Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 11:34
Brussels Summer Festival 2017 - day two - WILD SHELTER et PIERCE BROTHERS- Magic Mirrors- Bruxelles, le 7 août 2017

Brussels Summer Festival 2017 - day two - WILD SHELTER et PIERCE BROTHERS-  Magic Mirrors- Bruxelles, le 7 août 2017

 

Seconde soirée au BSF, ton choix s'est porté sur le Magic Mirrors, Place du Musée, comme la veille, il fallait arriver tôt pour espérer pouvoir se faufiler sous le chapiteau, très vite complet!

Deux groupes à l'affiche: Wild Shelter et les Pierce Brothers!


Wild Shelter.

Tu connaissais  l'abri parachute, l'abri de chaume, de feuillages, l'abri appentis, le végétal, l'abri cot, le polaire, l'antiatomique, l'abri oche, voilà le Wild Shelter, modèle déposé par les frères Waeyenbergh!

Un premier EP ( All is bright) sort en 2015, un full album ( Wild Shelter) au printemps 2017.

Ils sont cinq à monter sur le podium du sauna,  Alexandre je me suis viandé Waeyenbergh ( chant, guitare) , Adrien Waeyenbergh ( seconde voix, guitare) , Olivier Detroz ( drums) , Alan Delanghe pas si lange, ex Ladylo ( keys, backings) , Sebastien Collette, le blagueur de la troupe, ex-Noa Moon, (basse, backings).

Ils se cataloguent dream/indie pop band, comme l'album est produit par  Gordon Delacroix, qui n'est ni peintre, ni brasseur, mais membre de Recorders, on les croit sur parole!

Ils ouvrent le bal par le mélodieux 'Time', la basse ronflante se promène sur fond harmonieux , la voix te caresse les pavillons, les guitares et le synthé ont signé le pacte de non-agressivité, c'est joli!

' My very own madness' ignore le sens du mot ska, les tonalités demeurent atmosphériques, vaporeuses.

Alexandre, le plâtre: on est super contents de pouvoir jouer dans la yourte de Las Vegas Parano, les nombreux copains ont applaudi, il a poursuivi en tentant de nous faire croire que chaud se dit hot en bruxellois.

Euh, Bruxelles, si t'as de l'imagination tu peux signer ma moulure après le gig.

' Leaning on you' , ' Sleep in Grace' pour la Belle au Bois Dormant, l'electro pop  ' Crushed', qui sera bientôt clippé, se succèdent, personne ne baille, sauf Nathalie!

Ils caractérisent ' Blood moon' comme une plage rock'n'roll, ' A horse with no Name' d'America, c'est rock?

Reconnaissons qu'il y a eu une sérieuse montée en puissance lors d'un second mouvement.

Slow time dans les brumes de la Forêt de Soignes, ' Mist', beau comme du Dan San.

Une acoustique est refilée à l'handicapé qui annonce ' Horizon', pour une raison peu claire tu songes à ' Lucky Man'  d'ELP.

' Memories' est extrait du premier EP ,  ' I see you alll around', avec son intro ' My Generation', ses effluves psyché, sera le titre le plus sec du set, set qui s'achève en présence d'un invité, Gordon, leur producteur, vient fredonner le tube pop ' Feel the way you do' avec eux!

Sympa, ces jeunes gens!

 

Pierce Brothers.

Jack and Pat Pierce, de Melbourne, sont des stars aux Pays-Bas, la Belgique devrait suivre, ils ont impressionné l'AB en juin et sont passés à Esperanzah il y a quelques jours.

Les deux barbus,( des jumeaux),  issus d'une famille nombreuse, débutent comme buskers dans les rues de Melbourne, ensuite ces adeptes du DIY sortent quelques plaques (  latest EP ‘The Records Were Ours’) et parcourent le monde pour propager leur indie folk pop/rock nerveux.

Après un interminable soundcheck, compensé par un sens de l'humour aiguisé, les Aussies, dont l'un manie fort bien le vocable de Louis Aleno de Saint-Aloüarn qui, en 1772, accoste en Nouvelle-Hollande qui, comme tous les kangourous le savent, deviendra australe, démarrent le combat avec ' It's my fault'.

L'intro à l'acoustique et au  didgeridoo est relativement calme, mais très vite le truc s'énerve, Jack a sorti un harmonica de sa liquette de bûcheron, se met à souffler comme un dératé, son frangin, moins féru de linguistique, accélère le mouvement, tes voisines battent le sol, le mercure du  thermomètre vient de monter à 42!

On a besoin de votre aide, braves gens, vous nous accompagner à ' Amsterdam', une plage fougueuse te rappelant le folk rock des Levellers.

Jack se tape un premier bain de foule, histoire d'encourager la chorale.

' Black dog' a été composé à l'occasion d'un mariage,' Only one' is a quieter song prédit le percussionniste, tout comme la suivante, ' Keep in mind', écrit après le décès du père d'un ami, nous la jouons rarement sur scène confie-t-il!

Cette ballade americana est suivie par leur dernier single ' Follow me into the dark' qui déménage vivement.

C'est pendant 'Overdose' que Jack se démène comme un beau diable, je frappe sur tout ce qui m'entoure, cymbales, caisse claire, djembé, ta gratte, Pat, le plancher, un spot, clac... sabotage, plus de jus, même pas peur, on continue sans électricité.

Un vétérinaire rapplique, opère à vif, le duo achève sa prière.

On va modifier la setlist en espérant que la P A tienne le coup.

' The records were ours' is a hilarious song, kiddies, it's a waltz.

Bras dessus, bras dessous, Bruxelles valse, les frangins fredonnent...I don't care much for you anymore... tu bois trop, tu m'appelles à 3h du mat, c'est fini, bébé!

L'allumé ' Take a shot' rocke  à gogo, il est suivi par un western aborigène, ' Blind boys run', il n'y a pas que les aveugles à galoper, toute la faune de la Terra Australis Incognita cavale à une vitesse à faire pâlir Usain Bolt, ça s'énerve à OK Corral!

Pour faire honneur à la famille, voici le singalong ' Brother'.

John Butler est une influence, l'instrumental ' Ocean' est particulièrement inspirant, on vous en fabrique un du même style!

Gaffe à vos pieds, je viens tapoter  dans la salle!

Sont infatigables en Australie, ils enchaînent sur le furieux ' Golden times' pour achever leur démonstration par ' Flying home' joué en picking.

Comme l'avion était annoncé avec une heure de retard, ils sont revenus pour tirer quelques clichés et balancer un titre dédié à leur frangine,  ' Geneviève'!

On mentionne le commentaire d'une  certaine Sarah  These guys thrive on the stage and the amount of energy they bring to a show is simply amazing.

 

 

 

Brussels Summer Festival 2017 - day two - WILD SHELTER et PIERCE BROTHERS- Magic Mirrors- Bruxelles, le 7 août 2017
Brussels Summer Festival 2017 - day two - WILD SHELTER et PIERCE BROTHERS- Magic Mirrors- Bruxelles, le 7 août 2017
Brussels Summer Festival 2017 - day two - WILD SHELTER et PIERCE BROTHERS- Magic Mirrors- Bruxelles, le 7 août 2017
Brussels Summer Festival 2017 - day two - WILD SHELTER et PIERCE BROTHERS- Magic Mirrors- Bruxelles, le 7 août 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents