Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 10:41
Stevie Nicks at British Summer Time Hyde Park , Hyde Park, London, July 9 2017

STEVIE NICKS - BST, Hyde Park, London, England - 2017.07. 09

Line Up :

Stevie NICKS : Vocals
Waddy WACHTEL : Guitars
Rick PETERSON : Hammond Organ, Keyboards
Carlos RIOS : Guitar
Al ORTIZ : Bass
Darrel SMITH : Piano, Keyboards
Drew HESTER : Drums
Sharon CELANI : Backing Vocals
Marilyn MARTIN : Backing Vocals

Setlist :

01. Gold And Braid. (« Bella Donna » 1981)
02. If Anyone Falls. (« The Wild Heart » 1983)
03. Gypsy. (Fleetwood Mac « Mirage » 1982)
04. Outside The Rain. (« Bella Donna » 1981)
05. Dreams. (Fleetwood Mac « Rumours » 1977)
06. Enchanted. (« The Wild Heart » 1983)
07. Moonlight (A Vampire’s Dream).
08. Stand Back. (« The Wild Heart » 1983)
09. Crying In The Night. (Buckingham/Nicks « Buckingham-Nicks » 1973)
10. Gold Dust Woman. (Fleetwood Mac « Rumours » 1977)
11. Wild Heart. (« The Wild Heart » 1983)
12. Bella Donna. (« Bella Donna » 1981)
13. Edge Of Seventeen. (« Bella Donna » 1981)
14. Rhiannon. «(Fleetwood Mac « Fleetwood Mac » 1975)

Mon Dieu, quelle journée! après l’avoir vue six fois avec Fleetwood Mac, je fais enfin voir ma chanteuse préférée en solo. Stephanie Lynn « Stevie » Nicks a accepté de quitter les États-Unis en plein « 24 Karat Tour » pour un seul concert en Europe. Née à Phénix, Arizona le 26 mai 1948, la « Gold Dust Woman » ne fait que de très rares incursions sur le vieux continent si ce n’est en compagnie de Fleetwood Mac, le groupe qu’elle a rejoint avec Lindsey Buckingham, son petit ami de l’époque et dont elle fait partie depuis 1975.
L’occasion était là, j’ai bondi dessus comme disait une de mes amis garagistes! En 1981, elle entame une carrière solo en parallèle avec Fleetwood Mac qu’elle ne quittera jamais contrairement à sa partenaire Christine Mc Vie. Stevie Nicks c’est une voix unique, reconnaissable entre toutes. Pas une voix lyrique de louve en chaleur qui passe sont temps a délivrer des performances vocales haut-perchées dans la
stratosphère de la (Buckin)gamme, désolé je n’ai pas pu résister, non Stevie Nicks c’est une voix pleine d’émotion et de chaleur, un univers bien à elle où les créatures imaginaires ont des pouvoirs et une vie propre, un monde dans lequel elle navigue avec bonheur depuis toujours. Un monde qui lui inspire certains de ses plus beaux textes tels que « Rhiannon » ou encore « Gold Dust Woman » et que dire de « Gypsy »?
Le soleil est de la partie, la sono : excellente, que demander de plus? Sinon que les Lumineers qui la précèdent ne la fassent pas trop longue.

La voilà qui paraît dans toute sa blondeur, cachée derrière ses lunettes de soleil noires et c’est le délire, Stevie, c’est une véritable superstar en Angleterre aussi. J’ai des frissons, je ne te raconte même pas. Si tu as déjà eu des coups de soleil suivis de la chair de poule, tu sais de quoi je parle!
Le groupe est toujours emmené par son légendaire guitariste et chef d’orchestre Waddy Wachtel, un petit gars qui a presté aux cotés de Linda Ronstadt, des Eagles ou encore de Jackson Browne pour ne citer qu’eux. La seconde bonne surprise qui s’ajoute à la présence de la Diva c’est que nous allons entendre pas mal de titres qui n’ont que rarement joués sur scène depuis 1981. Pour le moment, fier de moi, je contrôle mes émotions. Mais voici qu’arrive « Gypsy » en troisième titre. D’habitude avec Fleetwood Mac, je ne dépasse pas le troisième morceau du concert sans avoir le regard qui se voile d’émotion, et le mot est faible. Je ne dérogerai pas à la règle cette fois encore. Je ne vois plus rien, je me suis à nouveau laissé prendre par la belle bohémienne. Ben quoi? On peut être à la fois rocker et sensible à la beauté artistique non?
Le concert est super bien balancé et on a même droit à quelques brûlots comme « Stand Back » qui font se remuer les popotins de l’assemblée, certains fort jolis d’après ce qu’il m’a été donné de constater. Les deux albums phares de la soirée sont « Bella Donna » et « The Wild Heart » et personne ne s’en plaindra. Les harmonies vocales sont absolument parfaites, comme toujours et je me surprends à plusieurs reprises à rester bouche ouverte ou, bée, pour ceux qui connaissent en dévorant le spectacle des yeux et des oreilles, même pas le temps de boire un coup. 1H25 ça passe quand on aime et pour une première partie c’est déjà énorme mais avec une artiste pareille…
La fée s’en est repartie comme elle était venue, sans trop en faire, juste en laissant flotter un parfum de magie et de mystère dans nos cœurs et dans nos âmes. 

A bientôt, reviens vite ma Stevie.

Mitch « ZoSo » Duterck

Stevie Nicks at British Summer Time Hyde Park , Hyde Park, London, July 9 2017
Stevie Nicks at British Summer Time Hyde Park , Hyde Park, London, July 9 2017
Stevie Nicks at British Summer Time Hyde Park , Hyde Park, London, July 9 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents