Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 11:01
Rival Sons - Suikerrock - Grote Markt Tienen le 28 juillet 2017

Rival Sons - Suikerrock - Grote Markt Tienen le 28 juillet 2017

 

RIVAL SONS - Suikerrock, Tienen - 2017.07.28

Line Up :

Dave BESTE : Bass - Backing Vocals

Jay BUCHANAN : Lead Vocals - Tambourine

Scott HOLIDAY : Guitar - Backing Vocals

Michael MILEY : Drums

Todd ÖGREN-BROOKS : Keyboards - backing Vocals

Setlist :

01. The Good, The Bad, The Ugly (Intro Theme)

02. Hollow Bones (Part 1).

03. Tied Up.

04. Electric Man.

05. Secret.

06. Where I’ve Been.

07. Torture.

08. Open My Eyes.

09. Hollow Bones (Part 2).

10. Keep On Swinging.

Oui, je sais, je vais encore voir les Rival Sons. Est-ce ma faute s’ils sont excellents? Avec eux, je n’ai jamais éprouvé le sentiment de « Déjà Vu » , tous les concerts sont différents. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils jouent avec leur cœur et leurs tripes, avec leurs émotions et leur vécu du moment. Ici, il n’est pas question de répéter inlassablement une chorégraphie insipide étudiée, pas besoin d’artifices, de monstres ou d’effets pyrotechniques. Pas question non plus de reproduire les albums note pour note. Non, les Rival Sons sont des musiciens sincères, ils ne trichent jamais, c’est l’essence même du Rock ‘n’ Roll et c’est ça aussi ce qui les rend aussi attachants.

Départ de Ciney avec mes invités et amis Eric « Speedwagon » et son fils Andy « I don’t care I played a ‘57 Gold Top » venus spécialement de la région de la Hesse en Germanie pour l’évènement. Lorsque j’ai contacté l’organisation du Suikerrock le matin, et en néerlandais dans le texte, afin de savoir à quelle heure les portes du festival seraient ouvertes, la gentille préposée m’a répondu sans hésitation : « Om drie uur Mijnheer », ce qui, traduit en français, donne « À trois heures Monsieur ». Nous prenons donc la route assez tôt pour être présents à l’heure « H » mais non sans faire un petit crochet par Namur, capitale de la Wallonie, et sa célèbre citadelle qui domine le confluent de la Sambre et de la Meuse. Quelques « Really nice, wonderful, amazing et wunderbar » plus tard, que père et fils immortalisent avec leurs mobiles respectifs, nous descendons en ville pour nous plier à la tradition du célèbre « cornet de frites » qui, je vous le rappelle, sont belges et pas françaises, d’ailleurs, les français ne savent pas cuire les frites, c’est connu, prouvé et avéré. Bon, c’est pas tout ça, on a encore de la route à faire pour rejoindre Tienen, Tirlemont pour les francophones.

Sortie « Gembloux / Thorembais » direction « Jodoigne ». Comme d'habitude, c’est ici que ça se gâte. Pour couvrir les quelques 35 kilomètres qui nous séparent de notre destination, il faut tout d’abord éviter le piège des radars qui fleurissent comme des coquelicots le long de la route à deux bandes de circulation sur laquelle se traînent lamentablement, moissonneuses-batteuses, caravanes et autres escargots du genre qui se sont donnés rendez-vous en ce 28 juillet, rien que pour nous embêter. On s’arme de patience et on finit par arriver à destination où un sympathique préposé nous offre un « Sprite » glacé et une casquette que tu ne donnerais même pas à ton pire ennemi.

 En deux minutes, nous sur la très jolie place centrale de Tienen, le « Grote Markt », aucun contrôle, rien, la seule personne qui nous arrête avec un « Hi guys » c’est notre ami Dave Beste des Rival Sons avec qui nous avons une petite conversation amicale. On se donne rendez-vous
plus tard dans la journée et puis je pars aux renseignements pour savoir à quelle heure le site du festival sera officiellement ouvert au public et surtout, où et à quelle heure je pourrai retirer mon précieux passe photo. Après une heure de tergiversations me voilà en possession de mon sésame, mauvaise nouvelle, les portes ne s’ouvriront qu’à 18.00! c’est fou, le premier groupe commence à 18.30, mais on n’a pas d’autre choix que de patienter. Rencontre avec Jay et puis avec Karoline et Ulf nos amis de FB Germany. Nous prenons possession d’une partie de la terrasse d’un établissement donnant directement sur une des entrées du Festival. Il y a beaucoup plus de préposés au contrôle que de spectateurs qui patientent. Heureusement qu’il y a toujours ces petites choses qui émaillent l’existence et nous amusent beaucoup. Andy se rend à l’intérieur de la taverne en quête des toilettes et demande au patron où se trouvent les « restrooms » ce à quoi le brave homme, les yeux écarquillés lui demande, incrédule « vous voulez une chambre? » j’adore! Allez, encore une petite balade au cours de laquelle nous rencontrons notre ami Todd et puis ce sont les autres membres du « Rival Sons Belgian Fans » qui nous rejoignent. Les portes s’ouvrent enfin et, vu notre placement, nous n’avons aucun mal à rejoindre le 1er rang, comme d’habitude, ai-je envie de dire. Il y a très peu de monde lorsque le duo belge « Equal Idiots » monte sur scène. Si j’avais su, je serais entré plus tard…

Et puis c’est le soundcheck pour les Rival Sons, c’est anormalement long et on se rend tout de suite compte que quelque chose ne fonctionne pas, Neil McDonald connaît son métier et doit faire vérifier tous les patches, on dirait que la sonorisation du Suikerrock a « merdé » et Neil cherche d’où vient l’erreur. Pas de concert tant que tout n’est pas parfait, il a raison.

Enfin, les voilà, nos héros de Long Beach sont là. Karoline, Alexandra et moi, les trois photographes représentant FB Germany, France et Benelux sommes noyés dans la masse des photographes professionnels armés de téléobjectifs capables de photographier les déjections d’une mouche sur une feuille de salsepareille à 300 mètres, tandis que nous, on voyage léger. En théorie, nous savons tous droit à shooter au cours des trois premières chansons et sans flash. Je dis en théorie car Tony, le responsable de la sécurité me demande si, en tant que représentant des pages FB des Rival Sons, nous désirons rester un peu plus, c’est à dire, shoot à volonté pendant tout le concert alors que tous les pros sont priés de rejoindre la foule! Volontiers, bien sûr que oui, mille fois oui. Nous tenons encore une fois à remercier Tony pour sa gentillesse et son aide précieuse.

Et les Sons? Me demanderez vous? Ils sont en grande forme, vous répondrais-je. Ce n’est pas encore ce soir que nous serons déçus. « Hollow Bones (Part 1) » et puis « Tied Up » directement enchaîné à « Electric Man » le tueur. Juste le temps de dire bonsoir au public beaucoup plus nombreux et puis nous recevons « Secrets » et le sublime « Where I’ve Been » qui annonce le désormais emblématique « Torture », celui que le public reprend en chœur. Mais ce soir, la version sera plus courte, tout comme le concert qui a pris du retard. Nous serons donc privés de « Pressure and Time » le morceau qui m’a fait connaître le groupe il y a 6 ans déjà. « Open my Eyes » et sa frappe de batterie qui me fait toujours penser à « qui vous savez » me donne des frissons. Nous voici déjà arrivés à « Hollow Bones (Part 2) » le nouveau monstre impitoyable qui dévore tout sur son passage. Et c’est déjà le moment de se quitter avec « Keep On Swinging ». C’est trop court, c’était à eux de jouer avant Iggy Pop!

Encore une soirée de bonheur, un moment fugitif pour les fans. Rencontre avec Michael qui m’offre ses baguettes, Dave et Todd. Ils doivent partir avant la fin du concert de l'Iguane car demain ils seront au « Ramblin’ Man » en Angleterre. On se retrouve mardi à Tilburg. Merci pour tout ces moments magiques, Keep on Swinging Rival Sons!

Mitch « ZoSo » Duterck

Rival Sons - Suikerrock - Grote Markt Tienen le 28 juillet 2017
Rival Sons - Suikerrock - Grote Markt Tienen le 28 juillet 2017
Rival Sons - Suikerrock - Grote Markt Tienen le 28 juillet 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents