Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 14:45
Album - Sweet Bourbon and The Bourbonnettes - Night turned into day

Album - Sweet Bourbon and The Bourbonnettes - Night turned into day!

 

2014, Berg en Dal, zuidoosten van de  provincie Gelderland, naissance de Sweet Bourbon and The Bourbonnettes, des braves gens qui préfèrent Jim Bean à Bronckhorst, non pas Giovanni Christiaan van Bronckhorst, qui a fait les beaux jours de Feyenoord, mais la Bronckhorster Eigenweiss!

Le groupe est formé de vétérans de la scène blues d'Outre-Moerdijk, le guitariste  Chris Janssen a sévi au sein de Joint Venture, bluesband de Nijmegen, et du légendaire  Bullfrog Blues Machine ( Wageningen) / Martijn Cuypers, le batteur, préférait le ragtime, il a peaufiné son jeu chez  The Plausible Pleasure Ragtime Band, Moeder Delirium, 5 Knuckle Shuffle, Hot Leggs..../ le chanteur René van Onna a aussi passé le cap  fatidique de la cinquantaine, il officiait chez the B-Machine, un disco/soul group de Nijmegen/ à la basse on retrouve Roeland van Laer, membre de Rose on the Rocks et enfin, un autre requin, Willem van der Schoof, se charge de maltraiter l'orgue Hammond ( pour la Dutch Blues Foundation: beste Hammond player en 2015) , des connaisseurs l'ont vu, e a, chez l'Oscar Benton Blues Band, un pionnier du blanke blues et chez le Eelco Gelling Blues Band ( Elco faisait partie de Cuby and the Blizzards).

Sweet Bourbon  avait  pondu un Live en 2015 ( enregistré au Café Trianon), à l'époque les mâles s'étaient déjà adjoints quelques Bourbonnettes pas débiles.

Des filles, sont citées sur la plaque:    Laura van der Vange, Sonja Walters et  Suzan Wattimena, tandis que Marjolijn de Buijzer et Eudia Purperhart  poussaient auparavant des vocalises sur scène.

 

 

Night Turned Into Day

 

1. 2nd Wallstreet

2. Texas Woman

3. Cool Down

4. Blue Wonder

5. Kicked Me Out

6. I Don't Care

7. This Year's Destination

8. Got To Say Goodbye To You

9. Blinded

10. Swan

11. Enfants Terribles

 

 

Onze titres  figurent sur la pochette, ' 2nd Wallstreet' ouvre.

Du blues, oui, mais avec un solide background soul, les nanas apportent la touche r'n'b, l'orgue gambade librement, la rythmique groove à mort, les riffs de guitare assurent et le chant de René nous prouve qu'il a un passé noir, si tu te rappelles  de Luke Walter Jr. de Blue Blot, tu peux te faire une idée et si tu aimes ' Congo Square', version Lightnin Guy, tu vas mordre à l'hameçon!

' Texas Woman' dans le style Stevie Ray fait peut être mentir leur crédo ' a new blues sound' mais n'enlève rien aux qualités de l'interprétation d'un titre composé par Chris Janssen.

Solide escapade de l'orgue, by the way!

Rhoda Scott, qui passait dans le coin, te souffle, "not bad"!

Comme on s'était légèrement énervés, on nous demande de nous  calmer ' Cool down' ( un titre, oublié, du groupe tout aussi oublié A Syntax Error).

Comment veux-tu t'assagir en entendant ces sonorités funky, ...ridiculous...qu'il dit, c'est ce qu'on pense, aussi!

' Blue wonder' fait plus de six minutes et suit une intéressante piste americana/ Southern rock.

Elle m'a jeté, she ' kicked me out'.... les filles répondent...I didn't love him anymore... t'as plus qu'à avaler un 49% barley malt pour t'en remettre, mais comme t'étais pas sûr de ses sentiments, t'as poussé sur replay, t'as pas moins souffert!

Une slide attaque ' I don't care', plage qui se met à galoper dès que les filles battent des mains, ça swingue, Erwin, surtout que les petits doigts de Willem sautillent comme quand il ne souffrait pas encore d'arthrose!

Le n°7, ' This year's destination' , en mode downtempo, doit plaire aux amateurs de moody sleazy rockabilly rock 'n' roll et de jeu de guitare fluide.

Rhoda rapplique, c'est qui cet organiste?

 Willem van der Schoof, madame!

Il vient le slow blues?

Oui, il est là: ''Got to say goodbye to you', tu vas pleurer et adorer les soupirs des filles ( soft singing angels, qu'il dit, on l'a cru!).

Bucky Pizzarelli and Frank Vignola, tu les connais, ceux-là?

 Je connais Rizzoli and Isles, Jane Clementine et Dr. Maura Dorothea!

T'es con, fieu!

Bucky Pizzarelli et Frank Vignola sont deux guitaristes de jazz, Sweet Bourbon  a réarrangé une de leurs compositions pour en faire un blues-jazz- gospel juteux, le truc se nomme 'Blinded', tu écoutes en fermant les yeux, pas toi, Stevie, tu peux les garder ouverts!

René a étudié le comportement des cygnes et a écrit 'Swan', pour lequel Chris a composé un blues dans le style de Fleetwood Mac, époque Blue Horizon.

Une plage imparable!

Jean Cocteau a écrit ''Les enfants terribles' en 1929 mais l'inspiration de l'instrumental 'Enfants terribles' est à chercher chez Steph Lucarelli, un guitariste marseillais préférant Robben Ford au rap.

 

"Night turned into day", 54' hautement recommandables, un produit exempt d'acides gras saturés  et d'adjuvants toxiques!

 

 

Prochain concert, le 9 septembre à  Ulft ( DRU Kultuurfabriek).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Album - Sweet Bourbon and The Bourbonnettes - Night turned into day

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Albums
commenter cet article

commentaires

Articles Récents