne d'âge du public ?

Sardou:

Qui unit dans son lit

Les cheveux blonds, les cheveux gris.... très peu de blondes, des cheveux blancs, des sans cheveux et des seins ratatinés!

 Mike Rutherford , fin 2016, our support for the 2017 Word of Mouth tour will be singer and songwriter Ben McKelvey.

Le jeune homme naît à Brentwood, Essex, met le cap sur Londres, débute au sein d'un punk band  avant de faire carrière en solitaire, guitare en bandoulière, il devient auteur-interprète!

Dans son magasin, plusieurs enregistrements, le plus récent, le premier full CD,  ‘Life and Love In England’ .

Ben, souriant, se présente armé d'une acoustique, à ses pieds une foot drum pedal.

Il entame ses 35' de set par ' Morning, I'm gone' , une bonne voix, folky, évoquant Billy Bragg, un jeu de guitare sec.

Il a vite fait de conquérir la salle grâce à son entrain et à son authenticité.

It's my first gig in Belgium, I've the time of my life touring with Mike + The Mechanics, dévoile ce brave type avant d'attaquer un morceau ( 'Stronger' ?) non retrouvé sur un de ses disques.

Ce folk classique précède a lovesong, 'Work For Free', a catchy tune qui sonne encore mieux sur l'album, où l'habillage sonore est moins minimaliste.

As my job is to warm you up, je vous propose ' Fire' que tu ne confondras pas avec le brûlant titre de Springsteen repris par Les Pointer Sisters.

On s'emmerdait à Brentwood le dimanche, 'Sunday' illustre ce propos.

Merci, Louvain, c'est sympa de venir encourager le support, dans certaines villes je joue devant trois pelés et deux ivrognes, après les remerciements vient  l'entraînant 'Goodnight and So Long'.

J'ai failli abandonner la musique, papa et maman m'ont soutenu, je suis heureux de pouvoir continuer à me produire sur scène.

En pensant à mes parents, je vous propose 'Only Here Once' , une chanson à recommander à tous ceux qui broient du noir.

Ce garçon, éminemment sympathique,  croit en ce qu'il fait, après ' Stay young', sa dernière tirade, Louvain lui réserve des applaudissements mérités.

Un gars dans l'assistance après le gig...You gave an amazing show last night  in Leuven. I hope you'll be back  in Belgium soon... ce commentaire résume l'impression générale!

 

 Mike + The Mechanics

Il y a des années tu as encore vu le groupe de  Mike Rutherford avec Paul Young et Paul Carrack comme chanteurs. Les Mechanics, nés en 1985, ont évidemment vus d'autres musiciens défiler, de la formation des débuts il ne reste que l'ancien guitariste/bassiste de Genesis, après 'Rewired' ,en 2004, Rutherford décide d'ailleurs de mettre un terme à l'aventure avant de réinitialiser le projet avec d'autres musiciens.

Deux albums ont vu le jour depuis ce retour, le plus récent, 'Let me fly' est sorti au printemps.

Une première  tournée de promotion avait débuté bien avant la sortie de l'objet ( 2016)  pour reprendre en février 2017 et s'achever en octobre à Londres ( Shepherds Bush Empire).

L'équipe embrigadée par l'élégant sexagénaire est de premier choix: le formidable  Andrew Roachford: vocals, keyboards/ le maître de cérémonie, l'acteur, danseur, chanteur canadien  Tim Howar: vocals/ Anthony Drennan ( from Dublin, ayant accompagné  Chris Rea, Clannad, Paul Brady e  a) : guitars, bass/le plus jeune, mais pas du tout inexpérimenté ( Emeli Sandé, Amel Bent, Naughty Boy...)  Luke Juby: keyboards, bass et enfin, celui qui a rejoint la troupe pour la seconde partie de la tournée, Steve Barney : drums ( Anastacia, Jeff Beck , Annie Lennox....).

Oui, on t'entend arriver avec tes gros sabots,  Mike Rutherford, Genesis, des dinosaures, de la muzak de supermarché, c'est 100%  ringard.

Nous, on sourit sans aller jusqu'à t'insulter "on t'emmerde", mais on te dit que des shows comme celui qu'ont presté Mike et ses acolytes, on veut bien en voir tous les jours: du rock, de l'émotion, du savoir-faire et un public heureux, alors tes petits groupes noise ou les branleurs s'amusant avec des samples on te les laisse, on préfère écouter des fossiles qui savent jouer!

Ils débutent par un premier extrait du dernier album, ' Are you ready', t'as lu quelque part que ce titre sonnait comme du Pet Shop Boys déteint, le mec qui a écrit ça est bon pour l'asile.

OK, la recette est connue, de l'AOR porté par une voix puissante, mais quand tu viens voir  Mike + The Mechanics, tu ne t'attends pas à entendre du hip hop.

Mike: ce soir vous aurez des hits et des titres du récent cd, Andrew va vous chanter ' Another cup of coffee' de 1995 ( Paul Carrack au chant, à l'époque).

Le timbre soul et  chaud de Roachford n'édulcore  nullement le morceau.

It's cold, no, so  let's ' Get up' , encore plus ancien, 1991, Mike est passé à la basse, Louvain sautille.

On assiste aux  premiers remous avec l'immense 'Silent running', Rutherford place un premier solo raffiné, à tes côtés, Deborah a rajeuni de 30 ans, elle pleure.

Tu dis, Tim, ' The best is yet to come'.

Ah, bon!

La quote du jour, quand on a commencé il y a quelques années Mike et moi ( Andrew) on jouait dans des school bands, le mien se nommait School Band et le tien, Mike?

Genesis!

Les admirateurs de Genesis sont nombreux en Belgique, ' Land of Confusion' a déclenché l'enthousiasme.

Une dame, fan de la première heure,  a crié 'merci' à l'issue du morceau!

Mike introduit le band et annonce ' Let me fly' le titletrack du dernier ouvrage.

Ils poursuivent avec un autre morceau ayant donné son nom à un album, 'A Beggar on a Beach of Gold',  suivi par le grand moment de Roachford qui nous livre une version impressionnante et funky de son ' Cuddly toy', décoré d'une tirade pas banale de Anthony Drenna.

Louvain n'a pas le temps de savourer, un nouveau highlight le tient en haleine, 'I Can't dance' de Genesis, entamé en duo ( Tim, Mike)+ boîte à rythmes, quand l'équipe se joint à eux, le morceau s'envole vers des hauteurs vertigineuses.

Rien que le doublé de claviers valait le déplacement.

Celle que tout le monde attendait arrive, deux acoustiques ébauchent 'Over my shoulder' , Louvain tangue, Luke est passé à la basse, c'est lui qui se charge de la partie sifflée.

Deborah a ressorti les kleenex, elle ne risque pas de les ranger, car voilà  'All I need is a miracle' ,pendant lequel Tim  s'approche des premiers rangs pour draguer une petite asiatique qui, en vitesse, refile son portable à son copain, vite, vite, prends nous en photo!

La chorale louvaniste tient la grande forme, le band est heureux, nous salue et regagne les coulisses.

 

T'avais des craintes, tu t'attendais à du travail de fonctionnaires, t'as vu et entendu un groupe enthousiaste ayant gratifié le public d'une prestation brillante, ponctuée par un double bis.

' The living years' démarre en mode gospel avant de virer singalong.

C'est une bénédiction quand on a la chance de compter en ses rangs deux chanteurs d'exception!

La dernière de la soirée, 'Word of mouth' permet à chaque instrumentiste de se mettre en évidence, Anthony nous la joue Steve Vai, Mike préfère Hendrix, Andrew, Stevie Wonder, quant à  Louvain  on lui demande d'assurer les choeurs

... From the west side to the east side

From the north side to the south

You'll never get back information

If you believe in the word of mouth...

 

On reprend les propos de  Katherine Stratton qui a vu le groupe trois fois durant cette tournée...This is a band that’s found its new voice(s), and come back with confidence and strength... et on lui dit, bien vu, madame!

 

photos- jp daniels/concert monkey

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mike + The Mechanics, Ben McKelvey - Het Depot, Leuven, le 13 septembre 2017.
Mike + The Mechanics, Ben McKelvey - Het Depot, Leuven, le 13 septembre 2017.
Mike + The Mechanics, Ben McKelvey - Het Depot, Leuven, le 13 septembre 2017.
Mike + The Mechanics, Ben McKelvey - Het Depot, Leuven, le 13 septembre 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - jp daniels - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents