Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 07:06
Album - Hamilton Loomis - Basics

Album - Hamilton Loomis - Basics

 

Hamlton Loomis, un habitué de nos scènes blues, vient de sortir une nouvelle plaque, la neuvième en tenant compte de deux "live", il a baptisé la rondelle, ' Basics' , son dessein étant un retour aux éléments fondamentaux, aux sources.

 Cet album, du gars né à Galveston ( une pensée pour  Glen Campbell), s'avère être son projet le plus personnel, en effet, il signe, ou cosigne, les 13 titres inclus sur la pochette et il n'hésite pas à mener un plaidoyer pour sensibiliser l'opinion au sujet de l'hyperinsulinisme endogène, une maladie dont souffre son fils Bo Jordan.

 

 Tracklist:

 01 Sugar Baby

02 If I Would've

03 Candles and Wine

04 Reason

05 Ain't What It Ain't

06 Breaking Down

07 Looking Into a Dream

08 Getting So Big

09 Cloudy Day

10 Come And Get Me

11 Love Can Do

12 Prayer

13 Funky Little Brother

 

Musiciens-

 Hamilton Loomis: lead vocals, guitar, harmonica, bass

Armando Aussenac: drums, backing vox

Fabian Hernandez: saxophone - backing vox

Chris Eger, slide on 5 - backing vox

Sabrina LaField: bass, vocals on 1

Bo Jordan Loomis: maracas ( 3 ans)

Alex McKown, Zach Person and Michael Bryan-Harris: guitars on-13

 

Hamilton a pour habitude de saupoudrer son blues d'éléments soul ou de r'n'b/funk à la Prince, la première plage ' Sugar Baby' illustre parfaitement le propos.

Déjà en 2012, lorsque tu avais eu l'occasion d'assister à un de ses concerts in Belgenland, c'était au Nekkersdal, qui malheureusement n'offre plus de bluesoptredens,  le jeu du guitariste avait fait forte impression, ici,également, la wah wah éclabousse joyeusement tes pavillons, l'interlude à l'harmonica offre un contrepoint intéressant.

' If I Would've' ne change pas la donne, du blues dans lequel on a infusé des épices soul, funk, voire disco.

Dur, dur, de rester assis face aux touches du clavier du PC, tes hanches te démangent, elles n'attendent qu'une chose: suivre le rythme.

Un dîner aux chandelles sur fond swing/groove?

Voici 'Candles and Wine'!

Puis vient 'Reason', pas dans le sens cartésien du terme, mais ...you are the reason, you make the sun come out at every season.. une belle marque d'amour soulignée par une guitare lyrique.

La cinquième plage,  'Ain't What It Ain't', peut justifier le fait que certains rapprochent le Texan de Lenny Kravitz.

Hamilton a  le mérite de créer un pont entre le blues traditionnel et  un jeu plus hybride lorgnant vers le groove.

' Breaking down' , tout en décontraction et langueur, rappelle, par instants, le jeu de  Carlos Santana.

Petites touches jazzy pour introduire ' Looking Into a Dream', sinon c'est à Robert Cray ou à Robben Ford que tu penses.

Petit, c'est incroyable, you're ' Getting so big', disait sa maman, à présent c'est à son fiston que Hamilton peut annoncer...you're getting so big, it's amazing...

Superbe titre, bourré d'émotion!

Le sax de  Fabian Hernandez ( Grammy award winner)  pousse ' Cloudy day' dans la zone noire, celle de Prince ou de Bill Withers, le titre groove à mort et  pourrait faire  danser un paraplégique.

Les couleurs soul pop de ' Come And Get Me' vise l'airplay sur des chaînes moins ciblées blues, mais n'allez pas croire qu'il s'agit de muzak, le solo de guitare est là pour le rappeler!

Sur scène, l'énergie dégagée par Hamilton Loomis and band fait fureur, un disque ne peut reproduire le même effet, mais si tu écoutes ' Love can do' sans avoir envie de te bouger le cul c'est que t'es sérieusement malade!

Après une  belle prière d'espoir pour son fils,  ' Prayer', Hamilton attaque la dernière pièce de l'album, la jam explicite ' Funky little brother' pour laquelle le groupe est  renforcé par Sarah Kimberly aux  keys et  trumpet, Reagan Kimberly aux  drums, Austin Morris à la guitare et Daniel Holder à la basse.

Tu voulais du juteux, t'es servi!

 

Hamilton Loomis sera dans nos contrées en octobre: le 6 à Zulte ( De Avonden), le 8 à Anvers ( Crossroads) et le 9 au Spirit à Verviers!

 

 

 

Album - Hamilton Loomis - Basics

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article

commentaires

Articles Récents